AccueilCalendrierFAQSiteRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 "Banale" agression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume de Velours
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
avatar

Type : Aucun

Féminin Lion Chien
Messages : 221
Messages RP : 64
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 23
Localisation du Personnage : Cité du Savoir
Métier du Personnage : Bibliothécaire
Élément Magique : Lumière
Arme : Livre de Sorts

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 19 Ans
Brève Description:

MessageSujet: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 15:27

C'était piquée par une curiosité sans limite, et son avidité d'en découvrir toujours plus sur ce monde de la surface, que Plume avait finit par se rendre sur les terres d'Ernelzya, après plusieurs semaines de réflexion. Tout du moins, le temps pour l'adolescente de parfaire un peu ses connaissances sur le mode de vie des gens de là-bas, qui semblait différent d'après ce qui lui avait enseigné cet homme. "Cet homme" ? Celui qu'elle avait rencontré à la réception prévue pour le couronnement de la Reine, et qui lui avait dit être un dirigeant là-bas. Ils n'avaient échangés que quelques mots, mais elle avait cru comprendre qu'il y avait pas mal de différences entre les deux îles. Déjà que lors de ses descendre dans la ville d'Elran, la jeune femme était parfois surprises des quelques écarts par rapport à la mentalité dans le Royaume Céleste, alors que les gens de ses deux mondes se coutoyaient quotidiennement... Elle n'osait pas imaginer le fossé entre deux îles qui venaient tout juste de se rencontrer officiellement !
Ses pas l'avaient guidée toute la journée au sein des rues du bourg animé et joyeux qu'était celui d'Ernelzya. Mais emportée par sa fougue et sa soif de découverte, elle en perdit le chemin qui lui permettait de rentrer chez elle. Ce téléporteur qui la ramènerait là-haut. La nuit avait donc eu le temps de tomber, ce qui arrivait assez tôt en cette période d'hiver. Par chance, la jeune fille n'avait pas à travailler le lendemain. Et plutôt que passer le reste de la nuit à airer dans les rues, elle trouva plus judicieux d'investir ses quelques économies dans une auberge, et ne retrouver son chemin que le lendemain matin. Ne lui restait plus qu'à trouver une demeure accueillante pour ce fait.

Habituée à la bonté des anges du Royaume Céleste, elle ne se méfia pas, et aborda le premiers groupe de personnes qu'elle trouva. Trois hommes, forts joyeux, bons vivants et très certainement ivres, qui sortaient d'une taverne. "Chez Picolard". Rien au premier abord qui ne laissait montrer un quelconque danger. Voyant que le lieu duquel ils sortaient faisaient aussi auberge, elle leur demanda innocemment si c'était un bon endroit pour passer la nuit.
Elle fut dès lors toisée du regard, puis les trois s'échangèrent les leurs, d'un air visiblement entendu. Laissant leur bonne humeur clairement visible, d'autant plus accentuée par le nouveau projet qu'ils avaient en tête, Plume ne se douta de rien, et associa leur sourire à la bienveillance habituelle donc faisaient preuve habituellement les anges. Oubliant un détail plutôt crucial. Ces gens là n'en étaient pas.

"Ah mais non ma p'tite demoiselle ! Ici, c'pour les agités d'service v'voyez. Pour les troubles fêtes, comme on les appelle ! T'as d'la chance d'être tombée sur nous ! On va t'montrer un endroit parfait p'toi p'tiote !"


[Passage caché pour détails explicites.]



[Fin du passage.]

La pluie avait commencé à tomber depuis quelques minutes. Plume avait trouvé le moyen de sortir des ruelles, et abordait à nouveau les rues principales, désertes. Seuls les escargots étaient encore dehors par ce temps de chien. La jeune fille, elle, était perdue. Pas affolée, apeurée, triste, ou détruite. Juste perdue. Le temps avait passé, et beaucoup de bâtiments avaient fermés leurs portes. Elle ne savait toujours pas quel était le chemin à prendre pour regagner le téléporteur. Ni même dans quelle auberge elle passerait la nuit. Et encore, serait-on en mesure de l'accepter ? Ses vêtements déchirés ne laissaient aucun doute sur ce qu'elle venait de vivre, ses sous-vêtements étant apparents sur la partie haute, tout comme les marques rouges et les bleus sur les parcelles de peau où elle avait été violentée : ses joues, son cou, ses poignets, dans les endroits plus intimes qu'elle avait caché au mieux pour plus de décence.
Dans ces rues aux pavés mouillés et glissants, elle était comme une ombre que personne ne remarquerai. Et si tel était le cas inverse, sûrement qu'on la laisserai dehors, par peur. Ou qu'on la recueillerai pour les mêmes actes à nouveau. Elle ne tenta rien. Elle chercha juste le bon chemin, restant sur les axes principaux. Elle devait rentrer. Rentrer et oublier cet épisode. Un parmi tant d'autres.

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukimeru Kaze No Yokai
Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
 Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
avatar

Masculin Taureau Serpent
Messages : 211
Messages RP : 190
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directeur d'Ernelzya
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Ange Krystaleen
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Ange Krystaleen

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 250 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 16:28

La nuit avait souvent été l'alliée de Tsukimeru, pendant près d'un siècle. Autre facette qui faisait qu'il ne pouvait pas renier son origine démoniaque, les démons étant à la base des êtres de l'ombre, évoluant plus facilement dans l'obscurité que dans la lumière. Même si à présent, leur métabolisme s'était adapté à la vie actuelle, les transformant en être aussi diurnes que les autres races, les origines ne changeaient pas ou alors très peu.

Un de ses nombreux employés l'avait invité chez lui pour cette soirée, habitant dans le bourg. Il avait donc répondu d'une manière polie à l'invitation, bref, comme une soirée tout à fait banale entre collègues de travail, ayant fait du coup connaissance avec la petite famille de celui-ci, qui ne travaillait pas pour l'école, mais dans le bourg. De toute façon, si on habitait au bourg, soit on travaillait à Ernelzya, soit en ville. Les autres régions étaient un peu trop éloignées encore, alors ceux qui vivaient là-bas travaillaient sur place.

La soirée s'était donc un peu étendue, et du coup, elle se termina assez tard. Tsukimeru avait donc simplement remercié son hôte et sa famille, avant de simplement sortir pour prendre le chemin du retour, jusqu'à l'école où il habitait depuis...presque toute sa vie en réalité.
Le démon était né dans la Forêt Noire, dans le manoir familial, mais Ernelzya avait été comme sa résidence secondaire, car c'était là où vivait Alyssane, sa grand-mère, et Fondatrice démoniaque qui était encore à l'apogée de son existence. Comme pas mal d'élèves dans l'école, Tsukimeru y avait grandi, avait évolué, avait appris beaucoup de chose, avant de les mettre à profit dans la vie réelle.
Puis pendant cent ans, après avoir fini ses études supérieures, il avait fait sa propre vie, livré à lui-même, sans moyens fixes, vivant en pleine nature sauvage, comme un errant, mais cela de son propre choix, en s'octroyant d'une mission à double-tranchant, dont il avait payé le prix durant ces dernières décennies.

Et quand il s'était arrêté, quand les pouvoirs de Directeur d'Alyssane lui étaient revenus, elle quittant la vie d'une manière épanouie, il avait habité ce château, depuis tout ce temps. Depuis plus de cent ans.

Alors oui, il pouvait décidément considérer que ce lieu était sa maison. Le manoir familial avait été abandonné depuis très longtemps à présent, et vu les deux cent ans d'abandon, ce n'était plus qu'une ruine. Mais Tsukimeru n'en avait que faire. Pourquoi avoir deux maisons, alors qu'il avait tout ici ? Il n'avait plus de famille depuis 10 ans, à présent, et Riku, même après avoir fini ses études supérieures, galérerait comme tous les jeunes à leurs débuts, il continuerait d'habituer Ernelzya quelques temps, s'il décidait d'établir sa vie ailleurs. Donc bon !

Enfin. Il y avait quand même deux kilomètres entre le bourg et l'école. Sans compter qu'il fallait traverser tout le bourg. Mais cela ne dérangeait en rien le démon, du genre très endurant.

La pluie non-plus ne le gênait pas tant que ça. Il s'était habitué à vivre avec les intempéries pendant un siècle après tout !
Il marchait donc, seulement recouvert d'une longue cape de voyage noire, dont l'ombre de la large capuche lui dissimulait la partie supérieure du visage.

Pendant qu'il marchait, il sentit trois présences, ainsi que leurs rires gras et idiots. Il ignora. De ces gens, il n'en avait rien à faire.

Enfin, sauf quand ceux-ci lui rentrèrent dedans en lui envoyant brutalement :


- Eh, t'peux pas faire attention où tu vas ? Tu n'vois pas que tu es au milieu de notre chemin ?

Tsukimeru s'était fait de marbre, n'ayant pas bougé de quelques centimètres. Des ordres. Ces...gourdes d'alcool venaient de lui donner des ordres ?

...

Non. ça, c'était le genre de chose que Tsukimeru n'appréciait pas. Bon, d'accord, en général aussi, il n'appréciait pas qu'on lui donne des ordres ! Mais il y avait quand même une différence entre certains et ces baudruches dont l'haleine empestait, lui faisant pincer le nez de dégoût !

Le tout en répondant froidement :


- C'est vous qui l'êtes. Alors hors de mon chemin.

Ce qui provoqua évidemment des rires moqueurs.

- Oh là, eh, il essaie de nous faire peur, ce con !

Le démon leva une main, la plaçant sur le côté opposé de son visage, avant d'effectuer un geste vif pour étendre son bras de l'autre côté, balayant les trois ivrognes sur le côté grâce à un sort de vent, qui les fit crier de surprise.

- J'ai dit, "hors de mon chemin". Merci.

Il allait ensuite simplement continuer, lorsqu'il se fit accoster de loin de nouveau :

- Tu ne vas pas t'en sortir comme ça !

TTsukimeru lui balança un autre sort pour assommer celui-là contre ses potes assommés aussi, ripostant simplement :

- Dormez donc dans la boue, vermine, c'est tout ce que vous méritez, vu l'odeur que vous portez...

Et cette fois, parvenant enfin à s'éloigner. Il n'avait pas senti que l'alcool. Mais d'autre chose aussi, une chose qu'il trouvait malsain, qu'il n'était pas du genre à approuver. Tous les trois portaient l'odeur d'une femme. Une seule et unique. Et ce n'était pas celle de Ruby Scarlet.
Il n'en fallait donc pas plus au démon pour deviner de quoi ces trois-là sortaient.

Pourquoi aurait-il de l'égard pour des gens pareils ?

Il continua donc à marcher, et arrivé aux alentours du bourg, il aperçut une ombre. Ses yeux perçants n'étaient pas vraiment gênés par la nuit, il put donc aisément distinguer une jeune fille, qui semblait complètement perdue. Et qui surtout, il le sentait, de loin...portait l'odeur immonde de ces trois hommes qu'il avait assommé quelques instants plus tôt.

Il décida donc de la surprendre :


- Puis-je savoir où est-ce que vous allez comme ça, mademoiselle ? La nuit n'est pas une amie pour tout le monde...

Et c'était fou à quel point les choses changeaient, la nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de Velours
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
avatar

Type : Aucun

Féminin Lion Chien
Messages : 221
Messages RP : 64
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 23
Localisation du Personnage : Cité du Savoir
Métier du Personnage : Bibliothécaire
Élément Magique : Lumière
Arme : Livre de Sorts

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 19 Ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 17:23

Plume continuait de marcher sans relâche, cherchant frénétiquement le bon chemin, tout en tenant les lambeaux de ses vêtements de ses mains pour cacher ce qui n'avait pas à être vu. Les rues étaient de nouveau un peu plus animées malgré la pluie, elle devait enfin tenir le bon bout. Aussi, quitte à être vue par les braves gens, autant que cela soit avec le plus de tenue possible, tout du moins, ce que son apparence pouvait lui donner.
Mais une voix la stoppa bien vite dans sa progression. Une voix qui la surprit tout d'abord, puis elle se détourna. Une personne imposante, calfeutrée dans un manteau sombre, avec une aura qu'elle reconnaitrai entre mille... Un démon. Elle en avait fréquenté toute sa vie. Bien qu'elle ne soit que simple humaine, il n'était plus difficile pour elle de repérer ces êtres. Son sang ne fit qu'un tour. Ce n'était décidément pas sa soirée aujourd'hui. Mais bon, un de plus ou un de moins, surtout si elle pouvait retrouver la paix ensuite... Non, vraiment, elle n'était plus à un près. Et puis elle était habituée à la violence des démons. Endurer ne serait pas un soucis.
Sa réponse se fit sur un ton morne et plutôt froid.


"Sans vous, je cherche à rentrer chez moi. Mais avec vous, on peut aller dans cette petite ruelle, là. Je ne suis plus à ça près, alors si c'est ce que vous voulez... Faut juste que ça reste discret."

Après ce qu'elle venait de vivre, quelle autre conclusion tirer de cette approche ? Surtout quand la dite personne est un démon.
Ceci dit, l'adolescente se serait abstenue de faire cette remarque si elle avait pu voir le visage dissimulé derrière cette cape. Car ce démon là, elle le connaissait, de vue, tout du moins. Il était celui qui avait rattrapé le discours de la jeune reine. Ce qui avait beaucoup frappé Plume. Pour la première fois, elle avait découvert un être de cette race prônant autre chose que l'esclavage et la violence. Alors de sûr, elle n'avait pas oublié ses mots, et encore moins son apparence. Elle s'était de suite juré que si elle avait la chance d'échanger quelques mots avec lui, elle mettrait tous ses à-priori de côté. Promesse bafouée dès les premiers mots. Mais comment aurait-elle pu deviner ?


¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukimeru Kaze No Yokai
Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
 Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
avatar

Masculin Taureau Serpent
Messages : 211
Messages RP : 190
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directeur d'Ernelzya
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Ange Krystaleen
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Ange Krystaleen

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 250 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 17:49

Le ton de la réponse ne le surprit même pas, et il n'en tint pas compte. Déjà, parce que vu ce qu'elle venait de vivre, il trouvait ça logique, et ensuite, ben vu ses réactions à lui, typées démoniaques malgré-tout, comment répondre autrement ?

Il fut seulement surpris par la proposition. Comment pouvait-elle proposer ça avec une telle...enfin, avec ce ton aussi banal ? Elle ne cherchait même pas à riposter, à l'envoyer balader ?
Parce que bon, cette fille, le démon ne la connaissait pas. Ce jour-là, sur Mythra, il y avait énormément de monde, il n'avait pas parlé avec tout le monde.

Donc oui. Cela le surprit. Même si du coup, perspicace comme il était, cela lui faisait se dire qu'elle avait peut-être due être persécutée dans sa vie par des êtres...au coeur mauvais.

Toutefois, fidèle à lui-même, il répliqua :


- Si j'avais envie de vous violer, mademoiselle, sachez que je n'attendrais même pas que vous le proposiez, je vous aurai déjà sauté dessus là, et vous seriez déjà en train de hurler sous mes coups. Je ne suis pas du genre à laisser du répit ou un quelconque quartier à mes adversaires, et encore moins à me soucier de leur bien-être.

Non, décidément, ceux qui disaient qu'il n'était pas comme les autres démons se fourraient le doigt dans l'oeil !

Enfin, cette fille avait de la chance, Tsukimeru était du bon côté. Juste que bon, voilà, il n'était pas forcément la plus avenante des personnes, et n'avait pas la langue dans sa poche non-plus quand il s'y mettait.

Cela dit, il n'hésita pas à détacher sa cape de voyage, afin de la retirer, et de l'envoyer via un sort de vent vers Plume, préférant garder ses distances, afin de bien faire comprendre que non, il n'avait aucune intention de lui sauter dessus et d'abuser d'elle. Dans ces cas-là, il préférait laisser la personne faire le pas, c'était toujours bien mieux à son sens que de forcer une approche vers la victime !


- Je vous la donne. Vous en avez plus besoin que moi.

Le tout d'un ton plus normal, cette fois ! Tout en restant franc. Il était plus qu'aisé, alors un manteau de plus ou de moins, ça ne lui faisait pas grand chose ! Et revenir trempé non-plus. En construisant sa vie de nomade, il avait bien du vivre avec ce genre de météo !
Enfin, après, lui, il était franc, et en paix avec sa conscience. Il n'allait pas forcer cette jeune fille à le croire après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de Velours
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
avatar

Type : Aucun

Féminin Lion Chien
Messages : 221
Messages RP : 64
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 23
Localisation du Personnage : Cité du Savoir
Métier du Personnage : Bibliothécaire
Élément Magique : Lumière
Arme : Livre de Sorts

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 19 Ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 19:08

La réponse fit sourire Plume. Elle ne le croyait pas. Pour tout. Ne venait-on pas de la trahir ? Ne venait-on pas de lui faire croire qu'on la conduirait dans une auberge sympa pour dormir, le ton avec le gage de la joie et de la bonne humeur ? Rien n'empêchait ce type d'user du même stratagème. Alors autant couper court, et en aller directement au fait. Ne servaient à rien les mots destinés à détourner l'intention et gagner la confiance.

"Me faire hurler ? Êtes vous au moins sûr d'être la hauteur de cette réputation que vous vous donnez ? Je demande à voir..."

Elle avait depuis toujours subit les coups d'un démon sûrement bien plus cruel encore. Peut-être bien plus que ce qu'il pouvait imaginer. Si elle avait crié et imploré au départ, elle avait finit par s'y faire, et parfois même y prendre plaisir, à cette violence. Alors elle ne faisait du bruit que quand elle sentait ce côté plaisant. Sinon... Elle avait apprit à se taire, au risque de subir plus cruel encore. Vraiment, ça ne l'intimidait pas du tout. Mais ce démon n'en fit rien, restant à distance, lui lançant sa cape de voyage. Allons bon, avait-il vraiment de bonnes intentions ? Pourquoi pas après tout. Elle avait cru comprendre qu'ils n(étaient pas tous mauvais, tout comme les Hommes étaient censés être bons. Mais ce soir, la tendance semblait... Très fortement inversée.
L'adolescente saisit le vêtement au vol, avant de l'enfiler, et de regarder à nouveau cet être qui semblait être du bon côté. Son expression changea totalement. Ce visage... Elle pourrait le reconnaitre de loin. Le masque de froideur et d'indifférence tomba derechef, laissant place à la véritable Plume, à la jeune fille qu'elle était depuis qu'elle était libre. Et une véritable gêne accompagnée d'une forte confusion déforma les traits de son visage. Mais quelle bourde ! Voilà qu'elle s'était montrée plutôt offensante envers la seule personne pour laquelle elle s'était promis de toujours être respectable !
Après tout, elle était bien consciente d'avoir deux personnalités. Une manipulatrice, insensible, pour survivre. Et l'autre, beaucoup plus honnête, fragile... Comme une adolescente normale. Elle savait très bien jongler entre les deux pour arriver à ses fins. Le cas contraire, elle serait déjà brisée, détruite... Mais elle était toujours là, capable d'avancer, sourire, et s'émerveiller. Sa façon de voir les choses était en soi un véritable miracle. Une bénédiction. Peut-être le bon retour des choses pour tout ce qu'elle avait subit. Seulement, cette seconde facette, elle ne souhaitait plus la montrer à qui que se soit, en dehors de ceux qui le mériteraient.


"Oh je... Hum... Je... C'est vous... Ah... Désolée... Je ne voulais pas... Pas vous accuser de quoi que soit d'aussi dégradant ! Je... Suis désolée. Vraiment..."

Il était évident que cette réaction n'avait absolument rien à voir avec les mots prononcés plus tôt. Et consciente qu'il n'allait très certainement pas la resituer, étant donné qu'il y avait eu foule pendant ce jour de fête, elle s'empressa de se justifier, de plus en plus confuse, et pas bien.

"J'étais... J'étais là. Au couronnement. J'ai entendu vos mots et... Ils m'ont marquée. Depuis... Je me suis toujours dis que si j'avais la chance de converser avec vous... Je... Je me montrerai sous mon meilleur jour. Je crois bien... Que c'est un peu loupé... J'ai aussi un peu discuté avec l'un de vos amis... Vraiment... Si vous pouvez... Oubliez ce que je viens de dire..."

Non, vraiment pas bien. Elle avait abaissé son masque de protection d'un coup, et le choc de la rencontre s'ajoutait à celui de l'agression. La pluie, le froid, la douleur des coups et des marques qu'elle sentait à présent... Telle une déferlante, elle perdit le contrôle de ses émotions. Ne pas se montrer comme ça. Pas devant lui. Surtout pas devant lui ! La jeune femme faisait vraiment peine à voir.
Si elle n'espérait pas qu'il lui pardonne pour ses mots, elle pensait au moins avoir une chance de se rattraper. Chance qu'on lui refusa, après celle effrontée qu'elle avait eu en parvenant à faire croire à ces hommes qu'elle reviendrai le lendemain, avant de retrouver sa liberté. Ses jambes refusèrent de la soutenir d'avantage, et son corps imparfaitement construit se mit à subir de plein fouet tout ce qu'elle avait refoulé durant les deux dernières heures. Ses genoux touchèrent le sol, et son épaule vint s'appuyer contre le mur le plus proche. Si elle ne perdit pas le fil de la réalité, elle dut toutefois faire face à une puissante nausée, avant de rendre une partie du contenu de son estomac dans l’égout qui était juste à côté, avec du sang s'étant mêlé au reste. Présence qui n'était pas très bon signe avec sa fragilité natale. Par habitude, elle avait un sac avec son argent et ses potions, que cette Elfe lui avait aidé à obtenir quelques semaines auparavant. Mais ce sac se trouvait quelque part dans la main d'un de ces types, car elle n'avait pas hésité à le leur donner en gage de sa liberté "provisoire". Plume ne possédait donc plus rien sur elle pour gérer ses crises. La jeune femme avait donc besoin de repos et d'un abri. Du genre assez rapidement.

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukimeru Kaze No Yokai
Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
 Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
avatar

Masculin Taureau Serpent
Messages : 211
Messages RP : 190
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directeur d'Ernelzya
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Ange Krystaleen
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Ange Krystaleen

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 250 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 20:29

Ah. De la répartie quand même ! Parce que bon...il se demandait comment est-ce qu'on pouvait accepter ce genre de chose, tout de même ! Il trouvait ça vraiment dégradant !

- Oh que oui. J'ai souvent vu de la frayeur dans le regard de tous ceux que j'ai tué par le passé, sans qu'ils puissent me toucher.

Assumer ? Oui, oui. Il lui passa sa cape à ce moment-là, et là, tout changea. Il fut un peu étonné. Elle perdait de sa répartie ? Dans le fond, c'était peut-être sa façon à lui pour la maintenir, pour ne pas qu'elle craque. Puis il leva un sourcil étonné. Ils se connaissaient ?

Il eut bien vite la réponse. Le couronnement...

Toutefois, il comprit le soudainement changement d'attitude. Il décida naturellement de faire de même. Juste qu'il n'était décidément pas du genre à se faire marcher dessus !

Alors ses trait se firent bien moins durs, au contraire, même si pour le moment, il n'osa pas trop s'approcher d'elle encore. Elle pouvait toujours être effrayée à cause de ce qu'elle venait de vivre, il pouvait très bien comprendre qu'elle ne puisse pas avoir confiance en lui, là !


- Ne vous en faites pas pour ça...c'est déjà oublié, je n'ai même rien mal pris du tout.

Ce qui était véridique en plus !

Puis elle se sentit mal, s'appuyant contre un mur, montrant un état pas très encourageant. Là, il s'avança vers elle, espérant qu'elle n'aurait pas peur, et une fois à sa hauteur, il chercha à la soutenir doucement en la tenant par la taille et un avant-bras :


- Doucement. Vous êtes choquée et affaiblie. Il faut que vous vous reposiez, vous repartirez demain chez vous. Enfin...je ne vous forcerai pas à me suivre. C'est à vous de décider. Pour être franc, je vous mène chez moi, où des gens prendront soin de vous. Et...je demanderai à ce que ça soit des femmes. Peut-être que cela vous mettra plus en confiance dans ce lieu inconnu...

Pas question de la forcer après tout ! Et puis bon, il se rendait bien compte que dire ces mots pouvaient être rapidement discrédités à cause de ce qu'il s'était passé avant...ces hommes avaient sûrement du lui faire le même style de proposition !

Du coup, d'une main, il retira son épée de sa ceinture, et la passa carrément à la jeune fille, lui expliquant :


- Prenez-là, je vous la prête tout le long du chemin. Si vous avez peur de moi, vous pourrez frapper pour vous défendre, je ne riposterai pas.

Il était un démon après tout, alors les blessures qui pouvaient être profondes pour un humain était l'équivalent d'une égratignure pour les démons, qui guérissaient extrêmement vite ! Pour ça qu'il ne craignait pas, essayant de prouver sa bonne foi.
Ceci dit toutefois d'une manière qui disait qu'il ne voulait pas qu'elle refuse. Il savait les risques qu'il prenait ! Puis de toute façon, il pourrait esquiver facilement. Il ne riposterait pas. Mais il pourrait esquiver, ce qu'il ferait très aisément vu l'état de cette fille, et surtout du fait qu'elle ne semblait absolument pas expérimentée dans le domaine. Ses muscles n'étaient pas développés en fonction.

Puis il sortit d'une poche intérieur l'un des coeurs d'Ernelzya, fermant les yeux un instant afin de faire sa demande, puis l'infirmerie se dévoila dans la pierre, avec les personnes y travaillant.


- Je vous mène là. Je n'ai aucune compétence de soin, ni de quoi soigner sur moi. Ces gens vous aideront à aller mieux. Et j'irai vous rendre visite demain matin. Cela vous convient ?

Comment prouver sa bonne foi, il ne savait pas, c'était vraiment sa parole contre celle des hommes d'avant. Enfin, il pouvait toujours essayer !

- Est-ce que des gens vous attendent ? Histoire de les prévenir...

Parce que bon, bonjour l'inquiétude, sinon ! Il était même prêt à y aller maintenant s'il le fallait, il appellerait un de ses Gardiens qui pourrait transporter cette fille en sécurité. Une femme si possible, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de Velours
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
avatar

Type : Aucun

Féminin Lion Chien
Messages : 221
Messages RP : 64
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 23
Localisation du Personnage : Cité du Savoir
Métier du Personnage : Bibliothécaire
Élément Magique : Lumière
Arme : Livre de Sorts

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 19 Ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 21:18

Le comportement de Plume ne fut pas le seul a changer. Aussitôt sa vraie personnalité dévoilée, le démon se mit à devenir tout aussi prévenant qu'un ange, le tout pendant qu'elle tentait de reprendre ses esprits. Assez pour qu'elle lui fasse part d'une réponse tout aussi directe, bien que néanmoins plus douce dans l’intonation.

"Je n'ai pas besoin de votre pitié... Gardez votre arme. Faites venir qui peut, homme ou femme... Ou même personne. Indiquez-moi simplement où je peux loger pour la nuit, ça suffira. Je ne mérite pas tant d'attention."

L'adolescente se sentait assez coupable, et avait vécu des situations bien pire. En fait, elle n'avait pas pour habitude qu'on l'aide, ou qu'on veuille l'aider. Tout ce dont elle avait bénéficié à ce niveau, on le lui avait imposé. Sinon, elle faisait avec et se débrouillait seule. Sans jamais rien demander. Demander avait souvent conduit à empirer. Et bien que ça ne soit plus le cas aujourd'hui, cette logique était encore fortement gravée dans son esprit.

"Ces hommes... Je leur ai juste donné volontairement ce qu'ils désiraient. Pour avoir la paix. Ça ne change rien pour moi. Et je le referai avec d'autres si je peux garder ma vie actuelle. Un, vingt, ou cent, qu'est ce que ça change... J'ai été traitée bien plus violemment que ce dont sont capables ces violeurs de rues... Ils ne savent que toucher, venir en moi et frapper. J'ai connu des actes que delà de toute imagination. Supporter ce genre d'abus n'est absolument rien, croyez-moi... Le contact de la chaire humaine est bien doux face à celui du fer, parfois brûlant, tantôt glacé, puis coupant, et d'autres fois pointu, voire empoisonné d'une substance paralysante. Oh non, vous n'avez pas idée de toutes ces choses là. Tout du moins, j'ose l'espérer pour vous. Vraiment... Cet acte... N'est même rien comparé à l'attitude que j'ai eue envers vous. Je n'aurai pas du accuser une personne telle que vous d'avoir de pareilles pensées à mon égard. Vous avez peut-être fait des victimes. Mais j'ai compris que c'était pour préserver ce monde, ainsi que vos alliés. Une personne défendant de tels intérêts de justice n'a pas à être traitée comme je l'ai fais. Ne perdez pas votre temps avec moi. Conduisez moi juste à l'auberge la plus proche. Et si je me fourvoie sur votre compte et que vous me trahissez aussi... J'en reviens à ce que j'ai dis plus tôt. Vous ne serez qu'un de plus à me posséder. Je n'ai pas la force de lutter, alors, je préfère subir. Il se peut même que cela me plaise... Alors faites à votre aise."

Pourquoi lui dire tout cela ? Aucune idée. Plume n'était pas du genre à cacher son passé. Ou alors était-ce une tentative inconsciente et désespérée pour se faire pardonner ? Se décharger de sa faute ? Provoquer sa pitié même en prétendant le contraire ? Impossible de le savoir précisément. Peut-être était-ce tout simplement de la confiance. Une simple confiance. Que la jeune fille n'avait jamais pu donner, et espérait pouvoir partager un jour avec quelqu'un, à juste cause. Une épaule solide pour se reposer de temps en temps face au sort que la vie continuait de lui infliger. Mais même avec ça, il n'avait pas à prendre autant de précautions. Cette épée... Elle ne possédait absolument pas la force nécessaire pour la porter dans l'état actuel des choses. Enfin, pour en terminer avec tout ça...

"Personne ne m'attend. Je vis seule."

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukimeru Kaze No Yokai
Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
 Pourfendeur du Mal ~ Directeur (Fondatrice)
avatar

Masculin Taureau Serpent
Messages : 211
Messages RP : 190
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 28
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directeur d'Ernelzya
Élément Magique : Vent
Arme : Katana

En couple avec En couple avec : Ange Krystaleen
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Ange Krystaleen

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 250 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 21:42

A son refus, il lui imposa tout de même l'arme en la glissant dans le manteau, l'attachant. Quand il disait une chose...fallait faire en général !

- Ce n'est pas de la pitié. J'agis juste selon mes convictions. Que ça plaise ou non.

fit-il, décidément pas du genre à se faire marcher dessus, tout en commençant toutefois à marcher vers l'école en la soutenant, pendant qu'elle lui racontait...des choses...que non, il n'avait pas idée. Il ne pouvait pas le prétendre. Toutefois, il la laissa parler, elle semblait en avoir besoin.

Et puis surtout, ça la maintenait consciente plus ou moins ! Pour ça qu'il continuait de répondre, pour provoquer des réactions. ça avait surtout ce but-là !

Mais en restant franc malgré-tout :


- Non, je n'ai pas idée. Mais en même temps, je suis suffisamment fort pour me protéger et me défendre contre les coups qu'on voudrait me donner.

La seule fois qui contredisait ça...c'était il y a dix ans, quand Elfäy, qu'il considérait alors comme un ami proche, l'avait trahi, en l'emmenant dans une embuscade destiné à le tuer, tout en l'éloignant du village où s'était réfugié son père. Il ne s'était pas méfié. Forcément ! Qui se méfierait de son meilleur ami ? Comment le prendre pour un ennemi ? Tsukimeru ne l'avait pas supporté. Cela lui avait été encore plus douloureux que la blessure que cet elfe lui avait infligé à la hanche en le poignardant là.

- Mais je connais une personne qui doit précisément connaître et bien imaginer votre vécu. C'est le plus apte à comprendre.

Enfin, en espérant que ça ne lui provoque pas de crise après...parce que rien qu'y penser le rendait malade ! Même si Eynar écoutait bien volontiers, il avait l'habitude de gérer, de toute façon...

Ce genre de chose, effectivement, c'était le genre de chose qu'il fallait "vivre" pour réellement comprendre. Si le démon pouvait se montrer compréhensif, il ne pouvait pas prétendre savoir ce que c'était. Et il aurait trouvé hypocrite de dire "oui, je comprends parfaitement" !


- Et je vous ai dit que c'était oublié. Ce genre d'altercation, ça me passe largement au-dessus. J'ai bien plus important à faire que de tenir rancoeur à des propos envoyées sous le coup des émotions. D'autant plus que je n'ai pas été très tendre non-plus, comme d'habitude.

Au moins, il était conscient de ses défauts ! Certains, du moins...

Elle l'informa qu'elle vivait seule. Bon.


- Je vous emmène à Ernelzya. Là-bas, mon personnel s'occupera de vous, il est bien mieux qualifié que moi à ce niveau. Et demain matin, je viendrais vous voir pour constater votre état.

La chose était dite très posément, mais...toujours de cette manière sans appel qu'il avait l'habitude d'employer.

Mais constatant quand même que, contrairement à lui, cette jeune fille ne tiendrait pas toute la route à faire, il demanda à la pierre :


- Ernelzya, fait venir quelqu'un qui peut nous téléporter, s'il te plait. C'est urgent.

La pierre se mit à briller, signe que la concernée avait entendu le message. Le démon rangea le coeur de nouveau, assurant :

- Tenez encore quelques secondes. C'est presque fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de Velours
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
La Rescapée d'Outre-Tombe (Modo à la Retraite)
avatar

Type : Aucun

Féminin Lion Chien
Messages : 221
Messages RP : 64
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 23
Localisation du Personnage : Cité du Savoir
Métier du Personnage : Bibliothécaire
Élément Magique : Lumière
Arme : Livre de Sorts

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 19 Ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: "Banale" agression   Sam 4 Jan - 22:46

Aucun choix ne fut laissé à la jeune humaine. L'arme pesait son poids, mais vu que le démon la soutenait, au final... Il commença à l'entraîner le longs des pavés, en direction de ce lieu qu'il lui avait montré à l'aide de cette étrange pierre. A chaque pas, la fièvre semblait gagner du terrain sur Plume, et regarder devant elle commençait à devenir un véritable supplice. Chacun de ses muscles étaient douloureux, elle avait prit beaucoup de coups pendant son agression, alors même qu'elle avait été consentante d'une certaines façon. Quoique dire qu'elle avait surtout été bousculée dans tous les sens, ainsi que projetée violemment à terre et contre les murs étaient plus exact. Ils en avaient fait tout ce qu'ils avaient voulu pendant une bonne heure et plus, sans le moindre tact. Qu'est ce que ça aurait été si elle avait fait le choix de se débattre ? Bah, elle n'y pensa même pas. Et puis sa fièvre ne venait même pas d'un quelconque choc. Les brutalités avaient juste éveillé ses malformations de naissance. Une banalité. Ça arrivait à chaque fois depuis qu'elle était née. Bien qu'il était aussi juste de dire que si elle n'avait pas abaissé son masque par surprise, cet état se serait déclenché bien plus tard, une fois au chaud dans son lit. Une fois sans recevoir de soins sur le moment ne la tuerai pas non plus après tout. Alors pourquoi s'en inquiéter ? Pour tenir le plus longtemps possible, elle se concentra donc sur les paroles du démon. Qui lui parla d'une personne...

"Oui... Je crois le connaitre."

Cet homme, justement, avec qui elle avait conversé à la réception royale. Il ne lui avait rien dit de précis. Mais elle avait deviné de part son comportement. Et ses yeux. Qui n'étaient pas humain. Et de ce qu'elle en savait aussi, ils se connaissaient, le démon et lui. Les paroles suivantes furent une répétition plus approfondie et stricte de ce qu'il pensait vraiment du comportement qu'elle avait eu, très certainement pour lui faire taire son inquiétude. Plume ne prit pas la peine d'insister, soulagée au fond d'elle même. Et quand même elle aurait voulu se fondre en excuse une nouvelle fois, ce temps ne lui était pas donné, car il répéta le nom du lieu où il l'emmenait. La décision était prise, et elle allait être soignée. Bon, quelque part, tant mieux pour elle. Et s'il voulait ensuite prendre de ses nouvelles... Qu'il le fasse. Elle n'allait pas le lui refuser, surtout après tout ce qu'il faisait pour elle, alors que rien, absolument rien ne l'y obligeait. Cette étrange pierre fut ensuite à nouveau sortie, avant qu'il ne demande d'urgence une personne pour venir les chercher. Idée qu'elle accueillie à bras ouvert, car elle commençait vraiment à ne plus rien voir. La voix du démon se faisait de plus en plus distante, bien que l'adolescente était encore apte à en saisir le sens. Tenir quelques secondes ? Elle pouvait même tenir quelques minutes encore en rassemblant ses dernières forces. Tenir... Elle savait faire également. Quand on avait comme unique choix tenir, ou faire face à une torture plus violente encore... La décision était vite prise !

[Ce que je propose personnellement est de clôturer ce RP ici, et que tu postes la suite de ce qu'il se passe le soir au lieu indiqué, histoire que je puisse avoir les repères pour Plume, sur ce qui est fait, dit, le lieu où elle est, l'entourage... Puis mon post fera passer la nuit, pour arriver au matin où l'un de tes persos lui rend visite. Si toutefois, tu souhaite continuer la progression de ces évènements là.]

EDIT Shintarô :
Oui, ça me paraît logique aussi ^^ je ferais ça ! Je verrouille celui-ci =)

¤____________________________________________¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Banale" agression   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Banale" agression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Coupable]-agression et menace-Guana (09/10/1455)
» agression raciste?
» Cibel - TOP - Agression physique et verbale (Verdict rendu)
» Agression hivernale [PV: Maël Theirmall]
» Paul1er, TOP, agression, victime Horst, 4/02/1461 (Condamné)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes d'Ernelzya :: . :: Choisissez votre Destination... :: Ernelzya :: Bourg Ernelzyen :: Rues Marchandes-