AccueilCalendrierFAQSiteRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Sam 17 Jan - 17:59

Luya s'occupait certes beaucoup de tout ce qui était administration à Ernelzya et négociait beaucoup de chose avec son côté très diplomate (en même temps, vu que les 4 autres étaient de grands caractériels, tous s'étaient mis d'accord pour que ça soit Luya qui s'occupe de tout ce qui était négociation administrative, parce que d'une, les autres n'étaient soit pas faits pour ça, soit ça partait très vite au clash, même Tsukimeru qui avait tendance à se montrer très persuasif dans l'extrême mauvais sens quand il n'obtenait pas ce qu'il voulait dans ces cas-là).

Mais aujourd'hui, c'était différent. Un ancien étudiant était venu rendre visite à Ernelzya, et on lui avait demandé ce qu'il était devenu. Celui-ci avait annoncé qu'il avait enfin sa propre Maison, et qu'il allait enfin pouvoir lancer son commerce grâce à la formation qu'il avait reçue à Ernelzya, et il était venu justement remercier l'équipe.

Et Luya, ne faisant jamais les choses à moitié, avait proposé, comme pour beaucoup d'anciens étudiants, d'aider celui-ci à démarrer.

Ainsi, avec quelques collègues, elle avait fait de la publicité un peu de partout dans les rues, avec des tracs et compagnie. Quitte à former tous ces jeunes au métier qu'ils désiraient faire, autant faire aussi que ça puisse marcher, afin de réaliser leurs rêves ! Surtout au début où c'était si difficile !

Elle passa donc toute la journée à faire ça avec des collègues et l'étudiant en question, qui put ainsi emmagasiner pas mal d'opales pour une première journée de lancement. Ils avaient tous mangé ensemble, félicitant le jeune homme pour tout son travail, et lui pour toute cette aide apportée.

Sa Maison immortalisa même le moment en figeant ce souvenir, et en créant une image qu'elle donna à chacun. Luya était contente, ça en ferait une de plus pour sa collection, qui commençait à être conséquente, dans son bureau ! Et si celle-ci était normale, les autres que la Maison figea étaient d'un autre genre...en effet, celle-ci avait voulu aussi immortaliser un concours de grimace qui avait pris tout le monde, personne ne savait plus comment. Ils avaient juste retenu qu'ils avaient passé un très bon moment à rire plus qu'à parler de choses sérieuses.

Les habitants du bourg étant des gens très ouverts et curieux, affluèrent, et la journée fut très chargée, mais prometteuse pour l'avenir de cet ancien étudiant qui démarrait dans la vie.

Voyant cela, les collègues de Luya quittèrent peu à peu afin d'aller à d'autres occupations, comme préparer leurs cours, mais l'ange resta un peu plus afin de s'assurer que tout allait bien. Et discuta un long moment avec l'ancien étudiant et sa famille, passant de nouveau un très bon moment.

Tellement que la soirée avança, et Luya oublia l'heure. Elle demanda à la Maison de contacter Ernelzya afin que personne ne puisse s'inquiéter de son retard, s'excusa auprès de la petite famille, souhaita une bonne continuation à l'ancien élève qui la remercia encore, et elle sortit enfin.

Il faisait nuit, et assez froid. Luya frissonna, resserrant un peu sa cape pour lutter contre le froid.

Il était temps de rentrer. Elle sentait ses jambes en coton à force d'avoir marché toute la journée, et un peu épuisée, aussi, tout de même !

Elle prit donc le chemin de l'école, ce qui l'obligea à traverser la petite ville, d'un pas un peu précipité à cause du froid qui la prenait.

Elle revint ainsi au bout de quelques minutes sur la place principale, mais elle sursauta un peu en voyant une ombre traverser rapidement son champ de vision.

Bah, la fatigue, sans doute !

Elle continua sa route, mais elle se rendit compte que des gens la suivaient...là, elle commença à se sentir mal à l'aise.

Elle inspira. Ne pas avoir peur. Si elle avait peur, elle ne s'en sortirait pas. Son coeur lui octroyait un on très rare et pas évident à maîtriser, même pour elle, et elle comptait bien le mettre à profit.

Déjà, chasser sa peur. Alors au bon moment, elle se retourna vivement tout en projetant exprès un sort de lumière qui aveugla ceux qui s'étaient...bien rapprochés d'elle, en fait. Des hommes, un peu mal habillés et sales, qui gémirent à cause de la forte luminosité. Au nombre de 5.

Bon. Heureusement qu'elle était téméraire, un peu.

En les voyant, même si les voir comme ça n'était franchement pas très rassurant, Luya avait été entraînée pour se sortir de situations un peu dangereuses, même si elle ne savait pas réellement protéger sa vie. Ensuite, son père lui avait souvent dit de ne pas céder à la panique.

Alors en les voyant, ça allait mieux. Surtout qu'elle les avait pris par surprise. Et comme elle ne souhaitait pas faire de mal à qui que ce soit, estimant que ce n'était pas ça qui ferait avancer les choses...appliquant réellement les grands principes qui avaient créé Ernelzya et fait évoluer la vie de ses habitants...Luya puisa dans cette bonté.

Elle ne leur voulait aucun mal. Elle ne le désirait pas. Et réellement. Contrairement à beaucoup qui auraient pris peur et aurait directement attaqué. Elle non.

Intrigués, les 5 hommes la regardaient, et quand Luya rouvrit les yeux...son air était tout à fait paisible et souriant, leur demandant le plus banalement du monde :


- Vous désirez quelque chose, Messieurs ?

Les 5 bandits eurent un air décontenancés, se regardant les uns les autres, ne semblant pas comprendre la situation.
Au contraire de Luya. Son coeur pur lui avait fait don d'une chose : si elle souhaitait jusqu'au plus profond de son âme une chose, elle se réalisait, et parvenait ainsi souvent à chasser haine et colère dans les coeurs proches d'elle.

Même si ce n'était que momentané, évidemment.


- Euh...on ne sait plus en fait...

Luya leur offrit son plus beau sourire sincère :

- Peut-être que vous vouliez vous détendre dans une taverne ? Par ces temps froids, on est mieux à l'intérieur, n'est-ce pas ?

- Ah oui, bonne idée, tiens. Les gars, on y va !

Les autres renchérirent, commençant à se diriger vers une enseigne, et Luya en profita pour prendre la poudre d'escampette.

Et là, venait justement le revers de la médaille...les bandits retrouvèrent leurs intentions de base, se rendirent compte qu'ils venaient de se faire avoir en beauté et hélèrent la jeune ange qui là, cette fois, paniqua. Elle n'essaya même plus son petit tour, car elle savait qu'elle n'y arriverait pas, à cause de cette peur qu'elle ressentait. Il fallait vraiment que rien en elle ne soit perturbé pour que ça puisse fonctionner ! Et qu'elle soit sûre d'elle, surtout...ce qui n'était pas du tout le cas, là !

Alors là, méthode la plus vieille du monde : prendre un bout de sa robe et se mettre à courir à toutes jambes.

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Sam 17 Jan - 20:04

Quelle nuit magnifique...
Aucun nuage ne cachait le magnifique tableau étoilé que nous offrait le ciel, laissant quiconque lèverait la tête profiter de cet myriade de petites lumières. Les plus savants savaient retrouver sans peine telle ou telle constellation, et les plus fantasques et rêveurs en tireront des conclusions sur leur avenir. Mais peut-être n'ont-ils pas tort: après tout, combien de promesses sur le futur ont été échangées entre amants et amis de toujours, avec ces astres comme témoins?
Amis des amants, et amants des artistes. Combien de peintures, de poèmes, de dessins sont-ils nés de ce ballet lumineux? Mystérieux, envoûtant drap sombre scintillant de mille feux! Aucun mot ne saurait te décrire, aucune représentation t'être fidèle. L'humain ne peut que t'observer, et rêver. Car seul le rêve permet de t'atteindre...

C'est donc le nez en l'air, et la tête dans les étoiles, que je percutai quelqu'un d'apparemment fort pressé.
Le rêve était décidément insaisissable... Parfois fragile comme du cristal, et parfois solide comme une prison.
Tant pis. Disons au revoir aux astres, et revenons sur terre...
Au sens figuré, comme au sens propre. Je tombai sur le sol, emporté par la collision, et ne pus me réceptionner à temps: j'étais encore trop emmitouflé dans mes songes.

Je vis l'autre personne tomber, et voulus la réceptionner, mais je n'en eus pas le temps. A peine celui de me relever...
Je m'approchai de la personne, espérant qu'elle ne se soit pas blessé, et, lui tendant la main pour l'aider à se relever, je brisai le silence
  - Mille excuses, j'étais distrait, je ne regardais pas où je marchais... Tout va bien? Vous n'avez pas eu trop mal?
Je ne voyais pas le visage de la personne, à cause de l'obscurité. C'était peut-être un voleur qui s'échappait: je restai sur mes gardes, près à retirer ma main si je voyais une lame. L'épisode avec Lyora m'avait rappelé que seul l'école était sûre, pas tout le continent. Même si, au final, il s'était avéré que mes craintes étaient vaines, elles auraient très bien pu se concrétiser...

Je soupirai. Un jour, peut-être, la nuit ne sera plus synonyme de danger, et ceux que nous y rencontrerons ne seront plus des potentiels agresseurs...
En même temps, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même, pour être dehors si tard.
J'avais été à la bibliothèque du bourg ce matin. Ce que je cherchais ne se trouvait pas dans celle de l'école...
Je voulais découvrir quel était le matériaux que m'avait donné l'inconnu, celui avec lequel j'avais forgé mes armes, et qui leur avait conféré leur étrange propriété...
En vain. Et, surtout, plongé dans mes lectures, je n'avais pas vu la journée passer. Résultat, c'étaient les gérants de la bibliothèque qui m'avaient sorti de mes recherches, pour me prier de sortir, car c'était l'heure de fermeture.
Quand j'y retournerai, demain, j'essayerai de faire plus attention à l'heure... D'autant plus que j'avais une faim de loup, à présent: je n'avais pas mangé de la journée.

ARGH! Je me rendis compte que, perdus dans mes pensées, j'avais baissé ma garde! Heureusement, l'inconnu n'en avait pas profité pour me lacérer la main, mais ça manquait de sérieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Sam 17 Jan - 20:18

En courant, elle percuté quelqu'un un peu violemment, et elle paniqué intérieurement à l'idée de mettre en danger une personne innocente.

Elle entendait les bruits derrière elle s'approcher, et quand elle releva la tête, elle aperçut Elpis, une de leurs dernières recrues.


- Vite, je vous en prie, sauvez-vous, je ne veux pas qu'il vous arrive quelque chose...

Un éclat de voix. Elle frissonna. Ils étaient là.

Elle se releva vivement, leur faisant face :


- Mais qu'attendez-vous de moi ?! Laissez-moi tranquille !

- Pas question, Beauté, on a reçu une sacré prime pour t'avoir, et on va t'avoir. Si tu ne te défends pas, tout se passera bien... même s'il faut comprendre qu'il faut qu'on se débarrassé du témoin.

La dernière remarque rebiffa Luya soudainement. Il n'était pas question qu'elle laisse qui que ce soit s'en prendre à ses employés ! Ni à qui que ce soit, d'ailleurs !

- Pourquoi faire cela ?

tenta-t-elle, afin de gagner du temps. Surtout pour essayer de faire fonctionner à nouveau son don...cela les sortiraient de cette situation fâcheuse sans verser de sang !

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Sam 17 Jan - 21:11

  - Vite, je vous en prie, sauvez-vous, je ne veux pas qu'il vous arrive quelque chose...
Cette voix féminine m'était familière... Mais cela importait peu, pour l'instant: cette personne, qui qu'elle soit, avait l'air d'avoir besoin d'aide, et je ne comptais pas lui refuser la mienne.
Un cri perça le silence, et l'inconnue se releva -sans doute n'avait-elle pas vue ma main tendue.
Un groupe de quelques personnes arriva ensuite -les poursuivants, sans aucun doute.


  - Mais qu'attendez-vous de moi ?! Laissez-moi tranquille !
  - Pas question, Beauté, on a reçu une sacré prime pour t'avoir, et on va t'avoir. Si tu ne te défends pas, tout se passera bien... même s'il faut comprendre qu'il faut qu'on se débarrassé du témoin.
Ils m'avaient vu... Dommage. J'aurais aimé avoir l'effet de surprise, pour pouvoir les mettre hors d'état de nuire sans avoir à les frapper plus que nécessaire.
Je me demandai, dans un premier temps, si l'inconnue était une criminelle, pour valoir une prime, et les hommes des chasseurs de prime, mais j'abandonnai l'idée: j'allais encore me perdre dans mes pensées, et la situation ne s'y prêtait pas vraiment.


  - Pourquoi faire cela ?
Un autre homme, moins flatteur, cette fois, lui répondit en ricanant:
  - On vient de te le dire, gourdasse, pour une prime!


Bon... Il était temps d'entrer en scène, je supposai. Que les étoiles devaient être lasses d'observer la stupidité et l'égoïsme des êtres de cette planète, et de voir se jouer inlassablement les même infâmes pièces...


Je me rapprochai des hommes. Je n'étais pas sûr que mes lames puissent avoir effet sur tous -qui sait, peut-être l'un d'eux était-il prêt à mourir pour quelque chose-, et je comptais plus sur ma rapidité que ma force physique: en une lutte à mains nues, je n'étais pas convaincu de faire le poids. Autant essayer de régler cela par le dialogue... Ou juste de pouvoir les retenir suffisamment longtemps pour que l'inconnue puisse s'en aller. Après, m'enfuir -et prévenir les autorités, accessoirement- sera un jeu d'enfant.
Je réfléchis rapidement. Je craignais que l'inconnue, au vu de son altruisme, refuse de s'enfuir si j'annonçais vouloir les retenir.
Je pouvais faire semblant d'être intéressé par la prime, de sorte qu'elle croie que j'étais aussi son ennemi, et n'hésite pas à fuir pendant que je me disputais avec les autres hommes pour savoir qui aurait la fille, mais...
Je pouvais aussi tout simplement bluffer avec mes sabres. Bha, c'était encore le mieux...
J'abandonnai mon chaste langage habituel pour en utiliser un plus intimidant:
  - Dégagez, abrutis. Ou j'vous déchire tellement la gueule que mèm' vot' pauv' mère voudra plus voir vos sales tronches.
Je dégainai en même temps mes deux armes, faisant de rapide mouvement dans l'air pour bien montrer que je savais m'en servir.


Haaaaa... Qu'il était attristant qu'une si belle nuit soit gâchée par tant de rustres, et de si crûes paroles... Tout devrais être mélodieux, sous la lueur des astres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Dim 18 Jan - 10:35

Tout de suite, le coup des lames firent leur effet, provoquant un mouvement de recul.

Luya s'affola intérieurement. Non, pourquoi toujours tout régler dans le sang ? Si ça continuait ainsi, le chaos qui avait ravagé Ernelzya il y a 500 ans allait revenir, de sûr, si on oubliait ce qui avait justement rétabli l'ordre...et ça, l'ange le refusait catégoriquement. Son père et ses amis n'avaient pas fait naître Ernelzya pour que ces grandes valeurs qui avaient guéri l'île de sa destruction totale soient oubliées après quelques siècles.

Mais faire la part des choses était compliqué, dans de nombreux cas. Mais la violence appelait la violence, comme un poison. Au début discret et qui ne faisait pas grand mal, jusqu'au jour où c'était trop tard. Elle, elle avait la même méthode, mais pour l'effet inverse, justement.

Comment les gens avaient-ils pu oublier cela ? Il était de son devoir de le rappeler, sans cesse.

Vite, une idée.

Elle trouva, en s'inspirant de sa meilleure amie, Wanaël, qui lui avait souvent conseillé : "Ne baisse jamais les yeux devant un adversaire. Surtout s'il se croit plus fort que toi. Rien que l'affronter par le regard instaure un semblant de doute, et tu auras une chance de reprendre l'avantage".

Pour les cas qu'elle avait eu à vivre parfois, Luya avait bien vu que c'était vrai, en effet. Et ce même si l'ange n'était pas une combattante. On lui avait bien appris à se défendre et compagnie afin de s'en sortir en cas de danger, mais bon, ce n'était décidément pas son domaine. Elle, elle avait d'autres armes.

Les mêmes qui avaient ramené l'ordre et la paix sur l'île. Et il n'était pas question qu'on les oublie.

Alors elle releva la tête vers eux, sérieuse. Que craindre ? Elle avait un allié, à présent. Ce qui avait fait la force des Fondateurs, ce fut aussi cela. De pouvoir compter les uns sur les autres, d'être plus forts à plusieurs pour tout affronter.


- Je voulais dire...pourquoi faire cela en sachant que vous ne pourrez plus jamais vous regarder dans un miroir par la suite ? Je ne peux pas croire que vous ayez réellement cette envie de me faire du mal. Et croyez-moi, avoir une âme rongée par le remord, c'est souvent encore pire que la mort qui vous attend si jamais elle vous menace.

Elle vit un semblant d'hésitation dans les yeux des bandits, bien qu'ils gardaient très bien leurs masques de gros dur. En effet, cela fonctionnait.

- Voyez ce que vous risquez en me touchant. Tout le monde sait qu'il ne vaut mieux ne pas défier un démon, vu leur résistance effrayante à ce genre de conflit. Cela en vaut-il vraiment la peine de perdre la vie pour ça, alors que vous pourriez gagner de l'argent d'une façon bien plus sécuritaire ?

Et donc, normalement. Comme n'importe qui ici. Comme ce petit jeune qu'elle avait aidé toute l'après-midi !

- Il ne vous fera rien si vous m'oubliez. Définitivement. Alors partez.

Elle allait rajouter "s'il vous plait", mais Tsukimeru lui avait appris qu'en cas de menace comme elle en était victime, cela lui faisait perdre en crédibilité, car cela donnait l'impression qu'elle implorait, et non qu'elle avait le dessus au niveau du poids de ses mots.

Cela lui faisait toujours un peu de mal de parler comme ça aux gens, mais bon, elle devait malheureusement donner raison au démon à ce niveau.

En fait, Luya accomplissait ses objectifs tout en puisant dans ce qu'on lui avait appris, et n'empêche que ça lui servait très souvent !

La compassion. La compréhension. Elle restait convaincue qu'on ne devenait pas bandit ou assassin sans raison à la base. Autant délivrer ces hommes de cet étau, non ?

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Dim 25 Jan - 17:54

Le silence s'éternisait. Allaient-ils fuir? Allaient-ils combattre?
J'espérais le second cas... Si j'arrivais à les mettre hors d'état de nuire, je pourrais les livrer aux autorités. Je n'avais pas envie de courir, mais les laisser s'enfuir reviendrait à laisser du poison courir dans les veines du monde...
Bref, dans tous les cas, j'estompais bien les mettre sous les verrous.
 
Mais l'inconnue ne semblait pas être de cet avis... Et comptais régler le problème par le dialogue. Ou elle était fourbe et comptait les amadouer pour mieux les capturer, ou elle était naïve. Je ne savais pas quelle option était la meilleure...
Quoi qu'il en fut, je décidai de la laisser faire son discours. Après tout, je ne demandais pas mieux que d'avoir tort quant aux chances de succès que je donnais à son entreprise...
Mais je ne m'attendais pas à recevoir ses paroles comme un coup de fouet.
"Une âme rongée de remords est pire que la mort"... C'était faux. La mort était pire que tout, elle empêchait de laver ses crimes. Du moins, c'était ce dont je m'étais convaincu.
Car, sinon... C'était que j'étais réellement un monstre incapable de regretter ses actes. Car mes crimes, aussi odieux étaient-ils, ne m'empêchaient pas de vivre, et d'apprécier la vie.
Qui était dans l'erreur? Elle, qui affirmait que les regrets devaient annihiler la joie de vivre, ou moi, qui estimais qu'il ne fallait pas se laisser envahir par la culpabilité au point d'en perdre l'envie d'être heureux?
 
Elle parla ensuite de démon...
Peut-être les démons étaient-ils réellement dénués de conscience. Peut-être la douleur que je ressentais en repensant à mes crimes n'étaient pas de la culpabilité, mais une égoïste regret de ce que j'avais perdu.
Le pire était que j'avais reconnu la directrice ange, Luya, à sa voix et ses belles paroles. Considérait-elle vraiment les démons comme des chiens de gardes? "Il ne vous fera rien"... En temps normal, j'aurais ris de la situation, d'un rire sincère, et aurais sans doute lâcher un grognement en montrant les dents pour jouer le jeu, mais, en l'occurrence...
Je me demandais si elle ne tapait pas dans le mille, justement, en m'imposant ce rôle.
 
Au final, ses paroles n'eurent pas d'autres effets que de me blesser. Les hommes étaient des guerriers affermis, pas des canailles en quête d'un civil à dépouiller. On ne demandait pas à des brigands improvisés de capturer un directeur...
Bref, un combat avec un démon, surtout avec une telle supériorité numérique, ne les effrayait pas. Bien au contraire: le défi semblait les intéresser. Sans parler de leur espoir de voir un ou deux de leurs compagnons périr: ce serait autant de personnes en moins avec qui devoir partager la prime pour la capture de la directrice.
Ils ne répondirent pas, laissant tomber le dialogue pour se concentrer sur le combat.
 
Les voyant s'approcher, menaçant, je lâchai un ricanement méchant.
  - Cinq contre un? Je passe mon tour. Désolé, l'inconnue, votre joli minois ne mérite pas que je risque ma peau.
Je rengainai mes lames, et, tournant les dos aux agresseurs, je m'éloignai tranquillement.
Ils ne l'entendirent pas de cette oreille, comme prévu. Un témoin? Et puis quoi, encore?
L'un me fonça dessus, lame au clair. Je fis comme si je ne voyais rien, alors que mes oreilles avaient, dès son premier pas, suivi sa course jusque derrière moi. Au dernier moment, je me décalai, laissant juste mon pied dans sa trajectoire...
Il s'étala. Pour être sûr qu'il ne se relève pas, je lui flanquai un coup de pied dans le ventre, le laissant agonisant sur le sol. Je n'aimais pas être l'artisan de la souffrance d'autrui, mais je n'avais pas le choix. Je saisis la lame de l'homme à terre, décidant de combattre avec. Je ne voulais en tuer aucun, et mes lames étaient trop tranchantes... Ou pas du tout, à cause de l'étrange propriété de mes armes. Et je voulais éviter les mauvaises surprises.
 
Je me retournai, tout sourire.
  - Tant pis. Vous devrez affronter la bête.
Et je bondis dans leur direction, espérant que cet assaut ne sois pas mon dernier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Lun 26 Jan - 13:21

Son sans se glaça aux mots d'Elpis. Pourquoi les avait-il rejoint, alors ? L'une des valeurs fondamentales qui avaient fait naître Ernelzya, c'était justement l'entraide, l'aide à autrui quand la situation était dangereuse. Ce qu'elle-même n'hésitait jamais à faire, et qu'elle avait d'ailleurs déjà fait.

Comme la fois où Wanaël s'était enfuie, par exemple, dans le but louable de protéger un maximum contre ceux qui la menaçaient. Son ancienne "famille". Luya n'avait pas hésité une seule seconde. Mais sachant qu'elle serait inconsciente d'aller en forêt noire toute seule avec ses seules capacités, elle avait eu la présence d'esprit de demander de l'aide. Car elle, elle avait d'autres capacités, particulièrement efficaces dans d'autres domaines. Mais le pistage, non.

Et pas que là, ni que pour elle. Pour énormément de personnes, aussi. Elle ne comptait plus combien de personnes elle avait relevé autour d'elle. Beaucoup de gens autour d'elle avaient vécu des drames, et elle faisait tout pour aider chacun à remonter la pente. Que ça soit ses collègues, ses employés, les élèves...et n'importe qui, en fait.

Si on ne comprenait pas au moins ça, pourquoi rejoindre Ernelzya ? Pourquoi rejoindre quelque chose dont on ne partageait pas les valeurs ? C'était s'enchaîner...

Même si lui avait eu besoin d'aide, elle n'aurait pas hésité une seule seconde. Qu'il fasse parti de l'établissement, ou pas.

Alors du coup, oui, elle se sentait trahie. Elle était seule. Et blessée.

Et s'affola quand elle sentit des poignes la prendre pour essayer de l'entraîner ailleurs, bien sûr, elle n'était quand même pas du genre à se laisser faire gentiment, elle se débattit comme elle le put, pendant que d'autres s'attaquaient au démon.


- Laissez-moi !

s'affola-t-elle, tout en essayant de se débattre comme elle le pouvait, ce qui faisait encore resserrer encore plus la prise qu'on avait sur elle.

Elle détesta ce qu'elle allait faire, mais tenta le tout pour le tout, après tout, elle était seule. Si elle arrivait à rentrer, elle mettrait les choses au clair avec Elpis. Car elle ne craignait pas d'affronter les situations, en revanche.

Elle n'avait pas la force de renverser ces hommes. Toutefois, sa meilleure amie ayant été malmenée par des hommes bien plus forts qu'elle durant une partie de sa vie, lui avait appris quelques trucs pour y remédier, justement au cas où. De même, Tsukimeru l'avait un peu entraînée afin qu'elle puisse être capable de se protéger au moins le temps qu'on puisse venir la secourir, parce que bon, le combat, Luya n'était absolument pas taillée pour ça, alors fallait pas non-plus attendre d'elle qu'elle devienne une combattante. Loin de là.

Mais au moins une citoyenne qui était capable de se protéger un minimum en attendant les secours.

Il était temps de mettre tout ceci en application, même si cela la dégouttait. Très mal, elle souffla, accablée :


- Désolée...

Et utilisa sa magie, dirigeant ses doigts en plein dans les yeux de ses agresseurs, ce qui, par la surprise, leur fit défaire leur prise, et Luya put se libérer vivement en reculant rapidement, pendant qu'ils râlaient :

- Je ne vois plus rien ! Elle nous a rendu aveugle ! Où est-elle ?!

Luya recula encore, voulant rester à bonne distance, rassurant toutefois :

- Non. Cela ne durera que quelques heures, je vous l'assure. Vous retrouverez la vue demain, je vous le garantis. Désolée si ça vous fait mal...

Non, vraiment, elle ne voulait pas en arriver là. Elle les laissa jurer, se cogner, chercher leur chemin. Elle détourna bien vite le regard, sentant la culpabilité la ronger, avant de faire face à Elpis...où cette fois, son expression se durcit. Ce qui était une chose extrêmement rare, chez elle, vu qu'on avait toujours l'habitude de la voir sourire et bonne vivante.

Et en général, quand elle avait cette tête, c'était mauvais signe. A tel point que chacun faisait en sorte de l'éviter.

Se massant ses bras douloureux, elle avança vers le démon, en le fixant droit dans les yeux, jusqu'à se mettre à sa hauteur, toujours aussi dure.

Silencieuse, pendant deux secondes encore.

Pour ensuite le gifler.


- Traître.

Pour ensuite le dépasser, essayant surtout de se contenir, car sensible, elle était plus mal qu'en colère véritablement. Mais elle n'avait jamais l'habitude de montrer ses réels ressentis...fallait pas croire, depuis des années, elle portait un sacré masque, qui lui pesait lourd, parfois.

Mais décidément incapable d'abandonner les gens à leur sort, et décidément convaincue comme les Fondateurs que ce n'étaient ni la haine ni la violence qui feraient perdurer la paix, et encore moins les rancoeurs, elle fut incapable de laisser ces hommes en plan comme ça. Non, elle devait apaiser la colère qu'elle leur avait provoqué.

Elle avisa les maisons autour d'elle, et quelques-unes étaient allumées. Elle s'avança vers l'un de ses agresseurs, et lui prit la main :


- Venez. Vous ne pouvez pas rester dehors comme ça.

- On s'en fiche bien ! Mieux ça que d'être attirés dans l'une de vos fourberies !

Luya se fit plus sévère :

- Venez immédiatement. Vous préférez être la proie de d'autres gens de votre genre comme vous avez fait pour moi ?!

Silence, bien qu'avec quelques grognements.

- Alors vous me suivez. Et vous ne faites pas d'histoire.

Sur ce, elle en guida tout de même deux vers leur collègue assommé, pour qu'ils le prennent avec eux, Luya continuant ainsi sur sa lancée, voulant bien prouver que ce qui avait fait naître Ernelzya n'était pas perdu, et fonctionnait encore aujourd'hui.

Elle guida ses agresseurs sans aucune hésitation dans une auberge proche, où elle paya l'aubergiste sans hésiter, bien que les 5 hommes restaient...surpris, pris au dépourvu par une telle attitude. Pourquoi cette fille ne leur tenait-elle aucune rancoeur ? A moins que ça ne soit un piège ? De toute façon, ils ne pourraient rien faire à l'intérieur du bâtiment, car les Maisons protégeaient leurs Maîtres et leurs habitants.

Cela fait, elle sortit, croisant de nouveau Elpis...qu'elle regarda de nouveau durement avant de se détourner de lui à nouveau.

Elle s'arrêta quelques mètres plus loin, se murant derrière une froideur qui ne lui ressemblait pas et qu'elle détestait prendre. Toutefois, elle avait très vite appris que pour se faire respecter, elle devait parfois se montrer ainsi.


- Rendez-vous demain à 9 heures dans mon bureau. J'aurai des choses à vous dire. Si vous ne venez pas, je prendrais des mesures déplaisantes autant pour vous que pour moi. Bonne nuit, Aguammor. Ah, et une dernière chose : je prendrais des nouvelles de ces hommes. Si jamais il leur est arrivé quoi que ce soit à cause de vous, je le saurais. Et vous pourrez dire adieu à votre travail. Au revoir.

Sur ces mots, elle reprit son chemin, bien que d'un pas rapide, craignant de se faire prendre à nouveau. Et surtout pour dissimuler son malaise.

Elle détestait quand elle devait agir comme ça. Mais au moins, ces hommes n'étaient pas morts. Elle considérait cela comme une demie-victoire. Concernant ses derniers mots, c'était très simple, sur cette île : les Maisons communiquaient entre elles, de la même manière qu'Elpis et elle ou n'importe qui. Et voyaient tout ce qui se passait autour d'elles.

Donc oui, rien qu'elles avaient été témoins de la scène, pour celles qui étaient sur place en tout cas. Après, évidemment, si ça restait de la légitime défense, elle n'en ferait rien, mais elle tenait toutefois à rester claire...qu'il ne détruise pas ce qu'elle avait fait. Ce pourquoi elle se battait depuis des années. Maintenir la paix. Sans répandre les graines de la guerre étape par étape.

Dans le fond, elle comprenait ce qu'avaient pu ressentir bon nombre de ses collègues : que ça soit Ange, Tsukimeru, Wanaël, Lyra, Eynar, et pas mal d'orphelins et d'employés...elle comprenait ce sentiment de solitude pesante, de se sentir comme "seul au monde", avec une peine qui vous rongeait le coeur et que vous n'aviez personne pour vous épauler, vous conseiller, vous aider dans ce moment où vous avez besoin de soutien...

Elle avait reçu ce sentiment d'une manière plutôt violente, d'où sa réaction. Mais elle ne voulait pas faire l'erreur qu'ils avaient tous faites : se renfermer sur elle-même, devenir froide et distante, perdre confiance en qui que ce soit au point de ne plus être capable de donner une chance aux gens. Non, elle ne ferait pas cette erreur, même si sa fragilité actuelle penchait bien en cette faveur.

Non, elle, elle ferait comme elle l'avait toujours fait : elle lutterait. Elle ne se laisserait jamais abattre. Elle se relèverait toujours, peu importe le nombre de fois qu'on la ferait tomber. Elle se montrerait d'une résistance farouche et agaçante, au point de désespérer ceux qui voulaient la faire tomber et l'anéantir.

Et ça, c'était bien une preuve qu'au final, ce n'était pas elle, la plus faible du lot. Au contraire.


[Je ne mets pas spécialement un terme, hein, t'inquiète, tu peux donc répondre xD]

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Lun 26 Jan - 15:27

Tsss... J'espérais qu'ils se ruent tous sur moi, afin d'éliminer le danger le plus vite possible.
Erreur de calcul: deux d'entre eux préférèrent capturer directement leur cible.
Foncer maintenant à son aide reviendrait à m'exposer aux deux qui me chargeaient, et je ne serais pas d'une grande utilité si je me faisais tuer...
Je croisai des doigts pour qu'ils ne blessent pas ma supérieure, et engageai le combat.
C'étaient des pros, cela ne faisait aucun pli: peu de mouvements superflus, des gestes rapides et précis... Je n'allais pas tenir longtemps, seul contre deux, avec une lame émoussé.
 
Heureusement, j'avais la magie...
J'assénai soudain un coup puissant. Je ratai ma cible... Mais cela, je l'avais prévu.
Ils savaient qu'un tel coup rendait vulnérable son auteur: emporté par l'élan, le bretteur prenait quelques dixièmes de secondes avant d'arrêter la force d'inertie et à nouveau bouger sa lame comme il l'entendait, permettant une attaque plus risquée...
En temps normal. Avec ma magie, l'opération allait beaucoup plus vite. Ils avait déjà préparé leur attaque, convaincu qu'ils ne risquaient rien, et se rendant ainsi vulnérable.
Ma lame fila, et son plat frappa la tempe du premier, qui s'écroula. Le second, surpris de cette vivacité anormale, hésita trop longtemps entre se remettre en garde ou continuer son coup. Celui-ci fut ralenti par cette indécision, me permettant d'envoyer son propriétaire valdinguer d'un bon coup de pied dans le ventre. Il se cogna à un mur, et tomba des les vapes.
Aucun sang ne coula: il ne devait pas s'être blessé. Tant mieux.
 
J'allais maintenant voler au secours de la directrice, mais constatai qu'elle n'avait pas besoin de mon aide: elle avait aveuglé ses agresseurs. J'aurais du m'en douter...
Une directrice avait forcément plus d'un tour dans son sac, me dis-je en souriant.
 
Mon expression se figea à la vue de la sienne. J'étais si bon acteur, qu'elle même s'était fait prendre à mon petit coup de bluff...
Mes talents d'acteurs furent félicité par une gifle. Elle eut sans doute physiquement plus mal que moi, étant donné notre différence de force, mais c'était le geste qui comptait.
Il me laissa... Mitiger. D'une part, j'étais rassuré de voir qu'elle ne faisait pas forcément aveuglément confiance aux nouvelles recrues. J'avais été surpris de l'absence de sanction suite à mon échec, et au meurtre de l'étudiant, tuer par cette Mykah... Ils ne semblaient pas avoir remis ma parole en doute, ni pensé que c'était moi qui aurait pu l'éliminer. Du coup, le fait qu'elle me croie finalement capable de trahison avait quelque chose de rassurant.
D'autre part, j'étais fâché contre moi-même. A trop me focaliser sur ces criminels et la défense de la directrice, j'en avais oublié de penser à cette dernière. Forcément, elle avait été blessée par ce qu'elle croyait une trahison...
 
Mais j'étais surtout cruellement déçu. Elle n'avait pas compris que c'était une feinte, et semblait presque faire plus confiance aux agresseurs qu'à moi.
 
Je décidai d'observer sa façon de clore l'affaire, adossé à un mur, bras croisés.
Elle ne livra pas ces criminels à la justice... Mais leur offrit l'auberge.
Finalement, elle revint. J'aurais accepté le rendez-vous et serais reparti sans rien dire, comptant m'expliquer lors de cette entrevue, après avoir réfléchit à tout cela à tête reposée, mais... Ses dernières phrases me poussèrent à répondre.
Elle fit mine de s'en aller, mais, haussant la voix, d'un ton glaciale, je lâchai
  - Demain, tous les réseaux de criminels seront au courant de votre pusillanimité, et l'absence de risques à vous attaquer. Pensez-vous vraiment que votre miséricorde arrangera les choses? Au contraire, elle ne fera que les aggraver.
Je soupirai, reprenant mon calme habituel -j'avais osé la voix, c'était déjà beaucoup, venant de moi.
  - Ces gens ne sont pas des pauvres bougres forcés de faire ce travail ou de mourir. Ce sont des feignants, cherchant un travail qui rapporte beaucoup pour peu de travail. Et si cela revient à faire preuve de malice, et bien, tant pis.
Je me décollai de mon mur, et marchai lentement vers elle.
  - Fut une époque, j'étais un assassin. Enfin... Un complice. Moi, je faisais cela parce que j'avais refusé un travail plus contraignant, mais légal. Si quelqu'un m'avait tenu votre discours, à l'époque... Je lui aurais ri au nez. Quant à l'assassine, elle trouvait simplement cela normal, n'avait pas de notion de bien ou de mal...
Quand un enfant désobéit, ce n'est pas en le gourmandant gentiment puis en lui offrant un bon repas qu'il comprendra son erreur. Il faut être ferme... Et la justice est là pour cela.
Je repris un air dur.
  - En laissant ces gens en liberté, vous condamnez leurs futurs victimes. Peut-être s'attaqueront-ils à un autre directeur, après cet échec. Mme Fenrir, par exemple. Et peut-être n'aura-t-elle pas un démon sous la main pour la protéger, elle.
 
J'avais été trop loin, je m'en rendais compte.
C'était ma supérieure, après tout. Je n'avais pas à lui faire la morale. D'ailleurs, je devais présenter mes excuses pour l'avoir trompée, et lui avoir fait croire que je voulais la trahir.
Je mis un genou à terre, devant elle, et, baissant la tête, articulai

  - Je vous présente mes plus humbles excuses pour mon insolence. Je suis prêt à subir les conséquences de mes actes, et de mon insubordination. Je serai présent à votre bureau à l'heure dites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Lun 26 Jan - 16:20

Il intervint. Il se défendit. Geste qu'elle pouvait très bien comprendre, à sa place, elle aurait fait de même. Sûrement en plus virulent, même.

Et d'un naturel à écouter, estimant que tout le monde devait avoir une chance, elle la lui accorda tout naturellement, bien qu'en tentant de garder son masque. Pour lui riposter aussi sec dès la première réplique :


- J'ai une autre vision des choses, voyez-vous. Celle de nos Fondateurs. La même que ceux qui ont sauvé notre pays de sa destruction. Une vision que la majorité du pays a oublié malgré-tout en 500 ans. Mon devoir est de justement rappeler cette autre vision de la vie qui a sauvé notre terre autrefois. Une vision de la vie qui s'est révélée être efficace. Alors ça fonctionnera une seconde fois. Je ne laisserai pas Ernelzya se faire détruire à nouveau.

C'était disons sa réelle impression. Finalement, les gens étaient retombés dans la méfiance d'autrui, provoquant menaces, violences, et meurtres...tout cela finirait en guerre, un jour ou l'autre. Comme autrefois. Et elle le refusait. Des 5, elle était la seule à être une descendante directe, car étant carrément la fille même du Fondateur ange d'Ernelzya. Donc forcément, elle avait toujours baigné dans ces nobles valeurs, elle avait appris d'une manière profonde cette philosophie de vie qui n'empêche, avait sauvé cette terre d'une destruction imminente.

Seulement, au lieu d'être 5 contre des millions de gens à y croire, là, elle avait vraiment l'impression d'être seule contre plusieurs milliers de gens qui avaient perdu cette vision de la vie qui les avait tous sauvé...


- Alors non, je crois même, qu'au contraire, comme autrefois, cela finira par arranger les choses. Le seul soucis du monde dans lequel nous vivons, Elpis, c'est ce temps que mettent malheureusement beaucoup de gens pour pouvoir s'en rendre compte. Mais la compassion est aussi contagieuse que la rancoeur et la méfiance qui nous animent tous et nous conduisent à ces guerres inutiles ! Si ces gens font partis du genre que vous croyez, eh bien soit. Ils seront les derniers à s'en rendre compte !

Parce que bon, il y avait aussi des gens bornés, et ce n'était jamais évident de faire changer les façons de voir. Pour elle, ce n'était au final rien de plus que cela. Le soucis, c'était que ce genre de personne posait effectivement problème à cette mission...

Toutefois, elle voulait lui faire comprendre une chose :


- Vous me reprochez de les avoir aidé, et êtes sûrement en train de penser comme un bon nombre que je suis idiote de faire cela. Alors à moi de vous demander une chose : si nous les avions livrées à des autorités, sans même leur laisser une chance de se rattraper...sans les écouter, en rendant même leurs coups qu'ils ont infligé, pensez-vous que ça aurait été mieux ? Je ne pense pas. Ce genre d'attitude attise la rancoeur, et ils n'auraient pensé qu'à une seule chose : se venger. Alors qu'un minimum de compassion, de se montrer capable de pardonner même ce genre de chose, en aidant malgré-tout...cela montre et prouve qu'il y a une autre voie. Et pourrait les faire changer de chemin. Je ne dis pas que ça fonctionne à tous les coups. Mais ça a beaucoup plus de chance d'évoluer dans le bon sens plutôt qu'en leur rendant leurs coups ! Alors ? Quelle méthode est la plus stupide, au final ?!

Oui oui. Luya s'énervait...très rarement. Voir pratiquement jamais. Ce qui faisait croire qu'elle n'avait aucun caractère et ne savait pas s'affirmer. Alors qu'au contraire...en fait, elle ne le faisait que lorsqu'elle le jugeait nécessaire. Et elle savait aussi s'énerver.

Si elle ne savait absolument pas manier des armes ou quoi que ce soit dans ce genre de domaine, elle avait en revanche des atouts que la majorité n'avaient pas. Et elle avait bien l'intention de les utiliser à son avantage.

De plus, il lui offrit un argument qui confirma ce qu'elle voulait lui faire comprendre...sa propre histoire. Et elle la lui pointa du doigt, sans aucune hésitation :


- Eh bien ? Oui, vous avez fait du mal autour de vous. Vous dites que vous riez au nez des gens qui tiennent ce genre de propos. Hors, qu'avez-vous fait ? Vous êtes venu à notre porte. Vous avez souhaité obtenir une autre chance, une seconde, ou une troisième, ou plus, je n'en sais rien. A des gens dont vous dites justement que ce genre de vision vous fait rire. Comment quelqu'un qui ne partage pas cette même vision de l'avenir peut offrir des services à des personnes oeuvrant pour cela ? Simplement parce que ça ne vous fait plus rire. Et que dans le fond, vous avez compris en partie le fond de cette croyance. Alors pourquoi venir me dire aujourd'hui que ce que j'ai fait ne fera qu'aggraver les choses et ne changera rien ? Vous n'êtes pas cohérent. Surtout pour quelqu'un qui se dit savoir analyser les souffrances des autres. Dîtes-moi, Elpis...combien de souffrances avez-vous décelé dans l'école ? Des gens comme vous, là-bas, il n'y a que de ça, pratiquement. 95%, au moins, de notre structure ont été des genre de bandits et assassins à la base. Ou des orphelins, qui auraient pu crier vengeance à cause de leur désespoir. Et pourtant, ils y croient. De nous deux, vous êtes plus aveugle que moi.

Bon, en même temps, fallait dire qu'elle avait grandi et s'était malheureusement construite avec ce genre d'entourage...où tout le monde avait besoin d'aide. Alors peut-être qu'elle se trompait sur certaines choses qu'elle lui disait. Elle l'espérait, même, du fond de son coeur. Mais...elle voulait juste remettre certaines choses au clair, et rappeler certaines choses tout de même importantes à ses yeux !

- Je comptais sur vous. Ce qui fait notre force, c'est notre union. C'est aussi ce qui a sauvé ce pays autrefois ! Je ne fais clairement pas le poids face à ce genre de brute ! Je ne suis pas comme la majorité d'entre vous qui ne savent pas ressentir la peur ! La principale différence que j'ai avec vous, et qui fait justement ma force, c'est que je SAIS l'admettre, au moins, et l'accepter ! Pour ensuite agir en fonction ! En COMPTANT sur ceux qui m'entourent ! VOUS faites parti de cet entourage ! Je comptais sur vous ! Pour compenser cette faiblesse purement physique ! Et vous m'avez laissée entre leurs mains ! J'aurai pu ne pas m'en sortir ! Et dites-vous bien une chose, Elpis : que vous soyez de notre structure ou pas, vous auriez demandé de l'aide, vous l'auriez eue. Jamais on ne vous aurait abandonné. Contrairement à vous ce soir.

Ces mots lui firent mal au coeur. Mais c'était ce qu'elle avait ressenti sur le coup, et son masque se brisa un peu. Sensible, elle passa une main sur son visage pour les passer sur ses yeux devenus humides.

- Quand je pense qu'on vous a donné une chance de vivre autre chose que des crimes...et que le jour où l'un de nous vous appelle à l'aide, vous ne savez rien faire d'autre que de tourner le dos...ce n'est certes pas un dû mais ce n'était franchement pas grand chose à côté de TOUT ce que nous vous avons donné !

Bon, en même temps, il y avait le contre-coup de la peur qui la prenait. Car ouais...elle s'était mal vue finir ! Mais elle savait qu'elle ne devait pas se laisser prendre par la peur. Et passer au-dessus, laisser une autre chance. Comme elle l'avait expliqué. Elle ne se laisserait pas entraîner dans cette spirale infernale dans laquelle le monde se laissait entraîner sans en avoir conscience...ou alors, que lorsque c'était trop tard.

Elle détestait perdre la face comme ça, mais la peur qu'elle avait eue revenait tel un boomerang, la faisant craquer. Preuve de ce qu'elle disait : elle n'était pas faite pour les batailles.

Alors qu'elle essayait tant bien que mal de se calmer, Elpis eut une réaction qui la surprit. Et qui était un peu...gênante.

Elle cessa de sangloter, le prenant par les épaules pour le forcer à se relever :


- Ne faites pas ça...je ne suis supérieure que hiérarchiquement, le reste, je ne suis rien...nous sommes égaux...et contrairement à ce que vous croyez, vous avez le droit de dire ce que vous pensez. Vous avez vraiment des choses à apprendre encore sur nous.

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Ven 30 Jan - 20:10

- Je ne vous ai pas abandonné. C'était un coup de bluff pour gagner l'effet de surprise, afin de pouvoir les maîtriser sans faire couler le sang. L'autre solution aurait été de les faire fuir, mais, indépendamment du peu de chances de succès de l'entreprise, je comptais les livrer à la justice...
Le malentendu était levé. Je décidai de continuer sur ma lancée, et d'en faire tomber quelques autres.
 
  - De plus, je n'ai jamais pensé que vous étiez idiote, loin de là. Et quand je disais que je vous aurais ri au nez, je parlais d'avant, quand j'étais aveugle et ignorait ma conscience. Comme ceux-là, en somme. Je voulais juste dire que je parlais d'expérience. De toute manière, le récit de ce passé n'apporterait rien à la conversation...
 
J'étais sorti de ma mauvaise passe avec, entre autres, le suicide de mes parents. Rien de comparable à ce que pouvait apporter l'école... Tant mieux, dans un sens.
  - Simplement... Sans doute vous hâtez-vous trop. Le monde n'est pas encore assez sage que pour que cette pure compassion ne suffise. Et puis, justice n'est pas vengeance.
Cette dernière phrase sonnait fausse à mes oreilles. C'était jouer sur les mots...
Et puis, moi qui voulait défendre ce joyau de pureté qu'était l'école, voilà que je me mettais à vouloir le modifier et le ternir.
  - Enfin, sans doute avez-vous eu raison d'agir ainsi. Je garde vos paroles en tête... Je réfléchirai à tout cela plus tard. Par contre...
 
Je souris, d'un sourire que j'avais abandonné depuis que j'étais arrivé à l'école, mais qui m'était propre: un sourire calme, impassible, qui ne laissait rien deviner de ce que je ressentais.
Enfin, pour l'occasion, je ne ressentais rien de spécial, juste l'envie de mettre au clair mes intentions pour éviter d'autres malentendus fâcheux.
  - Je ne suis pas venu pour avoir de l'aide, vous savez. Je suis venu apporter la mienne. Car, effectivement, j'espère énormément de l'école et de ses valeurs morales.
 
Je soupirai. Continuer cette conversation ne mènerait à rien: je n'étais pas sûr de savoir que penser, et mon interlocutrice avait basé ses dires sur des malentendus: les faits que je comptais l'abandonner, que j'étais venu chercher de l'aide à l'école, que je la trouvais stupide et ricanais de ses valeurs...
 
Son visage était encore baigné de larmes. Je sortis un mouchoir, le lui tendit et, souriant, je conclus:
  - Mais vous avez raison, j'ai encore beaucoup à apprendre. Que le proverbe "trompe tes amis pour mieux tromper tes ennemis" ne tient pas compte des sentiments de ces amis, par exemple...
Puis-je me faire pardonner mon insensibilité en vous escortant jusqu'à l'école?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Ven 30 Jan - 20:34

Il s'expliqua. Bah, c'était mieux ainsi. Luya n'aimait pas faire traîner les choses, selon elle, plus on laissait les doutes vous envahir, et plus il était difficile de les dissiper. Alors il fallait souvent mettre les choses au clair au plus vite.

Et elle en plus qui s'occupait de beaucoup de choses dans l'école, au point d'être très souvent débordée, ça lui donnait une bonne raison de plus pour justement ne pas faire traîner les choses, tant elle cumulait un nombre de travaux plutôt impressionnant ! Pour ça d'ailleurs qu'elle n'avait pas pu cumuler son ancien boulot d'enseignante avec celui de Directrice...si elle était fière de la place dont elle avait hérité, prenant ça comme un grand honneur, cela lui mettait tout de même une certaine pression qu'elle s'efforçait de gérer au mieux, afin de toujours se montrer à la hauteur.

Déjà qu'elle avait tendance parfois à se sentir inutile quand elle voyait la force de caractère des autres...et notamment de ses homologues. Chaque fois que ce complexe lui revenait dans la face, elle se sentait plutôt mal...sans vraiment se rendre compte que du caractère, ben elle en avait, mine de rien ! Mais il était souvent difficile de se sentir fort au milieu d'un bon nombre de caractériels qui parvenaient à s'imposer rien que par le regard ou par la présence...

Elle fut un peu surprise par les explications d'Elpis. Une méprise ? Quelque part au fond d'elle, elle avait envie de croire en cette théorie. Après tout, elle n'était pas une experte des situations dangereuses. On lui avait bien appris à se défendre dans certaines situations à son niveau, mais ça s'arrêtait là, après, car elle n'était clairement pas faite pour ça...donc autant dire qu'elle n'avait pratiquement aucune expérience de ce genre de chose.

D'après Elpis, il avait fait dans cette vision qu'elle voulait continuer à propager...

Quelque part, ça la soulageait. Elle le laissa parler. Déjà pour pouvoir en profiter pour reprendre son calme, et aussi pour confirmer le fait que bon, ce n'était pas parce qu'il était son employé qu'il n'avait pas le droit à la parole au même titre qu'elle. Bien au contraire.

Et après cette mise au clair, elle estimait une chose...normale :


- Mon instinct me pousse à vous croire, Elpis...et j'ai sûrement été un peu dure avec vous, à cause de la peur. Je vous dois des excuses. Alors...excusez-moi.

Quand on disait que la panique ne faisait pas voir clair, elle confirmait ! Puis bon, instinct ou pas, elle pouvait se tromper sur lui, rester fermée sur ses premières positions serait contredire tout ce qu'elle lui avait dit tout à l'heure. Alors non. Au même titre qu'elle avait donné une chance à ses agresseurs, elle lui en donnait une autre à lui.

Elle prit ce qu'il lui tendait, essuyant son visage pour au moins retrouver un minimum de dignité, tandis qu'Elpis en rajoutait un peu. Contre toute attente, sa réaction l'amusa un peu.

Dans le sens où elle se disait que décidément, la principale richesse d'Ernelzya était là : ces différentes cultures qu'il y avait. Elpis était un démon. Il était donc parfaitement capable de faire abstraction de ses sentiments. Quelque part, cela n'étonnait pas Luya, qui avait...l'habitude de voir ce genre de comportement chez les démons. Tsukimeru aurait sûrement fait précisément la même chose. "Tromper pour mieux gagner", comme le signifiait Elpis...c'était décidément bien démoniaque, comme stratégie.

Et elle s'était faite avoir en beauté par ce stratagème qu'elle connaissait de loin, pourtant.

Elle lui rendit son mouchoir, tout en se rapprochant de lui en lui prenant doucement un bras :


- Oui, je veux bien, merci beaucoup. Désolée d'avoir été injuste avec vous. Je n'aurai jamais du douter de vous. En ce sens, j'étais tout de même gonflée de vous faire ce reproche. Alors...merci de m'avoir aidée. Je ne m'en serais pas sortie sans vous.

Quelque part, hein...si elle avait réussi son coup de tout à l'heure, c'était seulement parce que lui avait malgré-tout offert une bonne diversion pour lui permettre de tenter quelque chose !

Mais tout de même...ces hommes...qu'est-ce qu'ils lui avaient vraiment voulu ? Qui était derrière tout ceci ? Elle ne pouvait pas s'empêcher de s'interroger. Ici, elle n'était qu'une fille comme les autres, alors pourquoi ? Pas idiote, ces hommes étaient dirigés par une autre qui ne s'était pas montrée.

Pensées qui accentuèrent son malaise, et son sentiment de ne pas être vraiment en sécurité. Enfin, au moins, ce point était réglé par Elpis ici présent...il avait été tout de même impressionnant. Alors oui, du coup, un petit sentiment de sécurité la prit quand elle s'accrocha avec douceur à son bras.

Cette situation ne put l'empêcher de penser à tout ce qui avait fait l'origine de cette opposition entre anges et démons, et leur si mauvaise réputation...qu'auparavant, les anges guidaient les mortels, mais derrière, dans l'ombre, sans jamais les voir, c'étaient les démons qui protégeaient le mortel en question, accomplissant ce qu'un ange ne pouvait accomplir...

Sauf que derrière cette histoire se cachait une certaine tyrannie de la part de certains anges, ce qui avait déclenché cette redoutable opposition. Les démons s'étaient retournés contre eux de la mauvaise manière, ce qui leur avait fait cette réputation de monstres sanguinaires.

Bien sûr, c'était il y a extrêmement longtemps. Les deux îles ne devaient pas être telles qu'elles étaient aujourd'hui, à cette époque.

Au fond d'elle, elle ne pensait pas les démons foncièrement mauvais, elle était convaincue que dans chaque personne, il y avait du bon et du mauvais. Et que ce qui faisait qu'une personne était mauvaise n'était pas son espèce, mais bien ses actes.

Enfin. Là, elle ne put s'empêcher de retrouver cette association ange et démon. Sauf que jamais elle ne malmènerait qui que ce soit. Mais là, ce qui lui avait été frappant, c'était de se rendre compte que les démons, dans le fond, restaient de formidables protecteurs...comme leur rôle dans ce plus que lointain passé, mais en étant libres de leurs choix, cette fois.

Ce qui lui donnait raison sur toutes ces valeurs avec lesquelles elle avait grandi. Chacun avait ses capacités, atouts et inconvénients. Ce qui conférait un certain rôle.


- Merci d'avoir été là.

lui fit-elle alors doucement, continuant peu à peu à se rassurer, pour pouvoir chasser cette panique qui l'avait prise dans cette agression...

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Sam 31 Jan - 11:27

Elle m'avait laissé parler sans m'interrompre, et s'excusait même, à présent. Décidément, on était loin d'une relation professionnelle directrice-employé classique... Voir même d'une relation ange-démon comme celles de l'ancien temps.
  - Je vous en prie, n'en parlons plus. Vous ne pouviez pas vous douter de mes réelles intentions... Vous aviez raison de vous méfier. On n'est jamais trop prudent.
 
Pendant que nous marchions, j'en profitai pour méditer sur les événements. J'avais échoué en tant que psychologue, il y avait quelques jours, et, à cause de cela, un élève était mort... Sans parler de mon manque d'empathie envers la directrice. Oui, je savais écouter et ne pas juger, mais cela suffisait-il pour guider des personnes dans le doute? Non, bien sûr...
Et puis... L'école avait-elle vraiment besoin de moi, quand elle avait une ange aussi empathique, pleine de compréhension et de compassion, et si juste dans ses paroles?
 
A l'inverse, j'avais su protéger avec brio la directrice -avec son aide, certes, mais je n'en aurais peut-être même pas eu besoin. Mon passé d'âme errante, en quête d'aide à donner, de justice à semer, avait surtout inclus de nombreux combats.
Contre des bandits cherchant à me détrousser, contre des guerriers abusant de leur force pour abuser d'autrui -extorsions, pillage, ou pire... -, contre des bandes organisées de voleurs, etc.
Au final, j'avais souvent considéré -et considérais encore- la violence comme parfois nécessaire. "La violence est le dernier recours de l'incompétence"... Il fallait quelques fois utiliser ce dernier recours, malheureusement.
Quoi qu'il en fut, je savais, au final, mieux me battre que résoudre les problèmes par le dialogue.
Je n'avais jamais été un grand orateur, en vérité...
 
Peut-être devrais-je quitter l'école, et reprendre cette vie de luciole errante, de petite lumière dans un monde sombre...
 
Ses remerciements me tirèrent de mes pensées.
  - Merci de m'avoir éclairé de vos lumières, à propos de la façon de penser des Fondateurs et de l'école, répondis-je en souriant.
 
Bha. J'aurai tout le temps de remuer ces pensées plus tard.

Je devais me concentrer sur ma mission d'escorte, à présent, conclus-je, l'âme plus légère d'avoir mis de côté mes tourments, pour me concentrer sur la douce pression sur mon bras, et la beauté de cette nuit étoilée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Sam 31 Jan - 12:09

"On n'est jamais trop prudent"...combien de fois avait-elle entendu ces mots. Elle ne pouvait toutefois pas nier que le danger était là, et qu'elle ne pouvait pas l'ignorer. C'était toujours assez difficile de trouver un juste milieu dans ce domaine, en réalité.

Et si aujourd'hui, avoir aidé cet ancien étudiant à se lancer dans son entreprise était pour elle une très belle réussite, le fait d'avoir pu se démontrer à elle-même également que sa pensée était juste à propos de ses agresseurs, elle considérait que sa montée de panique, qui lui avait fait mal juger Elpis, était plutôt une honte.

Surtout qu'elle savait à quel point les démons étaient...très bons acteurs dans ce genre de domaine. Ils étaient redoutables, ce n'était pas pour rien qu'on ne les voulait pas pour ennemis. Rien que le fait de placer un démon à la tête d'une organisation protectrice inspirait la méfiance chez de potentiels agresseurs...Luya pensait notamment au Pandémonium, ou à d'autres.

Mais c'était à double-tranchant, aussi. Les démons avaient cette tendance à vouloir se mesurer entre eux, à se défier, à éprouver la force de l'autre dès qu'on parlait d'un nouvel adversaire...ce qui était source de danger, en général, aussi. En même temps, quoi de plus étonnant, quand on pensait que depuis la nuit des temps, à l'origine, on pensait qu'il s'agissait d'esprits ? Ils avaient pour une grande majorité une forme animale, aussi, une forme qui représentait souvent très bien leurs caractères.

Luya avait eu de nombreux exemples. Quand elle était enfant, Tsukimeru était déjà Directeur, et le plus jeune à ce moment-là. La première fois qu'elle l'avait rencontré, elle avait eu la même impression qu'il inspirait à beaucoup : une sorte de force qui s'imposait, comme un "chef de meute", vulgairement parlant. Quand Luya avait découvert qu'il était un loup, elle ne s'en était pas étonnée...

Elle ne pouvait s'empêcher de se demander par curiosité quelle était la forme qui représentait Elpis. Il semblait être du genre calme, et un peu rêveur. Mis à part les tourments qu'elle ressentait un peu en lui, oui, elle se demandait bien ce qui le représentait. Elle ne put s'empêcher de s'imaginer quelque chose avec des ailes. Quelque chose à la fois gracieux et impressionnant. Un aigle, un faucon, peut-être ? Non...si ces animaux-là étaient magnifiques et étaient redoutables, mais ils n'avaient pas l'esprit vagabond, bien au contraire. Un cygne ? Ou un héron, alors ?

Elle eut un petit sourire amusé, discret. Peu importait, dans le fond. Elle-même n'avait pas à se plaindre : elle possédait des ailes, et elle ne comptait plus combien de personnes elle avait entendu soupirer d'envie pour ça. Vrai qu'elle-même se sentirait malheureuse si elle se retrouvait privée un jour de ce don de vol. Un ange sans ailes, c'était comme un elfe plus relié à la faune et à la flore, comme un humain sans ses rêves, comme un démon qui ne pouvait pas se transformer. Indissociable.


- Oh, je...de rien. Je pense qu'il y a une part de responsabilité de ma part...nous ne les mettons peut-être plus suffisamment en avant de la façon qu'il faut...personne n'est exempt d'erreur, la preuve.

Quelque part, elle se sentait toujours un peu mal quand elle ne s'estimait pas à la hauteur à ce niveau. Dans ce domaine, Luya était plutôt très exigeante envers elle-même, et même si elle était convaincue qu'elle n'arriverait jamais à la cheville de son père, qu'elle ne pourrait sûrement jamais faire tout ce qu'il avait pu apporter à cette île...elle espérait au moins continuer à faire perdurer tout ce pourquoi il s'était battu, pour que les gens d'ici puissent avoir une vie décente. Et la meilleure possible. Luya trouverait que ça serait un gâchis véritable que d'oublier ses actes, tout le travail qu'il avait fait...car des 5 Fondateurs, il avait été le premier, et celui qui avait convaincu les autres à s'allier à lui.
Au départ, il avait donc été seul. Complètement, contre tout un "univers". Il lui avait raconté qu'on l'avait pris pour un grand fou, mais que c'était justement cette "folie" qui avait titillé la curiosité de ceux qui devinrent ses plus fidèles alliés.

"Il ne s'agit ni plus ni moins d'un effet de groupe, ma fille. C'est exactement comme dans une situation où une personne se ferait agresser, et que tout le monde autour n'ose pas intervenir, de peur d'en payer un prix, même s'ils sont révulsés par la scène. C'est la peur qui les étreint. Mais, il suffit qu'une seule personne, rien qu'une seule, dans cet immense groupe effrayé, surpasse cette peur pour tenter d'intervenir, que ce courage entraînera le groupe tout entier à réagir. Et donc à sauver la personne en danger, et à faire reculer l'agresseur. Ce qui est différent de la majorité attire, et une fois la curiosité obtenue, c'est là qu'il faut agir. Et c'est précisément ce que j'ai fait. Je n'étais rien de plus qu'une simple personne, anéantie de découvrir un pays aussi ravagé, où le chaos régnait de partout avec la Peur. J'ai été témoin de pas mal d'horreurs...mais j'ai refusé de me laisser avoir par la Peur. Je l'ai vaincue, et je me suis mis en tête de redresser ce pays et d'en révéler sa beauté."

Elle s'en souvenait. Elle adorait ses histoires, même si elle était bien consciente qu'elle était loin de savoir ce qu'il avait réellement pu voir, l'état dans lequel cette île était bien avant sa venue au monde.

Comme pour continuer à oublier peu à peu ce qu'elle venait de vivre, pour laisser ça au passé, elle expliqua à Elpis :


- Nous avons...quelques étudiants avec des difficultés. Notamment ceux qui ont perdu des proches très jeunes. Mais qui ne feront jamais le premier pas vers vous simplement par crainte d'être perçus comme des fous ou des faibles...alors que je suis sûre que vous pourrez apporter quelque chose...et je pense à un en particulier.

Elle espérait que cela ferait tout bien repartir, histoire d'avoir une autre chance, que ça soit pour lui, pour cet élève, et même pour elle. Elle côtoyait suffisamment de personnes au passé sombre pour savoir que ce n'était pas parce que ces gens gardaient un air calme et confiant que dans le fond, ils l'étaient réellement...d'où cette proposition.

- A quoi pensez-vous ?

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Dim 8 Fév - 11:11

Je souris à ses paroles
  - Ho si, vous le faites, et de la façon la plus honorable: en les mettant en pratique. Si vous aviez tué ou amoché plus que nécessaire ces brigands, aucun de vos discours n'auraient pu avoir d'impacte sur moi...
 
Ses autres paroles n'atténuèrent pas la confusion de mon esprit,au contraire...
Je ne savais que faire. Devais-je continuer ce travail? Devais-je quitter l'école? Devais-je me reconvertir?
 
Mes talents au combat me permettrait de me tourner vers d'autres tâches. Gardien, par exemple... Mais je doutais que cela me plut. A vrai dire, rester tranquillement à l'école me pesait: ma vie de nomade me manquait. Voyager, voir des gens de régions différentes... L'école, aussi belle était-elle, offrait en permanence les même paysages. Et, quand elle tentait de le changer, cela ne restait qu'une illusion.
 
Je pourrais aussi reprendre ma vie d'errant. Voyager au petit bonheur la chance, et améliorer un peu le monde quand l'occasion m'en était donnée.
Mais cela revenait à retourner à la case départ...Le cœur n'y était pas. J'étais face à la plus belle des opportunités de défendre quelque chose de concret, et avec plus d'efficacité qu'en vagabondant au hasard. Si je la refusais, je doutais de pouvoir un jour avoir à nouveau une telle possibilité.
 
Continuer mon métier actuel, alors... Surpasser mon amer échec -cet enfant qui avait été tué- , tenter de compenser mon manque de facilité à donner des conseils par ma capacité d'écoute...
 
Ou alors, plutôt que gardien, devenir autre chose. Au final, l'école devra toujours affronter l'Extérieur, et tenter d'y résister. Comme ce soir, par exemple.
Peut-être pourrais-je m'occuper de tâches ayant rapport à cet Extérieur... Escorter ceux qui sortent de l'école, retrouver ceux qui s'en échappent -avec, je l'espérais, plus de succès que la dernière fois- , recruter du personnel dont nous aurions besoin -comme pour cette alchimiste, Lyora- ,chercher d'anciennes bibliothèques...
Cette dernière idée était saugrenue. Pourquoi avais-je pensé à cela? Bha, ce n'était qu'un exemple...
 
  - A quoi pensez-vous ?
  - Au spectacle que nous offrons aux étoiles... Je me demande si elles sont soumises aux même tourments que nous.
Et, si non, je me demande si elles nous les jalousent...
 
Je levai mon regard vers ces astres, imperturbables, immuables...

  - Elles devraient. C'est ce qui fait que nous vivons, non? C'est parce qu'il est éphémère et que son vol est imprévisible et chaotique, que le papillon est si beau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luya Wingaër
Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
 Héritière d'Ernelzya ~ Directrice (Fondatrice)
avatar

Type : Ange Pur

Féminin Taureau Serpent
Messages : 140
Messages RP : 114
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Lumière
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Dim 8 Fév - 21:59

Parler, même de tout et de rien, lui permettait de chasser ses dernières angoisses. Rien de tel que d'occuper son esprit à complètement autre chose afin de...pouvoir passer à autre chose. Parce qu'elle ne pouvait pas dire qu'elle s'était sentie très sereine, sur le coup, même si elle avait un peu fait genre le contraire.

Elle ne sut quoi lui répondre quand il lui répondit. Ce genre de réflexion lui semblait toujours étrange, car c'était tellement naturel pour elle de penser comme elle le faisait en premier lieu...tout en ayant conscience qu'il y en aurait évidemment toujours pour faire le mal, ou récidiver. Sinon, il n'y aurait même pas besoin de Gardiens, ou même ce besoin d'apprendre à se protéger, dans le cas où on n'était pas vraiment capable de se défendre. "Il est plus facile de protéger quelqu'un qui sait comment s'en sortir un minimum plutôt que quelqu'un qui ne sait absolument rien faire dans une situation dangereuse", lui avait-on dit...elle voulait bien le croire. C'était ce qui l'avait faite consentir à ces entraînements, à ces mises en situation pour pouvoir acquérir certains réflexes à son niveau.

Elle n'était pas une combattante, et n'était pas taillée pour ça. Il était donc inutile de lui apprendre à se servir d'une arme. Mais au moins, elle savait à peu près se protéger...en attendant des secours. Cela se voyait rien qu'au fait que tout à l'heure, quand elle avait voulu demander de l'aide à Elpis, elle ne l'avait pas entravé, elle s'était seulement rapprochée de lui, mais sans rien lui imposer "physiquement".

Par la suite, il ne répondit pas à sa question par rapport à cette histoire d'aide sur les élèves. Elle espérait qu'il ne prenne pas la mauvaise décision...elle voulait bien lui laisser le temps de réfléchir, de se retrouver, mais espérait qu'il ferait le bon choix...

Ensuite, quand par curiosité, elle lui demanda à quoi il pensait...sa réponse fut plutôt inhabituelle, mais ça la fit sourire, amusée.

Elle lui fit part de sa théorie :


- Je ne le pense pas. Une étoile est quelque chose qui représente le fait qu'une chose a complètement disparue de cette vie. Une âme libérée ne peut ressentir de jalousie. Elle est juste neutre.

Il y répondit, à nouveau bien à sa manière. Elle lui fit, amusée :

- N'est-ce pas vous-même que vous décrivez, là ?

¤____________________________________________¤

Couleur utilisée : #cc6600

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loisebodard.ernelzya.com/
Elpis Aguammor
Oeil du Cyclone
Oeil du Cyclone
avatar

Type : Aucun

Masculin Verseau Tigre
Messages : 82
Messages RP : 40
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 19
Localisation du Personnage : Ecole d'Ernelzya
Métier du Personnage : Assistant scolaire
Élément Magique : Vent
Arme : Duo de Katana

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 200 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   Dim 15 Fév - 17:17

  - Je ne le pense pas. Une étoile est quelque chose qui représente le fait qu'une chose a complètement disparue de cette vie. Une âme libérée ne peut ressentir de jalousie. Elle est juste neutre.
  - Une âme vidée de son existence, réduite à l'état de lumière au lointain, observant la vie qu'elle a perdue sans plus rien ressentir... Votre théorie sur la vie après la mort est peu rassurante.
Comme tout le monde, j'avais déjà réfléchi à cela...
Etait-ce un paradis, qui nous attendait? L'anéantissement? La réincarnation?
Ma conclusion avait été que, dans le doute, mieux valait jouir de son existence du mieux que nous le pouvions, tout en tentant de rendre celle des autres meilleurs. Quant à la mort, mieux valait l'éviter autant que possible, mais la craindre serait vain...
  - N'est-ce pas vous-même que vous décrivez, là ?
  - Moi, vous, tous les êtres de ces mondes... Nul n'est jamais parfaitement prévisible. Et puis...
"Beau"? Non... Bien des êtres s'enlaidissaient par leurs actes, comme je l'avais fait...
  - J'aurais du dire "fascinant".


J'avais esquivé sa question personnelle, en donnant une réponse générale. D'une part, parce que je comptais bien me tenir à ma décision de ne révéler ma forme animale à personne. C'était mon atout, et quelqu'un qui ne la connaissait pas ne pourrait pas la dévoiler à des gens malintentionnés par erreur...
Et puis, je n'étais pas un papillon. Je ne m'étais jamais considéré comme tel: mon pouvoir n'était qu'un changement de corps, y chercher des symboliques eut été absurde.
Avait-on jamais vu un papillon tuer ses parents?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Malgré l'avancée, le danger subsiste toujours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Grippe Porcine: Attention Danger!
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes d'Ernelzya :: . :: Choisissez votre Destination... :: Ernelzya :: Bourg Ernelzyen-