AccueilCalendrierFAQSiteRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un vieil ennemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Un vieil ennemi   Mar 24 Déc - 12:54

Wanaël n'était pas passée au château. Mais les maison, ça voyait loin ! Et surtout, d'une manière différente, aussi...

Elle avait directement foncé en direction de la Forêt Noire avec Baynar. Une scène ne faisait que se répéter en boucle dans sa tête, celle qui lui avait été douloureuse, à tel point qu'elle avait occulté tout le reste : elle qui fait l'effort de tout lui dire, continuant dans cette fameuse voie où il ne voulait plus la moindre distance entre eux, et là, sa réaction...complètement indifférente...elle aurait pu lui dire "Je vais mourir dans trois jours" que ça aurait été pareil !

Et ça, non, elle ne l'avait vraiment pas supporté...pourquoi écouter quelqu'un qui se montrait indifférent à ce qui lui arrivait ? Du coup, les mots d'Elensar n'étaient pas passés, avaient sonné vide pour elle. Bien sûr qu'elle ne lui demandait pas de s'affoler, bien sûr qu'elle ne lui demandait pas de dramatiser, bien sûr qu'elle ne lui demandait certainement pas tout ça ! Elle ne reprochait pas non-plus son attitude calme et posée, parce que c'était dans sa nature à lui ! Mais...qu'il ne montre quand même pas autant d'indifférence...

Quelque part, ça l'avait choquée de lui. A ce point-là à cause de la manière dont elle avait toujours vécu au début de sa vie, ce sur quoi elle s'était construite. Des bases fragiles. C'était presque comme le jour où elle avait comprit que si jamais elle se retrouvait en mauvaise posture, son père n'irait même pas l'aider. Ni lui ni personne. Qu'au contraire, il la condamnerait.
Elensar ne la condamnerait pas, elle le savait, mais oui, son indifférence l'avait blessée. Elle l'aimait après tout ! Alors se recevoir ça de la part d'une personne aimée...oui, ça lui faisait particulièrement mal !

Une fois qu'elle s'était suffisamment éloignée, et de manière à ce qu'on ne la retrouve pas en dissimulant ses traces, étant devenue très douée pour ça depuis petite, elle s'était arrêtée, en haut d'un arbre, tout en dissimulant sa présence avec Baynar couché sur la même branche qu'elle, juste en face d'elle, assise dos contre le tronc, les genoux remontés jusqu'à son menton qu'elle avait entouré de ses bras, y cachant son visage, pleurant silencieusement, laissant évacuer sa peine.

Elle y avait cru ! Elle y avait cru pourtant ! Mais comme les autres, il l'avait manipulée. Elle ne savait plus à qui se fier, exceptés Luya et Baynar. Eux au moins, elle était certaine qu'ils ne lui feraient jamais un coup pareil. Qu'elle pouvait réellement compter sur eux en toutes circonstances. Elensar lui demandait d'avoir confiance en lui mais qu'il le montre, à la fin ! Parce que non, décidément, cette indifférence, ça l'avait vraiment blessée...lui disant par-là qu'elle ne pouvait pas compter sur lui, alors qu'elle comptait le faire. Si bien qu'en effet, elle n'avait pas voulu écouter ses autres mots suivants, qui lui avaient paru hypocrites pour la peine. Pourquoi donner du crédit à quelqu'un qui se montrait indifférent à ce qui pouvait lui arriver, après tout ?

"C'est tout ?". Voilà ce qu'il lui avait balancé. Sans ça, elle n'en serait pas là aujourd'hui, elle aurait continué à lui donner du crédit. Et serait même encore à ses côtés actuellement.

Alors que son chagrin se déversait pour tout ça de manière silencieuse, elle sentit un souffle chaud sur elle. Elle releva légèrement la tête, voyant Baynar qui lui faisait face.


- Je le confirme...tu es décidément l'unique mâle envers qui je peux me fier...

Elle aurait aussi voulu qu'il ne vienne pas pour le protéger, mais l'animal lui avait rappelé qu'ils ne formaient qu'un dans ces situations-là. Que l'un n'était plus rien sans l'autre. Et puis, elle avait décidément cette confirmation-là : elle aurait beau être mal, lui, il était toujours là. Pas une seule fois, il ne l'avait trahie ou s'était montré indifférent. Elle pouvait TOUT lui dire. Elle avait toujours la garantie que lui, au moins, jamais il ne serait hypocrite. Jamais indifférent. Toujours présent, tout comme elle jouait ce rôle pour lui. C'était son ami. Son véritable ami. Dont elle serait toujours certaine qu'en cas de chute, ça serait lui qui la rattraperait. Comme là. Elle avait ce douloureux sentiment qu'Elensar l'avait lâchée avec cette attitude indifférente qui l'avait blessée, alors que l'animal, lui, était resté pour amortir sa chute un minimum en dépit de tout, TOUT.

Décidément mal à cette idée qu'elle s'était trompée sur Elensar, elle entoura l'animal par le cou, se laissant aller contre lui en silence, tandis qu'elle sentait une de ses pattes avant se poser sur son dos. Un seul homme au monde. Elle avait voulu de nouveau faire l'effort de compter pleinement sur UN seul homme. Mais finalement, celui-ci lui avait rappelé la dire réalité de la chose : les hommes, c'était des lâches. Des êtres vaniteux qui ne savaient que dire de belles paroles, et faire des promesses en l'air qu'ils ne tiendraient jamais. Tout ce qu'ils savaient faire, c'était les paons, histoire de se faire remarquer, puis dès que venait le MOMENT où ils avaient l'occasion de bénéficier de leurs belles promesses...alors LA, plus personne n'était là !

Elle aurait décidément du mal à compter de nouveau sur lui après ça...elle lui avait laissé sa chance après tout ! Et elle-même n'avait pas trahie une seule de ses paroles envers lui ! Et même encore aujourd'hui, elle était ici pour...le sauver ? Quelle faible elle était...

Baynar, lui, avait forcément une vision plus reculée de la situation. Mais dans tous les cas, jamais il ne serait parti sans elle. Oui, il tenait sa parole. Ce jour où il lui avait dit qu'elle le trouverait toujours pour la soutenir, il n'avait jamais failli. Mais là, il était inutile de tenter de faire un quelconque raisonnement. Il devait attendre que Wanaël se calme, même si ça mettait longtemps, surtout dans une situation pareille. Sans pouvoir s'empêcher de se dire qu'en effet, cette place qu'il avait pour le moment, ça aurait du être Elensar...qui n'aurait jamais du se la jouer selon lui. S'il n'avait pas pu voir la scène, il l'avait vue dans l'esprit de Wanaël, et avait pu faire ainsi son propre jugement.
Et effectivement, il pensa que s'il n'avait pas eu la mauvaise idée de "plaisanter" avec son stupide "C'est tout ?", ils n'en seraient pas là, et Wanaël serait encore auprès de lui à l'heure qu'il est, elle l'aurait écouté, les autres paroles qu'il lui avait dite ne seraient pas passées pour de l'hypocrisie pure.
Il savait, non, qu'elle était fragile à ce niveau !

Enfin, voilà. Avec le recul, il se disait que ouais, à des moments, Elensar portait trop son masque et ça portait forcément à confusion. Exactement comme lorsque Wanaël avait porté le sien devant lui. Lui aussi avait mal pris certaines de ses réactions quand elle se murait derrière ! Et là qu'elle faisait en sorte de retirer son propre masque de froideur et de distance pour l'aimer, pour lui, voilà qu'il avait mis ça entre eux, inconsciemment. Mais allait-il en prendre conscience ?

Baynar ne doutait pas de la réciprocité de leurs sentiments. Elensar devait même sûrement être à leur poursuite, le tigre n'en doutait pas. Mais pour lui qui avait une autre vision des choses, le soucis venait vraiment de là : leurs masques de protection. Et Wanaël s'était durement cognée contre celui d'Elensar, et la voilà blessée ce soir contre lui à cause de celui-ci. Et comme elle ne portait pas le sien, de masque, elle s'était blessée, et pas seulement cognée.

Mais est-ce qu'Elensar prendrait conscience de ça ? Qu'au final, il faisait exactement la même chose que ce qu'il avait reproché à Wanaël quelques temps plus tôt, et qu'elle s'efforçait de corriger pour lui ? Elle était même allée jusqu'à se confier à lui, lui raconter des choses avec lesquelles elle avait toujours du mal, rien que pour lui prouver qu'elle lui faisait pleinement confiance. Mais lui, lui en avait-il dit ? Non...il avait préféré lui dire de se fier à des livres...en clair, il ne s'était pas confié à elle, même si elle s'était faite compréhensive et ne le lui avait pas reproché le moins du monde.

Mais il voyait ça. C'était lié, quelque part. Elle, elle se dévoilait à lui complètement sans plus de barrières, et lui, il gardait inconsciemment la sienne. Pas étonnant que ça génère des disputes ! Et il y en aurait d'autres...tant qu'il ne comprendrait pas ça.

Le lendemain, Wanaël se fit silencieuse. Ils descendirent de leur abris, suffisamment reposés cette fois, l'elfe se parant de son masque de froideur, jouant de nouveau ce personnage que rien ne pouvait atteindre, sans sentiments. Baynar se sentit un peu triste à cette idée de la revoir ainsi, alors qu'elle tenait le bon bout !

Mais il se garda ses réflexions pour lui. Pour l'instant, l'heure était à l'affrontement, il devait mettre ses sens aux aguets, jouer le prédateur qu'il était, et protéger celle qui comptait le plus pour lui. Il le lui avait même confié un jour, quelques jours après qu'ils se soient rencontrés, quand elle n'avait alors que 15 ans, déchirée entre Ernelzya et son père qui se disputaient sa garde d'une façon très tendue et houleuse, qui la rendait très mal.
"Si nous nous étions rencontrés plus tôt, ça serait moi qui t'aurait enlevée de là dès le berceau, et je t'aurai protégé comme si tu étais ma fille. Tu aurais sûrement manqué de beaucoup de chose, parce que je ne suis qu'un tigre et toi une elfe, mais au moins, tu aurais été plus heureuse que là".
Des pensées qui avaient touché Wanaël jusqu'au plus profond d'elle-même. Elle avait compris dès cet instant-là qu'elle avait un allié de taille, qui serait toujours là quoi qu'il arrive. Elle l'avait pris dans ses bras en lui répondant "Toi, tu es un vrai ami. Alors je serais une vraie amie pour toi aussi. Je t'aime, Baynar."

Ils marchèrent, pendant un temps qu'ils ne calculèrent pas, aux aguets. Au bout d'un moment, Wanaël finit par faire apparaître sa double-lame, tout en regardant partout où elle le pouvait, Baynar très près d'elle, faisant la même chose, tous les deux en position de défense.

Ils étaient là.


- Tu es trop lâche pour te montrer ?

siffla-t-elle, glacial, avant d'entendre des mouvements un peu partout autour d'elle. Et là, elle eut la désillusion comme quoi...les elfes de sangs ne s'étaient pas encore éteints. Parce qu'elle, ça ne la gênait pas du tout ! Au contraire ! 6 en tout. Avant de voir apparaître le principal, plus imposant.

Un corps élancé, musclé et taillé d'une couleur mauve, bien plus sombre que Wanaël, parsemé de quelques marques rouges. Ses yeux étaient aussi rouges que le sang, ses longs cheveux aussi noirs que de l'encre. Il portait comme toujours une toge rouge et noire qui lui donnait un aspect démoniaque, rehaussé d'une ceinture composée de dents de dragon. Car pour devenir Chef de clan, il y avait aussi un rituel, sanglant et dangereux évidemment. Non seulement il fallait livrer un combat à mort avec tous ses adversaires, mais en plus, il fallait tuer un dragon adulte devant tous afin que les faits soient incontestables, et si la personne parvenait à vaincre la bête, elle devait lui arracher toutes les dents en guise de trophée, à garder sur soi et qui serait ce qui le rendrait reconnaissable, tout en lui arrachant le coeur pour le lui manger. Avant de brûler et de se partager le sang du dragon entre tous pour jurer allégeance.

Encore un de ces rituels effrayants. Wanaël n'y avait jamais assisté, mais elle connaissait, car Lorën n'avait pas manqué de lui vanter cet exploit exceptionnel d'avoir ainsi gagné le respect de chacun. Et que, vu tous les autres rituels sanglants que ce peuple adorait, oui, elle y croyait. Et puis, à sa taille, elle en avait de toute façon la preuve : les dents de dragon étaient véritables. Donc forcément, elle ne pouvait pas contester la véracité de l'histoire.

Elle sentit un courant glacé la parcourir, avant de se reprendre très vite. Le revoir lui faisait bizarre. Bien sûr qu'il avait changé de visage entre-temps, un peu, car il avait plus de cent ans de plus depuis, mais on voyait bien qu'il était toujours aussi vigoureux. Les elfes vivaient longtemps après tout, Lorën n'avait donc aucune ride et son corps était loin d'être courbé par le poids des âges. Les années qui avaient passé se voyaient surtout dans son regard et les traits de son visage. Moins insouciants. Plus durs aussi. Comme quelqu'un qui en avait vu des choses. Seules deux ou trois cheveux blancs se remarquaient dans sa longue chevelure sombre comme l'ébène.


- Encore accompagné par ce stupide animal ?

- Toujours entouré de tes stupides sous-fifres ?

répliqua aussi sec Wanaël, refusant de se laisser démonter. Il ne le fallait surtout pas ! D'ailleurs, sa provocation à elle fonctionna mieux que celle de Lorën, Baynar n'étant pas stupide, ayant compris le jeu d'entrée. Par contre, les autres elfes, eux, ouais, ils étaient susceptibles !

- On ne va pas se laisser insulter par une femme !

Avant que ça n'aille plus loin, un geste du chef les incita à ne pas faire quoi que ce soit...enfin, pour l'instant. Wanaël fit de son mieux pour soutenir tous ces regards, le plus dur à soutenir était évidemment celui de son père. Ces yeux rouges étaient devenu l'objet de ses cauchemars pendant un long moment...elle ne pouvait pas s'empêcher d'y trouver une lointaine ressemblance avec le visage qui était gravé sur cette fameuse pierre rituelle, ce démon que tous vénéraient. Un démon qu'on connaissait mieux pour ses mauvais actes, que son repentis, d'après Elensar. Wanaël voulait bien y croire. Pourquoi pas après tout.

- Et vous, vous n'allez pas vous laisser emporter dans ce jeu ridicule ?

leur répliqua-t-il plutôt, très posément. Et là, forcément...si la remarque ne fut pas trop bien prise, tout le monde se tut. Simple : c'était le chef. Et le chef avait toujours raison. Même si ça faisait mal à entendre. En fait, il n'y avait que lui qui avait le droit d'insulter tout le monde s'il en avait envie. C'était le chef, après tout, il faisait ce qu'il voulait. A lui de gérer.

Lorën reprit :


- Autrefois, Ernelzya m'a fait un affront odieux. Du jour au lendemain, ils ont décidé de t'enlever de moi...

- C'était moi qui le lui avait implorée. Jamais elle ne se serait permise de le faire, sinon.

rectifia aussitôt Wanaël, et qui ne regrettait pas de l'avoir fait, d'ailleurs !

- Elle a fait en sorte que tu le fasses !

s'emporta alors son père, la colère rendant ses pupilles plutôt effrayantes.

- Tu ne vois pas qu'elle t'a manipulée ?! Que tu t'es faite berner avec des idioties comme elle t'en a enseigné ?

- J'avais pris ma décision depuis bien longtemps. Et tu n'as pas à la contester en quoi que ce soit. Je fais ma vie, maintenant. Depuis longtemps. Alors retournons chacun de notre côté. Tu ne pourras rien faire de plus.

Il soupira, exaspéré. Ce n'était décidément pas gagné. Ernelzya avait complètement transformé Wanaël selon lui. C'était à cause d'elle qu'il l'avait perdue. Qu'elle leur avait fait honte, car influencée. Et il entendait bien se venger.

Bien sûr, il ne voyait absolument pas le fait qu'effectivement, Wanaël avait souhaité ça depuis ses huit ans, depuis ce jour où il l'avait faite assister à un rituel de naissance, comme c'était la coutume. Comment est-ce qu'elle aurait pu ne pas réagir face à ça ? Ce n'était pas un spectacle pour son âge à ce moment-là ! Et encore moins avec le couteau planté dans le coeur pour le finir...


- Je n'ai donc pas le choix...

- COMMENT veux-tu que je revienne après tout ce que tu m'as fait ?! Tu crois que tu n'en as pas encore assez fait ?! Tu as pris l'apparence de l'homme que j'aimais, et il n'y a que l'horreur de nouveau qui me vient à l'esprit quand je pense que si je ne t'avais pas reconnu plus tôt, tu serais allé jusqu'à abuser de moi pour me détruire !

Après tout, il n'avait pas hésité à l'embrasser...comme Elensar l'aurait fait. Un objet. Elle n'était qu'un objet pour lui. Rien de plus. Alors oui, l'idée de la suite l'horrifiait, car il en aurait été parfaitement capable histoire de la berner !

Ces gens étaient malades. Complètement malades. Comment pouvait-elle y être indifférente ? Comment Elensar avait-il pu se montrer aussi indifférent à ça ? "C'est tout ?". Voilà ce qu'il lui avait dit. Voilà ce qu'il en avait pensé. Il ne s'était pas rendu compte à quel point il l'avait blessée en réagissant comme ça, aussi indifféremment.

Elle s'empressa de le chasser de son esprit. Ce n'était pas le moment de perdre la face ! Alors elle fit en sorte de convertir son chagrin et sa douleur en colère, en haine, pour renforcer sa carapace de glace, la rendre offensive, pour se rendre inatteignable. Pas question de verser des larmes devant ces gens.


- C'est nécessaire. Pour sauver ton âme. Il faut détruire tous ces êtres qui t'ont rendue folle à lier...

Il se prépara ensuite à lancer un sortilège. Wanaël resserra sa prise sur son arme, et se tint prête. Les 6 autres elfes se mirent en position de combat, puis sous un signe de Lorën, foncèrent sur Wanaël et Baynar.

Qui eux, disparurent instantanément, pour se retrouver derrière la vague sur leur droite, pendant que Wanaël les fauchait tous les trois par derrière en sortant de son vortex sombre, tandis que Baynar s'était vivement attaqué à leurs jambes afin de les faire basculer, les rendant ainsi incapables d'échapper aux terribles lames de Wanaël.

Ils s'écroulèrent bien vite sur le sol, surpris, une large blessure béante sur le dos et de lourdes traces de griffure et de morsure à leurs pieds, comme si Baynar avait cherché à les dévorer.

Elle avait pris de l'expérience, depuis le temps ! Et elle le savait, ces gens les sous-estimaient. ça serait leur plus grosse erreur. Même Elensar l'a sous-estimait. Non, ce n'était pas le moment de penser à lui !

Elle fit donc face à ses adversaires, qui ne vinrent forcément pas en aide à leurs congénères. Ils avaient été faibles, point barre.


- Voilà ce qui arrive à ceux qui se mettent en travers de notre chemin. Maintenant, restons-en là.

- Je vois...Si tu avais été un garçon, j'aurai été fier de toi et de cette manoeuvre. Mais elle ne convient pas pour une fille. Enfin, ça se voit que tu en es une. Au lieu de les tuer, tu les laisses agoniser. Comme si tu étais incapable d'aller jusqu'au bout. C'est très bien...cela prouve que tu redeviens comme avant peu à peu.

Il faisait évidemment référence à la fois où elle avait du...trancher la tête du corps de son fiancé qu'elle avait tué pour se libérer. Qu'elle avait été obligée de faire. Qu'elle avait été obligée de commettre cette atrocité qu'elle ne voulait pas.

- A quoi cela sert ? J'avais coupé définitivement les ponts la dernière fois, même à votre manière. Mais au final, tu ne respectes même pas cet horrible rite. Alors pourquoi est-ce que je m'embêterai à achever le travail ?

- Wanaël !

Tous furent surpris. Et Wanaël s'affola intérieurement. Luya ?? Mais qu'est-ce qu'elle faisait là ?! Elle était folle ou quoi ?!

- Attaquez-les.

ordonna Lorën sans plus de cérémonie, et les trois derniers se jetèrent directement à une vitesse alarmante vers Luya qui avait devancé Elensar et Tsukimeru, et qui cria :

- NON !

Et là...quelque chose se produisit. Luya se figea, voyant les trois guerriers foncer vers elle prêts à la tuer d'une atroce façon, mais...elle ne s'affola pas. Elle employa sa magie, joignant les mains sur son coeur, prononçant :

- Je vous en prie, cessons autant de violence...

Et là, sa magie se déclencha. Elle fusa vers ses ennemis, tout autour d'elle, touchant même ses alliés. Une magie "apaisante", Luya n'étant pas offensive du tout, et très pacifiste. Son coeur pur était capable de relever les âmes les plus tourmentées, ce qui la dotait d'un niveau de magie de lumière plutôt particulier, et en général pas maîtrisable du tout par tout le monde. Elle était l'une des exceptions.

Même Wanaël se sentit étrange. Elle en eut une expression de grand étonnement, comme tout le monde, d'ailleurs.

Elle...elle ne ressentait plus de haine ! Mais surtout...AUCUNE envie d'attaquer de nouveau !

Et ce furent le cas de leurs ennemis aussi. Les trois elfes attaquants restèrent donc comme des imbéciles, à quelques mètres de Luya, tout aussi surpris que les autres.

Tsukimeru n'y échappa pas non-plus, ni Elensar. Le démon fut surpris, si bien que lui aussi eut quelques secondes où il s'immobilisa, éberlué :


- Qu'est-ce que c'est que cette magie ?

Bah, peu importait ! Il reprit très vite ses esprits et courut avec Elensar afin de rejoindre Luya au plus vite. Parce que bon, ça ne durerait pas éternellement non-plus ! Luya ne pouvait pas contrôler les sentiments des gens après tout !

Disons que ce genre de pouvoir ne fonctionnait réellement que lorsqu'on était vraiment sincère. Luya ne ressentait effectivement aucune haine, actuellement. La moindre once de haine ou de colère, même infime, suffisait pour ne pas pouvoir déclencher ce genre de pouvoir. Et Luya ne ressentait aucune de ces deux choses-là. Mais juste un réel désir, profond, que tout ne se finisse pas dans un bain de sang. Sûrement naïf, oui, car elle était bien consciente qu'elle ne pouvait pas éviter ce genre de chose, malheureusement, mais au fond d'elle, c'était quelque chose qu'elle souhaitait réellement.
Contrairement à toutes les autres personnes présentes ici qui désiraient chacun empaler les autres sur quelque chose ou se jeter des sorts terribles.

Après la surprise, Luya s'écria :


- Wanaël !

Tout en voulant la rejoindre afin de la seconder, sauf que les autres se "réveillèrent", l'envie du sang se réinstallant dans leurs coeurs sombres, et deux personnes hurlèrent le nom de Luya, inquiets pour elle.

Wanaël s'élança avec Baynar pour tenter de la sauver, mais elle était trop loin.

Fort heureusement, Tsukimeru arriva à ce moment-là, lui aussi ayant appelé l'ange, avant de la saisir vivement par une épaule afin de la tourner brusquement derrière son dos, parant rapidement les projectiles des trois attaquants tout en les repoussant plus loin avec un sort de vent. Juste à temps.

Il jeta un regard vers Luya : elle n'avait rien. Tant mieux.

Juste avant de redonner son attention aux autres devant, bien plus dangereux, glissant doucement à l'ange :


- Luya...reste près de moi. Laisse-moi te protéger. Tout va s'arranger, tu verras. Ne t'affole donc pas.

Elle acquiesça doucement. Vrai qu'elle s'était affolée et n'avait pas aimé quand Elensar et lui lui avaient dit de rester derrière. Elle avait donc foncé. Elle était plutôt heureuse de constater qu'enfin, ils avaient compris. Qu'elle pouvait aider. Même si elle ne pouvait pas se défendre. Que cette fois, le démon n'allait pas la laisser derrière bien à l'abris. Cette fois, il la laisserait aider son amie aussi.

- D'accord. Je te fais confiance !

s'enquit-elle alors avec un sourire, ne voulant décidément jamais inquiéter les autres !

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mar 24 Déc - 15:08

Vrai qu'il avait répondu assez durement à Luya, mais bon, elle lui avait demandé ce qui était arrivé, alors il donna sa version des faits. Bien qu'il se retint de répondre plus sèchement à Tsukimeru quand ce dernier lui conseilla de garder sa colère pour leurs ennemis. Il s'était retenu de lui balancer qu'il n'avait pas besoin de conseils, qu'il savait très bien quoi faire, malgré son agacement et son inquiétude.
Mais bon, ça n'aurait servit à rien, à part nourrir des tensions stupides. Bref, quand il était énervé et piqué au vif, ce n'était plus du tout la même personne ! Un côté de lui qu'il évitait de trop montrer en général, étant vraiment du genre à garder la bonne humeur !

Ce fut donc dans ce silence plus ou moins pesant qu'ils traversèrent la forêt pendant la nuit, le Démon servant de guide. Et ils arrivèrent assez vite au lieu voulu une fois le jour levé, car des éclats de voix se firent entendre. Sauf que Luya leur "échappa", prenant les devants. Mais ils étaient timbrés les Ernelziens ou quoi ?!
Non parce que là...
Toutefois, l'Ange avait quand même son plan, et au moment où tout allait mal pour elle, elle lança un sort qui surprit, et surtout "calma" tout le monde.
Enfin, ce n'était pas par le sort qu'Elensar était surprit, il connaissait ce genre de magie. C'était plutôt de voir que cette jeune femme était capable de la maitriser !


"Magie d'apaisement. Mais très limitée dans le temps."

Renseigna-t-il quand Tsukimeru se demanda ce qu'il se passait. Et en parlant de limites dans le temps, le Démon fut obligé ensuite d'intervenir bien vite !
Elensar décida de lui laisser ceux qui restaient. Sa cible à lui était toute autre. La cause même de toutes leurs embrouilles avec Wanaël. Parce qu'au final, il était plutôt là le soucis. Ce fossé qu'il y avait entre leurs deux caractères, ça venait principalement du passé que cet homme lui avait fait subir. Et ouai... L'Elfe l'avait vraiment mauvaise là, que Wanaël ai décidé d'écouter son "père" plutôt que lui qui avait tenté de lui faire dédramatiser les choses pour la sortir de cette emprise dans laquelle elle s'était empêtrée sans le voir !

Le sort dissipé, il sentit à nouveau cette colère qu'il avait dans le cœur envers cet Elfe Noir. L'inquiétude ? Il n'en avait plus vraiment, vu qu'il avait pu voir que Wanaël allait bien, même s'il se doutait qu'actuellement, il était peut-être l'une des personnes qu'elle avait le moins envie de voir.
Mais tant pis, il verrai ça après.
Étant plutôt derrière, il contourna donc le combat entre Tsukimeru/Luya et les sous-fifres, pour s'avancer vers cet Elfe Démoniaque, qui ressemblait au final par mal à Falhën, à la différence que lui avait eu une peau normale.

Il repensa aussi à ce qu'il avait expliqué à Wanaël une fois. Par rapport à ce Démon là. Qu'il n'était pas aussi méchant que ça, et que ce genre de rituels ou sacrifices n'avaient jamais été ce qu'il avait voulu à la base.
Limite, il aurait bien voulu que son vieil ami soit là pour remettre les pendules à l'heure à certains ! Ça leur aurait très certainement balancé une douche froide ! Pas que Falhën était un pacifiste, loin de là, sinon, il aurait mené sa rébellion autrement, mais c'était une personne qui souhaitait l'égalité de tous, peu importe le peuple ! Le total contraire des convictions de ces gens qu'ils affrontaient.
Mais visiblement, l'ancien Roi du Pandémonium n'avait pas eut cette chance de seconde vie comme lui...

Il fit donc face à ce chef, sans arme. Ou presque. Car une fois à quelques mètres, il invoqua son épée de foudre avec une aisance qui le surprit lui-même. Vrai que la magie ici avait une abondance lui donnant un bel avantage ! Et on pouvait lire tout le sérieux dans son regard. Ce qui le changeait radicalement.


"Soit fier de toi vieil Elfe. C'est la dernière fois que tu auras réussi à manipuler Wanaël. Et pour le coup, la dernière fois que je perdrai contre toi. Parce qu'il y a une énorme différence entre la voir comme un simple objet, et la voir comme une femme à qui on souhaite tout le bonheur du monde. Et je ne supporterai pas de ne plus avoir d'emprise sur elle face à toi. Moi, ou toutes les autres personnes en qui elle a confiance, mais qu'elle ne peut pas écouter à cause de toi !"

En bref, il ne blâmait pas vraiment Wanaël elle-même pour avoir mal réagit aux mots qu'il avait eu. Il se disait que si cet homme n'avait pas pourrit sa vie, elle aurait plus rapidement comprit ce qu'il avait voulu dire, et pourquoi ce genre de réaction, sans se sentir relayée au rang d'idiote. Parce que réagir à ce point juste pour des mots mal dits (Et encore ! Elle était morte d'inquiétude et se sentait coupable d'apporter des soucis, donc il lui avait juste fait comprendre que ce n'était pas quelque chose qui le mettait en colère ou autre ! Si elle avait mal interprété, bah, qu'y pouvait-il ?), ce qui pouvait arriver à tout le monde après tout, il trouvait ça cher payé...
Ok, elle avait un sale caractère, mais faute à qui à la base ?
Parce que du coup, elle ne tolérait plus la moindre erreur, la moindre parole dite de travers, et c'était quand même un gros soucis. Soucis qui venait de l'emprise que cet homme avait encore sur elle.

Tout du moins, c'était la conclusion qu'il en avait tiré pendant leur nuit de pistage. Oui, il en voulait à Wanaël pour ne pas l'avoir "choisi" la nuit dernière. Mais en même temps, si elle ne l'avait pas fait, c'était aussi par crainte. Elle n'avait pas pu voir réellement ce qu'il voulait lui donner, vu que sa mémoire était remplie par la vision que cet homme avait imposé dans son rêve juste avant...
Enfin, il espérait que ça soit la source de leurs soucis... Sa seule maladresse à lui ne pouvait pas être l'unique cause ! Sinon, pourquoi lui dire qu'elle l'aimait et qu'elle tenait à lui, si c'était pour partir à la moindre erreur de sa part ? Il en ferait toujours des erreurs ! Normal non ? Est ce qu'il partait comme ça, lui, quand elle piquait ses crises ? Non, parce qu'il l'aimait, tout simplement.

Donc ouai, il provoquait, tout en admettant qu'il avait bien perdu cette nuit là, sauf qu'il comptait bien se rattraper. Et que Wanaël soit à côté ou pas pour entendre, il s'en fichait. Ce qu'elle en pensait, il s'en fichait aussi. Il voulait juste la libérer de tout ça, peut importe les conséquences ensuite en ce qui les concernait !
Toutefois, il se tourna vers elle, son regard se faisant de suite plus doux, plus protecteur, même si le sérieux était toujours là.


"Ta battras-tu à mes côtés ?"

Ceci dit, que la réponse soit "oui" ou "non", c'était pareil dans le fond. Lui, il voulait se battre pour elle, la libérer de cet homme, mais aussi pour retrouver sa fierté. Il était un Elfe hein ! Après, qu'elle reste avec lui ou pas, ce n'était pas son objectif non plus. Mettre les choses au clair, oui. La reconquérir ? Seulement si elle le souhaitait.
Donc quoiqu'elle dise, il se battrait quand même, pour ses raisons à lui, tout comme elle devait avoir les siennes. Protéger ses amis, prendre le dessus sur son passé, peut importe.
Du coup, avant même qu'il ne réponde, il ajouta, replongeant sans crainte son regard dans les yeux du chef du clan.


"Quoiqu'il en soit, face à lui, tu n'es plus seule."

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mar 24 Déc - 16:33

Wanaël se sentie visiblement soulagée en constatant que Luya était saine et sauve. Au final, ce genre de décision de sa part ne l'étonnait pas. Si l'ange ne se distinguait pas du tout dans ce genre de domaine, elle avait toutefois toujours eu un sang-froid qu'elle avait toujours admiré. Parce que bon, finalement, Luya vivait pratiquement toujours entourée de gens malheureux. De quoi en devenir DINGUE ! Mais non. Elle gardait la tête haute pour tout le monde, aidait tout le monde au mieux. Quand elle était mal, elle avait du coup ce défaut de le cacher, de ne se confier à personne, car estimant qu'elle n'avait pas le droit d'être mal devant des gens qui avaient moins qu'elle.

Le tout en étant aussi surprise par le pouvoir qui s'était déclenché. Il avait suffit d'un mot...d'une simple volonté, et celle-ci s'était carrément réalisée ! Et avait même atteint les coeurs les plus assombris réunis en cet endroit...oui, là, elle l'admettait, elle restait impressionnée, ne s'étant jamais douté que Luya avait de telles capacités. En même temps, normal, vu que d'habitude, elle ne fréquentait pas les lieux dangereux, vu qu'elle n'avait jamais su se défendre !

Mais Wanaël ne doutait pas d'elle. Jamais, lorsqu'elles étaient ensemble, l'ange n'avait utilisé sa magie sur elle pour l'apaiser. A vrai dire, c'était même la première fois qu'elle la voyait utiliser ce genre de sort.

Le grondement de Baynar la ramena bien vite au présent. Elle voyait Lorën bouillonner intérieurement après ce fiasco. Cette ange...allait tout lui faire rater. Mais elle était protégée par ce...tiens, le visage de ce démon lui rappelait quelque chose...ah, mais bien sûr ! Autrefois le plus jeune des Directeurs, qui n'avait pas hésité non-plus à l'humilier dans la Cour pour lui arracher Wanaël, entouré des autres Directeurs de l'époque. A savoir Syreyën Wingaër, un directeur hybride et une humaine, les descendants des autres Fondateurs disparus. Tsukimeru n'avait pas été nommé depuis longtemps, d'ailleurs. Il était Directeur depuis 35 années en réalité. Il était donc en plein début de carrière !
Bref, plus de cent ans s'étaient passés, et en effet, il le trouva changé, plus ou moins.

Rapidement, il fit un geste de la main vers Luya, envoyant froidement :


- Vas donc nourrir la terre de ton sang au lieu de nous déranger !

Tout en envoyant un sort ténébreux rapide, qui fila droit vers elle et le démon, qui chercha à les protéger, forcément, en se poussant avec Luya sur le côté, car contre ce genre de sort, inutile de sortir un bouclier de vent, ça ne servait à rien. Sauf qu'il se fit surprendre : la magie les suivait !

Luya intervint alors se plaçant sans hésitation devant Tsukimeru sur le point de se faire toucher à cause de la surprise, se prenant le sortilège de plein fouet, gémissant, devant les regards horrifiés de Tsukimeru et Wanaël.


- L'amour est une faiblesse, petite écervelée...ton corps va exploser de l'intérieur...

fit-il sur un ton satisfait. Mais tout se passa très vite, et il fut plutôt surpris, comme tout le monde d'ailleurs. Son sortilège, bien que puissant, ne semblait même PAS fonctionner !

Luya parvint à "expulser" le sort d'elle, entourée à présent d'un halo doré, le regard déterminé, ripostant :


- Non...C'est une force.

Et la magie se projeta vers leurs adversaires, comme renvoyée, les assommant un peu sur le coup.

Puis naturellement, Luya sourit à ses alliés, leur rappelant :


- Je vous l'avais bien dit que leurs attaques ne marcheraient pas contre moi !

Et avec le renseignement d'Elensar tout à l'heure, Tsukimeru comprit la véritable nature des pouvoirs de cette ange qui au final avait quelques talents insoupçonnés ! Et quelque chose de bien simple, mais loin d'être donné à tout le monde, comme un don précieux : le Mal ne pouvait pas l'atteindre. Après tout, ce sort jeté contre elle, avait pour but un sombre dessein. Il avait un but meurtrier. De mauvais, donc. Or, Luya était décidément le Bien incarné. Il lui était très facile de déjouer tout ce qui était mal, de ne pas se laisser séduire par des paroles empoisonnées, ou autre. Elle avait la Foi ! Comme son père, d'ailleurs...

Et cela acheva de convaincre Tsukimeru qu'elle, il ne faudrait jamais lui mettre une arme dans les mains. Elle n'était décidément pas faite pour ça. Et il ne fallait pas qu'elle le devienne. Il y avait des gens faits pour faire le sale boulot, comme lui, et d'autres non, comme elle. C'était ainsi.

Tout était allé très vite. Wanaël allait s'attaquer à Lorën, n'appréciant vraiment pas qu'on s'en prenne à ses proches, mais Elensar entra en scène. Elle se figea. Bien qu'elle fit attention à demeurer de glace. Pas question de montrer la moindre faille de plus à ses ennemis.

Puis Elensar entama une sorte de discours...sûr que Wanaël ne l'avait jamais vu comme ça. Elle eut envie de lui ordonner de se taire. Ces mots n'étaient pas du genre à la laisser indifférente, forcément, et c'était une torture de lutter pour rester froide en cette douloureuse circonstance. Elle ne pouvait pas se permettre de se laisser aller aux sentiments. Elle avait du mal à le cerner...pourquoi réagir comme ça après son attitude indifférente quand elle lui avait dit la vérité, sur ce qui pouvait lui arriver ?

Le plus dur fut quand il la regarda. Difficile de ne pas rester de glace. Hors elle fit de gros efforts pour le rester, elle ne voulait rien faire transparaître. Pas devant des ennemis. Surtout pas devant des ennemis. Et encore moins devant ceux-là, d'ennemi.
De ça, elle l'avait déjà prévenu. Elle serait incapable de se montrer douce dans ce genre de situation. Qu'elle resterait glaciale. Pour ne pas se laisser atteindre, ni elle ni personne, pour qu'on ne décèle rien de ses points faibles.

Elle fut incapable de répondre. as tout de suite, toutefois. Ce fut seulement après sa dernière phrase qu'elle laissa son mauvais ressenti la gagner, s'avançant pour se mettre au même niveau que lui, bien que sans le regarder, et de lui dire froidement :


- C'est mon combat, Elensar. Puis de toute façon, je ne vois pas pourquoi tu restes. Je t'ai trahi. Avec lui.

Et même si elle refusait de s'en donner l'air, elle en avait MAL de lui avouer ça ! Dans le fond, c'était peut-être ce qui était le "pire", pour elle...d'avoir failli à cette promesse. Même si ça avait été malgré-elle, car trompée. Puis en même dans, dans les mondes utopiques, on n'était jamais vraiment très maître de ses mouvements et de ses pensées...d'où le fait qu'elle avait été facilement bernée au début. Dans la réalité, ça ne serait pas arrivé. Elle l'aurait directement différencié.

Mais elle savait que ça la torturerait encore plus si elle le cachait. Elle l'avait déçu, elle le sentait, elle se disait qu'il ne voulait plus d'elle, à force. A voir donc avec cette énième chose qu'elle n'aurait jamais souhaité. Heureusement qu'elle s'en était vite rendue compte avant que ça n'aille plus loin...parce que Lorën en était capable ! Ces gens étaient...complètement fous à lier...qu'avait-elle pu bien faire dans une vie antérieure pour mériter d'être née à ses côtés ?

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mar 24 Déc - 17:14

Elensar n'avait pas trop suivit ce qui était arrivé ensuite avec Luya. Toutefois, après avoir de quoi il était capable, il ne s'était pas trop inquiété. Si cette fille ne savait pas se battre, elle avait en revanche une magie bien typique des Anges pacifiste : la bonté et la protection par l'amour. Quelque chose capable de neutraliser le moindre sort ténébreux. Seule magie que les Elfes Noirs semblaient maitriser.
C'était un pouvoir que très peu toutefois pouvaient se vanter de posséder, et surtout de maitriser. Il fallait vraiment une vie sans encombres pour ça, mais être également confronté aux difficultés pour nourrir cette envie de protection. Et être doté de l'élément lumière...

Si les Anges avaient naturellement ce don, très peu le développaient, car au Royaume Céleste, on était à l'abri de tout danger. Seuls les Anges qui vivaient sur Mythra, ou sur Ernelzya, comme Luya, pouvaient avoir une chance d'être en "parfaites" conditions pour que ce don se développe.
Après tout, la jeune fille avait vécu une vie heureuse, mais autour d'elle, ses amis étaient touchés par différents drames. A partir de là, ce n'était pas surprenant qu'elle y arrive !
Enfin, ça ne la rendait toutefois pas insensible aux coups physiques, et c'était surtout ça que Tsukimeru devait surveiller !

Mais il faisait confiance au Démon pour ça.
Lui, il avait chose à régler.


"C'est aussi mon combat depuis que je suis avec toi. Je ne peux tout simplement pas pardonné ce qu'il t'as fait, aussi bien dans le passé que la nuit dernière. Et toutes les réactions que tu as eue à cause de lui qui ont failli nous séparer. Et que tu le veuille ou non, je reste un homme, et j'ai ma fierté à défendre. Il a réussi à t'enlever à moi, je suis là pour te reprendre. Et te rendre ta liberté."

En clair, pas la reprendre pour lui même, comme un trophée, non. C'était bien là LA différence.
Et puis la réponse qu'elle avait eut... Lui laissait quelque part un petit aperçu de ce cauchemar qu'il lui avait fait faire. Raison de plus, pour la peine !


"Je ne veux pas te récupérer pour moi si tu ne le veux pas. Ni que tu t'excuses pour ce que tu as fais, car tu étais sous emprise. Tout ce que j'attends de toi, c'est que tu réalises le danger dans lequel tu t'es mis en venant ici toute seule, en réagissant à chaud comme tu l'as fait. Car c'était bien plus qu'une simple dispute. Je veux que la prochaine fois que cela arrive, tu écoutes avant tout tes amis, mêmes s'ils expriment les choses maladroitement. Parce que EUX voudront toujours ton bien contrairement à tes ennemis Wanaël. Pense-y la prochaine fois. Quand on veut le mal de quelqu'un, on sait toujours bien s'exprimer. Trouver des mots pour protéger, c'est beaucoup plus compliqué. Je ne veux plus que tes ennemis soient capables de te manipuler. Parce que vois-tu, tu as mis les pieds en plein dans le piège, malgré mes avertissements, aussi maladroits aient-il été, alors que tu sais ce que je souhaite pour toi. Tu nous as tous inquiété, et j'ai vraiment cru te perdre. Sauf que voilà, je ne tiens plus à perdre qui que se soit de cette façon là comme dans le passé. Alors je veux bien m'excuser d'être malhabile dans mes paroles. Je veux bien accepter de te laisser aller ou tu veux, avec ou sans moi. Mais jamais tu entends, jamais je n'accepterai que tu ailles vers la mort juste parce que tes ennemis t'y mènent ! C'est tout ce que je veux que tu réalises. Pour que la prochaine fois, tu contre toi-même leur plan. Avec tes alliés. Je sais que tu es assez forte pour t'en rendre compte."

Bon, il n'avait pas prévu de le lui dire là, maintenant, mais au final, la situation s'y prêtait assez bien ! Parce que son père allait encore peut-être tenter d'avoir une nouvelle emprise sur elle, vu qu'il accusait affront sur affront depuis tout à l'heure !
Et c'était quelque chose qui pouvait rendre encore plus fou et dangereux. Alors au moins avait-il dit ce qu'il avait sur le cœur. Peut-être le prendrait-elle mal là aussi. Mais il espérait avoir été entendu cette fois, et que les mots agiraient comme un bouclier sur elle, si une nouvelle tentative était faite.


"De plus, sur un plan plus personnel, cet homme entache la mémoire d'un vieil ami en interprétant mal ses volontés. Je pense que j'ai toutes mes raisons de vouloir régler cette histoire. Luya l'a dit il y a quelque minutes. L'amour de nos amis est une force. Et leur demander de l'aide n'est pas, et ne sera jamais une faiblesse."

Ce qui résumait au final très bien la situation quelque part !
Tout en disant ces dernières paroles, il avait pointé la lame de son épée foudroyante vers l'Elfe Noir, quelques petits éclairs commençant dangereusement à se répandre ici et là...

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mar 24 Déc - 18:02

Elle s'était convaincue qu'il lui en voudrait pour ça. Qu'à un moment où à un autre, il aurait fini par le découvrir, de toute façon, perspicace comme il était. Il le lui avait bien signifié, après tout, il ne voulait pas partager cette place qu'il avait dans son coeur, ce qu'elle comprenait tout à fait vu qu'elle pensait la même chose à son propos. Mais...non. Il ne considéra pas les choses ainsi.

Sûr que dans la réalité, ses capacités n'auraient aucunement été entravés. Jamais il n'aurait pu même s'approcher d'elle. Parce que bon, tous ceux avant qui avaient essayé s'étaient retrouvés la figure éclatée contre quelque chose. Wanaël était du genre à savoir se défendre ! Elle avait même appris depuis petite, car sachant que ça la protégerait. Preuve !

Au discours, Lorën...se tordit d'un rire, mauvais. L'épée magique pointée sur lui n'était pas ce qui allait l'impressionner non-plus. Et comme lui, il avait habitué Wanaël à ne rien craindre. D'une façon très dure et très discutable. Mais qui avait été du coup...forcément efficace. Pour ça aussi qu'on aurait beau dire à Wanaël "Si tu y vas, tu risques de mourir", ça ne lui faisait pour ainsi dire rien du tout. On aurait pu lui parler du prix du pain qu'elle aurait la même attitude complètement indifférente. Ce qui expliquait pourquoi aussi elle n'avait pas hésité à protéger Elensar au Cap Coloré ! Parce que rare était les choses qui lui faisaient peur, désormais. Et encore moins les dangers. Simplement parce qu'elle s'était habituée à vivre avec depuis petite fille. Bien sûr qu'elle en ressentait. Preuve. Mais...ça dépendait de qui il s'agissait...


- Tu crois vraiment impressionner avec tes mots dignes d'un conte de fées ? Nous sommes dans la réalité. Pathétique...je ne comprends pas comment un homme aussi lamentable que toi a pu gagner de l'intérêt à ses yeux. Tu te prends pour un Héros ? Je me ferais un plaisir de te faire tomber !

Voyant là le signal, tout le monde attaqua en même temps.

Wanaël et Baynar n'hésitèrent pas à se lancer par devant afin de protéger Elensar contre une offensive, avant d'enchaîner attaque sur attaque, rapide, mêlant magie et armes. Lorën avait aussi sorti les siennes, deux lames édentées mais terriblement tranchantes et meurtrières, confirmant ce que son état physique presque inchangé laissait paraître : il était rapide, plein de vigueur, et se déplaçait très vite. En clair, personne ne s'étonnait de savoir qu'il avait accédé au statut de Chef de Clan. Il était habitué à plusieurs adversaires en même temps, il était sorti victorieux de tous ses concurrents après tout, ainsi que d'un dragon.

Les trois autres s'attaquèrent à Tsukimeru et à Luya. Se pensant avantagés par leur nombre, d'autant plus que l'ange ne savait pas se battre et n'aurait même pas le temps de lancer une quelconque magie, ils se disaient qu'ils auraient facilement l'avantage.
Sauf que Tsukimeru était lui aussi habitué à défier plusieurs adversaires en même temps. Et comme il l'avait dit à Elensar, "au cas où", il avait entraîné Luya en simulant plusieurs situations de danger, afin qu'elle apprenne à se protéger sans gêner ses défenseurs sans le vouloir, à défaut de pouvoir se défendre. Toujours ça de pris ! Et il l'avait beaucoup embêtée avec ça, pendant un moment ! Mais...ça se révélait utile.

Car en effet, rapide comme il était, Luya parvenait malgré-tout à se placer là où il le fallait et comme il le fallait afin d'échapper le plus possible aux coups sans gêner Tsukimeru. Oh, bien sûr, elle ne disposait pas d'une agilité exceptionnelle, loin de là, mais elle était aussi guidée par le démon, qui ne la lâchait pas, la tenant fermement par un bras. Elle ne chercha même pas à voler, elle avait appris qu'ainsi, elle devenait une cible encore plus facile.

Ainsi, un coup se retrouvait-elle contre son dos, un coup contre lui, et son épée juste derrière elle, entendant résonner des attaques sur cette lame qui lui faisait office de bouclier. Et ce sans se plaindre de la douleur que le démon lui causait sans le vouloir, se concentrant plutôt à échapper aux redoutables coups qui arrivaient beaucoup trop vite pour elle, et qu'elle ne parvenait même pas à voir venir. Pour ça que Tsukimeru la guidait, tiens ! Pour qu'elle puisse suivre ce rythme effréné qu'il savait mener. Plusieurs fois, elle sentit des lames la frôler, mais sans jamais l'atteindre. C'était assez difficile de garder la tête froide ainsi ! Mais elle assumait sa décision, elle ne la regrettait pas.

Elle désespérait juste d'être aussi limitée dans ses actions ! Car elle voyait bien qu'à peine tenterait-elle de lancer un sort qu'elle n'aurait même PAS le temps de le finir, car finissant aussitôt embrochée !
Et elle fut évidemment incapable de ne pas éprouver de l'horreur en entendant la lame de Tsukimeru en tuer un, fermant aussitôt les yeux, plaquant sa main libre sur une oreille.
Puis un murmure :


- Ne regarde pas. Tu ne dois pas voir ça. Ne cherche pas à regarder, Luya. Tu n'as pas les épaules pour ça.

ça, de sûr ! Et sensible comme elle était, elle ne put empêcher une larme lui échapper. Pourquoi les choses devaient-elles toujours finir ainsi, dans le sang ? C'était aberrant en temps de paix ! Comment pouvait-on aimer tuer ? Comment pouvait-on arriver à se laisser entraîner dans ce cercle infernal, dans lequel même les bonnes personnes tombaient ? La vengeance appelait la vengeance, et c'était ainsi que les guerres et les conflits ne faisaient que naître.
Bien sûr, elle n'était pas idiote. Elle se doutait que ça finirait ainsi. Le tout couplé à la crainte que ses alliés soient blessés. Mais elle aurait essayé, au moins !


- Laisse-moi...t'aider...

- Non. Laisse-nous la sale besogne. Ne participe pas à ça. Il faut que tu restes comme tu es aujourd'hui. Tu as des capacités que nous ne possédons pas. Et inversement. Joue donc ton rôle, il est rare.

Elle acquiesça, reconnaissante, quelque part. Elle avait toujours entendu dire que ce genre d'acte changeait à jamais la personne. Perdrait-elle vraiment sa bonté d'âme si elle se laissait avoir par cette impression d'être lâche, comme le redoutait Tsukimeru ? Le démon lui disait toujours que sa façon d'être, elle ne devait jamais la changer...mais quel rôle avait-elle vraiment joué, jusque-là, à part diriger la plus grande école de tous les temps, pour continuer à tenter d'établie la paix ? Tout en continuant de relever un maximum de personnes. ça lui paraissait tellement naturel qu'elle avait du mal à voir comment est-ce que des gens pouvaient avoir de la difficulté à le faire, comme Tsukimeru et Wanaël. Et d'autres, aussi...

Donc au final, peut-être qu'il avait raison, à son propos...

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mar 24 Déc - 18:43

"Ce n'est pas à toi que je parle. Et pas besoin de me prendre pour un Héro. J'en suis déjà un."

... Bah quoi ?
Il était cité dans un tas de livres non ? Bon, ok, il gardait ça pour lui, mais ça restait la vérité. Il avait sa fierté Elfique après tout, et quand on savait que ce peuple pouvait concurrencer les Démons à ce niveau... Quant à ses paroles, elles étaient adressées à Wanaël, alors cet homme pouvait en penser ce qu'il voulait, il n'était pas concerné.
L'offensive fut lancée. Wanaël s'interposa bien vite entre lui et son père, pendant que le reste du clan s'en prenaient à Tsukimeru et Luya. Elensar espérait vraiment que ça irait avec elle...

Au début, il fut donc en marge de tout conflit, ce qui lui permit d'observer les mouvements de sa principale cible. Ok, il se défendait bien, très bien même. Rapide, agile... C'était un Elfe qui semblait en prime avoir quelques capacités démoniaques. Wanaël avait par ailleurs les mêmes, et tenait plutôt bien face à lui.
Effectivement, c'était un adversaire redoutable, mais pas suffisamment pour Elensar, qui en avait vraiment vu beaucoup, et de tout horizon !

Enfin, l'analyse prit moins d'une minute, et rapidement, il s'élança à son tour, attaquant quand Wanaël était repoussée, et vice versa, couplant ses coups avec les siens, sans trop de difficultés même s'ils n'avaient jamais combattu ensembles dans le passé.
Il pu ainsi constater la force de cet adversaire. Elle n'était pas des moindres, on pouvait sentir l'expérience. Mais cet homme avait un gros défaut : il était persuadé de gagner. Il combattait avec le sourire, et sans peur. Comme si c'était un jeu.

Le manque de peur était peut-être un avantage, mais cela poussait grandement à l'erreur. Elensar avait beau être un joyeux luron qui semblait tout prendre à la dérision... Ce n'était qu'une apparence. Et c'était sûrement ça qui faisait qu'il était considéré dans les livres comme un "Héro". Cette capacité à avoir peur sans le montrer, mais qui lui donnait du coup une certaine humilité...
Donc il se méfiait de la puissance de cet ennemi, mais en même temps, s'il faisait les choses correctement, il n'était pas du tout hors de portée de la victoire.

Sauf qu'à ce rythme, les échanges de lames pouvaient durer un bon moment...
Alors volontairement, il prit de la distance.


"Règle tes comptes avec, je m'occupe des miens."

Sous-entendu, "occupe-le, moi je prépare des sorts". Bah oui, il était aussi mage, et sûrement meilleur mage qu'épéiste ! Et malgré son épée de foudre, rien ne laissait deviner qu'il était un grand magicien à moins de le savoir. Car les armes élémentaires enchantées, y'en avait pas mal ! Et on pouvait manier une lame de feu sans même maitriser cet élément !
Alors voyant que Tsukimeru se chargeait des hommes, et que Wanaël se débrouillait bien au corps à corps, lui, il pouvait se permettre de la jouer magie !

Et il n'était pas du genre escargot pour frapper à ce niveau !
Rapidement, un cercle violet et lumineux apparut sous ses pieds. Et avec la quantité de magie sur Ernelzya, le sort fut prêt en quelques secondes.
Le soucis, c'était frapper au bon moment, sans toucher Wanaël... Parce que plus de puissance magique voulait dire redoubler de vigilance pour ne pas blesser les alliés. Et vu la vitesse des mouvements et des coups de lames... Ouai, il devait bien viser !

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mer 25 Déc - 18:52

Jamais elle n'avait affronté cet ennemi de cette manière. Et il lui posait bien quelques difficultés !

Toutefois, Wanaël n'était pas du genre à se laisser démonter. Toute sa vie, elle s'était entraînée, était devenue de plus en plus forte justement pour pouvoir contrer ce genre d'ennemi. Sans compter Baynar. L'un protégeait les arrières de l'autre.

Elensar s'y mit aussi. Habitués à combattre avec d'autres alliés, coordonner leurs gestes ne furent pas difficile pour tous les deux. Même si Lorën restait plutôt impressionnant pour résister aussi bien à trois adversaires en même temps, et surtout de ce genre de niveau. Bah, il avait de l'expérience, beaucoup d'expérience même, et ce n'était quand même pas pour rien qu'il était devenu Chef de tribu ! Surtout dans ce genre de tribu barbare aux coutumes sanglantes au possible.

Quand Elensar se dégagea, Wanaël reprit simplement avec Baynar, mais elle jurait contre les lames édentées de son ennemi : bien sûr qu'elle avait l'avantage du fait qu'il ne la tuerait pas, car il ne le souhaitait pas, ce qui au fond d'elle, était une erreur. Même si ça risquait de voir ses amis se faire blesser à mort. Toutefois, son père n'hésiterait pas à la blesser suffisamment pour pouvoir l'emporter avec lui.

En fait, le soucis que posait ses lames édentées, c'était forcément qu'elles avaient la fâcheuse tendance à bloquer un peu les lames de Wanaël, dont les tranchants étaient comme la majorité des armes, lisses. Et non comme une sorte de scie avec des crocs au lieu de dents.
Donc à chaque coup où leurs armes se percutaient, ça faisait que Lorën était capable de la désarmer facilement, et Wanaël devait chaque fois resserrer sa prise si elle ne voulait pas se faire avoir de la sorte. Heureusement que Baynar était là presque aussitôt pour obliger l'elfe à reculer, et permettre ainsi à Wanaël de se libérer afin de repartir à l'attaque.

Elle évita un coup dangereux qui aurait pu la blesser gravement en se tordant vers l'arrière, une lame passant juste au-dessus d'elle, pour ensuite profiter de s'échapper pendant que Baynar attaquait pour le lui permettre. Pour ensuite repartir aussitôt à l'assaut.

Le tigre se débrouillait comme toujours à merveille. Il savait toujours précisément où frapper, toutes griffes dehors, était à la fois très rapide et agile. Quand il envoyait un coup, il savait comment frapper afin de ne pas percuter les tranchants des lames qui pourraient le blesser. Et son instinct animal lui permettait en général de prévoir les coups assez à l'avance, ce qui lui permettait de savoir comment esquiver ou parer, essayant aussi de laisser ses points sensibles hors de portée. Il s'était beaucoup entraîné avec Wanaël pour pouvoir coordonner ses mouvements avec elle, en une parfaite symbiose ! Bref, en le voyant, non, on n'avait pas très envie d'affronter cet animal qui semblait enragé, du coup !

Un autre bruit de choc de lame, toujours aussi violent. Mais cette fois, Lorën fut plus rapide encore, car ayant bien vu le jeu, et n'étant pas parvenu à prendre toutefois l'avantage, tout comme il n'avait pas laissé aux autres le temps de prendre l'avantage.
Alors à peine ses lames édentées attrapèrent l'une de celles de Wanaël (à ça que ça servait, et pas seulement pour parer ! Et puis, ça permettait en plus de mieux arracher les tripes de ses adversaires quand il les embrochait...comme ça, il était toujours sûr de tuer ses victimes quand il le souhaitait. Pratique, ces trucs !), il la projeta aussitôt sur le côté violemment, espérant qu'elle se blesse avec sa propre arme puisqu'elle allait tomber dessus, et comme prévu, il dut gérer une attaque de l'animal, vers lequel il lança carrément une lame vers lui, tandis que Wanaël, pas idiote, était parvenue à se redresser sans se blesser, sauf qu'à peine sur ses pieds, elle sursauta violemment tout en criant de douleur en serrant les bras sur elle, s'écroulant sur les genoux, tant la douleur avait été...fulgurante.

Et inattendue aussi, d'où le cri ! Le tout rapidement suivi d'un bruit sourd, Baynar qui s'écroulait sur le sol, coupé dans son élan alors qu'il allait bondir vers l'elfe, une longue entaille en diagonale d'une épaule jusqu'à une patte arrière, tout le long de son ventre, gémissant, bien que de colère.

En attendant, Tsukimeru était parvenu à vaincre un second sous-fifre. C'était vraiment de redoutables adversaires !

Le souffle coupé, Wanaël essaya de se reprendre rapidement, mais ce n'était pas facile. Elle ressentait la douleur de son ami. Elle ressentait sa blessure. Elle était douloureuse, et assez profonde. Elle eut du mal à ne pas retenir ses larmes. Pour lui. Elle ne voulait pas le perdre ! Ni lui ni les autres !
Et elle, qu'avait-elle ? A peine quelques égratignures de rien du tout ! Mais Baynar...était vraiment blessé. Elle entendit dire d'un air satisfait, pendant qu'elle se traînait, pâle comme si elle avait reçu la même blessure physique, vers l'animal :


- L'amour est une faiblesse...et se lier avec un Familier l'est aussi. La preuve...il m'a suffit d'un coup pour t'avoir aussi ! Si tu étais une ennemie, je t'aurais déjà tuée avant même que tu n'atteignes le sol, tu n'aurais même pas eu le temps de souffrir pour un autre...

Elle tourna brusquement la tête vers lui, le regard chargé de colère, constatant qu'il avait ramassé sa seconde lame.

Tandis qu'elle entendit mentalement Baynar essayer de la rassurer. Lui demandant de ne pas s'inquiéter. Qu'il avait eu de la chance. Que ses points vitaux n'avaient pas été touchés.


- Tue-le et tu me perds aussi. Hors, ce n'est pas ce que tu veux. Contrairement à ce que tu prétends, tu ne peux pas me l'arracher.

- Un Maître peut survivre à la mort de son Familier...et non l'inverse !

Ce genre de phrase, ne faisait décidément que lui confirmer la terrible vérité qu'elle avait découverte à huit ans, une vérité qu'elle n'aurait jamais du découvrir : un parent qui n'hésiterait pas à lui infliger autant de blessure, qui n'hésiterait même pas à la pousser au désespoir pour la récupérer en éliminant tous ses proches, non, ça ne pouvait pas être son père. Elle ne pouvait pas le considérer comme tel. Ce n'était pas possible. Elle avait pu en voir, des parents, dans sa vie, et même si ça lui avait toujours fait étrange, elle avait pu vaguement se faire une idée de ce que c'était, des parents. Et elle, elle n'en avait pas. Elle n'en avait jamais eu. Elle avait grandi seule. Apprenant sur le tas, même les choses les plus élémentaires comme savoir marcher, parler, et simplement vivre en société. Sans repères. Un parent, ça l'aurait aidée. ça l'aurait soutenue. Guidée sur le bon chemin. ça ne lui aurait jamais souhaité autant de malheur, ça ne lui aurait jamais imposé toutes ces blessures et manigances.
Avait-elle au moins UNE FOIS entendu un "Je t'aime" de sa part ? Jamais...comment avait-elle pu l'aimer avant de découvrir toute la vérité ? Comment avait-elle pu l'apprécier, se référer à lui autrefois ? Et ce malgré les "punitions" qu'il lui infligeait soi-disant parce qu'elle avait une attitude de faible. Mais QUEL enfant en BAS-ÂGE n'aurait pas pleuré devant l'incompréhension, en se voyant repoussé par la seule personne aimée, et à qui on avait simplement voulu témoigner de l'affection en lui disant "je t'aime, papa" ?

Bon, sûr qu'après, elle avait compris, pas idiote, elle n'avait plus jamais versé une seule larme devant lui, même quand elle était minuscule. Mais ça l'avait marquée, surtout qu'il n'avait jamais fait simplement que la repousser !

Quel parent interdisait à son enfant de ressentir de la peur ?

D'où le fait que, lorsqu'elle avait tout découvert à huit ans, horrifiée, elle avait forcément décrété qu'il n'était plus son père. Que c'était désormais un étranger pour elle. Ce qui lui en avait valu d'autre, de punitions horribles, mais bon.

Donc non. Une personne qui jugeait nécessaire de la faire souffrir pour la retrouver ne pouvait PAS être son père.

Par derrière, elle voyait Elensar prêt. Elle fit attention toutefois à ne pas le regarder, afin de ne pas donner des doutes à Lorën. Même s'il y avait fort à parier qu'il ferait en sorte d'esquiver le sort, il n'était pas du genre à se laisser avoir de la sorte après tout, il avait d'excellents réflexes !

Elle se saisit vivement de son arme, toujours sur le sol, pour la pointer devant son ennemi, debout devant elle, menaçant :


- Ne t'approche pas ! Ne t'approche plus JAMAIS de moi !

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mer 25 Déc - 23:05

Le reste de l'échange ne se passa pas si bien que ça. Même si Wanaël et Baynar se défendirent très bien pendant un moment, ce ne fut pas le cas jusqu'à ce qu'il y ai une ouverture pour lui. Le tigre finit par se faire fortement blesser, ce qui toucha indirectement Wanaël, mais ce qui donna aussi le moyen à Elensar de frapper pour le coup.
Et heureusement quelque part, car sans ça, ça pourrait très mal finir.
L'Elfe noir ne semblait pas s'occuper du tout de lui, pour autant, il ne devait pas l'avoir oublié non plus ! Tsukimeru semblait être encore aux prises avec le dernier des trois hommes restant.
Ce qui voulait dire qu'il avait tout le loisir de viser. Mais il n'avait pas non plus intérêt à se louper !

Wanaël tentait toutefois d'attirer toute l'intention sur elle.
De là où il était, il ne pouvait pas dire si Baynar pourrai s'en sortir ou pas, donc autant faire vite.
Profitant que son ennemi soit encore à distance suffisance, il libéra son sort. Sans rien dire, juste après les dernières paroles de celle qu'il aimait. Mais il ne se contenta pas de concentrer sa magie en un seul point, dans le cas où ce sale type esquiverai !
Donc, ce furent plusieurs éclairs qui frappèrent aléatoirement, mais brutalement, le sol, à une vitesse si incroyable qu'il était impossible de prédire leur chute.

Bien sûr, l'un d'eux avait frappé pile à l'endroit où était l'homme, en premier, dans le cas où s'il esquivait, il serait surprit par les autres éclairs.
C'était l'un des sorts les plus redoutables et les plus puissant qu'Elensar maitrisait, et encore, cette puissance était amplifiée par la réserve magique de l'île !
Autant dire que l'ennemi avait peut de chance d'en réchapper. Y survivre, peut-être, il était fort après tout. Mais sans séquelles ou grand affaiblissement... Pas si sûr !

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Mer 25 Déc - 23:50

A peine eut-elle été en train de crier qu'un bruit assourdissant se fit entendre, faisant un peu trembler la terre sous eux.

Comprenant qu'il s'agissait d'un sortilège, et surtout qu'il allait un peu de partout, Wanaël n'osa pas bouger, enfin, aussi parce qu'elle voulait rester auprès de Baynar pour le défendre un maximum, tout comme lui l'aurait fait pour elle, faisant très vite disparaître sa double-lame afin de ne pas attirer les éclairs sur eux, tout en se penchant sur l'animal vivement en lui enlaçant le cou, protégeant ses yeux et les siens. Et comme tous deux avaient l'ouïe très sensible, comme tout elfe et un bon nombre d'animal, elle se plaqua dans la foulée ses mains sur ses oreilles, tout en plaquant celles de Baynar avec un bras. Elle ne pouvait pas faire grand chose de plus, là, de toute façon ! Si elle avait le malheur de bouger, elle se prendrait un éclair de point fouet !

Mais surtout, vu que ces éclairs partaient très au hasard, Luya aussi, avait réagi très vite, souhaitant jusqu'au plus profond d'elle-même la protection de ses amis, les entourant donc chacun d'un bouclier lumineux certes, mais surtout protecteur.

Ce qui sépara du coup l'elfe noir de Tsukimeru et d'elle-même, tandis qu'elle gémissait un peu, comme si elle se prenait des coups de poings dans les tempes. Les éclairs d'Elensar frappaient ses boucliers protecteurs, alors forcément, ça ne faisait pas rien, quand même !
Mais décidément, Luya n'utilisait pas réellement la magie comme n'importe quelle mage...elle ne se contentait pas d'une simple invocation. Comme tout à l'heure en arrivant, elle souhaitait la chose, elle la désirait ardemment, d'une manière sincère, sereine, à tel point qu'elle voulait vraiment que ça en devienne réel. C'était donc sa foi, véritable, qui lui donnait ce genre de puissance, bien que ça restait toujours défensif et protecteur. Cela revenait toujours à la même chose : Luya souhaitait le bonheur de son entourage. Oh, bien sûr qu'elle était loin d'être la seule à souhaiter le bien des autres, mais il y avait deux manières : la classique que tout le monde avait, et celle qui provenait vraiment du plus profond de l'âme, du coeur, de la foi. Et ça, c'était ce dont disposait Luya naturellement.

Bah, après tout, qui ça étonnait, finalement ? Elle était connue pour sa sincérité et bonté à toute épreuve ! Et ce sans hypocrisie ou fausse modestie, au contraire...bien sûr qu'elle avait ses défauts ! Elle était maladroite, avait souvent un complexe d'infériorité, avait tendance à s'énerver (bien que rarement) quand elle trouvait quelque chose d'injuste, et était bornée ! Personne n'était parfait !

Tsukimeru tenta du coup de surveiller leur adversaire, à l'intérieur du dôme de lumière sous lequel il était avec Luya, restant très près d'elle, l'épée à la main, afin qu'elle ne puisse pas être touchée par un mauvais coup. Tout en se faisant plutôt admiratif. Lui, il était incapable d'invoquer plus d'un bouclier magique à la fois ! Et se rendait compte que oui, peut-être avait-il sous-estimé l'ange pendant un long moment, tant il s'évertuait à la protéger, tout comme bien d'autres dans l'école, dont Riku. Enfin, ça ne changeait pas ! Quand Tsukimeru voulait protéger une personne, il avait tendance à faire de la surprotection...ce qui n'était pas forcément bon non-plus !

Lorën échappa facilement au premier éclair, toutefois, il n'avait pas prévu qu'il y en aurait d'autres. Alors oui, les éviter était difficile. Très difficile, même. Alors il s'en prit un de plein fouet, surtout que les éclairs étaient irrémédiablement attirés par le métal de ses armes, il s'en prit donc peu après son collègue.

Aucun cri ne s'entendit. De toute façon, c'était tellement assourdissant avec les éclairs que bon...

Après donc un moment qui paru interminable, le calme revint enfin. Luya cessa d'employer sa magie, et tomba à genoux, son front perlé de sueur, à cause des "coups" qu'elle avait pris à cause des éclairs contre sa magie. Elle n'était pas taillée pour le combat, après tout, et puis, les impacts avaient été puissants !

Tsukimeru se pencha vers elle, afin de la soutenir, une fois qu'elle serait prête, laissant Elensar s'occuper de Wanaël. De toute façon, celui-ci voulait régler ses comptes avec elle. Pour ça, il n'avait pas à intervenir.

Leurs adversaires ? Plus rien. Seulement des traces noires, à cause de l'impact, mais plus aucun signe d'eux.

Wanaël se redressa un peu, libérant Baynar, bien que ne détachant pas ses yeux de lui, inquiète.
Elle ne savait pas non-plus comment réagir envers Elensar. Elle se disait qu'il devait lui en vouloir beaucoup. Qu'elle l'avait trop blessé, cette fois. Qu'il lui dirait que ça ne pouvait pas continuer entre eux. Bref, plein de doutes...
Elle ne voulait pas regarder le spectacle. De toute façon, elle se disait qu'elle n'aurait de toute façon pas porté le coup final. Simplement parce que si elle l'avait fait, elle serait alors "comme eux". Ce qu'elle ne voulait pas à la base. Alors autant ne pas suivre leurs chemins.

Bien sûr qu'elle n'était pas triste. Ces gens, elle désirait qu'ils disparaissent, et leur horrible culture avec. De toute façon, elle n'était pas aimée, alors pourquoi devrait-elle les regretter ? Tout ce qu'elle regrettait, c'était de ne pas avoir eu la chance de pouvoir évoluer "comme" tout le monde. Dans une vie normale, et plus équilibrée mentalement. Qui lui auraient appris l'amour et la patience, ainsi que tout ce qu'il fallait pour bien démarrer dans la vie.
Elle regrettait juste toutes ces choses dont elle avait ressenti le manque.

Alors elle attendait, comme une sentence prête à tomber. Elle en avait assez de tout ça.

Luya finit par rassurer Tsukimeru quant à son état, tout en se relevant, et allant sans hésiter vers Wanaël et Baynar, devant lequel elle se laissa tomber sur les genoux tout en retirant son manteau de voyage, expliquant gentiment :


- Je ne sais pas soigner, mais je pense que je peux contenir la plaie au moins le temps de l'emmener là où il pourra être soigné !

Elle n'était pas idiote. Elle sentait très bien la tension qu'il y avait entre Elensar et elle. Mais faire une tête d'enterrement n'était pas ce qui les aiderait, au contraire. Et puis, oui, cette histoire, ils devaient la régler entre eux. Wanaël viendrait se confier à elle quand elle le voudrait. Elle connaissait son amie par coeur à ce niveau. Et l'elfe savait que Luya serait toujours là.
Alors comme toujours, Luya ignorait ses propres à-coups, car elle se sentait tout de même encore un peu assommée par les impacts d'Elensar ! Mais il y avait plus grave. Alors elle passait aisément au-dessus. En restant toujours de bonne humeur, le plus possible du moins. ça avait toujours aidé ceux qui l'entouraient et qui étaient tristes à venir la rejoindre sur cette voie ! Donc non, elle était LOIN d'être inconsciente ou autre !

Puis bon, quelque part, si elle avait été enseignante puis Directrice, c'était que quelque part, elle en avait quand même pas mal dans la tête, derrière les apparences et le genre qu'elle se donnait...pour ça qu'on la sous-estimait quasiment TOUT le temps, d'ailleurs !

Déployant son manteau, elle le passa derrière la bête, pour ensuite prudemment passer ses mains sous son corps par devant, essayant de ne pas aggraver sa plaie ni de lui faire mal, afin de récupérer le vêtement par en-dessous, pour ainsi le passer sous l'animal.

Cela fait, elle posa ses mains sur le ventre de l'animal, frissonnant un peu au contact chaud de son sang. Elle détestait ce genre de contact. Elle ne supportait pas. Mais elle devait passer au-dessus, c'était comme ça. Pour mieux y parvenir, elle ferma les yeux, essayant de se calmer, de s'apaiser elle-même tout d'abord, afin de ne pas se retrouver mal à ce contact et à cette vue qu'elle n'était pas du genre à bien supporter de regarder.

Puis ses mains s'illuminèrent. La plaie ne se referma pas, comme elle l'avait dit, elle était bien incapable de guérir, cela nécessitait des connaissances solides qu'elle ne possédait pas. Même en utilisant la magie. Non, pour soigner Baynar, il fallait des gens qui avaient l'habitude de soigner tout type d'animaux. Donc soit les écuries d'Ernelzya, soit le ranch Céleste.
Un halo lumineux se mit donc à briller sur toute la plaie de l'animal, et le sang s'arrêta de couler. C'était tout ce qu'elle pouvait faire ! Puis, au cas où, elle referma son manteau autour du corps de l'animal, en nouant le tout avec les manches afin d'improviser une sorte d'énorme "pansement", toujours dans le but de stopper l'écoulement du sang si jamais son sortilège ne tenait plus. Elle allait essayer de le faire tenir le plus possible en tout cas ! Mais son manteau seul n'aurait pas suffit pour ça !

Du coup, vu que c'était l'hiver, elle frissonna un peu quand une légère brise la toucha, mais elle ne sen plaignit pas. Elle assumait très bien ce qu'elle faisait, avec ce qu'elle avait sous la main ! Elle n'aurait pas eu son manteau de voyage, elle n'aurait même PAS hésité à déchirer sa robe pour improviser !

Certes riche et noble, mais Luya n'était pas du genre à en faire des tonnes sur ce genre de chose...loin de là ! Oui, elle aimait bien s'habiller, c'était vrai. Oui, elle aimait se sentir jolie, porter des choses qui lui plaisaient. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle allait criser pour le moindre accro ! Surtout qu'elle donnait sans compter à côté, donc bon !

D'ailleurs, n'aimant décidément pas la vue du sang, elle n'hésita pas à plonger ses paumes dans la couche de neige sous elle, frissonnant de plus belle à cause du froid. Mais au moins, quand elle retira ses paumes rougies par la température glaciale de la neige, il n'y avait plus de sang.

Elle se releva ensuite simplement, tâchant de rester souriante et agréable :


- Voilà ! Tsuki', tu es suffisamment fort pour pouvoir le porter jusqu'à l'école, non ? Nous allons prendre de l'avance ! Vous nous rejoindrez plus tard, d'accord ?

Elle sentit bien évidemment que Wanaël aurait voulu lui dire là "non, reste, je t'en prie", mais Luya se disait que non, il fallait vraiment qu'ils en parlent entre eux. D'où ce prétexte qu'elle avait sorti !
D'ailleurs, elle se disait qu'en tant qu'amie, elle devait un jour prendre le temps de mieux connaître Elensar...afin de pouvoir mieux le comprendre lui aussi. Après tout, il était l'homme qui avait su rendre heureuse sa meilleure amie d'enfance ! Amie qu'elle avait toujours aidé et soutenu, tout comme Wanaël l'avait soutenue dans les moments difficiles. Même si les circonstances avaient toujours fait que c'était Luya qui jouait ce rôle de soutien plus souvent que les autres ! Alors autant le connaître, non ?

Le démon confirma. Ces gens avaient toujours une force physique impressionnante, pouvant porter facilement jusqu'à plein de fois leurs poids. Puis bon, là, personne ne pouvait faire autrement...Baynar serait incapable de marcher jusqu'à l'école même avec toute la volonté du monde ! Parce que lui, ce n'était PAS un démon, mais au contraire, un animal ! Certes tout en muscle, mais un animal quand même !

Seulement, comme ça, ça ne serait franchement pas facile, et pas très pratique. Alors le démon se transforma, redevenant un grand loup à la fourrure argentée, parsemée de quelques marques dorées. Et les démons "animaliers" ayant une taille qui faisait toujours le double de l'animal d'origine...il faisait donc là facile la taille de Baynar, si ne n'était un peu plus !
Il passa donc sous l'animal afin de le placer sur son dos, avant de commencer à s'éloigner, tandis que Luya balançait aux deux autres :


- Nous attendrons votre retour !

Et le tout dit certes avec le sourire et tout, mais...surtout d'une manière qui ne tolérait aucune contradiction, aussi ! Luya était du genre à savoir ce qu'elle voulait ! Et quand elle voulait, valait mieux ne pas y déroger !

Le tout avec un petit signe de la main, avant de rattraper Tsukimeru en accélérant le pas pour pouvoir le rejoindre.

Et en la sentant s'éloigner, Wanaël se disait que décidément, c'était un comble que Luya n'ait pas trouvé depuis tout ce temps quelqu'un pour l'aimer, lui donner quelque part aussi tout ce soutien qu'elle donnait sans limite, qui pourrait un jour lui faire quitter ce rôle d'épaule et qu'elle en ait un, véritable, sur lequel se reposer réellement de temps en temps pour lâcher un peu la pression. Ou alors, c'était vraiment que les gens ne voyaient pas qui elle était réellement derrière ses airs de princesse, sans parvenir à dépasser ce genre qu'elle se donnait !
Alors qu'elle, elle avait trouvé quelqu'un. Qui ne la voudrait sûrement plus, avec ce qu'elle le faisait souffrir sans le vouloir, alors qu'elle faisait des efforts ! Elle était décidément convaincue qu'elle ne méritait pas Elensar...ni quiconque d'autre, d'ailleurs.

Cela ne fit que renforcer la tristesse qu'elle ressentait depuis la veille. Elle l'aimait, cet homme, bon sang !

Elle ne sut quoi dire. Ses yeux restaient fixés sur la neige rougie par Baynar. ça aussi, ça lui était difficile.

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 11:07

Bon... Ok. Sa magie lui avait pour le coup un touuuut petit peu échappée... A la base, les éclairs auraient dû se concentrer sur les ennemis uniquement. Mais cela faisait des millénaires qu'il n'avait plus utilisé un sort aussi puissant. En plus, il avait aussi cette colère de regagner sa fierté face à cet homme. Il y avait donc mit la même puissance que d'habitude, sur Mythra. Sauf que voilà, ma magie étant plus importante ici, le sort avait prit une toute autre intensité, et frappait VRAIMENT au hasard, et plus trop là où l'Elfe posait son regard.
Il eu toutefois assez de contrôle pour ne pas que les impacts soient trop nombreux au niveau des boucliers qu'avait réussit à faire Luya. Bon, si elle n'avait pas été là, il aurait pu utilisé un autre sort moins puissant pour protéger ses alliés en contrant lui même ses propres éclairs. Contre sort qu'il avait tout intérêt à connaitre quand on voyait les dégâts de sa magie !

Mais voyant que les autres arrivaient à se protégé, il utilisa plutôt son énergie pour tenter de toucher l'ennemi au mieux. Ce qui fonctionna, et ce qui fut... Radical.
Un spectacle aussi beau qu'effrayant. Pas qu'il aimait vraiment tuer. Juste qu'il était parfois préférable de faire disparaitre certaines personnalités, car elles pourraient semer le trouble à nouveau.
Alors oui, quelque part, il eut une certaine satisfaction en voyant cette Elfe Noir se tordre sous la foudre, avant de disparaitre.
Car lui n'avait pas peur de regarder la mort en face non plus. Preuve aussi qu'il assumait très bien ce genre d'acte, c'était pour lui comme un respect pour son ennemi. Curieuse façon de voir, mais qui datait d'une autre époque où la guerre avait été omniprésente. Donc rapport avec la mort plutôt différent d'aujourd'hui.

Du coup, cela se termina bien vite.
Il se sentait un peu essoufflé, mais... Pas tant que ça. L'afflux magique de l'île était vraiment important, et n'y étant pas habitué, cela faisait qu'il récupérait bien vite, en plus d'avoir à utiliser moins de force pour plus de puissance. C'était assez étrange, mais ce n'était pas plus mal non plus ! Surtout avec la situation qui venait de se produire ! Si prochaine il y avait, il saurait cette fois mieux comment utiliser cet avantage sans perdre le contrôle.
Il resta un peu à l'écart quand on s'occupa de Baynar. Malgré ses puissants boucliers, Luya ne semblait pas non plus trop affaiblie Pourtant, ça avait été rude. Cette fille avait quand même un sacré pouvoir !
Il ne se permit d'intervenir que lorsqu'elle frissonna un peu, détachant sa cape pour la lui mettre sur les épaules. Lui n'en avait pas besoin, les températures extrêmes, il connaissait.


"Désolé, j'en ai fait un peu trop avec ce sort... Alors prenez-là pour rentrer c'est la moindre des choses."

Fit-il quand même avec un petit sourire gêné envers l'Ange. Parce que là, ouai, il les avait quand même mit en danger !
Concernant Baynar, il aurait aussi pu soigner la plaie sauf que... Qu'il manquaient un peu de matériel ici ! Après tout, il était éleveur, et les blessures chez les Griffons étaient monnaie courante ! Mais là, ils n'avaient pas de bandages, et pas non plus de plantes médicinales poussant dans le coin... Donc il ne pouvait vraiment rien faire.
Tsukimeru prit ensuite sa forme démoniaque pour transporter le tigre, et les deux partirent, les laissant en plan avec Wanaël. L'heure de la discussion.
Sauf que bon, il lui avait déjà dit tout ce qu'il ressentait juste avant l'affrontement, finalement !
Et il n'avait rien de plus à vraiment ajouté pour la peine... Alors il se mit à réfléchir un peu à ce qu'il pourrait lui dire pendant que les autres s'éloignaient, attendant qu'ils disparaissent.


"Il s'en sortira. Cette blessure est plus impressionnante que méchante. Et puis... Tout est fini maintenant, non ?"

Fit-il alors avec un ton plus léger, reprenant peu à peu sa façon d'être habituelle : plus détendu et souriant. Même si ne sachant pas trop ce que souhaitait Wanaël, il ne tenta pas trop d'approche.

"Comment tu te sens ?"

S'enquit-il tout de même, tout en la regardant comme d'habitude.

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 12:11

Luya avait simplement offert un air rassurant à Elensar quand il était venu lui prêter sa cape, en lui envoyant simplement un :

- Merci pour tout !

En espérant le rassurer lui aussi. Elle voyait bien qu'il était gêné, alors autant lui montrer qu'elle n'en faisait rien, qu'il lui en fallait bien plus que ça pour la vexer ou la mettre dans une quelconque colère !

Autant le dire, oui, décidément, rares étaient les gens comme elle qui parvenaient à garder le "sourire" malgré-tout histoire d'encourager tout le monde, même dans les moments les plus difficiles ! Parce que bon, non, tout ce qu'elle voyait là l'attristait, ça la touchait, fallait pas croire ! Mais il était très rare de la voir mal. Une des rares fois où on avait vu Luya pleurer, ce fut à la mort de son père, de vieillesse. Mais en reste...elle parvenait toujours à garder la tête haute en général !

Elle prit donc de l'avance avec Tsukimeru et Baynar. De toute façon, valait mieux emmener l'animal le plus tôt possible entre les mains de quelqu'un qui saurait le soigner. Il serait idiot de le laisser souffrir inutilement en perdant du temps !

Du côté de Wanaël, c'était le silence. Elle ne savait plus quoi penser. Etait-elle vraiment libérée, cette fois ? Elle en doutait...après tout, elle avait vécu dans cette douce illusion pendant une bonne centaine d'années...comprenant que Lorën avait déjà du chercher à l'atteindre bien avant, juste qu'en réalité, il n'avait jamais pu...à cause d'Ernelzya. Car dans AUCUNE maison, on ne pouvait s'y infiltrer physiquement ou magiquement sans son consentement. Alors forcément, Ernelzya avait bloqué cette intrusion spirituelle en ses murs, comme l'aurait fait n'importe quelle maison.

Quand on disait qu'ici, il ne valait mieux SURTOUT PAS affronter des maisons ! Même une ridicule cabane ! Parce que, que ça soit de la cabane au château, chaque maison avait les mêmes pouvoirs à la base. Elles ne pouvaient certes ni se déplacer, ni vivre sans Maître, mais à côté, elles avaient des pouvoirs tout de même non-négligeables une fois qu'on savait ce qu'elles pouvaient réellement être capables de faire ! D'apparence, leurs pouvoirs paraissaient toujours pas très utiles, superficiels. Alors qu'en réalité, pas du tout !

Elle s'en rendait compte là. Des gens comme ceux-là, il y en avait d'autres, toujours cachés, toujours prêts à frapper dans l'ombre. Mais surtout, ce qui la dérangeait, c'était le fait de s'être battue...pour rien. Avait-elle sacrifié toute son enfance pour...rien ? Elle estimait qu'elle avait beaucoup payé pour pouvoir se libérer d'eux ! Son enfance, son manque de confiance envers les autres, sa méfiance, tout...pourquoi ça ne s'en était pas arrêté là ? Après cet acte horrible qu'elle avait été obligée de faire, pour les outrer suffisamment pour qu'ils la laissent enfin tranquille et la renie ? ça n'avait pas du durer plus de quelques années, finalement...

Peut-être qu'il y avait eu autre chose. Peut-être l'avaient-ils vraiment oubliée. Mais qu'il y avait eu quelqu'un derrière qui tirait les ficelles, et qui avait un tout autre but...elle n'en savait rien, disons juste qu'elle avait déjà vu ce genre de cas, d'où l'hypothèse. Toutefois, sans être capable de deviner quoi et pourquoi. Ni son rapport à elle là-dedans. Elle n'était qu'une simple personne, dans le fond !

Une personne qui avait mis longtemps à se chercher, d'ailleurs...

Puis Elensar, qui parla. Qui tenta de rassurer à propos de Baynar. Elle espérait vraiment que ça soit ça. Elle était beaucoup trop liée à lui pour supporter de le perdre ! Et même sans ça...il en avait fait, des choses, pour elle, durant tout ce temps qu'ils avaient évolué ensemble ! Oh, bien sûr, il n'était pas sans défauts, loin de là, parce que bon, au début, faire comprendre à un animal sauvage que certaines choses se se faisaient pas dans la vie civilisée...un peu difficile parfois ! Parce que bon, à 15 ans, combien de fois avait-elle retrouvé ses affaires à moitié mangées, ses affaires parfois saccagées, et surtout, combien de fois avait-elle du lui dire d'attendre avant d'attaquer directement un étudiant qui la provoquait et se moquait d'elle...ou de s'attaquer carrément aux elfes noirs lors des jours de débat pour sa garde. Le cauchemar.
Au début, fallait pas croire, elle avait eu du mal à le contenir, lui faire comprendre que ça ne résolvait pas tout. Mais que rien ne l'empêchait toutefois de la protéger s'il le souhaitait, mais qu'il avait seulement, au pire, besoin de faire peur, et pas d'envoyer carrément un coup de griffe qui aurait arraché un membre de quelqu'un facilement !
Tout en lui faisant aussi comprendre qu'elle ne risquait rien pendant les cours, car forcément, il n'était pas admis dans les salles de classe, tout de même ! Mais il voulait tellement la protéger que bon...

Enfin ! ça leur avait constitué leurs meilleurs souvenirs, mine de rien. Cette phase où ils apprenaient à se connaître, puis à coordonner leurs gestes, à se comprendre, pour tout. Et même pour ce fameux combat qu'elle avait cru final autrefois...il avait été là. Alors non, vraiment, elle perdrait quelque chose, là !

Oh, bien sûr qu'après, récemment, il y avait eu cette petite histoire de jalousie avec Elensar, car craignant qu'il ne se mette entre eux et finisse par les séparer avec le temps. Ce qui ne s'était finalement pas fait. Chacun s'était accepté l'un et l'autre.

Elle ne sut quoi répondre avec ce qu'Elensar ajouta. Elle ne savait plus quoi penser. Il avait d'abord réagi avec indifférence, pour ensuite venir la voir et lui faire tout ce joli discours ? Peut-être était-il sincère, sûrement, même. Mais pour combien de temps ? Elle ne savait pas. Parce que si ça faisait comme au château où elle avait eu du mal à lui faire comprendre ce en quoi il était allé "trop loin" avec elle...elle ne préférait pas !

Elle finit donc par se relever, finissant par lui demander, faisant de son mieux pour ne pas faillir devant lui, même si cela se trahissait par le ton sombre de sa voix :


- Je ne me souviens pas d'un seul jour, depuis que nous nous sommes rencontrés, d'avoir considéré tes paroles avec indifférence. Malgré les apparences. Quand tu étais blessé, et mal, la première chose que j'ai faite, c'était d'aller te soutenir. Quand tu as eu l'air troublé et mal quand j'ai fait l'erreur de te demander de me raconter ton passé...je ne me souviens pas de t'avoir considéré avec indifférence. En te faisant signifier que ton attitude était exagérée. Je t'ai simplement dit que je serais là le jour où tu pourras surmonter ça. Pour toi. Quand tu en aurais besoin. Et là...je me fais manipuler, on me pousse à un geste que je ne désirais pas du tout envers toi, on me menace de tout m'arracher...et toi...toi, tout ce que tu trouves à dire, c'est que "c'est tout" ? Faut-il que le danger devienne réel pour que tu te rendes compte que tu tiens à moi au point de venir à mon secours ?

Parce que non, elle croyait en sa sincérité, là. Tout ce qu'il lui avait dit ne lui avait pas été indifférent. Mais tout de même ! Elle cherchait à comprendre...tout en lui confiant ses impressions.

- Et malgré-ça, je suis partie pour tenter de te protéger. Comme les autres. Comme une imbécile amoureuse. Malgré le fait que tu m'avais convaincue à ce moment-là que je ne pouvais pas compter sur toi...que je devais me débrouiller seule, avec tout ce que tu m'avais promis comme quoi tu SERAIS là dans ce genre de cas...j'ai quand même fait ça dans le but de te protéger. Même pour un sens à priori unique. Alors en effet, dans cette histoire, le plus idiot des deux, c'est moi dans l'affaire. Parce que je m'évertue quand même à vouloir protéger quelqu'un qui m'a blessée. Mais est-ce qu'au moins, tu t'es réellement rendu compte de ça ?

Elle ne niait pas qu'elle n'avait pas de tords. Elle lui disait que décidément, malgré-tout, elle l'aimait, beaucoup. Mais elle cherchait aussi à comprendre la situation, tout en lui expliquant ce qui l'avait poussée à agir de cette façon-là. De toute façon, elle n'était pas du genre à craindre le danger pour elle-même. Pour ça qu'elle y avait foncé, d'ailleurs. Même si elle aurait voulu y foncer...avec lui.

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 14:27

Elle s'expliqua à ton tour. Mais visiblement, elle n'avait toujours pas entendu, ou pas comprit ce qu'il tentait de lui dire depuis le départ. Il répondit calmement, mais à nouveau très sérieusement. Il voyait ses tords, mais en même temps, il voulait qu'elle comprenne une chose, juste une. Ce qu'il lui avait déjà dit plus tôt.

"J'étais là, Wanaël. J'ai peut-être agis maladroitement pour toi. Mais intelligemment par rapport à ce que voulait cet homme. Mon erreur ici à sûrement été de croire que tu n'étais pas autant sous son emprise. Que tu comprendrais la manœuvre. Je n'ai pas su voir la gravité de la situation. Mais ta réaction, d'y aller soit-disant pour me protéger moi et les autres était stupide. Toute seule, tu n'aurai pas réussi. Et ça, il serait temps que tu l'admette une bonne fois pour toute si tu ne veux plus être manipulée ! Il y a des ennemis que nous ne pouvons battre qu'avec nos amis ! Luya en est le parfait exemple. Aujourd'hui, pour toi, elle a montré sa force. C'est parce qu'elle était avec nous qu'elle a pu utiliser une telle magie. Seule, même en pensant à nous, en voulant nous protéger, elle aurait été tuée. Tu étais si inquiète en comprenant qu'il en avait encore après toi. Si inquiète envers nous de nous ramener des problèmes. Précisément ce que ce type voulait. Que lui donne plus d'importance à lui, qu'à nous, qu'à ce qu'on en pensait vraiment. C'est en ça que l'indifférence à son propos est une très bonne arme. Indifférente, il ne t'aurai pas atteinte. Il ne t'aurai pas éloignée de nous, pour t'isoler, et mieux te reprendre. Les manipulateurs ont les beaux mots et savent toucher où ça fait mal. Les amis sont là pour faire oublier ce genre de personne. L'ignorance passe par l'indifférence, et les bons moments que nous vivons ensembles, plutôt qu'à se morfondre sur des menaces. Ignorer une personne qui tiens à avoir un contrôle sur toi est la pire des ripostes, surtout lorsque nous sommes unis. Ta force est aussi ta faiblesse Wanaël. Ne crois pas que parce que tu sais te battre, que tu t'en sortira toute seule, et que ton devoir est de foncer pour protéger les autres. J'en connais une qui a fait la même erreur que toi dans le passé. Ça lui a été fatal."

Bon, les conditions n'avaient pas été mêmes, ça avait été encore plus difficiles ce voir venir cette traitrise là. Mais aujourd'hui, ils faisaient face à une personne bien classée en tant qu'ennemi. Pour ça qu'il lui en avait voulu de s'être montrée têtue au lieu de simplement l'écouter et comprendre les choses, malgré les mots qu'elle avait mal prit. Car ils étaient ensembles. Et que par logique, il était bien le premier qu'elle aurait dû écouter avant cet homme qui lui, était vraiment indifférent sur ce qu'elle pouvait devenir... A par pour son intérêt personnel. Oui, il en avait voulu à ce caractère qu'elle avait eu à ce moment là, à son manque de jugeote. Et pourtant, il ne pouvait pas la blâmer entièrement à cause de cette emprise. Alors vraiment, il espérait que la prochaine fois, elle se rendrait compte de la manipulation, et qu'elle resterai fidèle à ses amis, mêmes s'ils n'avaient pas toujours les mots justes. Parce que...

"En dehors des mots qui sont dits Wanaël, il y a la pensée. Les Manipulateurs ont de très jolis mots, mais des pensées malsaines. Tes amis, eux, ont tellement envie de bien faire, qu'ils ne savent pas toujours comment l'exprimer, et se montrent maladroits... Pourtant, jamais il ne te veulent de mal... Mais c'est, dirait-on, notre nature qui fait qu'on prend mal la moindre erreur des gens qui nous sont chers, au profit de ceux qui veulent nous atteindre d'une mauvaise manière..."

Et ça, ça pouvait se vérifier dans les deux cas. Aussi bien celui qu'ils venaient de vivre, que ce que lui avait vécu dans le passé. Car dans leurs "amis", il y en avait bien une qui ne faisait jamais d'erreurs... Alors forcément, elle était comme une valeur sûre... Et pourtant...
Il avisa deux souches d'arbres un peu plus loin, invitant alors la jeune femme à venir s'asseoir sur l'une d'elle, prenant lui même place sur le second.


"Il y a très longtemps, un groupe d'amis voulait mettre fin à une guerre. Parmi eux, une princesse encore un peu nunuche, et pas aussi éveillée et maline qu'aujourd'hui. Elle avait foie en la paix, et au bonheur qu'elle apporterai aux gens de part sa volonté. Et puis, elle savait se battre, c'était une excellente magicienne. Après tout, depuis toujours, la Famille Royale bénéficie du Pouvoir de Mythra. Il y avait aussi une très jeune enfant, qui avait à peine passé la dizaine. Elle ne faisait que rire, remonter le moral de tout le monde, et malgré son jeune âge, on lui accordait une confiance aveugle, car elle était, disait-elle, un esprit, qui prônait les mêmes valeurs que la princesse. Et il était vrai que son savoir était immense pour son âge. Toutes deux devinrent de grandes amies. Plus les jours passaient, et plus la guerre faisait rage. La princesse était affaiblie car blessée au cours d'une précédente bataille, mais l'Esprit mettait un point d'honneur à veiller sur cette amie chère. Seulement... Malgré les bons soins de cette petite, son état ne s'améliorait pas. Le seul du groupe issu de la gente paysanne commença à avoir des doutes sur cette enfant, de part toutes ces belles paroles, ses actes, et en fit part à la communauté, et à la princesse. Mais il eut du mal à expliquer le pourquoi de ses doutes, et finit par s'emporter. A cause de ça, personne ne voulu le croire, on le prit pour un jaloux, et ses mots furent rapportés à l'Esprit. Elle ne s'énerva pas, et tenta même d'apaiser ce garçon, lui faire redonner confiance en elle. Même la princesse commençait à bien se remettre de ses blessures à la suite de cet échange. Pour autant, l'homme restait méfiant. Et puis un jour, la guerre atteignit son paroxysme. Le groupe se préparait pour l'assaut final qui aurait lieu le lendemain. Seulement, les vivres étaient manquantes. La petite fille donna alors pour mission au garçon paysan d'aller chasser, car il excellait dans cette voie. Il voulu emmener la princesse avec lui, ayant un mauvais pressentiment. Mais cette dernière refusa, ne comprenant pas l'inquiétude de celui qui était aussi devenu son amant. Elle préféra rester avec les autres et se reposer pour le lendemain. Tout en étant confiante en ses capacités en cas de problèmes. La communauté comptait beaucoup sur ses pouvoirs après tout. Alors le jeune homme parti seul, la boule au ventre. La chasse fut très rapide, car il sentait qu'il devait rentrer au plus vite au campement. A son retour, il trouva tous ses compagnons inconscients. Drogués. Mais la gamine et la princesse n'étaient plus là. Il comprit très vite, mais n'avait aucune piste. Celui qui lui vint en aide fut un puissant Démon, qui partageait ses doutes, et qui avait finit par s'éloigner du groupe pour ne plus voir l'enfant, qui aurait pu convaincre la princesse de sceller ses pouvoirs. Le Démon et la Princesse avaient un pacte, et l'enfant le craignait plus que tout. Se faisant absent, la jeune fille avait alors cru qu'il ne reviendrait jamais, et avait finit par l'oublier. Le Démon guida le jeune homme au lieu où étaient les deux amies, qui discutaient dans les ruines d'un vieux temple. Mais il fut trop tard. Au moment où la princesse se retourna pour demander à son amant ce qu'il faisait là, une lame lui transperça le cœur par derrière. La personne qui tenait cette lame n'était autre que l'enfant. Et quand la princesse tomba à terre dans son propre sang sous les yeux de son compagnon, la gamine riait, avant de prendre sa véritable apparence. Celle d'une femme Ange adulte qui voulait avoir le contrôle sur le monde entier, comme avant, et qui comptait faire passer la princesse pour une traitresse. L'ironie a voulu à ce moment là que l'Ange soit le Démon, et le Démon le sauveur, car il avait guidé le jeune homme où il fallait. Mais le temps avait été trop court..."

Il n'avait employé aucun nom exprès, mais il était certain que Wanaël connaissait tous les personnages de cette histoire. Il le lui avait raconté très brièvement lorsqu'il lui avait expliqué en quoi Falhën n'était pas le plus mauvais de tous dans l'histoire. Quand au Démon cité, il se baladait librement dans le l’École depuis qu'il y avait été ramené, bien que sous sa forme scellée. La jeune femme devait le connaître aussi, car à cause de sa puissance, il n'avait pas dû être accepté comme ça, sans réunion à l'avance ! Parce que laisser une telle "bête" au milieu d'un tas d'élèves hein...
Bref, elle devait avoir fait tous les liens sans trop de difficultés. Et puis, elle connaissait la suite pour le coup.


"Bref, je ne veux plus revivre ça, et voir ces erreurs se reproduire... Pour résumer, on accorde difficilement le droit à l'erreur à ceux que l'on estime, alors que c'est là qu'elles seront le plus courantes, peu importe l'origine de ces gens... Anges, Démons, Elfes... Si une personne ne commet jamais d'erreurs envers une autre, ou a toujours un discours mielleux et maitrisé... C'est là qu'il faut se méfier... Et c'est encore plus valable quand cette personne est déjà classée en tant qu'ennemi. C'est tout ce que je veux que tu comprennes, pour que par la suite, tu ne te mette plus dans ce genre de danger... Que je sois à tes côtés ou pas. Mais... Ce n'est pas à moi d'en décider."

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 14:56

Elle se sentait décidément très mal. Oui, elle voulait rester aussi honnête que lui, sans jamais lui mentir et lui cacher quoi que ce soit. Mais elle avait toujours cette impression de lui faire du mal, malgré les fois où elle l'avait protégé et aidé. Elle se disait qu'elle n'était décidément pas douée. Parce qu'elle n'avait jamais appris. Pourtant, elle était sûre de ce qu'elle éprouvait envers lui.

Il lui expliqua son point de vue. Elle ne le coupa pas. Lui expliquant finalement que ça avait été un malentendu. Et que, dans l'affolement, non, elle avait agit sans réfléchir, ressentant les choses très vivement, encore plus que d'habitude.

Puis elle fut surprise par sa dernière remarque comparative. Qu'elle comprit directement de qui il parlait. Elle s'en sentit encore plus mal : d'après ses dires, elle lui avait infligé sans le vouloir quelque chose qui l'avait déjà blessé dans le passé, et durement. En aucun cas, réellement, elle n'avait voulu ouvrir une telle blessure en lui.

Ce qui ne fit que confirmer ce pourquoi elle se sentait aussi mal : n'était-elle bonne qu'à faire souffrir son entourage malgré-elle ? Lorën l'avait-elle rendue incapable d'aimer en dépit de tout ? Elle voyait ça comme une malédiction...une des pires. Elle aimait Elensar, elle faisait toujours au mieux pour lui, et voilà qu'au final, elle ne cessait pas de le faire souffrir, même en cherchant à le sauver, comme cette fois au Cap Coloré où elle n'avait pas hésité à se jeter sur lui pour le protéger. Là aussi, il le lui avait dit, il n'avait pas pleinement apprécié...

Cette pensée lui fit mal. De constater qu'elle aimait sincèrement une personne, mais qu'au final, elle ne faisait que le faire souffrir en l'aimant. Cette pensée lui était...très difficile à encaisser. Si bien que doucement, elle porta les mains à son visage, sentant ses yeux s'humidifier sans qu'elle puisse les retenir, cette fois, bien que restant silencieuse.

Puis elle le sentit approcher, pour l'emmener ailleurs. Elle s'assit, mais continua à lui tourner un peu le dos, refusant qu'il la voit dans cet état, s'appuyant les coudes sur les genoux.

La voix d'Elensar revint. Elle fut toutefois surprise. Elle ne l'obligeait en rien ! Elle lui avait juste expliqué ce qu'elle avait ressenti, tout en lui rappelant quelques exemples, mais sans l'obliger à tout lui dire ! Loin de là !

Mais il le fit. Au début, elle ne comprit pas pourquoi maintenant. Pourquoi maintenant alors qu'elle n'était pas en mesure de consoler qui que ce soit. Même si elle tint parole. Elle l'écouta, sans le couper.

Et devina sans mal les personnages principaux. Elle se vit donc aisément Elensar et Ange, mais surtout Elensar. Dans une histoire où c'était lui, le personnage principal. Et non l'Esprit de Mythra, comme c'était toujours le cas. Devinant peu à peu tout ce qu'il avait pu ressentir, éprouver.

Et à la fin...elle eut du mal. Elle se redressa un peu, retirant les mains de son visage humide.


- Je voulais juste te sauver...pas te blesser. Et encore moins réveiller une ancienne blessure. Mais à croire que je ne suis bonne qu'à ça. Qu'à faire mal. Même quand j'aime quelqu'un et que je veux donner. Alors non, ce n'est pas à moi d'en décider. Je te fais souffrir...plus que de te rendre heureux. Malgré-moi. Je ne te mérite pas.

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 17:08

Il voyait bien qu'elle était mal, mais son but n'était pas de l'enfoncer. Juste quelque part de la faire réagir, qu'elle ne refasse pas la même erreur la prochaine fois. Qu'elle ne soit plus influençable à ce point. Il ne la blâmait pas non plus. Disons que c'était à prendre comme un conseil. Et si ses expériences du passé pouvaient servir, alors il était plutôt content de les mettre sur table. Parce que justement, il voulait le bien-être de Wanaël avant tout ! Et si ça pouvait lui éviter une mort du genre stupide juste à cause de sa fierté ou de la confiance qu'elle avait en elle alors que ça ne marchait pas toujours...
Au moins, comme on disait, faire l'erreur une fois servait de leçon. Après tout, Elensar aussi n'était pas parti tout seul dans la forêt ! Il était allé cherché les autres, conscient que seul également, ça pourrait ne pas marcher. Bon, vu la puissance qu'avait eu sa magie, si, il aurait pu sortir Wanaël de là par ses propres moyens. Mais il ne le savait pas encore. Et puis vu comment elle était partie, ouai... Voir d'autres de ses amis venir n'était pas une mauvaises chose non plus !


"As-tu donc écouté ce que je viens de te dire ? C'est normal de faire des erreurs quand on aime une personne. Et même si j'ai été déçu de perdre contre cet homme là-dessus... Ce n'est pas moi qui partirai pour ce genre de chose. Car la fois où l'on m'a tourné le dos sans me croire..."

C'était précisément ce qu'il venait de raconter.
Alors non, il n'était pas du genre à partir pour ça. Lui, s'il partait, s'était s'il se rendait compte que les personnalités n'étaient au final pas compatibles au bout de plusieurs essais. Mais partir pour une erreur, aussi bien de sa part à lui que la sienne à elle... Non.
Après, Wanaël avait son caractère. Et si vraiment il ne réagissait pas de la bonne façon avec elle dans sa façon d'être, et que ça la blessait vraiment de trop, oui, il pouvait comprendre qu'elle décide de partir, pour peut-être trouver quelqu'un d'autre qui agirait vraiment comme elle en avait besoin.
Après tout, il n'y avait pas qu'une seule méthode pour un problème...


"Et je n'ai pas dis que je souffrais. Mes comptes ont été réglés à partir du moment où mes éclairs ont touchés ces hommes. Pour le reste, prend mes mots comme des conseils. Car l'expérience est faite pour être partagée, et ainsi avancer. Peut-être que je n'ai pas la méthode qui te conviens. Pour ça, je veux bien m'excuser de mes maladresses puisqu'elles te touchent particulièrement. Mais je ne m'excuserai pas d'avoir des mots un peu durs pour toi si, dans le futur, ils te sauvent la vie."

Il voyait bien qu'elle pleurait et était mal. Mais s'il se montrait toujours un peu distant, ce n'était pas par désir d'éloignement, mais vraiment pour qu'elle comprenne que ce coup là, elle avait vraiment joué avec sa vie... Et ce n'était pas en fermant les yeux là-dessus que ça lui rendrait service.
Pour le reste, il était honnête. Il ne souffrait pas vraiment de la situation puisque tout s'était bien terminé.


"En ce qui nous concerne, si je ne voulais plus être avec toi, je ne serais pas là actuellement. Très franchement, nos disputes, ça me passe au dessus, et ça ne m'empêche pas de garder le même désir à ton égard, et de vouloir continuer ma vie à tes côtés, en m'adaptant petit à petit à ta façon d'être. Ce ne sont pas nos prises de tête qui changeront grand chose, c'est normal d'en avoir. Mais ne compte pas sur moi pour me montrer tendre si jamais je te vois risquer ta vie bêtement à nouveau."

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 17:35

Elle ne se tolérait que très peu d'erreurs. Du coup, oui, dès qu'elle en faisait elle-même envers Elensar, elle se disait qu'un jour, oui, il finirait par l'abandonner. ça lui paraissait tellement logique ! Pourquoi rester avec une personne comme elle ? Parce que oui, elle se demandait toujours comment est-ce qu'on pouvait l'apprécier, alors qu'à la base, elle se montrait plutôt distante avec les gens...pas forcément mauvaise, mais distante. Il lui fallait toujours un peu de temps avant de dévoiler ses bons côtés. Donc oui, qu'Elensar ne fasse que revenir, tout comme elle revenait vers lui, du moins le voulait, ça lui faisait très bizarre !

Elle le laissa parler, dire ce qu'il avait envie de dire. Mais il y avait une chose...une question...qu'elle lui avait déjà posée par le passé, mais là, après tout ce qu'il venait de lui dire, cette question avait un autre sens, plus ou moins :


- Tu devais beaucoup aimer Ange...si elle est morte dans cette vie que tu me racontes...tu as donc fini sans elle, seulement avec tes amis. Dans cette vie, tu as cherché à la retrouver. Ce que je comprends tout à fait. Mais pourquoi n'as-tu pas cherché à la retrouver réellement ? Tu l'aimais, non ? Elle était la femme de ta vie...tu as remué ciel et terre pour la retrouver une première fois, même si ça s'est mal terminé. Et là que tu as eue une seconde chance...pourquoi n'es-tu pas allé de nouveau la chercher ? Je suis certaine qu'elle ne t'a jamais oubliée...vous auriez pu vivre ensemble. Pourquoi ne pas en avoir profité ? Vous auriez pu être heureux à nouveau...

Aucune jalousie ni reproche dans son ton. Elle ne connaissait pas tout, parce que bon, cette histoire s'était déroulée il y a très longtemps sur Mythra, Ernelzya était encore inconnue pour eux...et vice versa. Vrai qu'elle-même se disait que, si elle avait ainsi été séparée avant de pouvoir profiter de son amour, elle aurait tout fait pour le reconquérir, le retrouver, si elle avait eu une seconde chance.

Et s'il redoutait qu'elle prenne "mal" cette histoire parce qu'il y avait une autre femme, elle espérait au moins lui faire comprendre que non, cette histoire, elle l'acceptait pleinement, se montrant compréhensive. Disons qu'elle lui sous-entendait qu'elle aurait parfaitement compris s'il avait cherché à revenir vers Ange plutôt que de la choisir elle. Elle ne l'aurait pas contrecarré. Elle aurait respecté, simplement, et aurait laissé le temps l'aider à passer au-dessus de ça.

A ce niveau, elle lui avait juste signifié qu'elle n'était pas Ange, et qu'il devait donc juste éviter de la voir à travers elle. De l'aimer à travers elle. Parce que c'était dangereux, et que ça les détruirait, simplement. Elle ne lui demandait pas d'oublier Ange. Juste de faire attention à ne pas s'attendre à la voir, la retrouver et l'aimer à travers elle. Car forcément, ça ne fonctionnerait pas. Et parfois, on avait tendance à faire ça malgré-soi...car il risquait d'être très déçu, pour la peine, et elle aussi !


- Je ne voulais vraiment pas te blesser...et encore moins rouvrir cette blessure en toi. Je me sens horrible envers toi. Pour moi...ouvrir ce genre de blessure est quelque chose d'impardonnable...et je te l'ai fait...et un "excuse-moi" ne suffira pas à réparer ça. Les paroles, c'est...trop facile...hors, je ne suis pas comme ça...même si je ne sais pas comment réparer mon erreur. Mais si je ne le fais pas, je vais la payer. Et je redoute toujours ce prix, chaque fois que nous sommes dans ce genre de situation.

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 18:28

Il fut plutôt surprit par les paroles qu'elle eut ensuite. Avait-elle oublié qu'il y avait une suite à cette histoire ? Que c'était après cette mort qu'Ange était revenue en tant que réel Esprit de Mythra, révélant alors la supercherie de l'autre femme ?

"Euh... Nous avons finit notre vie ensembles Wanaël. A l'époque, je ne savais pas qu'Ange reviendrait dans les heures suivantes, mais sous une forme totalement... Différente. Magiquement parlant. C'est cette légende qui est dans tous vos livres, et elle est loin d'être fausse. Juste que je viens de donner les faits à travers mon regard. Pour le reste, je te l'ai déjà dis. J'ai vécu presque tout ce qui était possible avec elle. Je n'aurai jamais dû renaître non plus quelque part. Elle a une autre vie. Et... Ça ne m'intéresse plus. Je préfère voir de nouvelles choses que de tenter de reconquérir ce que j'ai déjà possédé, et que je connais donc par cœur."

Bref, oui il était surprit qu'elle voit les choses ainsi, parce que si Ange était toujours là aujourd'hui, ça voulait bien dire qu'il l'avait retrouvée ensuite non ?
Bon, peut-être qu'elle n'avait pas l'esprit très clair après tout ce qui venait d'arriver, mais ça, il lui en avait déjà parlé, et il n'avait pas changé sa façon de voir les choses depuis.


"Je te le répète. Tu ne m'as pas blessé, et je ne suis pas mal actuellement. Arrête d'être aussi dure avec toi même, mais surtout, surtout, d'interpréter à ta façon les pensées des gens sans voir celles qu'ils t'expriment, et qui sont véritables. Ou ça te perdras un jour, comme tu le crains. Mais ça, ça ne dépend que de toi. Je serai toujours là, mais si tu te voile la face en voyant seulement ton imagination avant la réalité que je tente de te montrer, alors tu ne pourras t'en prendre qu'à toi même si ça tourne mal."

Parce que bon, il avait beau lui répéter encore et encore, elle revenait toujours à la charge en se culpabilisant toujours avec un tas de prétexte... Alors c'était un peu pesant à la longue. Il voulait bien faire des efforts et se montrer présent, mais viendrait un temps où si elle continuait, il finirait par baisser les bras. Lui aussi avait ses limites. Faire des efforts, ok, mais à deux dans ce cas.

"Si tu ne veux pas que ce genre de chose recommence, alors promet-moi simplement de faire confiance en tes proches, en arrêtant de croire de mauvaises choses de leur part dès que ça ne va pas forcément dans le même sens que le tien..."

Après tout ce n'était pas lui qui était parti lors de leurs disputes. Ni lui qui avait perdu son calme. Non, il l'avait toujours pardonnée, prit du recul, et revenu vers elle. Et ça, si elle s'en rendait compte, alors elle devait aussi agir en conséquence, et donc moins brutalement, à commencer par être moins sévère envers elle-même...
Il n'y avait rien à réparer les concernant, de son point de vue en tout cas. Juste cette promesse à tenir. Et puis, l'erreur qu'elle avait faite là, car c'en était une, elle la payait déjà avec la blessure de Baynar. C'était suffisant non ?


"Aller, rentrons. Ça ira mieux après quelques heures de repos."

Fit-il en se relevant avant de lui tendre une main, retrouvant son sourire.
Après tout, Wanaël était encore jeune dans le fond. Très jeune même, pour une Elfe. Donc elle manquait fatalement d'expérience sur certaines choses... Pour ça qu'il avait espoir que ça change petit à petit, et qu'elle se créé moins d'ennui à l'avenir à cause de son caractère !
Pas que lui était tout blanc non plus, mais en général, il n'était pas non plus du genre à empirer les choses... Pas intentionnellement du moins, et pas au point de se mettre en danger.

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
avatar

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Jeu 26 Déc - 19:11

Dure avec elle-même ? Elle ne savait pas trop quoi en penser. Tout ce qu'elle savait, c'était que l'exemple dont elle avait bénéficié pour se construire, c'était violence et sang en abondance. Pour elle, les hommes, ça avait toujours été des brutes épaisses. Donc pour survivre, logique d'enfant, elle en était devenue une aussi, pour se protéger.

Jusqu'au jour où on lui a dit que ce n'était pas bien. Que tous les cas ne justifiaient pas autant de violence. Qu'autant de violence comme ça, pour tout et n'importe quoi, ce n'était pas normal. Alors elle s'était modérée. Elle avait essayé de prendre divers exemples dans l'école, sans pouvoir réussir à vraiment les appliquer, ni savoir si ces exemples étaient bien ou pas.
Elle s'était élevée seule. Sans base. Et donc encore moins avec des bases solides...devenant donc pas mal une autodidacte. Donc oui, elle avait toujours essayé de chercher les limites du bien et du mal. Oui, elle était souvent devenue très exigeante envers elle-même, dans l'espoir de devenir quelqu'un de bien. Dès qu'elle commettait une erreur, bien sûr qu'elle s'en voulait, plus que la normale. Elle ne se le tolérait pas. Elle ne s'acceptait pas. Au final, bien malgré-elle sans s'en rendre trop compte, comme elle avait été élevée, au final : le genre d'éducation où elle n'avait droit à aucune erreur, aucune bavure, aucun mot en trop, rien. Ou elle devait être d'une telle façon pour bien se faire voir, et ainsi éviter les coups ou les mauvais traitements.
Ainsi, d'une manière très naturelle, elle ne se tolérait elle-même aucune erreur, même la plus petite. Parce qu'elle avait toujours culpabilisé d'en faire. Logique, puisque vu le niveau de tolérance des elfes noirs, faire une erreur signifiait coup ou mauvais traitement au bout ! Donc quelque chose de pas bien, à ne pas faire.
Une tolérance 0 qu'elle s'était toujours appliquée à elle-même bien malgré-elle, tant elle avait été habituée à se construire de cette façon-là.

Et qui du coup, oui, avait tendance à se répercuter sur les autres. Sûrement pour ça que lorsqu'Elensar faisait des erreurs, elle avait du mal à gérer. Sur le coup, elle avait beaucoup de mal à s'en rendre compte tant c'était inscrit en elle !

Et que, du coup, oui, à force de faire erreur sur erreur elle-même, elle redoutait qu'Elensar finisse effectivement par l'abandonner.


- Ce...ce n'est pas mon imaginaire, Elensar...c'est la façon dont j'ai été modelée. Et dont apparemment, je ne suis jamais parvenue à m'en défaire, comme je le pensais...

Vu ce qu'il lui disait...qui lui faisait se rendre compte. Mais c'était décidément difficile ! C'était comme lui dire "on ne marche plus de cette manière aujourd'hui, quand on marche, on fait comme ceci" alors qu'elle avait appris par exemple à marcher en mettant un pied devant l'autre ! C'était...aussi naturel que ça. Elle voyait bien qu'elle avait du mal à contrôler ça, et oui, ça l'attristait. Surtout après autant d'effort qu'elle avait tenté !

Avec le recul, oui, elle se trouvait effrayante et inquiétante. Pas étonnant que les gens aient eu peur d'elle pendant un moment quand elle était étudiante !

Seule Luya l'avait toujours approchée sans hésitation. Elle avait été l'une des seules personnes à être passé au-delà, à avoir su voir le bon qu'il y avait en elle. Cette fille était capable de voir le bon chez beaucoup de personnes...et si ces personnes étaient uniquement mauvaises, elle était capable de les rendre bonnes...et ça, peu de personnes étaient ainsi !


- J'ai vraiment l'impression d'être dans un monde à part...à la frontière de celui-ci et du monde où je voudrais être, et où j'ai toujours cru être. C'est comme si je n'en comprenais toujours pas les coutumes...que ce qui y était normal ne l'était pas pour moi. Que je dois encore tout recommencer, alors que je pensais avoir fait du chemin jusque-là. Je ne me vois pourtant pas monstrueuse, mais ce monde me voit comme tel. C'est...plutôt difficile à vivre. Je ne supporte plus l'isolement depuis longtemps. C'est le genre d'isolement qui te fait douter de ton existence. Si je suis à ma place, si j'ai le droit d'être là. J'ai tellement peur que tu me lâches, toi aussi, un jour...

Elle le lui avait déjà dit. A quel point cela l'anéantirait. Elle ignorait s'il pouvait comprendre ce qu'elle ressentait là. Quelque part, elle était effrayée par tant d'écart de façon d'être. Comme si elle était une erreur de la nature, qu'elle n'était effectivement pas à sa place, car pas aux normes.

- J'ai peur de te promettre ça. Et si je ne parvenais pas à tenir cette promesse ? Je n'ai qu'une seule parole...et je préfère faire des promesses que je suis sûre de pouvoir tenir. Car si je ne parviens pas à la tenir...tu seras déçu. Et probablement que tu en auras assez de sans cesse revenir avec cette impression que je ne fais aucun pas envers toi. Puis tu lâcheras...

Bien sûr qu'elle tenterait de lutter contre elle-même. Mais ça serait très difficile de contrer ce réflexe ! Elle ne voulait vraiment pas le décevoir...une promesse, c'était sacré, pour elle, tout de même !

Par la suite, elle suivit son invitation à se relever, acquiesçant juste légèrement. La journée avait été longue.


- Je peux juste te dire que je suis sincèrement désolée de t'avoir fait du mal...et surtout d'avoir ravivé une vieille blessure.

¤____________________________________________¤

Thème - Thème 2 - [size=10]Thème 3
Couleur : #663399[/size]

Facebook - Suivez en détail l'avancement du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
avatar

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   Ven 27 Déc - 10:59

"Je comprends, mais si tu veux changer, aller dans cet autre monde comme tu dis, tu n'as pas le choix. Tu ne réussiras pas non plus du jour au lendemain. Mais tu es encore jeune, tu as beaucoup de temps devant toi, suffisamment pour changer de personnalité encore trois ou quatre fois si tu le désire. Si tu le veux vraiment, tu y arriveras. Il faut juste donner le meilleur de toi même, et ne pas oublier que tu n'es plus seule."

C'était le plus important. La volonté, et les amis. Peut importe si elle avait du mal. Tant qu'elle faisait des efforts et restait proche des personnes en qui elle avait confiance, il n'y avait aucune raison que ça ne marche pas à la longue.

"Et je te lâcherai pas tant que je verrai tes efforts. Et je pense que l'inverse est valable aussi."

Après tout, elle pouvait très bien le quitter si lui non plus ne s'adaptait pas un minimum non ?
Lui aussi faisait des erreurs avec elle, et n'était parfois pas sur la même longueur d'onde, ce qui était normal, vu qu'ils apprenaient encore à se connaître !
Mais bon, après, il prenait en compte et tentait de faire avec, tout simplement. Ce n'était que comme ça qu'ils pouvaient avancer. Lui n'était plus Roi par exemple, donc forcément, il devait encore changer de mode de vie. Tout comme il n'était plus avec Ange non plus, entre autre.


"Aller, n'en parlons plus, je pense que le message est pas. Maintenant, y'a plus qu'à pour le futur."

Profitant du coup qu'il la tenait par la main, il l'entraîna donc vers le chemin du retour.

[RP Terminé]

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vieil ennemi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un vieil ennemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un vieil ennemi - Camille Saint-Clair
» le vieil indien
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» [Ennemi] Galaad
» Comment réagir face à l'ennemi [Pv Nuage de Vigne ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes d'Ernelzya :: . :: Choisissez votre Destination... :: Ernelzya :: Forêt Noire :: Entre les Arbres-