AccueilCalendrierFAQSiteRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Début des hostilités - Thran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
 Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
avatar

Type : Ange Noir

Féminin Messages : 290
Messages RP : 123
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation du Personnage : Là où les portails la mène
Métier du Personnage : Reine du Pandémonium
Élément Magique : Vent
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Chaotique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 280
Brève Description:

MessageSujet: Début des hostilités - Thran   Dim 9 Mar - 18:31

[veuillez lire les règles ICI]


Un portail s’ouvrit aux abords d’un champ à quelques kilomètres à peine de la ville de Thran. Karen en sortit après son briefing agité avec le premier groupe de démon. La Reine du Pandémonium savait très bien qu’unifier tous les démons à sa cause prendrait encore un peu de temps. Avec ces attaques elle comptait non seulement terroriser la population de Mythra et d’Ernelzya et asseoir son pouvoir sur le Pandémonium.

Elle soupira.

Puis, elle balança ses bras dans l’air, ses tresses suivirent le mouvement. Avec grâce, elle se mit à ouvrir un portail, bien plus grand que celui dont elle venait de sortir. Le cercle se dessina sur les pâturages, laissant apparaître une lumière verte duquel se mit à émerger une bonne vingtaine de démons. Les portails… Ils étaient la source de sa popularité au Pandémonium : il était si facile d’amener une armée avec ! Bien sûr, plus il y avait de monde, plus cela demandé de l’énergie. A ce stade, cela ne lui demandait pas trop d’effort.  

Les démons se mirent à la fixer, attendant ses directives. Karen avait choisi plus soigneusement ceux qui allaient attaquer Thran. Comme elle allait être de la partie pour « évacuer » les villageois, l’ange noir avait dû s’assurer qu’aucun démon n’ait l’idée de la tuer ou la trahir sur le champ de bataille. Bien sûr qu’il y en aurait sûrement un assez fou pour croire qu’il pourrait la tuer de front… Cela ne rendrait son rôle que plus réaliste pour les villageois : la gentille protectrice des villageois et la terrible reine pour les démons.


"Bien, puisque nous sommes au complet… Votre mission est simple : détruire. Quand je dis détruire cela veut aussi bien dire les bâtiments que les personnes, pas de quartier ! Je veux le plus de dégâts possible, le plus de peur possible. De quoi marquer les esprits pendant des années !!!"

Elle marqua une pause pour étudier le comportement du groupe. Ils étaient tous excités à l’idée de s’en prendre ainsi à un village, c’était une chance inespérée ! La première fois depuis des années que les démons menaient un assaut collectif ! Bien sûr, les observateurs comprendraient bien vite que le Pandémonium s’était trouvé un nouveau chef d’orchestre. Bien sûr, il tenterait de découvrir qui. C’était l’intérêt. Faire émerger la peur d’une révolution dans le Pandémonium qui pouvait venir à bout des autres.

"Pour ma part, j’aiderai les villageois à fuir. Me faisant passer pour quelqu’un de leur côté, pour ne pas éveiller les soupçons."

Karen leur lança un regard glacial.

"Je n’aurai aucun scrupule à tuer l’un d’entre vous s’il attente à ma vie. Vous pourrez demander à vos camarades à Ernelzya ce que je fais de ceux qui me remettent en question : je les tue."

L’annonce jeta un froid car elle sous-entendait qu’un démon avait subi son courroux. Karen n’hésita pas à nettoyer son arme, récemment utilisée, devant eux pour leur montrer qu’elle ne mentait pas.

"Allez maintenant ! Instaurons l’ère du Chaos !"

Les démons et autres répondirent par un joyeux hurlement avant de se précipiter vers la ville.

L’ange noir les y rejoindrait… En entendant le premier hurlement, qui ne tarda guère à se faire entendre dans la paisible lumière matinale.

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miflore.deviantart.com
Shintarô
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Serpent
Messages : 1019
Messages RP : 276
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 29
Métier du Personnage : Roi de Mythra
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Erinyes Lindorië
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Erinyes Lindorië

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Dim 9 Mar - 19:41

Thran...village où il y était né, et y avait grandi. Cela faisait toujours étrange à Shintarô d'y revenir.

Mais ce n'était pas par nostalgie qu'il était revenu. Là, c'était plutôt pour en protéger un maximum de monde.

Il n'avait pas loupé cette occasion. Ayant reproché autrefois à Elsran de ne pas les avoir sauvé contre son père qui avait fait la même chose que ces démons, plus ou moins, cette fois, Shintarô voulait prouver que quand il disait qu'il ne laissait tomber personne, c'était vrai. Et loin d'être du vent.

Puis quelque part...sur le plan plus personnel, il se disait que c'était aussi sa chance de mieux se faire voir. Car cette fois, ce n'était pas pour lui que les démons venaient. Ce n'était donc pas à cause de lui, cette fois. Et cette fois, il pourrait prouver à tous ces gens qui avaient peur de lui à cause de son père, qu'ils s'étaient toujours trompés sur son compte. Qu'il n'était pas là pour répandre le mal. Au contraire.

Evidemment, Shintarô avait entraîné des gardes avec lui, il en avait forcé, refusant de reproduire les erreurs du passé quand lui-même était à Thran.

Du haut de l'arbre où il était, il sortit Draconya, son épée noire, qui égratignait tout démon complet qui la touchait. Mais qu'importait. Il n'était pas le meilleur des épéistes, loin de là, mais il allait défendre ce village.

Il laissa d'abord les gardes commencer l'assaut, aller vers l'avant. Shintarô ne tarda pas vraiment non-plus en réalité, plongeant aussitôt dans la masse, étant au final le seul dans tous ces combattants à ne pas être humain.

Au moment où il posa le pied à terre, il décrivit un large arc de cercle avec sa lame, blessant un premier démon, sauvant tout juste un paysan assez vieux qui le reconnut. Le chef du village.


- Toi ?! Qu'est-ce que tu fais ici ?

- Barrez-vous.

- Nous allons tout perdre ! Nous n'aurons plus rien !

- Vous préférez perdre vos terres ou la vie ?!

répliqua vivement Shintarô, avant de continuer :

- Rejoignez la sortie du village. Rassemblez tout le monde. Et dirigez-vous vers Elsran. Je m'assurerai qu'on vous y héberge.

- Tssk, ces imbéciles de nobles n'ont rien à faire de nous ! Ils nous abandonneront comme il y a deux ans à cause de toi !

Shintarô leva les yeux au ciel et lui montra un objet royal, qu'on lui demandait de toujours avoir sur lui. Disons que ça prouvait sa légitimité, et là, le chef du village ouvrit de grands yeux ronds hallucinés.

L'hybride rangea l'objet très vite, ordonnant de nouveau :


- Dirigez-vous vers Elsran. Et celui qui vous fout à la porte, il aura affaire à moi.

- Avec tout le mal qu'on t'a fait...comment peux-tu...?

- Je ne suis pas humain. Je ne suis pas comme vous. C'est pour ça.

répondit simplement Shintarô, avant de partir très vite affronter d'autres démons, laissant le chef du village s'occuper de ceux qu'il pouvait rameuter. Les gens l'écouteraient mieux lui que Shintarô.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hametsu Irano
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Messages : 13
Messages RP : 4
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation du Personnage : Île de Mythra
Métier du Personnage : Assassin
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Mauvais

Votre Personnage
Âge du Personnage: 122
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Mar 11 Mar - 13:38

«T'inquiète pas, je veux juste te serrer la pince, mon gars !» Dis-je, le bras toujours tendu dans le vide.

Le démon derrière moi hoche la tête pour affirmer mes dire. Enfin, je peux dire que je hoche moi-même la tête. C'est juste que comme ma main gauche est cachée derrière mon dos, je peux contrôler le gros balourd qui couvrira mes arrières. Mais il me fallait quelqu'un pour assurer que mes plans se passent à merveille. Une sorte de seconde initiative. Donc quand je sentis sa main putréfiée sûrement recouvert de verrues et pas lavée depuis des années voir des siècles, je laisse un peu de mes ténèbres sous forme de de fumée entourer sa main. Il ne le remarque pas, je fais attention d'attirer son regard en faisant faire des cabrioles à l'autre patins. Une fois cela fais, je le laisse partir. Je garde juste mon garde du corps, dans un sens. Je ne veux pas manier le second en même temps, je ne pourrais pas participer au massacre. Et ce serait vraiment dommage, depuis le temps que je n'ai pas tué quelqu'un. C'était il y a deux jours, ça date quand même ! J'ai vraiment eu de la chance. Quand les portails ont commencés à s'ouvrir, j'étais déjà à Thran. Bon, j'ai essayé de me faire bien voir par les paysans, histoire de mieux les endoctriner, mais je ne peux pas résister à un bain de sang gratuit ! Et puis je ne vais pas laisser des démons stupides me voler a vedette ! Je dois être bien vu si je veux rapidement prendre ma place au Pandémonium. Bref, ce n'est pas le moment de parler de ça, faut aller au combat ! Je ne m'y presse cependant pas. J'avance tranquillement, les deux mains derrière mon dos, la tête haute, le costaud derrière moi avec sa hache. J'ai mal à la tête à force de balancer autant ces sorts. J'ai intérêt à devenir plus résistant. Mais pour le moment, je ne peux pas aller me coucher et me dire que ça passera le lendemain. En plus de prendre des risques, je raterais le massacre. Et ça, pas question ! Alors autant continuer. Et pour le faire, j'entre dans la première maison venu. On a bien dit tout détruire, que ce soit vie ou bâtiment ? Cool ! Quand j'entre, je me retrouve rapidement face à une fourche bien pointue. Dans le petite bicoque, une famille s'était barricadé avec tout le mobilier. Chaise, table et se défendait à l'aide d'outil. Que ce soit la pelle, la fourche ou les ustensiles pour battre les cendres de la cheminée, je suppose que tout est une bonne arme pour un humain. Ils étaient quatre : L'homme, la femme, les deux frères. Je secoue la tête. Ca me fait un peu pitié de les voir comme ça. Mais ils m'ont menacé, je ne peux pas leur pardonner ça...
Quand je sors de la maison, je suis obligé d'emprunter le bras du démon qui est à côté de moi pour essuyer le sang. Et il se laisse faire en plus ! Ah bah oui, c'est moi qui décide. Et puis de toute façon, avec le sang qu'il a sur la figure et les morceaux de chairs tout autour de la bouche, il peut se taire. Bref, faut que je continue, je ne vais pas m'arrêter là. Donc je continue mes petites folies. J'entends plein de truc. Des hurlements de démons content de pouvoir se défouler, des cris de détresses de femmes ou d'hommes , des beuglements, le son de sang qui gicle...Celui je l'entends beaucoup. Mais à un moment, un son désagréable vient jusqu'à mes oreilles. Ce sont des gardes qui les font. Et je n'aime pas trop ça. Mince, fallait qu'ils viennent mettre leur nez dedans ceux-là ! On ne peut pas s'amuser sans qu'il y ait des gens pour nous en empêcher ? Bon, je pense qu'en faites ils étaient là depuis le début, c'est juste que j'ai eu de la chance de ne pas les croiser. Manque de bol, j'en ai rencontré. Et eux aussi m'ont vu. Et je suppose qu'avec mon bandage, je ne ressemble pas à un gentil. Ah moins que ce soit le gros démon derrière moi qui leur fasse penser ça. Dans tout les cas, je ne compte pas les laisser me tuer. Même s'ils sont deux et qu'ils sont bien armés. Je dégaine mon épée et c'est partit, je fonce dans le tas ! C'est du deux contre deux, je peux pas perdre ! Quoique...Bordel ! Je ne sais pas ce qu'ils ont bouffés ce matin, mais ils sont vachement fort ! J'ai foncé tête baissée, pour une fois, et j'aurais pas du. Ma marionnette est morte sans tuer le moindre type et moi je suis sonné. Ouais, un coup de gantelet en fer dans le crâne, ça fait mal ! J'essaye de fuir, mais je ne peux pas courir aussi vite qu'eux. Je me rattrape à un mur. Je me retourne. La lame en fer me frôle la joue. J'ai réussi à parer. Au corps à corps, je suis pas aussi fort qu'eux. Faut que je m'en aille.

Je me suis donné juste le temps de reprendre mes esprits. J'en ai blessé un. Peut-être va-t-il mourir. Ce n'est pas mon problème. Je n'ai pas pris le temps de nettoyer ma lame. Je suis partit en courant. En tout cas, le soldat derrière a envie de venger son pote. Voir me faire pire. Hey, range ton arme, on peut discuter ! Tu vas pas me l'enfoncer dans la jambe quand même ? Je sais que j'ai fais ça à ton copain mais tu vas pas le faire hein ? J'ai envie de dire ça, mais je ne vais pas me mettre à le supplier. Je regarde à ma droite. Il y a des champs. Encore et encore plus de champs ! Mais ça m'énerve ! Il n'y a jamais rien dans cette ville complètement naze et bientôt sous les gravas ! Je regarde à ma gauche. Une maison ! Génial ! Et même si mon coude saigne après avoir défoncer la vitre, je la détruis avec. J'entre. Il y a personne, juste des cadavres. J'ai pas le temps de faire mumuse avec eux. Je passe par la porte déjà dégommé. Je continue mon sprint. Sans me retourner. Alors qu'au final, il m'a lâché pour aller sauver des paysans. Je soupire. Punaise, j'ai eu chaud ! Plus jamais je ne ressaute dans la mêlée comme ça. Je reprends lentement mon souffle. J'ai du passer pour un gros nul. Faut que je me reprenne. Oh, c'est ma première guerre, faut que je déboîte ! Bon, c'est sur qu'on ne peut pas être coordonné comme nos adversaires. En ligne, boucliers et épées, prêt à se battre. On est des démons. Je ne pense pas que c'est possible. Bon, je dois y retourner. Le bain de sang m'attend. Mais pas tout seul. Je suis tactique moi, pas bourrin. Je fais quelques mouvements avec ma main gauche pour appeler le second démon. J'attends. J'attends encore. Encore et toujours. Mais il ne vient pas ce...Débile ! Qu'est-ce qu'il fait ? Bah, tant pis, je ne vais pas l'attendre.
C'est donc tout seul que je vais détruire ce petit village. Moi qui m'ennuyait, j'ai de la chance. Je remarque les autres ont déjà réussi à atteindre la fin des champs. Bon, ils sont repoussés par les humains, mais ça on n'y peut rien. Je me demande bien qui va gagner. Dans tout les cas, je vais m'en sortir, donc je m'inquiète pas. Une haute pensée de moi-même ? Bien sûr que non ! Tout ce que je dis sur moi est mérité. Ca a même faillit me coûté la vie il y a de cela cinq minutes. Mais je n'ai pas le temps de continuer à me jeter mes fleurs. Je dois faire couler le sang ! Sérieusement, je pense que de temps en temps, une bonne guerre ça fait du bien. Surtout quand les victimes sont censés être innocentes et...Sans défense. Ca, ça m'embête. Ca aurait été tellement bien si c'est glandus en armures ne seraient pas venus. Mais bon, c'est comme une patte dans une salade, ça rajoute du peps à l'entrée. Oui l'entrée ! J'espère bien que ce n'est que le début de plusieurs attaques. Je pourrais ensuite m'affirmer en tant que démons supérieur. Je rêve un peu trop. Faut que je me reprenne. Celui qui fait le plus de victime, c'est le plus fort chez nous ! Enfin, en bas, c'était comme ça qu'on donnait les importances. Je suppose qu'ici, c'est pareil. Celui qui aura tuer le plus de monde aura le droit à sa tournée de bière dans la taverne...Si on ne l'a pas détruis. Bref, je reprends mon épée. C'est partit !
J'ai un peu de mal trouver une tactique dans ce bazar. Bon, je suis habitué au Pandémonium et dieu sait combien il y a de pièges possible et imaginable là-dessous. Ce petit village me pose une colle. Je veux dire, ce n'est pas comme s'il y avait un volcan pas loin et qu'il allait cracher son feu dans quelques minutes. Ca m'aurait permit de monter un plan qui aurait tué pas mal de personnes et détruit pas mal de bâtiment sans que j'ai à bouger le petit doigt. Mais là, les alentours, ce n'est que des champs stupides...Bah je sais ! J'ai qu'à y mettre le feu ! En plus de créer une ambiance qui ira totalement avec la situation, je détruirais la terre et les récoltes possible. Donc si, même s'il y a une très très fine chance, nous perdons les survivants devront faire face à une famine. Donc soit se déporter, soit agrandir. Mais dans les deux cas, la population sera en crise. Parfait ! Je trouve le feu grâce à un démon de base. Il avait eu du mal, mais à réussi à m'allumer un morceau de bois que j'ai tiré des décombres d'une maison déjà détruite par notre vague. C'est en courant que je rebrousse chemin. Je dois trouver la toute première ferme. Et j'y arrive. Le bâtiment est détruis et les personnes qui y vivaient son morts. Je balance ma torche de fortune dans le champ qui prend immédiatement feu. Comme je le pensais, il se propage sans trop de mal. Dans pas longtemps, il va se propager dans les autres fermes. Un moyen de replis ? Bien sûr que j'y ai pensé. Il y a un chemin entre deux champs. Assez éloigné l'un de l'autre, il n'y a aucune chance qu'ils enflamment notre échappatoire. Et puis il y aura sûrement des portails vers le Pandémonium qui vont s'ouvrir pour la retraite. Mais la seule question qui me taraude c'est pourquoi aurais-je besoin d'une replis ? Personnellement, j'ai déjà tout prévu. Si je perds, je n'aurais qu'à retirer mon bandage (Même si c'est difficile psychologiquement, je suis un démon, j'ai peur de rien !) et faire comme les humains : Pleurer, me plaindre et finir par faire semblant d'être l'un des leurs, juste blessé. Et ça passera crème.

Après avoir mis le feu à la plupart des champs, je retourne au combat. Enfin, c'est un bien grand mot. Je reste juste debout, assez éloigné et je regarde. Je ne sais pas si le démon que j'ai infecté est mort ou a juste réussi à retirer mes ténèbres, mais ça m'agace un peu de ne pas avoir d'esclave pour me protéger au cas où un type un peu dégourdit aurait l'idée de me prendre par surprise. Pour le moment, mon avis est mitigé. Les humains comme les démons se battent comme des brutes et s'entre-tuent. Je ne vais pas les rejoindre dans leur mêlée pour savoir qui aura son petit morceau de terre chérie. Personnellement, je suis bien ici. On verra comment ça évolue. Et si c'est à notre avantage, je profiterais sûrement de la moindre ouverture pour me jeter vers la sortie de la ville, histoire de tuer ceux qui essayent de s'enfuir. Si on gagne, pas question de laisser un seul témoin. Je veux prouver à toute cette terre qui c'est le plus fort. Même si ça veut dire attendre mon heure...Je ne veux pas de survivants et je ferais en sorte que ça se passe comme ça. Même si je devrais me salir les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urkan Balg
Mercenaire Vagabond
 Mercenaire Vagabond
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Tigre
Messages : 187
Messages RP : 48
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 20
Localisation du Personnage : Change souvent selon les besognes
Métier du Personnage : Mercenaire
Arme : Fléau

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Neutre, bon pour celui qui paie

Votre Personnage
Âge du Personnage: 26
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Mar 11 Mar - 17:17

Ce qui se passait ce jour là était pour le moins inhabituel. Les attaques de Démons existaient mais restaient assez rares et souvent, elles étaient sporadiques et mal organisées, n'aboutissant donc à rien. Mais celle-ci semblait avoir été planifiée, même si ça n'était pas une bataille digne d'une guerre qui s'annonçait. En fait, planifiée, Urkan le savait. Par qui, s'était une autre histoire... Peut-être les Démons avaient trouvé parmi eux un chef un peu plus réfléchi - bien que sûrement tout aussi sanguinaire, voir plus, que ses pairs.

Le mercenaire hybride avait été contacté quelques jours plus tôt. Son interlocuteur était un simple intermédiaire, un Démon de moindre envergure. Suite à une négoce tout à fait favorable, Urkan avait obtenu un contrat que devrait l'aider à remplir ses bourses, qui avaient tendance en ce moment à se vider incroyablement vite.
D'ailleurs, c'était la raison pour laquelle il avait accepté. Se battre au côté des Démons était bien loin de le ravir, lui-même se sentant plus Humain que Démon... Mais la nécessité l'avait poussé à mettre ses convictions de côté. Elles ne valaient pas assez pour qu'il se permette de les suivre. Et il n'avait jamais prétendu avoir un sens de l'honneur très développé, ce qui dans les circonstances actuelles l'arrangeait bien.

En bref, il avait était contacté par ce Démon et avait répondu par l'affirmative à la requête. Ce qui n'expliquait pas qu'il chevauchait à présent aux côtés d'un groupe de Gardes... Urkan avait changé d'armure pour l'occasion, ressortant une vieillerie chevaleresque, reluisante et éclatante, et s'était fait engagé sous le nom de Jared Maltens (une victime d'autrefois, celui-là même qui lui donna gracieusement l'armure). Quant à son plan, il était relativement simple.

Leur petit groupe, d'une dizaine environ, se divisa vite en deux pour se répartir à différents endroits du village. Urkan repéra la grange qui l'intéressait. Aussi, collant au personnage téméraire et fier qu'il s'était composé, il ne tarda pas à s'élancer seul en quittant ses compagnons, et disparut de leur vue en passant derrière ladite grange. Là, il sauta de son cheval et entra, repérant immédiatement ce qui le faisait venir ici: une armure d'un rouge vermillon, ornée de cornes et de piques qui contribuait à donner à l'équipement le menaçant que beaucoup de Démons appréciait. Un écusson l'ornait, et servait à prévenir les Démons qu'il était de leur bord. Il vit également son bon vieux fléau à côté, qu'il n'avait pas emporté pour ne pas se trahir (prévenir vaut mieux que guérir... et c'est surtout plus facile). Alors qu'il allait se changer, il entendit:


-Eh! Tu n'as rien? On t'a perdu de vue, tu as de la chance que je t'ai suivi... Un Démon pourrait te sauter dessus d'une minute à l'autre. Allez, on doit y retourner!

Un des gardes l'avait suivi. Dos à lui, Urkan grimaça. Il n'avait pas vraiment espéré que ça se passe comme ça... Il prit le fléau dans ses mains.

-Je te remercie. Cette arme a tout l'air d'être de facture démoniaque...

-Réservée aux barbares qu'ils sont! cracha le soldat.

VLAN! Urkan se retourna brusquement et la masse hérissée de piques, entraînée par le mouvement, termina sa course dans la tête de l'homme. Qui fut défoncée sans espoir de guérison. Le corps s'affaissa, et un cadavre s'étala au sol, alors qu'il était encore en vie quelques secondes auparavant.


-C'est quand même fou, quand on y pense... Que tout aille si vite... Heureusement, je ne mourrais pas aujourd'hui, moi!

Il ne réprima pas un sourire et se changea. Il allait devoir se battre, se montrer, sans quoi il ne gagnerait rien. Mais surtout, rester à l'écart de tout danger potentiel. Tuer des innocents était beaucoup moins dangereux... Moins juste, mais moins dangereux. Et dans la fièvre du combat, il savait bien que ses scrupules s'envolerait bien vite.

¤____________________________________________¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana Flokoniër
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Humain Démoniaque

Féminin Messages : 58
Messages RP : 38
Date d'inscription : 27/11/2013
Localisation du Personnage : Mythra
Métier du Personnage : Conseillère de la Royauté Mythranne
Élément Magique : Lumière
Arme : Arc

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 23 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Mar 11 Mar - 17:28

Ca avait été une journée habituelle pour Kiana. Elle s'était à peu près habituée à son travail, et avait pour l'instant fait ses preuves.
Elle avait toujours tenté de se préparer si jamais une quelconque attaque pouvait arriver. Depuis qu'elle était sur Elsran, Kyriel n'avait cessé de lui en parler. Il était garde, après tout.

Sauf qu'elle ne s'était pas attendue à ce que ce soit... Aujourd'hui.

Son parrain était venu la voir en courant dans les couloirs, son armure faisant un vacarme absolument insupportable. Il lui pris les bras, pour lui dire d'un air affolé, en sueur, alors que la jeune fille le regarda, perplexe:


" Kiana... Tu dois t'en aller... Partir loin d'ici... Les démons sont arrivés sur Mythra! "

Elle cligna des yeux, sentant un frisson la parcourir. Mais son premier réflexe fut de lui demander leur position exacte.

" Ou sont-ils? Dans quel village? "


" A Thran. Kiana, tu dois t'en aller, remonter au Royaume Céleste... Tu n'es pas en sécurité içi... "

" Mais Kyriel, qu'est-ce que tu raconte, Thran est à dix jours de marches d'içi! "

" Je m'en fous! Je t'interdis d'y aller! Tu es faible et vulnérable ici, et s'ils te prennent, je -"

" Je ne suis PAS faible. "

Elle trancha sa phrase avec un ton que Kyriel avait entendu que peu de fois. Ce qui le fit taire, inquiet. Elle lui envoya un sourire doux.

" Je suis juste... Un peu moins préparée. "

La Conseillère se détacha pour aller regarder les autres gardes, disant d'une fois claire et ferme:

" Combien sont-ils? "

" Euh... Une vingtaine, madame... "

" Ou sont nos souverains, à l'heure qu'il est? "

S'enquit-elle à nouveau. Quand elle appris que Erinyes était en réunion et Shintarô sur le champ de bataille même, elle posa sa main sur son front. Ils avaient vraiment un roi suicidaire... Si c'était lui ou sa femme que ces démons cherchaient, qu'allait-il faire?

Bon. Vite réfléchir. Elle n'était pas une noble qui allait rester là le temps que ça passe. Mais Thran était beaucoup trop loin d'içi, elle ne pouvait pas s'y rendre. Elle n'était plus en capacité de se battre correctement, non plus. Mais que faire? Que faire, alors?


" Je vais aller rejoindre la tour des oiseaux, peut-être que l'un d'eux est arrivé avec un message. Vous vous regroupez dans le hall de cette aile, on verra qui a besoin d'aide, et qu'est-ce qu'on peut faire en attendant, si jamais des démons arrivent jusqu'ici, on ne sait jamais. En attendant que notre Reine soit disponible. "

Pas du tout habitués à avoir une Conseillère de 23 ans comme Commandant, les gardes restèrent là, plantés sur place, alors que la blonde partait vers la serre. Le chef de la ronde allait l'interpeller, mais Kyriel l'arrêta en lui prenant le bras.

" Laisse la faire... Elle sait ce qu'elle fait. Et quand elle a quelque chose dans la tête, c'est inconcevable de tenter de la raisonner. Elle est comme ça. "

*Mais qu'elle ne se mette pas en danger...* pensa le garde, regardant sa "fille" s'éloigner. Est-ce que cette attaque allait prendre plus d'ampleur?...

¤____________________________________________¤

Signature ~ Kogane ¤ Mye (moi même) ~
NE PAS UTILISER

Personnages joués: Kiana ~ Kaellen ~ Tadao ~ Kadara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dunedeglace.deviantart.com/
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Jeu 13 Mar - 12:49

De son côté, la journée avait commencée comme d'habitude au Royaume Céleste. Il était partit travailler à son élevage, et comme chaque jour, il montait ses griffons un par un pour les dresser et leur faire faire de l'exercice.
Mais cette fois, quelque chose n'était pas normal... Les îles flottantes n'avaient de cesse de bouger pour la plupart, et celle du Ranch était aujourd'hui au dessus de la zone de Thran. Oh, c'était bien trop haut pour voir le village distinctement d'ici, mais aujourd'hui...

De la fumée. Il y avait une épaisse fumée noire qui s'élevait d'un point précis. Un incendie à cette époque de l'année ? Non, pas possible, c'était encore l'hiver ! Et Thran était un lieu très calme.
Peut rassurer, il s'en alla bien vite à la Cité du Savoir pour avoir des informations, vu que tout allait très vite là bas.
Il eut le renseignement aussitôt. Une attaque de Démon sévissait depuis presque une heure. Et si les Anges ne prenaient pas partis, ils étaient quand même au courant des détails !

Elsan était au courant, et ses gardes sur place. Bon. Elensar avait choisit dans un premier temps de ne pas s'en mêler. Peut-être une attaque isolée, cela arrivait, et si la Garde Royale était sur le coup, ça devrait aller. Sauf qu'il apprit aussi qu'au même moment, une attaque similaire se déroulait sur Ernelzya.
Non, là, c'était trop pour une simple coïncidence !
Il était parti tôt le matin, alors il ne savait pas si Wanaël travaillait ou pas. Mais il était inquiet. Était-ce la fin de la paix ?

Il avait connu plusieurs guerre, et ce genre d'attaque simultanée en plusieurs point ne lui disait rien de bon.
Il repartit très vite au Ranch, avant d'aller se prendre un griffons taillé pour le combat. Sauf que pour s'en assurer, il ne descendit pas de suite, mais passa par chez lui.


"Wana ? T'es là ? T'es au courant de ce qu'il se passe ?"

Elle pouvait être n'importe où, mais si elle n'était pas chez lui il n'irai pas perdre de temps à la chercher, car elle pouvait être à se balader dans le Royaume en ignorant tout, ou travailler à Ernelzya comme d'habitude, voire même déjà partie défendre ce village sur son île ! Il attendait juste une réponse, avant de pouvoir filer et aller sur le champ de bataille à son tour. Surtout que Roi lui même semblait y être...

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Jeu 13 Mar - 14:30

Wanaël était...énervée. Ce genre de situation n'était forcément pas propice aux joyeusetés, forcément ! Alors elle qui avait un tempérament bouillonnant en plus...du coup, ça explosait !

Elle avait voulu évidemment partir sur Leyna avec Baynar, mais Tsukimeru, qui s'occupait mieux de ce genre de chose, avait jugé mieux de l'envoyer sur Mythra au moins histoire de dire qu'Ernelzya respectait ses engagements envers Mythra. Même si les Mythrans pouvaient prendre mal le fait de voir qu'une seule personne avec son familier envoyé, pouvant considérer ça comme un foutage de gueule.

Mais Wanaël et Baynar étaient de très bons combattants. Ensuite, Ernelzya avait ses propres soucis, et étaient en plus bien moins nombreux que les Mythrans. Si des attaques isolés, ils pouvaient parfaitement gérer, si, au contraire, des attaques se faisaient de partout simultanément sur Ernelzya, le pays tombait, et ce malgré le fait qu'il y ait d'excellents défenseurs ! Ils n'étaient qu'une poignée, après tout, bien loin d'être une armée...

Pour ça que Wanaël avait riposté, en disant qu'elle serait plus utile sur Ernelzya que sur Mythra. Puis flûte, c'était sa patrie !
Mais le démon avait été intransigeant. Ce genre d'attaque surprise, c'était dangereux. Leyna pouvait être un leurre pour mieux surprendre ailleurs, après tout, en attirant le plus gros des troupes là-bas, pour laisser le reste sans protection. Pour ça que Tsukimeru avait pris le risque de n'emmener que quelques personnes avec lui, et de laisser les autres protéger la ville et l'école, juste au cas où, afin d'avoir de quoi riposter si jamais, effectivement, il s'agissait d'un piège. Un piège qu'il ne pouvait malheureusement pas ignorer, vu que des innocents y étaient tout de même impliqués.

Ensuite, il avait aussi mis cet argument : c'était triste à dire, mais c'était aussi l'occasion de voir si Mythra tiendrait aussi son engagement envers eux. Même s'ils étaient attaqués en même temps, Mythra disposait toutefois d'une armée. Ils pouvaient donc largement envoyer des renforts sur Ernelzya afin de contenir cette attaque de démon, ce qui serait bien plus efficace que la poignée de personne qu'ils étaient pour défendre tout un village.

Et que, malgré ce manque de moyen à fournir sur Mythra parce que justement, ils étaient attaqués en même temps, ils prenaient la peine d'envoyer au moins quelqu'un avec de très bonnes capacités, et qui serait un atout pour eux pour la défense de leur village. Donc oui, Tsukimeru en attendait un peu de Mythra. Parce que malgré ça, Mythra avait bien plus d'effectifs, et que, pour défendre un village, le pays n'avait pas forcément besoin d'y envoyer toute son armée. Il restait donc à priori des gens capables de venir pour les soutenir, aussi !

En gros, oui, Wanaël devait un pu véhiculer ce message. Même s'il pouvait du coup être un peu "lourd" de menace. Pas que Tsukimeru avait l'intention de causer du tord à Mythra, mais oui, il s'attendait tout de même à un respect de cet accord, et si cela n'était pas fait, il n'enverrait plus personne là-bas, ayant besoin de main d'oeuvre pour défendre l'île d'Ernelzya.

Puis bon, une elfe, et avec Elensar en prime, elle aurait plus de chance d'être écoutée que lui, qui était un démon. Qui plus est, à la tête des défenses d'Ernelzya, malheureusement maigres encore. Il estimait donc que son devoir était d'être au front avec son personnel, à affronter les mêmes dangers qu'eux sans différence.

Wanaël avait manqué de faire remarquer qu'elle était une elfe de sang, et que sur Mythra, les personnes de son genre, ils n'étaient pas plus appréciés non-plus, mais comme Tsukimeru estimait qu'Elensar, de par son ancien attachement à Mythra, ne resterait pas neutre dans cette affaire, il avait donc aisément deviné qu'il viendrait, SURTOUT aussi si Wanaël y allait...et donc, de par son ancien statut, qu'il n'y aurait donc aucun problème à ce niveau.

Calculateur ? Evidemment. Très, même ! Tsukimeru n'était pas redouté pour rien à ce niveau, après tout !

Du coup, Wanaël était remontée au Royaume Céleste afin de pouvoir descendre sur Mythra, très énervée, évidemment accompagnée de Baynar. Elle se fichait pas mal de ce rôle de représentation ! Mais bon, dans le fond, le démon s'y connaissait mieux qu'elle à ce niveau, d'où le fait qu'elle obéissait, bien qu'à contre-coeur.

Elle n'était pas du genre à apprécier de recevoir des ordres, après tout !

Alors quand elle entendit Elensar l'appeler...elle se lâcha complètement, rageant :


- Leyna est attaqué par des démons, et nous ne sommes que moins d'une trentaine à défendre l'un de leurs villages, le reste étant soit déployé pour faire la navigation, soit pour protéger la ville qui a besoin de plus d'effectif à cause du nombre de gens à protéger ! Et moi, on a décidé de m'envoyer sur Mythra, qui dispose d'une plus grande force que nous, comme s'ils avaient besoin de Baynar et de moi-même en plus pour défendre leur village ! Je n'ai pas à être ici ! Mais à apporter ma force pour contenir les attaques chez moi ! Et si Tsukimeru ne voit pas un seul renfort Mythran à Ernelzya, il décidera de rompre l'accord de l'alliance au niveau de la défense du pays de Mythra ! En clair, je suis là pour représenter la promesse faite pour Mythra, il aurait voulu envoyer plus de monde, mais nous ne pouvons pas ! Et il compte en plus sur toi comme étant une garantie comme quoi nous ne nous foutons pas de leur gueule ! Comme si je ne saurais pas me faire entendre !

Bon, le démon n'avait pas forcément tord non-plus, après tout, ils n'étaient pas nombreux à côté. Sinon, s'il avait disposé d'une armée, il aurait évidement envoyé au moins 300 personnes sur Mythra ! Mais il avait besoin aussi d'effectifs pour protéger Ernelzya...et si Leyna n'avait pas été attaqué en même temps, oui, il naurait pas hésité à envoyer une bonne moitié de ses troupes et lui avec.

Mais oui, c'était le genre de chose qui foutait en rogne Wanaël, qui ne supportait pas ce genre de situation.

Niveau échange de commerce, il n'y toucherait pas. Mais niveau défense...oui, il s'attendait à ce que l'accord soit évidemment démontré !


- Et je ne pars pas sans Baynar.

fit-elle, en voyant le griffon. Ils ne tiendraient pas tous dessus ! Du coup, elle avança, afin de prendre le téléporteur le plus proche.

- "Thran", c'est ça ?

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karen
Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
 Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
avatar

Type : Ange Noir

Féminin Messages : 290
Messages RP : 123
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation du Personnage : Là où les portails la mène
Métier du Personnage : Reine du Pandémonium
Élément Magique : Vent
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Chaotique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 280
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Ven 14 Mar - 21:29

[désormais la règle des 3 jours est appliquée, respectez l'ordre de passage !]

Les démons s’étaient élancés si vite sur Thran, une énorme fumée noire se dégagée désormais des restes calcinés de nombreuses masures. Çà et là on pouvait distinguer des corps, déchiquetés, broyés, découpés… Les êtres démoniaques ne faisaient pas semblant, ils jouissaient tellement de la situation. Ils se précipitaient dans chaque baraque, chaque recoin de la ville où les rats en fuitent pouvaient se dissimuler.

Ils ne laissaient aucun espoir aux assaillis. L’odeur de la mort avait déjà envahi les rues, même dans la partie encore un peu épargnée. Mais pour combien de temps ? Un incendie gigantesque venait de se déclarer à l’est de la ville et le vent ne faisait qu’empirer la situation, poussant les flammes dans la direction propice au massacre le plus absolu.

Rapidement, la rumeur de l’arrivée de la garde Royale s’était répandue dans les groupes démoniaques. Mais… Le plus intéressant n’était pas là. Le Roi était là, cet hybride que beaucoup avait admiré quand il avait failli prendre la tête de l’ancien Roi du Pandémonium. Ce n’était pas arrivé certes, mais il aurait pu devenir leur roi pendant même un cours instant. A cette simple idée, les démons sentirent leur sang ne faire qu’un tour : affronter un tel adversaire, c’était sublime !

D’eux-mêmes de nombreux démons décidèrent de se rassembler pour tenter d’isoler cet hybride au pouvoir si grand. Les démons avaient beau être bagarreurs, ils n’étaient pas fous ! L’isoler leur permettrait de ramener sa tête… Et puis s’ils arrivaient à la tuer, cela donnerait pour certain assez de crédit pour tenter de reverser ce petit ange noir.

Une faction se constitua donc pour tenter de prendre le Roi en tenaille.

Avant que d’éventuels secours ne viennent pour renforcer les troupes… Les autres continuèrent à progresser dans la ville pour marquer de fer rouge Mythra. L’arrivée possible de renforts à Thran avait forcé les démons à se dépêcher d’autant plus. Ils faisaient un véritable carnage et ils voulaient profiter au maximum de la situation actuelle ! Aussi, ils ne tardèrent pas à atteindre la file de survivants, se délectant d’avance de voir tout espoir s’éteindre en eux.


--------------------------------------------------


Karen arriva par l’entrée Ouest de la ville. Elle ne put que constater la folie des démons qu’elle avait lâchés sur la ville. Ce noir dans le ciel, cette tâche d’encre brisant la beauté du printemps… C’était divin.


"A L’AIDE !!!"

L’ange noir laissa son regard vagabondé pour trouver l’origine de l’appel, il se répéta une dizaine de fois avant que la jeune femme ne put atteindre la source des plaintes. Un jeune enfant pleurait à chaude l’arme, hurlant comme un damné. La raison de son attitude ? Le corps inerte de son mère sous des décombres et son père qui perdait du sang, coincé sous une poutre.

Karen fixa la scène, la poutre soutenait elle-même d’autres débris. Si elle voulait sortir le père, il faudrait être délicate et surtout précise. Tout cela allait lui demander beaucoup d’attention… Le petit garçon tira sa tunique pour attirer son attention.


"Sortez mon papa de là… JE N’AI PLUS QUE LUI !"

Karen dut réprimer difficilement une figure de dégoût. Elle lui tapota délicatement la tête.

"Ne t’inquiète pas, je vais le sortir de là, ton papa."


L’enfant s’effondra encore en larme. L’ange noir soupira puis inspira profondément. Toutes les fibres de son corps se laissaient bercer par la mélodie du vent. Doucement, elle se synchronisa avec le vent venant de l’Est. Cela allait être bien moins fatiguant ainsi. Doucement, elle fit tourbillonner le vent autour de la poutre, l’enlacent avec précaution. Au même moment, Karen déclencha une bourrasque pour poser au loin les débris au-dessus de la poutre. Doucement… Doucement… Au bout de plusieurs longues minutes, la poutre avait été dégagée. L’ange noir attrapa le père qui avait perdu connaissance à cause de sa blessure. Elle usa du peu de magie de soin qui lui restait encore de son ancienne vie pour empêcher que l’homme ne perde plus de sang, pour qu’il ne meure pas durant le trajet. Grâce à ce geste, il ne mourrait pas mais ils avaient besoin rapidement d’un médecin.


*Merde…* se dit-elle intérieurement

Elle n’avait pas aimé faire ça, elle s’était sentie comme une cible facile pour tout assaillant. Elle retint de ne plus faire ça pour la suite. Regardant l’enfant stupéfait, elle posa le corps de son père sur son dos. Le sang tachait ses vêtements, elle n’y prêta pas trop attention. Karen lui intima alors de la suivre pour l’emmener vers les secours les plus proches. Là-bas, elle pourrait se joindre aux secours pour passer d’autant plus inaperçue…

S’élançant dans les décombres de la ville, elle prit par la main l’enfant pour trouver l’arrière-garde de l’armée de Mythra. Mais les secours étaient bien plus loin qu’elle ne le pensait… Elle se retrouvait seule, avec deux blessés et surtout des démons inexpérimentés ou idiots qui pourraient VRAIMENT la prendre pour une secouriste.

Encore heureux, la bleue n’était pas là… Sinon même l’armée aurait été un danger pour elle !

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miflore.deviantart.com
Shintarô
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Serpent
Messages : 1019
Messages RP : 276
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 29
Métier du Personnage : Roi de Mythra
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Erinyes Lindorië
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Erinyes Lindorië

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Sam 15 Mar - 11:55

Shintarô, avec tout ce qu'il avait vécu dans sa vie, et en ayant vécu en plus dans une vie complètement sauvage où c'était la loi du plus fort qui régnait, et pire encore au Pandémonium, n'était pas le genre à avoir peur du risque pour lui-même. Il avait survécu jusque-là, hein, preuve !

Et justement...quand l'hybride s'aperçut d'une attaque en masse vers lui-même, il eut un air satisfait. Cela ferait moins de danger pour les autres, gardes, et surtout villageois !

Bon, ok, c'était présomptueux, et dangereux. Mais pour lui, c'était...comme une vieille habitude, d'être ainsi entouré de danger. Pour cela que ça ne le faisait pas flancher, tant il avait l'habitude de gérer ! Bon, de s'en sortir, ça, c'était encore une autre histoire.

Mais au moins, il attirait l'attention sur lui, et à priori du plus gros des troupes. Et il comptait bien jouer cet appât le plus longtemps possible, et lorsque tous les villageois seraient sauvés, du moins ce qu'il en restait, les gardes viendraient à son secours, et il s'en sortirait. Du moins, s'ils le reconnaissaient réellement comme roi au-delà des faits officiels.

C'était donc une mise à l'épreuve aussi pour eux. Après avoir sauvé les villageois, soit certains resteraient pour l'aider et le secourir, soit ils l'abandonneraient. Et ce cas de figure, oui, Shintarô s'y préparait à l'attendre aussi. Parce que des cas de traîtrises, il en avait subi plein, aussi, et pas des moindres. Sa confiance était du coup très difficile et longue à gagner. Il fallait vraiment le lui prouver !

Et ce rôle, Shintarô savait qu'il était parfaitement capable de le tenir. Contrairement à tous ces humains qui l'avaient suivi. Lui-même n'était pas tout à fait humain, après tout, mais bel et bien un demi-démon aussi !

Alors ce fut sans aucune inquiétude qu'il se contenta tout d'abord...de "s'échapper", esquivant chaque groupe qui essayait de se refermer sur lui. Sautant sur un toit enflammé, puis rapidement sur un autre, voyant qu'à chaque fois, les démons le suivaient. Parfait.

Il continua à "fuir" encore pendant quelques secondes, jusqu'à être...en bordure du village, et surtout, bien à l'opposé du chemin où étaient évacués les villageois pour ensuite être redirigés à Elsran.

Shintarô atterrit sur le sol d'une manière agile, et se laissa donc ainsi piéger, en en ayant parfaitement conscience. Il ressortit Draconya, provoquant :


- Alors, après toute cette course poursuite, maintenant que vous m'avez, vous ne m'attaquez pas ? Minables !

Surtout que lui ne maîtrisait AUCUNE magie en plus ! Enfin, peu importait. Cette petite provocation suffit, car les démons fondirent sur lui. D'abord, Shintarô bondit dans les airs, surtout pour échapper aux mains qui tentaient de l'attraper, avant de replonger tout en effectuant un grand arc de cercle avec sa lame pour en vaincre déjà deux ou trois en même temps, sa lame noire étant magiquement dangereuse pour les démons purs.

Puis, ainsi, dans la mêlée, il continua, essayait d'esquiver au mieux, donner des coups, que ça soit par ses poings, pieds ou par l'épée. Il devait tenir le plus longtemps possible !

Téméraire ? OUI ! Et il espérait bien que les gardes se concentreraient en priorité à escorter et à protéger les villageois...sinon, ils l'entendraient !
Car Shintarô l'avait bien dit...il n'oublierait jamais qu'il avait été bien en-dessous de l'échelle sociale. Il ne ferait jamais ce que lui-même avait tant reproché à l'ancienne royauté d'Elsran. Et ce même si ce même peuple l'avait rejeté pendant tant d'années, Shintarô préférait être de leur côté. Et agir. Simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hametsu Irano
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Messages : 13
Messages RP : 4
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation du Personnage : Île de Mythra
Métier du Personnage : Assassin
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Mauvais

Votre Personnage
Âge du Personnage: 122
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Sam 15 Mar - 16:11

La tactique, c'est mon truc, c'est vrai. Mais j'en connais qui sont plus bourrins. Et j'en vois des centaines ! Ils se baladent un peu partout sur les toits, laissant une énorme faille dans l'attaque. Ils devaient être moins d'une dizaine, largement suffisant pour venir à bout d'un simple adversaire. Ils y seraient aller à trois, non seulement ils auraient assuré une victoire, mais en plus ils ne m'auraient pas obligé à aller prendre leur place lors de l'assaut. J'étais posé ici ! Dans ces décombres macabre de cette ville plongé sous le feu et le sang. Mais non, on ne peut pas me laisser deux minutes de pause ! Faut toujours que ces démons fassent parler leur ego. Je sais que c'est de l'hypocrisie totale, mais faire des cambrioles à la poursuite d'un ennemi qui les amène à l'autre bout de leur objectif, c'est être un peu stupide. J'espère au moins qu'ils l'auront, sinon ils vont m'entendre. Bref, au lieu de penser à ça, je m'en vais les remplacer. Et comment je peux remplacer une poignée de démons tout seul ? Il y en a partout des soldats ! Et même si le feu que j'ai créé causerait des dégâts presque irremplaçables à long termes, ils avaient surtout attiré l'attention. J'avais complètement oublié. J'espère qu'il n'y aura pas de renforts. Je ne veux pas finir en saucisson. Mais pourquoi je m'inquiète moi ? Personne pourrait me soupçonner d'être un démon. Je dois juste m'assurer que je ne laisse aucun témoin de mon visage. Mais pour le moment, au combaaat !

Je n'ai pas le temps de monter un plan d'attaque, un plan de replis et un plan de secours. J'y vais comme on me l'a appris : A la barbare ! Épée en main, je me joins à la meute que les autres démons avaient formés. J'essayais de trouver des soldats. Ils étaient deux. J'étais seul. Mais cette fois, je ne fuis pas. Parades sur parades, je gagne un peu de terrain. Mais rapidement, quelque chose attire mon attention en plein affrontement. Un hurlement. Sûrement quelqu'un qui demandait de l'aide. Ce manque de concentration me coûta une blessure sous l’œil. Celui qui me reste, évidemment. Et ça m'énerve car il m'a faillit me rendre aveugle cet enfoiré ! Je tombe fesses à terre. Et ils veulent me finir ! Je les repousse d'un coup de pied chassé. J'ai à peine le temps de me remettre sur pieds que je suis obligé de reculer pour éviter une lame. Et cette danse bizarre continue encore un bon moment. Un coup c'est moi qui a l'avantage, un coup c'est eux. Je commence à me dire qu'un petit cour d'escrime ne me ferait pas de mal quand j'aurais fini cette bataille. Parce que je prends trop de risque à chaque assauts. Je pars, je pars, c'est tout ce que je fais. Et ça m'embête plus qu'autre chose ! J'ai besoin de faire couler du sang scrogneugneu ! J'y arrive finalement lorsque ma lame file un peu trop loin. J'égorge l'un de mes assaillants. Je recule un peu. Je pensais que ça allait dissuader l'autre de m'attaquer. Mais non, il a décidé de venger son copain. Du coup je dois empêcher son fer de me tomber sur la tronche. Mais...C'est étrange car il est devenu bien plus enragé maintenant. Et ça me fait mal au bras, il pourrait être un peu moins balèze ce connard !....Ouais, mais après ça n'aurait plus trop de sens s'il se laissait faire...Mais ce n'est pas une raison !

Finalement, sa rage aura raison de lui. Il me frappe si fort que je suis obligé de courbé mon dos en arrière. Jusqu'à ce que j'ai l'occasion de lui faire un croche-patte. Je tape dans son tibia. Et même s'il est en armure, il tombe sur le sol. J'ai horriblement mal au pieds, mais j'ai le temps de me reculer avant que deux démons viennent le tabasser sur le sol. Je l'ai échappé bel. Je me relève, je récupère mon arme et je retourne au combat. J'arrive à charcuter un villageois que se croyait sauvé juste parce qu'il y avait deux types armés autour de lui. Ils ont essayé de me stopper, mais j'étais trop rapide. Je suis passé entre eux deux, je lui ai planté mon épée dans le cœur et je me suis dépêché de le semer. Ca avait été dangereux, mais les pertes humaines augmentent grâce à ça et c'est tant mieux. Mais je peux faire mieux. Oh, question carnage d’innocents, je suis dans la capacité d'éliminer tout le village d'un seul coup. C'est risqué. Je ne savais absolument pas comment atteindre cet endroit sans me faire attaquer par des soldats. Il faut que je prenne un peu de recul pour monter un plan. Pour les empêcher de fuir la ville. Si j'en tue un maximum, voir tous, je serais plus que content. Et j'aurais, je pense, fais mes preuves. Enfin, je ne pense pas vraiment que quelqu'un fait attention à ce que je fais. (A vrai dire, je n'espère pas parce que j'ai été plutôt ridicule, mais je compte me rattraper.) Bref, sans être pessimiste, je pense que ça sera très difficile de les atteindre. Ils sont quand même un bon paquet à protéger leur sortie. On aurait dû fermer toutes possibilités de fuite dès le début. Mais non, ces démons stupides sont plus passionnés par le saut de toit en toit plutôt que la guerre. Et c'est moi le faible ? La blague...
Non, il y avait trop de chance d'y passer pour que je tente quelque chose. Il faut que je trouve pour atteindre le point d'extraction. Histoire de les empêcher de fuir. De faire un bon bain de sang. Et puis l'idée me vint. La maison. Je pouvais la faire s'écrouler. J'empêcherais donc ceux qui sortent de s'enfuir. Je n'aurais qu'à tuer ceux qui sont déjà sortis. Comment l'atteindre sans me faire avoir et trouver la force nécessaire pour la détruire ? Je ne sais pas encore. Je dois réfléchir mais...Quelque chose attire mon attention. Qu'est-ce que...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urkan Balg
Mercenaire Vagabond
 Mercenaire Vagabond
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Tigre
Messages : 187
Messages RP : 48
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 20
Localisation du Personnage : Change souvent selon les besognes
Métier du Personnage : Mercenaire
Arme : Fléau

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Neutre, bon pour celui qui paie

Votre Personnage
Âge du Personnage: 26
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Lun 17 Mar - 17:02

Urkan était assez embêté. Il ne tenait pas particulièrement à tuer des innocents villageois pour rien, alors il cherchait lequel de ces Démons pouvait bien être le chef des opérations. Il n'aurait quand même pas pu résister à la tentation de faire couler du sang, et devait sûrement se démarquer du lot. Et c'était son attention qu'il voulait, simplement qu'il retienne qu'il s'était battu. C'est qu'il tenait à sa paye! Mais bien sûr, il ne parvint pas à définir lequel pouvait être le supérieur ici. L'organisation était pour la moins bordélique, la stratégie établie étant plutôt simpliste... et consistant à taper, brûler, déchiqueter, massacrer, détruire autant que possible. Ce qui n'était pas vraiment son optique, mais bon...

Il avait pris soin de localiser les dangers potentiels des rangs adverses: le Roi, d'abord, et, pour ce qu'il avait vu, essentiellement lui. Et son entourage. Il se mit soigneusement à l'écart, un peu tourmenté quant à la manière d'engager l'affrontement... Ce qui, finalement, se résolut de soi-même quand il tomba nez à nez, au détour d'une maison, avec un groupe de quatre gardes qui achevait à l'instant deux Démons téméraires et s'activait à sauver des villageois paniqués. Bien sûr, ils l'aperçurent... Et ne manquèrent pas de voir l'écusson qu'il arborait. Le dernier espoir d'Urkan s'envola quand il vit qu'ils ne rengainaient pas... Poussant un soupir, il partit dans la direction inverse, même s'il n'espérait pas les semer. Non, lui, ce qu'il voulait, c'était...

BAM!

... Leur asséner un bon coup de fléau au moment où ils passaient derrière la maison, à ses trousses. Manque de chance, il n'en tua qu'un sur quatre... Il esquiva promptement la frappe ennemie et abattit son arme à nouveau. Le garde crut que la maigre défense de son bouclier suffirait à le conserver sain et sauf, mais malheureusement pour lui, si Urkan ne tenait physiquement que peu de son père, sa force physique était bien plus grande que celle d'un homme lambda. Ce qui explique que son coup défonça littéralement le bouclier de son ennemi, sans le pulvériser, et entraîna son porteur qui finit projeté sur le mur. Les deux derniers soldats voulurent le prendre en tenaille, mais il lui parvint à parer une lame et à esquiver l'autre. Il renvoya sa masse dans le plexus d'un garde qui reçut le choc avec violence, juste avant de sentir une vive douleur dans son dos. Il se retourna et acheva le dernier garde avec le tranchant de son bouclier. Mais cette enflure patriote l'avait eu, et il sentait sa plaie le lancer.

A peine commençait-il à réfléchir à comment arrêter ce problème, plutôt mal d'ailleurs, il vit que d'autres hommes, pas forcément des gardes, mais qui voyaient en un non-Démon blessé une bonne occasion de s'illustrer, se dirigeait vers lui, plus ou moins équipé. Il les tua tous bien sûr, car c'était son métier que de tuer les gens. Puis, en petit nombre, peu entraînés et mal armés, ils ressemblaient pas mal aux petits bandits de grands chemins.

Finalement, il se retrouva à nouveau seul, mais beaucoup plus loin du centre du village qu'il ne l'était au départ. C'est alors qu'il remarqua qu'il n'était pas si seul que ça.


-Merde...

En effet, le Roi qu'il veillait pourtant soigneusement à éviter était non loin, à quelques maisons de lui. Il essaya de se mettre à l'abri des regards discrètement, mais il n'échappa pas à l'attention de certains Démons qui lui demandèrent de leur venir en aide. Ne sachant comment réagir, il fit mine de venir puis de soudainement entendre un bruit, et entra brutalement dans la grange la plus proche. Il tomba dans la paille, sa blessure le tourmentant terriblement.

¤____________________________________________¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Ven 21 Mar - 9:40

Wanaël était là, plutôt en furie, ou affolée... Enfin, les deux en fait, vu qu'il y avait une attaque chez, mais qu'elle devait rester ici pour vérifier que la Reine tiendrai sa promesse. Sauf que bon, vu l'inexpérience de cette dernière, il n'était pas certain qu'elle ait ce réflexe ! Quant à lui, que Wana soit avec lui ou pas, il n'en tenait pas rigueur. Pour lui, se rendre à Thran était logique, tout comme aller à Ernelzya était plus logique pour elle !

"Tu devrais d'abord aller voir la Reine pour lui dire. Ensuite, rend-toi où tu le souhaite. C'est chez toi là-bas."

Avait-il simplement dit, bien que bon, il n'était pas sûr d'avoir été entendu, car elle partit comme une flèche ensuite. Bon... Bah lui, tout semblait clair en ce qui le concernait. Il sauta sur le dos de sa monture, et le fit piquer en direction de Thran.
La descente avec une monture expérimentée au combat ne lui prit que quelques minutes, et bientôt, il survolait la scène, dissimulé en grand partie par la fumée noir qui s'élevait des différents incendies.
Par expérience, il savait que ce n'était pas une très grosse attaque. Il vit peu de Démons au final, mais pour un village comme celui-ci, c'était une énorme menace.

La Garde était présente sur les lieux et luttait au mieux, mais leur nombre était inadapté pour combattre à la fois les Démons, et protéger les villageois en fuite. Et ses yeux perçant lui indiquèrent que tous n'avaient pas eu cette chance, et que ceux qui étaient encore en vie n'étaient pas tirés d'affaire !
Toutefois, il ne se concentra pas trop sur les attaques, mais sur le feu. Les Démons seraient repoussés, mais les dégâts allait mettre les villageois en péril entre les champs impossible à cultivé, et leurs maisons saccagées.

Il s'éleva donc dans les airs, repérant les feux les plus forts, et se concentra. Il fallait éteindre tout cela avant que les gens n'aient plus rien et que la famine s'installe. Oh, il n'était pas un mage d'eau, mais avec la foudre venaient les orages... Et la pluie. Et créer un orage au dessus d'un petit village était à sa portée.
Le ciel s'assombrit donc rapidement, et quelque minute après, les première éclairs, les premiers coups de tonnerre, et une pluie battante qui s’abattit sur les flammes.

Bon, le soucis était que c'était à double tranchant. Il ne contrôlait pas la chute des éclairs, et ceux qui pouvaient créer d'autres foyers de feu, mais il espérait que tout irait bien. Il n'avait pas créé quelque chose de trop fort.
La pluie serait aussi gênant pour les combattants, mais la garde était expérimentée. Cela au final allait compliqué la survie des villageois, mais en contre partie, limiterai les dégâts aux villages. Les flammes reculaient déjà.
Du coup, l'Elfe eut une meilleurs vision des affrontements, et à sa grande surprise, il vit le Roi dans la mêlé, prit pour cible. Et seul.

Elensar comprit bien vite la diversion qu'il tentait de faire. Il décida de lui porter main forte, mais son regard fut attiré par un homme visiblement mal en point entrer dans une grange. Un soldat à première vue, Humain, mais portant une armure sombre. C'était louche.
Il se posa à terre, laissant sa monture combatte l'ennemi à sa façon, portant aide au Roi qui se trouvait un peu plus loin. Lui, il entra dans la grange, pour faire face à un homme blessé qui se tenait sur la paille.

L'Elfe fit apparaitre son épée magiquement, la pointant sur cette personne, l'air méfiant. Même si ce n'était pas dans ses principes d'affronter un adversaire déjà diminué, autant rester prudent.


"De quel bord êtes-vous ?"

Fit-il très sérieusement.

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karen
Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
 Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
avatar

Type : Ange Noir

Féminin Messages : 290
Messages RP : 123
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation du Personnage : Là où les portails la mène
Métier du Personnage : Reine du Pandémonium
Élément Magique : Vent
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Chaotique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 280
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Dim 23 Mar - 17:32

A Thran la bataille continuait malgré les poussées de l’armée de Mythra, les démons tenaient étrangement bon. Certes, un petit groupe s’était détaché de la masse pour prendre à partie le Roi mais la plupart était encore sur le champ de bataille, à pousser les soldats ennemis.

Contrairement à ce qui se déroulait au village d’Ernelzya, les démons n’avaient qu’une seule frayeur malgré leur soif de sang : la Reine. Ils savaient qu’elle était là, quelque part sur le champ de bataille à les épier… Ils réagissaient donc mieux aux attaques de l’armée, prenant cela pour un test de la Reine pour jauger ses soldats. Ils se défendaient bien une fois que la cohésion avait été créée. Comprenant, leur infériorité numérique quand une nouvelle salve de soldats se montra malgré les corps jonchant la terre, les démons échangèrent quelques paroles avant de se disperser une première fois.

Cela laissa les soldats quelques peu perplexes… Peu habitués à voir des démons « fuir » face à l’adversité. Certains ne purent réprimer un hurlement de joie, pensant la bataille gagnée. Rapidement la nouvelle se propagea dans les rangs sur la « fuite » des démons.

Un soldat ne pouvant plus tenir de garder la nouvelle se dirigea vers l’arrière pour annoncer la bonne nouvelle avant de se crisper de douleur sous l’effet d’une lance lui transperçant le dos. Il s’étendit au sol : mort.

Non, les démons n’étaient pas des fuyards. Ils avaient juste profité de la pluie. Cette dernière tombait sans rompre sur le sol calciné. Les foyers de feu s’étaient arrêtés alors que de plus petit feu débutait sous les coups des éclairs. Toutefois, ces derniers étaient moins dévastateurs. Les soldats démoniaques avaient profités de la petite brume provoquée entre la pluie froide et la chaleur du sol pour passer par les côtés du village, prenant l’armée de Mythra à revers.

Néanmoins, le but n’était pas de prendre l’armée mais de s’occuper des villageois qui fuyaient La Reine l’avait bien dis : tuer et instaurer la terreur était leur objectif. Ils faisaient d’une pierre de coup, prenant le plus de vie possible tout en distillant dans les soldats l’idée qu’ils étaient désormais aussi une armée organisée.

Le petit groupe de réfractaire face au Roi, se retrouva fort dépourvu quand ils constatèrent que la force de ce dernier était fondée. Même sans magie, un des démons s’effondra déjà laissant ses quatre acolytes dans la confusion. Un autre, voulant hurler quelque chose, se retrouva plaquer contre un mur par une bête. L’hippogriffe d’Elensar venait de frapper. Coincé, le démon se débattait alors que ses compagnons se décomposaient peu à peu comprenant leur erreur. Ils avaient le choix : fuir ou tenter le tout pour le tout. Les trois démons restant se jetèrent sur le roi dans la confusion la plus totale…


---

Finalement, la petite épopée de Karen à travers les décombres se déroula mieux qu’elle ne l’avait espéré. Laissant les deux blessés aux bons soins des secours, elle marchait sous la pluie battante. S’installant sur un toit encore debout pour vois les dégâts causés par son armée, elle fut plutôt satisfaite par cette vision. Les trois quarts de Thran étaient ravagés. Plus âmes qui vivent. Dans le quart encore en état, même s’il s’agissait plus de ruine que d’un village désormais… Elle constatait l’ingéniosité de ses troupes. Ces derniers ayant eu la présence d’esprit de ne pas aller au face à face mais plutôt de tromper leurs ennemis. Fixant la scène, l’ange noir mémorisa les meneurs de la troupe.

Ils faisaient un travail machiavélique…

Soudain, une petite lumière se matérialisa à ses côtés. La Reine ne fut guère surprise de voir son petit esprit en sortir. Ce dernier se mit à écrire dans le ciel un court texte.

Ernelzya. Armée de Mythra. Défaite.

Ces quelques mots suffirent à Karen pour comprendre ce que l’esprit sous-entendait. A Ernelzya, la situation n’était pas aussi réjouissante. Ses soldats, sans doute moins intelligent que ceux présents à Thran, étaient sur la débâcle. La demoiselle soupira en fixant le petit esprit volant. Ce dernier attendait patiemment les ordres à venir.

Bon… Il n’y avait guère d’autres solutions que celle de fuir. Mais ne pas fuir la queue entre les jambes, une fuite assez spectaculaire pour faire peur…

La Reine réfléchissait. Regardant attentivement le petit esprit, une idée lui vint.


"Picouic, va ouvrir des portails vers le Pandémonium à Ernelzya pour permettre aux démons de fuir. Ouvre-les pour quelques minutes à peine, pour qu’ils comprennent la retraite. Ceux qui seront trop stupide pour comprendre mordront la poussière. Tu comprends, mon ami ?"

Le petit esprit sembla réfléchir à la demande avant d'hocher la tête et de disparaître dans un portail. Karen sourit.

Elle fit craquer ses membres avant de se laisser glisser le long du toit pour rejoindre la terre ferme. Son travail ici n’était pas fini, elle chercha du regard ce qu’elle pouvait faire avant d’entendre une petite altercation entre un elfe et… Un homme en armure démoniaque ? Karen se rapprocha intriguée par la scène. Mais surtout par cet elfe… Ce visage… Il lui semblait vaguement familier, comme une image qu’on avait déjà vue. Elle ne parvenait plus à se souvenir où mais elle avait la conviction qu’il était important de s’en rappeler.

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miflore.deviantart.com
Shintarô
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Serpent
Messages : 1019
Messages RP : 276
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 29
Métier du Personnage : Roi de Mythra
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Erinyes Lindorië
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Erinyes Lindorië

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Dim 23 Mar - 18:05

Ils étaient évidemment beaucoup trop nombreux. Shintarô était recouvert d'égratignures, mais qu'importait, ce genre de chose, il en avait l'habitude, ça avait constitué une bonne période de sa vie.

Alors qu'il se retrouvait coincé, une créature volante arriva à son secours, décimant quelques démons. Shintarô profita de la confusion créée pour saisir cette aubaine, et foncer vers l'animal afin de monter sur son dos sans hésiter, lui envoyant le plus naturellement du monde :


- Merci, l'ami !

Shintarô était à moitié démon, hein ! Et en outre, depuis tout petit, ce qui avait fait très étrange pour les villageois, ça avait été de le voir interagir justement avec les divers animaux des fermes. Il les comprenait. Il ne parlait pas leur langage, mais il les comprenait. Alors forcément, oui, ça lui paraissait naturel depuis tout petit de les considérer comme ses égaux ! Et limite, eux l'avaient plus respecté que les autres...

- On y va !

lança-t-il à l'animal, serrant la garde de son épée noire dans ses mains. Avec une monture, ça serait plus facile. Il provoqua plus de dégâts pour la peine, car échappant plus facilement aux coups, sans compter l'animal qui en rajoutait, presque comme en symbiose avec lui. Maintenant qu'il y pensait, il aurait peut-être du prendre Azuréa avec lui...cette hippogriffe aurait provoqué de sacrés dégâts dans les rangs ennemis aussi ! Après tout, hein, c'était lui qui lui avait appris à chasser...car comprenant l'animal. Simplement. Donc forcément, ça avait été plus facile pour lui de lui indiquer comment faire.

Shintarô n'était pas humain. Il avait donc forcément des choses que les humains n'avaient pas, tout comme il possédait certaines facultés que les démons n'avaient pas ! Et inversement, aussi...

Ce groupe d'ennemi enfin réglé, l'animal prit une direction que Shintarô ne demanda pas. Il laissa faire, à force de vivre en pleine nature sauvage au milieu des dangers et des bêtes sauvages en tout genre, vivant comme eux, Shintarô avait appris à faire naturellement confiance à cet instinct animalier, et pour lui-même, sin instinct démoniaque qui s'était pour la peine fortement développé pour lui assurer sa survie.

Et là, il comprit bien vite : l'animal avait du sentir le danger pour son maître.

Shintarô sauta de l'animal, fonçant en fait vers cette femme qui semblait espionner la confrontation, atterrissant brutalement derrière son dos, l'enfonçant dans la boue la face dedans, s'empressant de lui saisir les poignets pour l'immobiliser d'une main, appuyant sa lame de l'autre.

Lame qui ne blessa pas cette personne à son approche. Ce n'était donc pas une démone. Cela était intriguant, mais peu importait. Parce que quelque chose en lui le disait :


- C'est toi qui commande cette armée ! Ordonne à tes troupes de se retirer immédiatement !

Bon, comme toujours, il ne s'attendait pas à être obéit, c'était évident. Alors du coup...

- POURQUOI cette attaque ?! Si tu en voulais à la royauté, tu n'avais qu'à t'attaquer directement à nous, au lieu de t'en prendre à des faibles ! Vous n'êtes que des lâches...j'ignorai que les démons du Pandémonium étaient tombés si bas !

Parce que bon. Pour avoir fait un bon séjour au Pandémonium malgré-lui, il avait une idée plutôt précise de leur mentalité, là-bas !

- PARLE !

Shintarô n'était pas humain. Et vu son vécu en plus dans la loi du plus fort, en plus du Pandémonium, fallait pas s'attendre à ce qu'il se montre tendre ! Toutes les épreuves qu'il avait subies lui avaient sacrément renforcé le caractère ! Et tel un démon, il pliait difficilement...même si, comme un humain, il ne s'en prenait pas à une personne qui ne pouvait pas se défendre contre lui. Pour ça qu'il ne se contentait que de l'immobiliser pour le moment. Il aurait été un vrai démon, il l'aurait déjà tuée par surprise sans aucun scrupule !

Même s'il lui avait un peu "brisé" le dos, vu la force de l'impact sur elle, visant exprès une zone fragile avec ses pieds boueux.

Shintarô avait toujours été entre les deux façons d'être, de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hametsu Irano
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Messages : 13
Messages RP : 4
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation du Personnage : Île de Mythra
Métier du Personnage : Assassin
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Mauvais

Votre Personnage
Âge du Personnage: 122
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Mar 25 Mar - 18:00

Mon plan....Mon plan vient de tomber à l'eau ! Pas celui de gagner la sortie de village et tout faire. Celui-là, je ne sais pas encore ce que je vais en faire, ou s'il va marcher. C'est juste que...Que y'a de la pluie mince ! Je regarde derrière moi. Mon ruban s'est humidifié à cause de cet orage. Il commence à se coller sur les contours de mon orbite. Flûte ! Si ça continue, il va finir par se déchirer et mon oeil sera visible par tous. Et ça...Même dans la cohue on fait pas trop attention à moi (et tant mieux d'ailleurs !), je ne veux pas le laisser à l'air libre. Il représente trop de chose pour moi. Trop de défaite et de déshonneur. Cela ne m'empêche pas de remarquer les flammes que j'ai créé avec l'aide d'un de mes potes complètement naze. Elles sont en train de reculer ces connes. J'y crois pas ! J'aurais pu les faire mourir de faim, mais non ! Le temps est contre moi ! Dans les deux sens du terme. Je dois réparer ça. Je dois donner de la puissance aux flammes. Histoires que ces gouttes d'eaux ne finissent pas par laisser des champs intactes. Faut que je trouve une idée. Maintenant ! Je m'apprête déjà à faire demi-tour. Mais je me rappelle de mon autre plan. Tuer le maximum de personnes, on nous avait dit. Mais comment...Ou plutôt...Par quel moyen ?! Je peux détruire leur ressource ou les tuer directement. C'est un dilemme cornélien ! Et le pire, c'est que ma soif de sang et de destruction me donne envie de faire la mauvais choix. Je sais que si je choisis cette voie, je vais prendre plus de risque pour moins de résultat. Mais ça fait tellement de temps que je n'ai pas sentit le sang couler entre mes doigts, sur ma peau, ruisseler sur les contours de mon visage. Je peux pas m'en empêcher. Je fais volte-face à nouveau. J'y retournerais plus tard. Pour le moment, je dois m'occuper des fuyards.
Sauf que je ne peux pas faire mon boulot tranquille ! Naaaan, ça serait beaucoup trop facile. Faut que tout les gentils de la zone se regroupent pour essayer de mettre des bâtons dans les roues des autres personnes plus importantes (sûrement) que les démons de bases. Bon, ils sont pas contre moi, tant mieux, mais ça limite légèrement mes déplacements vu qu'ils sont juste devant la seule route qui me permet d'atteindre mon but. Si je veux, je pourrais faire le tour. Mais le temps que j'arrive là-bas, j'aurais perdu tout les survivants. Ils seront déjà retournés dans leur petit confort d'humains à la noix. Et pas question que je les laisse s'échapper. Je me cache derrière des ruines, histoires de pas me faire voir. Je fais attention de ne pas faire de bruit. Je ne veux pas attirer l'attention. Pas maintenant tout du moins. Je regarde partout, essayant de trouver un moyen de passer. Même si je joue pas trop mal la comédie, ça m'étonnerait que je puisse les déplacer. Et puis ils ont l'air plutôt occupés. Violemment je veux dire. Il y avait quatre personnes et une bête plutôt menaçante et plutôt...Du bon côté. Et avec le sang sur mon épée, je pourrais pas passé. Bien sûr que je pourrais le nettoyer, mais il y en aurait sur ma tunique et je pense que ce serait pire. Je finis par m'accroupir, posant une main sur le sol, à découvert. Pour attraper un morceau de cailloux. Je le regarde. Peut-être qu'en mettant assez de ténèbres dedans et je touche l'un des ennemis, je pourrais réussir à le contrôler, si son esprit n'est pas trop fort, et pouvoir m'ouvrir un passage. C'est très risqué car si je me loupe, je me ferais repérer. Et je n'aimerais pas. Surtout qu'il y a le roi dans la bande. Je n'ai absolument pas peur. Mais vu comment il s'est battu avec les démons, je tiendrais pas longtemps. Donc, soyons précis, efficace et surtout machiavélique.
La pierre possède un aura violette à présent. Je jongle. Elle vol. Je la rattrape. Elle vol. Je la rattrape. Elle vol. Je sers mes doigts autours. Je l'empoigne fermement. Je sors une légère partie de mon corps. Mon oeil restant visant la cible ayant le plus de valeur. En plus de m'ouvrir un passage, je le décrédibiliserais pour toujours et il sera banni. Une pierre...Plusieurs coups on va dire. Mon bras se tend en arrière. Comme si j'armais un scorpion. J'entends l'os de mon épaule craquer. Comme la corde d'une catapulte qui se coupe, mon bras fait un mouvement de levier puissant. Le projectile quitta ma main un peu trop tard. Et c'est peu dire. Je me suis tellement concentré sur mon objectif que j'ai lâché bien trop tard ma pierre. Elle tomba à seulement deux mètres deux moi. Autant dire que c'était peu ! Je me collais immédiatement contre le mur. Merde ! Mauvaise manip' ! Qu'est-ce que je fais maintenant ! Mince mince mince !

Ca, c'est vraiment pas cool. Je ne suis pas vraiment le meilleur sportif de la planète, mais lancer un pierre ce n'est pas compliqué ! Comment j'ai pu raté ça ! Surtout que c'est vraiment...Vraiment nul de finir comme ça. Juste parce qu'on a oublié de lâcher une pierre. Faut que je trouve un moyen de me planquer histoire de ne pas me faire avoir. Je peux me battre, ce n'est pas le problème ! C'est juste que non seulement, le griffon me fait un peu peur. Mais surtout, si je fais couler le sang, je vais me faire avoir. Mon plan de survie est quand même basé sur ma blessure et ma capacité à jouer le gentil blessé. Et là...C'est la révélation. La gentil blessé ! Mais bien sûr ! Rapidement, je retire mon bandage. Ca me fait mal de laisser mon orbite vide à la vue de quiconque passera à côté de moi. Rien qu'en retirant petit à petit, j'ai des flashbacks de cette journée plus horrible que d'habitude. Une bande. Les trois types qui pensaient pouvoir me tuer. Deux bandes. Les doigts qui me déchiquetaient lentement mon oeil. Dernière bande. Juste...Le sang. Mon coeur noir bat à fond. Merde, je pensais pas que ça me ferais un tel sentiment en révélant une vieille blessure. Je vais essayer de ne pas trop la laisser dehors, elle risque de saigner à nouveau. J'approche lentement ma main. Je voulais toucher ce trou...Voir comment ça faisait. Mais j'avais pas le temps ! Rapidement, je tirais mon épée de son fourreau. J'arrive pas à croire que je vais faire ça...J'y arrive vraiment pas. Je dois le faire cependant. Cornenidouille, si j'avais sû, je serais resté chez moi. Je la tends loin, pointe devant moi. Allez...J'ai déjà bien plus mal que ça. Je me mords la lèvre. Je ne dois pas crier.
Aaaaah ! Ca fait ultra mal ! Je viens de me planter mon épée dans la cotte. Je vois la lame ressortir de mon dos. Mon sang coule, tâche ma chemise blanche d'un rouge éphémère. Des marques plus rouges, plus liquides, plus mortelles ruissellent lentement sur le mur derrière lequel j'étais caché et où j'étais maintenant adossé. Ces petites rivières de vie tombent en même temps que mon corps glisse le long de la pierre. Je finis assis. Ca fait horriblement mal. Certes, ce n'est pas pire que ce que j'ai ressentis quand mon oeil m'a été pris. Mais je ne pensais jamais devoir me planter tout seul. J'espère ou moins qu'ils ont rôdé que j'ai balancé une pierre juste à côté d'eux. Sinon j'aurais l'air juste con avec mon épée planté dans la cotte. Ma main serre fermement le sol humide. L'eau se mélange au sang que j'ai fais coulé. Mes sourcils froncés, je regarde le ciel. Pitié, que quelqu'un se ramène. L'un des quatre que j'ai vu. Ou au moins la bête ailée. Histoire de ne pas avoir fait ça pour rien. Je m'oblige à me déplacer lentement vers le bord. Je veux jeter un regard. Mais si je le fais et quelqu'un vient vers moi, je suis fiché. Si je le fais pas et que personne ne m'a vu, je finirais juste par crever en attendant que la scène se passe. Quoique...Quoique je peux tout entendre d'ici. Je n'ai qu'à fermer correctement la plaie avec mon bandage. Enfin, fermer est un bien grand mot. Je vais déjà essayer de limiter mes pertes de sang. Je vais essayer aussi de garder la lame plantée. Ca fera un meilleur alibis.
Voilà, je me suis rafistolé un peu. Je ferme les yeux et colle mon oreille contre le mur. J'essaye de paraître discret. Comme si je le faisais, mais pas exprès. J'ai plus qu'à attendre...Attendre qu'on vienne me chercher, ou qu'on me laisse un passage. Je ne dois pas perdre de temps, sinon mes futurs victimes vont partir sans moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urkan Balg
Mercenaire Vagabond
 Mercenaire Vagabond
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Tigre
Messages : 187
Messages RP : 48
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 20
Localisation du Personnage : Change souvent selon les besognes
Métier du Personnage : Mercenaire
Arme : Fléau

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Neutre, bon pour celui qui paie

Votre Personnage
Âge du Personnage: 26
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Jeu 27 Mar - 15:00

Dans sa vie, Urkan s'était déjà pris des coups. Et pourtant, il n'était pas immunisé à la douleur, loin de là... Il pouvait sentir le sillon qu'avait tracé la lame dans son dos. Forcément, seul contre quatre gardes, il ne pouvait pas s'en sortir indemne, surtout sans effet de surprise. c'était dans ces moments là qu'il était "heureux" d'être à moitié Démon: c'était toujours un avantage physique. Cette plaie en elle même ne serait pas mortelle, non. Il serait simplement bien embêté quelques temps, mais avec quelques remèdes végétaux et du temps, la douleur s'effacerait. Ce qui lui préoccupait plus l'esprit, c'était de pouvoir quitter les lieux en vie. On ne le retrouverait sûrement pas tout de suite, et il espérait profiter de ce laps de temps pour se remettre et déguerpir. Malheureusement, une voix manqua de le faire sursauter:

De quel bord êtes vous?

Oh, non. Pourquoi donc le destin lui en voulait-il? Mystère.
Le mercenaire ne montra pas qu'il avait entendu. Il garda une respiration lente, comme s'il était assoupi, et profita d'être face contre le sol pour réfléchir au mieux à comment se tirer de là. Ca ne semblait malheureusement pas gagné. Soudain, il eut un éclair de génie. Il se retourna sur son flanc et observa le nouvel arrivant. Un Elfe, armé. Et prêt à l'occire, apparemment. Dommage, ils n'étaient pas reconnus pour leur pitié... Il fit mine de vouloir se redresser, et étouffa un cri de douleur en retombant sur le dos. Qui n'était d'ailleurs pas vraiment feint. Il sentait que sa blessure était comme un sillon de flammes qu'un simple mouvement nourrissait et embrasait. Il tenta de calmer son souffle qui s'était emballé sous la lance de douleur, et parla avec une voix saccadée:


Que... Où... Où suis-je...?

¤____________________________________________¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana Flokoniër
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Humain Démoniaque

Féminin Messages : 58
Messages RP : 38
Date d'inscription : 27/11/2013
Localisation du Personnage : Mythra
Métier du Personnage : Conseillère de la Royauté Mythranne
Élément Magique : Lumière
Arme : Arc

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 23 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Jeu 27 Mar - 16:19

Kiana n'avait trouvé aucune information qui pourrait lui décrire la posture de la garde. Elle n'était pas stupide. Elle n'allait pas se lancer dans le combat comme ça, alors que sa santé ne le permettait pas. Alors elle s'était raisonnée, puisque Shintarô qui était sur le champ de bataille n'en avait pas la capacité: elle se prépara à aller voir les anges pour qu'ils les aident à évacuer, dans le but de tenir les habitants hors du conflit. Elle se téléporta rapidement au Royaume Céleste, endroit ou elle n'aurait pas remis les pieds de si tôt. Elle avait honte de sa fugue, d'un côté, après tout. Si elle rencontrait ses parents...

Les Anges qui la connaissait ou qui ont entendu parler d'elle furent surpris de la (re)voir, et cette surprise fut doublée par la nouvelle. Sans hésitation, ils firent de rapides préparatifs, et se mirent à se téléporter vers Mythra pour se mettre avec la garde et la Conseillère à évacuer Elsran et certains habitants de Thran qui revenaient du téléporteur le visage mortifié, fait qu'on avait pas vu depuis bien longtemps.

Kiana commença même à s'inquiéter. Et bon sang, que faisait Erinyes?!

¤____________________________________________¤

Signature ~ Kogane ¤ Mye (moi même) ~
NE PAS UTILISER

Personnages joués: Kiana ~ Kaellen ~ Tadao ~ Kadara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dunedeglace.deviantart.com/
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Ven 28 Mar - 10:47

Il y avait beaucoup de bruits de bataille autour de lui, et bien qu'ayant l'ouïe très fine, il lui était difficile de distinguer ce qui le menaçait ou non. Mais plus important, c'était cet homme blessé devant lui, qui semblait décidément fortement atteint, et un peu perdu. Il ne semblait pas réellement très hostile, mais peut-être était-ce là sa petite technique pour survivre. Son armure sombre laissait place au doute après tout ! Surtout en plein milieu d'une attaque surprise !

Toutefois, lui même étant avec une Elfe Noire, et ayant été ami avec l'être considéré comme le pire Démon de tous les temps, il était trèèèès bien placé pour savoir qu'il ne fallait pas trop se fier aux apparences. Et ce type pouvait très bien être de leurs côtés, tout en étant accoutré ainsi pour tromper l'ennemi. Dans tous les cas, rien ne devait endormir la prudence.


"Où vous êtes ? En plein milieu d'une bataille, et qui plus est, salement amoché. Je vous conseille de ne pas jouer les imbéciles et de répondre honnêtement : qui êtes-vous, et qu'est ce qui vous a amené à participer à cette attaque ? Avec votre armure et votre blessure, je doute fortement que vous ne soyez là que part le fruit du hasard !"

En tout cas, il ne se laissa pas attendrir par l'état de cet homme. Il garda donc ses distance, et ne lui viendrait en aide qu'en cas de bonne raison !

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karen
Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
 Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
avatar

Type : Ange Noir

Féminin Messages : 290
Messages RP : 123
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation du Personnage : Là où les portails la mène
Métier du Personnage : Reine du Pandémonium
Élément Magique : Vent
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Chaotique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 280
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Ven 28 Mar - 11:38

Les démons étaient parvenus à tromper la vigilance de l’armée ! Ils se trouvaient désormais dans une sorte de no man’s land. Les villageois avaient fui vers l’arrière et il faudrait du temps à l’armée pour comprendre qu’ils devaient se tourner au plus vite pour protéger les blessés. Les démons commençaient donc à se ruer vers les tentes blanches et les portails qu’on arrivait à distinguer derrière les maisons encore debout, sur les bords du village…

Ils passèrent sans se rendre compte qu’ils évitaient sans le savoir le Roi et une petite bande bien singulière…


---

Alors que l’ange noir s’approchait sans aucune hostilité vers l’elfe qui avait capté son attention, marchant distinctement entre les débris, elle entendit un cri. Karen plaqua ses mains sur ses tempes. Elle pouvait reconnaitre ce hurlement entre mille : celui d’un hippogriffe prêt à l’attaque. Assez surprise par l’apparition de ce dernier, elle n’eut guère le temps de voir le Roi chevaucher ce dernier et terminer sa course derrière elle.

Son attention était si préoccupée par cet elfe qu’elle ne riposta même pas quand l’hybride la mit une première fois à terre et entreprit de l’empêcher de bouger. Le coup qu’il lui infligea dans le dos lui fit faire une grimace et la ramena à la réalité. Heureusement, il n’avait pas visé les débris de ses ailes sinon… Elle aurait sans doute eu vraiment mal, comme un déchirement nouveau. Karen restait encore impassible notamment face aux accusations du Roi. Quelle guigne… Elle ne l’avait même pas remarqué…

D’ailleurs, elle se fichait éperdument de l’hybride.

Toutefois, elle dodelina de la tête un peu… Comment pouvait-il le croire ou même savoir ? Elle n’avait rien fait de telle pouvant trahir son statut… Pas d’armes, elle n’avait nullement l’intention d’attaquer l’elfe mais plutôt d’aider le soldat à ses côtés pour en apprendre plus, aucune intention néfaste…

Soudain, elle fixa l’hippogriffe qui lui faisait face. Ah ! C’était donc ça ! Le Roi se basait sur son INSTINCT, il avait fait confiance à l’hippogriffe qui la fixait nerveusement. Ah l’instinct… La pire chose à désarmer en politique… L’instinct ne s’explique pas, il se ressent. On ne peut le contrer avec des mots, l’instinct vient du plus profond de soi. Karen fit rouler ses yeux en se rendant compte de cette évidence.

Le Roi était dirigé par son instinct…

Oh pas que cela était pitoyable ou quoique ce soit, juste que c’était vraiment… Stupide.

Le genre de chose que la Reine détestait pardessus tout. C’était avec l’instinct que les tensions entre les autres peuples et les démons avaient été créé, l’instinct qui avait fait qu’on se méfiait naturellement de ce qui est différent et le combattre... C’était comme tenter de faire s’abattre un mur avec des brindilles.

Elle tourna la tête vers le Roi qui avait sa lame contre elle. En voyant son air surpris, elle se doutait que quelque chose clochait un peu… Quoi ? Oh ça… Elle ne pouvait le savoir. Puis elle tourna son attention vers l’hippogriffe. Quand elle était encore un ange pur, Karen adorait aller au Ranch Céleste. Elle n’était absolument pas douée pour monter ces fiers animaux, elle était même une catastrophe volante… Toutefois, elle parvenait à les calmer parce qu’elle les adorait. Du coup, elle aimait bien s’en occuper même si elle savait très bien qu’elle ne pouvait pas les dresser à cause de son inaptitude à les monter.


"Ah… Il est vrai que les animaux se méfient toujours naturellement des anges noirs…" dit-elle en soupirant

L’hippogriffe sembla se calmer un peu et même ne plus vouloir l’attaquer du tout. Après tout, Karen n’avait aucune intention d’attaquer le Roi ou l’elfe. L’animal n’avait donc rien à lui reprocher. Aussi, il détourna plutôt son attention vers un caillou volant… ? Karen en était d’ailleurs toute intriguée. Cette petite pierre qui avait à peine parcourue quelques… Rien quoi.


"Je ne sais pas ce que vous êtes allé chercher mais si c’est juste pour m’attaquer parce que j’ai une mauvaise aura…"

La Reine ne mentait absolument pas aux questions du Roi, elle ne commandait pas du tout cette armée ! Les démons ne lui faisaient pas encore assez confiance, du coup elle avait juste donné une directive. Et même si elle leur disait de se retirer, ils ne le feraient pas. Sa vie ne valait rien à leurs yeux, si elle mourrait tant pis ! Un autre prendrait sa place. Karen ne mentait absolument pas… Elle les avait juste lancé, après tout dépendaient des démons entre eux. Elle n’avait aucun pouvoir.

"Si vous pensez vraiment que je suis la « commandante » de cette armée, vous pourriez m’expliquer pourquoi j’ai une trousse de secours autour de la ceinture et pourquoi je reviens de l’arrière ? Vous n’avez qu’à demander aux sauveteurs si je ne leur ai pas déposé des blessés…"


Puis elle indiqua de la tête l’endroit où une pierre venait d’être jetée.


"Et puis je vous ferais dire qu’il semblerait que quelqu’un veuille notre attention. Si vous voulez bien me lâcher, cela m’arrangerait grandement. "

¤____________________________________________¤


Dernière édition par Karen le Mer 11 Juin - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miflore.deviantart.com
Shintarô
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
Enfant des Ténèbres ~ Roi de Mythra (Fondatrice)
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Serpent
Messages : 1019
Messages RP : 276
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 29
Métier du Personnage : Roi de Mythra
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Erinyes Lindorië
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Erinyes Lindorië

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 22 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Mar 1 Avr - 10:38

La personne se justifia, avec calme. Toutefois, Shintarô était plutôt du genre difficile à convaincre. Après tout, il s'était déjà fait avoir de la sorte plusieurs fois, et ce parce qu'il avait été trop clément. Alors oui, du coup, il ne voulait plus se faire avoir !

Ensuite, oui, il s'était fié à l'animal, mais aussi à son propre sixième sens, qui s'était fortement développé lors de sa longue vie sauvage, pour se protéger, agissant alors plus comme un démon qu'un humain.


- Tu portes cette insupportable odeur du Pandémonium...ce n'est pas une question d'aura, la mienne est aussi pourrie que la tienne !

répondit-il tout d'abord, avant de se dire qu'elle pourrait lui riposter qu'elle avait été une prisonnière. Même si elle n'en semblait pas plus ébranlée que ça, et qu'elle semblait s'en sortir plutôt très indemne pour quelqu'un qui sortait juste de cet enfer ! Lui-même avait été dans un bien sale état quand il était parvenu à s'en échapper la première fois !

Alors il rajouta :


- Et comment expliques-tu le fait que ces crétins ne te touchent pas, ensuite ?! La moindre personne qui s'est battue est sale et couverte de boue ou de coups au minimum ! Et toi, tu ne transpires même pas l'effort de t'être enfuie comme si la mort était derrière toi...je les ai vu hésitant envers toi.

C'était un peu ce qui l'avait conduit à cette hypothèse. Il avait des sens développés, après tout, et ce n'était pas du tout parce qu'il se réinsérait peu à peu dans la société qu'il cessait de les utiliser, au contraire !

Même lui était un peu couvert de boue à cause de la pluie, les rues du village de Thran n'étant pas pavées ou construites, c'était seulement de la terre. Et puis, pour s'être mis à dos exprès tout un groupe de démon, même s'il s'était très bien défendu, forcément que Shintarô s'était quand même reçu quelques coups ! Même si pour quelqu'un comme lui, ce genre de plaie était très superficiel...il avait vécu à la dure et sans aucune ressources pendant longtemps, hein ! Enfin, si, ses haillons et son épée...mais ce fut tout.


- Ramène tes démons dans votre enfer. Et je te relâche.

ça ne coûtait rien de tenter !

Mais à ce même moment, quelques gardes arrivèrent, l'un d'eux annonçant :


- Le village a été évacué, mais des démons continuent d'apparaître.

Shintarô se sentait un peu étrange. Il n'avait jamais été dans ce genre de statut, il n'en n'avait même jamais rêvé, et il avait tellement eu l'habitude de vivre avec le fait d'être toujours rabaissé que d'un coup, ce fait qu'on le respectait plus ou moins, qu'on lui faisait...confiance, disons juste un minimum pour lui demander ses décisions, alors que Shintarô avait tant eu l'habitude de ne jamais être écouté...ça lui faisait bizarre.

Enfin. Prendre sur lui. Parce qu'il n'était pas du genre à aimer donner des ordres en général, simplement parce qu'il avait toujours détesté qu'on lui en donne !


- Protégez les habitants jusqu'à Elsran, et logez-les dans le château.

fit alors doucement Shintarô. Ces gens, une partie, il les avait connu, autrefois. Ces gens, ils l'avaient vu naître et grandir. Même si ces gens avaient eu peur de lui parce qu'ils connaissaient son père démon particulièrement mauvais et cruel, même s'ils avaient toujours traité Shintarô avec injustice (après tout, jamais il ne leur avait fait quoi que ce soit de mal, au contraire, et en plus, parce qu'il était hybride, ils avaient refusé de lui donner l'accès à l'école du village !)...cela restait des personnes. Shintarô ne voulait quand même pas rentrer dans le jeu du "tu m'as détesté et mal agi envers moi, je te ferais donc pareil". Non...il pouvait comprendre cette méfiance envers lui, même si à l'époque, il n'avait été qu'un enfant naïf et loin de comprendre pourquoi est-ce qu'on le craignait, alors qu'il était loin de faire de mal à une mouche.

- Mais...il n'y a pas de chambres...

Shintarô se retourna vivement, explosant :

- VOUS VOUS FOUTEZ DE MA GUEULE, OU QUOI ?! Le château est immense, il y a de la place pour beaucoup de personnes, encore ! Alors vous allez les conduire en sécurité au château, et je veux que TOUS y soient abrités, c'est clair ?! CETTE FOIS, JE NE LAISSERAI PAS ELSRAN NOUS ABANDONNER COMME VOUS L'AVEZ FAIT LA DERNIÈRE FOIS !!!

Le garde en fut figé, surtout surpris par une telle réaction. Mais oui, c'était bel et bien un reproche. Que Shintarô maintenait ferme. Il y a deux ans, quand son père était venu attaquer Thran pour le récupérer lui...la garde d'Elsran était-elle venue les sauver ? Les défendre contre ces démons ? Non...tout avait été massacré et brûlé.

Et Shintarô s'était résolu à se sacrifier. Pour sauver tout le monde, justement. Il s'était laissé transformer en pantin démoniaque, sans âme, sans réflexion, sans plus de personnalité, par son maudit père, en échange de la liberté de Thran.
Pour ensuite y vivre l'enfer, au Pandémonium, au sens propre du terme.

Tout ça parce que la royauté d'Elsran à ce moment-là n'était pas venue à leur secours. Si elle était venue à leur secours...oui, même Mizuki, la mère de Shintarô, serait encore vivante aujourd'hui, et non morte de chagrin en voyant son fils disparaître ainsi, de la manière contre laquelle elle s'était toujours battue, pour lui éviter justement ce genre de destin.

Alors cette fois...non, Shintarô ne laisserait pas passer. Il avait toujours reproché aux nobles de les avoir abandonné à leurs sorts. Il ne répéterait donc pas cette erreur.

Tenant toujours l'inconnue suspecte, Shintarô ne voulant plus se laisser avoir de la sorte, il envoya :


- Et elle, emmenez-là aussi. Et si vous lui faites quoi que ce soit sans raison, je le saurais, pigé ?

Parce que bon, il ne supportait pas bien non-plus qu'on s'en prenne à une personne qui ne pouvait pas se défendre ! Et ces humains, il les voyait bien dans ce genre...

Ensuite, comme des démons continuaient à apparaître au lieu de se retirer...il ne faisait qu'appliquer ce qu'il lui avait dit, après tout ! D'ailleurs, en regardant l'autre droit dans les yeux, il lui fit :


- Je n'ai qu'une parole. Soit tu retires tes petits copains d'ici, et dans ce cas, je te relâche, soit tu es arrêtée. Ce genre de manipulation genre "je suis du bon côté en essayant de berner en soignant des gens", je le connais. ça ne prend plus, avec moi.

Il les laissa donc prendre la suspecte, juste avant de se tourner vers les deux autres.

- On s'en va. Un village, ça se reconstruit. Soignez le blessé, aussi. On bat en retraite...pour l'instant.

Parce que bon, là, les démons se faisaient trop nombreux, ils avaient gagné. Mais Shintarô avait bien l'intention de libérer Thran...sinon, ça irait à l'encontre de ses principes. Ces fameux principes qui le guidaient, pour réaliser son plus grand rêve : bâtir un monde où tout le monde était égal à l'autre. Sans jamais oublier d'où il venait lui-même.

D'ici. D'où son "nous" dans sa phrase. Shintarô ne se considérerait jamais comme un noble, car il n'en était pas un. Il avait même été en-dessous du plus bas de l'échelle sociale, d'ailleurs, et ça, il ne l'oublierait jamais. Il refusait de devenir aussi hypocrites que tous ces gens qu'il avait critiqué dans le passé...

Pour celui qui était blessé, peu lui importait de qui il s'agissait. Ami ou ennemi, Shintarô s'en fichait. Là, il voyait juste un blessé devant lui, hybride qui plus est, alors il ne le laisserait pas mourir, ou empirer, alors qu'il en avait cette fois les moyens.

Le temps lui dirait si ce personnage était un ennemi ou pas. En attendant, Shintarô ne supportait décidément jamais de s'en prendre à quelqu'un qui ne pouvait pas se défendre.

Des gardes avancèrent donc pour rejoindre l'elfe et l'hybride, ramassant celui-ci afin de l'emmener à Elsran, grâce à des magiciens.

Quant à l'elfe...


- Qui êtes-vous ?

s'enquit-il, tout de même. Ce type ne faisait pas parti de la garde, après tout, ceux-ci étaient tous humains, dont certains n'aimaient pas trop se faire diriger par un hybride comme lui.

Mais celui-là, s'il s'agissait d'un ennemi, il était en mesure de se défendre. Mais vu que l'hippogriffe avait cherché à le rejoindre, et qu'il l'avait sauvé...à priori, cet elfe était dans le bon camp. Mais Shintarô avait vécu tellement de trahisons dans sa vie qu'il préférait toujours rester méfiant au premier abord, il en avait assez de se faire avoir, après tout...alors il était certes reconnaissant à cet elfe de lui avoir apporté de l'aide, mais jusqu'à une certaine mesure. Shintarô n'avait pas assez d'éléments pour être certain de la position de cette homme, après tout.


[Désolée, me suis permise d'avancer un peu ^^']

[J'ai aussi édité certains endroits de mon post ^^ en espérant que ça ira !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urkan Balg
Mercenaire Vagabond
 Mercenaire Vagabond
avatar

Type : Humain Démoniaque

Masculin Taureau Tigre
Messages : 187
Messages RP : 48
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 20
Localisation du Personnage : Change souvent selon les besognes
Métier du Personnage : Mercenaire
Arme : Fléau

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Neutre, bon pour celui qui paie

Votre Personnage
Âge du Personnage: 26
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Jeu 3 Avr - 14:36

Que d'agressivité de la part de cet Elfe... Enfin, c'était bien compréhensible, mais franchement, il n'avait à l'heure actuelle pas du tout envie de discuter. Il tenta péniblement de répondre. Une réponse courte, il lui fallait une réponse courte.

Je... comprends pas... Sais p...

Il termina ses bribes dans un gargouillis de mauvais augure. Vision qui se troublait, sons plus lointains. Tout ça était très mauvais signe. Dans quelle galère il était allé se fourrer? Quitte à mourir, il aurait pu choisir une mort plus digne et spectaculaire... Enfin, il ne pensait pas mourir de sa blessure, sauf s'il ne recevait aucun soin, mais le personnage en face de lui semblait plutôt déterminé et cela ne rassurait pas Urkan. C'était dur de rester attentif. Même de garder les yeux ouverts. Mais il allait tenir, quand même... Ca n'était pas la première fois qu'il prenait un gros coup, non?

Soudain, il vit que d'autres personnes l'avait rejoint. Pas des Démons. En un sens, il valait mieux, car des Démons n'auraient peut-être pas eu de pitié pour lui malgré son armure, maintenant qu'il ne servait plus. Il comprit que c'était le Roi, pas seul d'ailleurs. La bataille devait être finie... Et lui le serait bientôt, sûrement. Il entendit qu'on parlait autour de lui, mais le son lui parvenait étouffé, incompréhensible. Un voile se posa sur ses yeux, ne s'en alla pas après trois clignements, et le mercenaire sentit soudain des bras qui le soulevèrent. Il lâcha un cri rauque de douleur quand sa peau du dos se tendit autour de sa balafre, et perdit connaissance.

¤____________________________________________¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana Flokoniër
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Humain Démoniaque

Féminin Messages : 58
Messages RP : 38
Date d'inscription : 27/11/2013
Localisation du Personnage : Mythra
Métier du Personnage : Conseillère de la Royauté Mythranne
Élément Magique : Lumière
Arme : Arc

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 23 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Jeu 3 Avr - 17:47

La Conseillère avait vite remarqué que les gens se faisaient de beaucoup plus nombreux pendant les téléportations. Quand elle interrogea les nouveaux arrivants et qu'elle apprit qu'ils revenaient de Thran, elle en concluait que Shintarô en avait (sûrement) donné l'ordre.

Elle avait reçue une autre information comme quoi l'île d'en face, Ernelzya, avait également été attaquée. On les visait. Pour que des attaques si importantes ai lieu en même temps aux deux endroits les plus vulnérables de la carte (attaquer le Royaume Céleste ou le Pandémonium? N'y pensez même pas!), ce n'était pas par hasard. Quelqu'un tirait les ficelles.

Elle attendit un moment, anxieuse, pour demander aux gardes:


" Le Roi est-il rentré? "

Non parce que là, elle voulait des explications, et vite!

¤____________________________________________¤

Signature ~ Kogane ¤ Mye (moi même) ~
NE PAS UTILISER

Personnages joués: Kiana ~ Kaellen ~ Tadao ~ Kadara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dunedeglace.deviantart.com/
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Ven 11 Avr - 13:59

[T'aurai dû passer mon tour Karen ^^']

Au final, il n'eut aucune réponse, car le Roi arriva et prit les choses en main à l'aide des gardes. Bon, tant pis, après tout, ce n'était pas le soucis de l'Elfe. Roi, il ne l'était plus depuis longtemps. Toutefois, il attira bien évidement l'attention du Souverain, et lui répondit pour le coup d'un air assez malicieux, accompagné d'un sourire.

Je pense que nous discuterons de mon identité lors d'une audience privée. Si vous le pouvez. Nous avons sûrement beaucoup de choses à nous dire, surtout si le Pandémonium décide de frapper à nouveau. Je vous attendrait là-bas."

Il n'était peut-être plus Roi, mais celui en face de lui commençait tout juste, et allait certainement avoir besoin d'aide et de conseils pour gérer ça... Chose qu'Elensar était prêt à lui apporter !
Il lui fit simplement un signe de main, récupérant sa monture, sur laquelle il prit place, avant de s'envoler. Le jeune Roi devait encore avoir deux trois petites choses à régler ici avant de rentrer, mais pour ça, l'Elfe préférait qu'il se débrouille tout seul, ne tenant pas trop à dévoiler son identité à une partie de la garde...

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karen
Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
 Reine du Pandémonium ~ Maître des Portails (Anim' à la Retraite)
avatar

Type : Ange Noir

Féminin Messages : 290
Messages RP : 123
Date d'inscription : 20/05/2013
Localisation du Personnage : Là où les portails la mène
Métier du Personnage : Reine du Pandémonium
Élément Magique : Vent
En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Chaotique

Votre Personnage
Âge du Personnage: 280
Brève Description:

MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   Ven 11 Avr - 21:25

[J'avais besoin de ta réponse pour ma réponse, désolée ;x;"]

Bon, ce roi était vraiment stupide où il le faisait exprès ? Il ne voyait pas les traces de sang sur ses vêtements, là où elle avait porté les blessés encore quelques minutes auparavant. Il ne voyait pas les éraflures sur  ses bras, quand elle avait soulevé la poutre. Ses vêtements poussiéreux et ses bottes boueuses comme elle venait de marcher dans la boue. Il était vraiment limité…

Karen n’aimait pas avoir ses vêtements sales, mais bon avec la pluie elle avait au moins pu enlever le sang qui s’était déposé sur ses mains à cause de la plaie du blessé. Donc oui : ce roi était un crétin.

Et puis ces accusations étaient d’une stupidité sans nom, AUCUN démons n’avaient hésités en face d’elle puisqu’elle n’en avait croisé AUCUN. Vraiment, ce pauvre idiot se faisait des idées tout seul.

L’ange noir rumina intérieurement.


"Je n’ai croisé aucun démon puisque je viens de l’arrière. Mais bon, vous semblez sourd à mes paroles comme toutes personnes avec des préjugés donc qu’importe ce que je dirais. Vous vous êtes fait votre opinion, voilà tout."

Karen ne disait que la vérité après tout, il ne se basait que sur des suppositions factices. Il y avait juste eu le griffon et rien d’autre.

Puis les gardes arrivèrent, défaits. L’hybride la balança vers eux, sans ménagement, réitérant sa proposition stupide.


"Les préjugés seront toujours présents, car même une personne qui se dit si tolérante comme vous, juge quelqu’un sur son apparence, sa race, son prétendu passé. N’est-ce pas là l’ironie de la situation ?"


Karen le regarda donc s’éloigner vers le blessé et le fameux elfe qui attirait tant son attention. Il n'y avait aucune animosité dans son regard, juste une profonde incompréhension. Ce Roi prétendait être juste, mais les faits montraient le contraire. Elle le trouvait stupide, certes, mais jamais elle ne lui avait parlé en lui manquant de respect. Après tout, s'était en traitant mal les gens qu'ils devenaient "méchants". Ce qui était arrivé aux démons...
Puis elle se remit à chercher, au plus profond de sa mémoire, où elle avait déjà vu cet elfe…  Où… Soudain son esprit tilta : un livre ! L’ange noir avait vu sa tête dans un livre !

Non pas un livre du Pandémonium… Tout simplement parce qu’il n’y en avait pas. Les anciens souverains du Pandémonium s’appliquant à chaque fois à effacer toutes traces de leurs prédécesseurs. Le Royaume était ainsi : la loi du plus fort l’emporte toujours, les faibles sont réduits à néant. Ce ne pouvait pas être à Ernelzya, car elle n’était pas encore allée dans le château… Mythra ? Non plus.

Elle ne put s’empêcher de grimacer en se souvenant de l’endroit : le Royaume Céleste. Depuis son exportation en tant que marchandise au Pandémonium, Karen n’était retourné que 3 fois tout au plus aux Royaumes des Anges. Pourquoi ? Tout simplement car les anges sont les êtres les plus stupides au monde. La Reine y était retournée la première fois pour retrouver sa famille. Cette dernière avait continué de vivre comme si de rien n’était ce qui avait profondément blessé l’ange noir. Les anges ne vivaient que dans un bonheur absolu, rien ne pouvait les déranger. Les fois suivantes, c’étaient pour étudier les portails sophistiqués du pays. Quand elle avait fini ses études, elle s’était jurée de ne plus y retourner.

L’ange noir se retrouvait dos au mur, obligée de retourner dans ce pays d’un blanc éclatant qu’elle détestait tant.

Perdue dans ses pensées, elle s’était laissée embarquer par les 2 gardes qui l’entouraient. Puis elle entendit un petit bruit métallique provenant de l’un d’entre eux : des menottes. Le premier cliquetis provenait de l’ouverture de ces dernières. Depuis ses mésaventures au Pandémonium, Karen ne supportait pas d’avoir les mains liées par des menottes. Si on l’avait privé de ses ailes,  elle pouvait encore agiter ses mains pour amener le vent à danser. Aussi, elle envoya balader avec une bourrasque de vent le garde aux menottes. Elle l’avait juste repoussé, il n’avait aucune blessure. Elle s'apprêtait à lui dire qu'elle n'avait pas besoin de menottes, ouvrant la bouche. Puis l’autre surprit, leva son épée pour l’abattre sur la prisonnière.

Karen se prépara… Elle ne devait pas faire voler en éclat sa couverture après tout.


"Laissez là !!!" hurla une voix fluette

La Reine se retourna vers le garde pour voir apparaître le gamin qu’elle avait aidé dans les décombres. Ce dernier s’était jeté sur le bras levé du garde qui ne savait plus quoi faire. Il ne pouvait pas frapper un gosse ! Gosse qui d’ailleurs était poursuivi par des anges paniqués. Le petit avait quitté la troupe des derniers blessés quand il avait aperçu au loin des cheveux roses. Il voulait la remercier. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant ce garde lever la « main » sur sa bienfaitrice !

La jeune femme ne se fit pas prier, l’occasion était trop belle.

L’ange noir lança un regard au gamin en articulant silencieusement un « merci ». Puis, libérée des gardes, elle s’éloigna rapidement de la zone pour rejoindre un coin calme. Elle se mit à courir pendant un long moment. Loin des démons, loin des gardes, la Reine laissa s’échapper un petit soupir. Sa couverture était sauve grâce à ce petit gamin qui avait sans doute expliqué la situation aux gardes. Bien sûr, le Roi l’aurait dans sa ligne de mire. Mais quelles preuves avait-il ? Rien.

Rien, comme ce qui allait resté sur le champs de bataille une fois l’armée de Mythra partie et que les démons prendraient totalement possession des lieux.


[RP Terminé]

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miflore.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début des hostilités - Thran   

Revenir en haut Aller en bas
 

Début des hostilités - Thran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ouverture des hostilités
» [10/02/2015] Le début des hostilités
» L’hostilité du Président René Préval envers les Masses Populaires.
» Hostilités de Narda [GUERRE]
» Présentation de Thran Dougal [Morbide]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes d'Ernelzya :: . :: Choisissez votre Destination... :: Mythra :: Thran :: Village & Champs-