AccueilCalendrierFAQSiteRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 En quête de nature... ou de sa nature (PV Selemor Lulet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rukio Munroy
Héritier du Verre Siffleur
Héritier du Verre Siffleur
avatar

Type : Aucun

Masculin Messages : 26
Messages RP : 21
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation du Personnage : Au verre siffleur à Ernelzya
Métier du Personnage : Arnaqueur à mes heures perdues
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Kunaï

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Plutôt mauvais

Votre Personnage
Âge du Personnage: 20 ans ( je suis un jeunot et alors u.u)
Brève Description:

MessageSujet: En quête de nature... ou de sa nature (PV Selemor Lulet)   Sam 10 Mai - 18:08

Après la rencontre avec Wanaël disons que Rukio avait eu tout de même des difficultés à trouver le sommeil, des cauchemars lui revenaient, d'un ancien temps où il se trouvait au Pandémonium. Il se réveillait en sueur, regardait autour de lui sans trouver de réponse et sans bruit. Sa soeur ne remarqua rien. Il le fit pendant plusieurs nuits jusqu'à avoir des cernes de plus en plus visibles. Ses mouvements devenaient lents, il se sentait étonnamment mal dans sa peau. Chaque matin, on ne le voyait pas debout tout comme on ne le voyait pas se coucher; il était devenu comme un fantôme avec l'intime conviction que sa place devait être dans cette école. Normalement, il acceptait la défaite plus ou moins bien mais disons qu'il l'acceptait comme un état de fait du genre du "c'est comme ça, je n'y peux rien", mais là il aurait voulu que sa soeur retienne davantage cette personne et qu'elle l'aide... En fait c'était un moyen pour qu'on le considère à nouveau comme un enfant même s'il se répugnait à s'en convaincre. Mal dans sa peau, il se leva sur le coup de trois heures du matin, mit quelques habits sans trop faire attention comme l'obscurité régnait dans la chambre. Une veste de lin, une chemise blanche et un vieux pantalon de toile d'un bleu presque blanchi. En descendant, il ne savait pas pour combien de temps, il allait devoir quitter le foyer. Il ne prit pourtant que des sandales qui ne lui couvraient nullement les pieds.

Rukio observa la maison qui comme chacune d'Ernelzya possédait une âme et lui intima de ne rien dire comme s'il posait un sceau sur tout ce qui se passait dans sa vie et qu'il ne voulait pas que l'on puisse voir sa faiblesse... Il aurait tout donné pour crier en cet instant qui il était mais c'était abandonner trop de choses de valeur comme son héritage et surtout dans le même temps : la reconnaissance de ses parents qui croyaient en lui et en sa parole. Bien qu'il mente souvent, ses parents étaient sûrs de ne jamais avoir été confrontés à cela. C'était lui qui avait menti pour eux deux, menti en disant qu'ils n'étaient que des humains et là... hé bien il voulait juste un peu de solitude. Il partit vers le sud baluchon sur l'épaule. A un moment alors qu'il traversait le bourg, il eut un mouvement d'hésitation puis vit des messieurs peu disposés à discutailler et il ne tarda pas... Il ne savait où se rendre, il voulait juste la paix... Il marcha plusieurs heures jusqu'à arriver à une fourche opposant plusieurs chemins, il en prit un au hasard. Il sentit comme une adrénaline et se mit à courir comme s'il renaissait. Au bout d'une à deux journées, il atteignit une zone peu hospitalière et étrangement se sentit chez lui. Il rentra sans l'ombre d'une hésitation et ce fut ici que commença son calvaire. Car bon il n'avait jamais vécu dans une forêt, alors il n'avait aucune expérience. Il attrapa des tics, eut mal au ventre, faillit s'empoisonner avec un champignon qu'un cochon sauvage dévora sous ses yeux. Bientôt, il se dit que le coup de " je suis perdu, je vais à l'état sauvage, ce n'était peut-être pas une bonne idée". Rukio s'était construit un petit abri de branchage sous lequel il s'était ramassé comme une tempête allait venir. Au son des grondements, il pouvait aisément l'entendre. Un orage peut-être... Il se mit à rire... d'un rire qui ne voulait rien dire... Que faisait-il ici ? Et comme s'il n'assumait pas, il se changea alors qu'il pleurait en un jeune enfa
nt...

¤____________________________________________¤

Je suis un petit escroc, menteur, tricheur mais avant tout je suis un grand frère
" J'arnaque les gens en "orange ff9933 <3 et je danse sur ce morceau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemor Lulet
Griffe Immaculée
Griffe Immaculée
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Vierge Cochon
Messages : 15
Messages RP : 6
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation du Personnage : Ernelzya - Forêt Noire
Métier du Personnage : Aventurier - Voyageur
Élément Magique : Glace
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Neutre (mauvais)

Votre Personnage
Âge du Personnage: 53 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: En quête de nature... ou de sa nature (PV Selemor Lulet)   Jeu 19 Juin - 20:32

Selemor avait passé des semaines à visiter le bourg d’Ernelzya. Durant ce temps qu’il avait pris pour s’adapter à son nouvel environnement il s’était surtout reposé du long voyage qu’il avait fait depuis Mythra. Tout avait représenté pour lui de grands changements : d’une part il n’avait plus à dissimuler sa véritable apparence au milieu de la foule, d’autre part il avait appris à vivre dans une cité.

Entouré de murs, du bruit de la foule et des parfums lourds de la civilisation, Selemor s’était, au départ, senti comme un louveteau isolé de la meute. A présent il avait réussi à s’habituer au rythme intense de la grande ville, il était en quelque sorte passé de grand Loup blanc à simple canidé domestique. Oui, il s’était conformé aux désirs de la société ; mais il avait payé le prix fort, il avait dû faire taire son instinct animal et cela commençait à lui peser.

Selemor fouilla la besace de cuir qui pendait à son côté et sortit sa gourde d’eau pour boire quelques gorgées désaltérantes ; l’eau de la ville avait un goût étrange pour lui, loin du goût de roche claire qui s’écoulait dans sa gorge auparavant… Le goût du gibier aussi lui manquait, la viande avait nettement plus de saveur après de longues heures de chasse.

Il ne lui fallut pas plus de temps pour se rendre compte qu’un retour à la nature s’imposait à lui. Sans plus de cérémonies il se dirigea vers la sortie de la ville. Un cours d’eau s’écoulait à l’ouest du bourg d’Ernelzya et l’eau conduisait toujours à la nature ! Il suivit le clapotis agréable du bras se dirigeant vers la forêt qu’il voyait se distinguer au loin. Sans même s’en rendre compte, il s’était mis à courir, ses griffes maltraitant l’herbe douce de la berge et l’air sifflant agréablement à ses oreilles.

Une grande dose d’énergie s’infiltra dans ses veines, personne n’était là pour voir le bonheur et la joie pétiller dans ses prunelles de givre. Il n’avait personne à ignorer, personne à repousser et personne face à qui se défendre. Il mit la lanière de cuir de sa sacoche entre ses mâchoires et se transforma complètement en loup. Une fois sur ses quatre pattes il glissa le sac autour de son cou et put s’élancer à pleine vitesse le long du cours d’eau.

Il courut aussi loin que ses muscles lui permirent ne s’arrêtant par moment que pour se désaltérer à même la rivière. Oui, la nature, c’était ça, juste ça qu’il lui fallait. Loin du bruit et de l’agitation de la grande cité, loin des regards et des murmures, loin de tout il était bien, il était enfin lui-même.

Il dormi sur l’herbe humide et fraîche, savourant la douceur de la nuit. Il fut réveillé par l’aube naissante et le vent qui se levait. Le ciel était plus couvert que la veille, plus vite il serait dans la Forêt plus il aurait e chances d’être protégé de la tempête qui semblait approcher. Son poil se hérissa tant le temps le perturbait. Il cavala vers les bois sombres, ses quatre pattes lui offrant une vitesse dépassant celle de tout homme. Il fit en 1 journée de course effrénée ce qu’un homme aurait fait en 2 ou 3 jours. À l’abri de l’orage, il marchait sous le feuillage dense de la forêt, s’enfonçait de plus en plus dans des zones de plus en plus inhospitalières. Il retournait à ses origines, l’odeur de la terre humide emplissait ses poumons et il pouvait entendre les petits animaux courir dans les fourrés.

Il y avait des branches cassées par ici, et une odeur étrange imprégnait l’air. Soudain il parvint à ses oreilles un bruit qui lui rappela de douloureux souvenirs, des pleurs, des pleurs d’enfant… Il se dirigea vers la source de ce son et se trouva face à un spectacle éprouvant, un jeune marmot recroquevillé sous un abri de fortune. Lui avait de la fourrure mais ce gamin, si la température venait à tomber, entrerait certainement en hypothermie. Selemor glapit doucement en direction du jeune garçon pour lui indiquer sa présence. Il sortit sa gourde de la besace autour de son cou et la posa sur le sol avant de la faire glisser vers lui du bout de son museau. Un petit perdu se doit d’être protégé, surtout quand il s’agit d’un petit humain lâché en pleine nature.

Il s’assit en attendant une réaction, aboyant doucement pour l’encourager à boire.

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rukio Munroy
Héritier du Verre Siffleur
Héritier du Verre Siffleur
avatar

Type : Aucun

Masculin Messages : 26
Messages RP : 21
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation du Personnage : Au verre siffleur à Ernelzya
Métier du Personnage : Arnaqueur à mes heures perdues
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Kunaï

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Plutôt mauvais

Votre Personnage
Âge du Personnage: 20 ans ( je suis un jeunot et alors u.u)
Brève Description:

MessageSujet: Re: En quête de nature... ou de sa nature (PV Selemor Lulet)   Ven 18 Juil - 18:17

Ah il avait l'air bien notre futur chef de taverne, assis là se morfondre dans des bois profonds. Les larmes ruisselaient sur ses joues tandis qu'un rire puissant résonnait dans sa gorge comme un son désespoir. Depuis son arrivée, il n'avait eu que des ennuis et cela se répétait à l'infini.Dès qu'il vit un loup s'approcher de lui, un sentiment de terreur l'envahit. Son pouvoir ne lui servirait à rien ici, il se tassa au fond de son abri. Il fut étonné que le loup lui offre à boire tandis que la première pluie d'orage tombait déjà sur les arbres. L'eau descendait le long des feuilles comme une cascade dont le cours était indéfinissable. La foudre se mit à tomber pour parachever ce décor déjà effrayant. Rukio buvait l'eau que cet animal lui avait tendu. Il devait être apprivoisé, il ne pensa même pas qu'il puisse être un démon tout comme lui,non l'idée ne lui avait pas même traversé l'esprit. L'animal aboyait vers lui,à chaque aboiement, Rukio croyait qu'il pouvait lui sauter à la gorge. Il porta même l'une de ses mains autour de sa nuque pour la protéger. Pouvoir devenir un adulte ou un enfant n'avait aucune valeur face au danger.Jamais il ne s'était senti aussi faible. La gourde était finie aux trois quart, Rukio observa le fond de la gourde avec une pointe d'hésitation. Si le maître de cet animal revenait,serait-il charitable s'il ne restait plus rien... En avalant sa salive, il se rapprocha du cou de l'animal en tendant la gourde.

"Pas bouger... Hein... pas bouger", faisait-il en tremblant.

Alors qu'il avançait ses bras, un coup d'éclair passa non loin de son abri de fortune. La lumière arriva derrière le loup et l'éclaira de manière étrange donnant à son regard un aspect inquiétant. Rukio retomba en arrière,il repoussa des branchages pour se créer un chemin à travers sa petite hutte de bois. Il se mit à courir dans ses habits trop grands puis tomba quelques pas plus loin. Quand il tenta de serelever,sa cheville lui fit mal... il hurla... il s'était pris dans un piège...

" Non,non ...non non", fit-il paniqué.

Il tirait, tirait encore sur sa jambe retenue dans les mâchoires en acier d'un piège de braconnier.

" Je ne ... veux pas mourir..."

Son obstination à tirer sur sa jambe aggravait sa blessure tel était le sort des animaux piégés dans ce piège.S'ébattre jusqu'à ce que la mort ou le poseur ne viennent les chercher. Rukio retint sa respiration et se coucha sur le côté. Il prit une profonde respiration et reprit sa taille adulte. Cela ne changeait rien à son problème, mais il disposait de plus de force ainsi. Il s'assit,posa ses mains departet d'autre du piège mais il ne parvenait pas à écarter suffisamment pour en extirper sa cheville.

"Je..... ne veux pas.",gémit-il en regardant le loup.

¤____________________________________________¤

Je suis un petit escroc, menteur, tricheur mais avant tout je suis un grand frère
" J'arnaque les gens en "orange ff9933 <3 et je danse sur ce morceau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemor Lulet
Griffe Immaculée
Griffe Immaculée
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Vierge Cochon
Messages : 15
Messages RP : 6
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation du Personnage : Ernelzya - Forêt Noire
Métier du Personnage : Aventurier - Voyageur
Élément Magique : Glace
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Neutre (mauvais)

Votre Personnage
Âge du Personnage: 53 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: En quête de nature... ou de sa nature (PV Selemor Lulet)   Ven 25 Juil - 21:52

L’enfant semblait anxieux… Soudain un éclair zébra le ciel nocturne, effrayant le jeune humain qui tomba en arrière avant de se mettre à courir à travers les bois, fuyant Selemor. Il l’avait sans doute pris pour un loup sauvage qui pourrait l’attaquer d’un moment à l’autre.

Il devait le suivre ! Le petit ne s’en sortirait jamais seul dans la nature, il ne pouvait pas laisser un louveteau sans défense, ils n’étaient pas seuls dans la nature après tout. Le loup se mit alors à le poursuivre. Le garçon s’arrêta brusquement, tombant face contre terre, en se relevant il semblait coincé par quelque chose, il hurla de douleur. Il connaissait ce genre de chose, c’était un piège de chasseur ; il avait déjà été pris au piège quand il été chassé sur les terres de Mythra.

Le garçon se posa sur le côté après avoir tiré sur sa jambe, aggravant ainsi sa blessure. Il ne s’en sortirait jamais ainsi, il fallait faire preuve de logique et réussir à débloquer le mécanisme. Soudain il assista à une scène des plus surprenantes, le jeune garçon devint adulte sous ses yeux. Sous cette forme il pensait avoir plus de force et réussir à ouvrir les mâchoires de fer. Mais un humain adulte n’aurait pas assez de force sans débloquer le mécanisme.

- Je….. ne veux pas.

L’homme gémit comme un enfant, même si ce n’était pas un véritable jeune garçon il le prenait en pitié. Après tout ce qu’il devinait être un démon pouvait bien être un homme capable de se transformer en enfant, ou l’inverse…

Il s’approcha doucement de l’être prisonnier et se détendit. Ses muscles se délassèrent et une chaleur recouvrit sa peau, il sentit ses os s’allonger sans douleur et se retrouva sur ses pattes arrières. Il était de nouveau bipède et même si la fourrure recouvrait encore son corps, il pouvait de nouveau parler.

- Ne t’en fait pas je sais ce qu’il faut faire. Détends-toi et fais-moi confiance.

Il s’approcha doucement, de toutes manières ce n’était pas comme si l’autre pouvait s’enfuir. Il appuya sur un petit loquet métallique et tira aussi fort que ses muscles animaux le lui permettaient, libérant ainsi ce qu’il supposait être un démon.

- Ne t’enfuis pas. Je ne te veux aucun mal, laisse-moi plutôt t’aider avec ça.

Il ne lui laissa pas le temps de réfléchir que déjà il fouillait dans sa besace à la recherche de tissu pour bander l’affreuse plaie qui devait tenir place au niveau de sa jambe. Il lui tendit un rouleau, attendant une réponse de sa part.

- Au fait, je m’appelle Selemor. Et toi c’est quoi ton nom, et puis t’es quoi ?

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quête de nature... ou de sa nature (PV Selemor Lulet)   

Revenir en haut Aller en bas
 

En quête de nature... ou de sa nature (PV Selemor Lulet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» Soins prodigués par la Nature. [PV : Lïo]
» Les créatures de la nature ont besoin d'air pur
» Le protecteur de la nature~
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes d'Ernelzya :: . :: Choisissez votre Destination... :: Ernelzya :: Forêt Noire :: Entre les Arbres-