AccueilCalendrierFAQSiteRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Entre dans mon univers, découvre-moi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 14:04

Wanaël guida Elensar dans les sous-sols, qui étaient un peu labyrinthiques.

Et ce jusqu'à parvenir aux escaliers menant au rez-de-chaussée, à présent blindée de monde et de passage vu que la Rentrée avait commencée depuis quelques semaines.

Le hall ne se différenciait pas vraiment des châteaux classiques. Disons que les lieux "communs" ne changeaient pas tellement, c'était seulement dans les pièces personnelles qu'on pénétrait dans des univers différents.

Mais ça, pour l'instant, Wanaël se garda bien d'en informer Elensar. Elle voulait le lui faire découvrir.

Le hall était donc en conséquence immense, très haut. Un grand escalier central s'y élevait, donnant accès à 7 paliers différents, dont le nombre d'escaliers différait selon l'étage où il menait. Un long tapis rouge ornait le centre de ces couloirs et escaliers, qui étaient finement travaillées dans ses moindres détails.

Comme beaucoup de femmes, Ernelzya aimait bien se sentir jolie et plaisante. Alors elle habillait ses espaces communs ainsi, elle aimait les détails, l'abondance, mais sans narguer non-plus, au contraire. Elle parvenait donc à trouver ce juste milieu, à allier le côté somptueux, mais aussi accueillant et chaleureux. Toutefois, étant une maison, elle voulait tout de même se faire voir, qu'on la remarque, qu'elle ne passe pas inaperçue, qu'elle soit anodine. Parce qu'elle avait sa petite fierté fallait dire ! Elle n'était pas humanoïde ou animale, après tout, elle ne pouvait donc pas se mettre de jolies parures et de maquillage. Alors elle jouait sur des décors somptueux, parce qu'elle était un château, et qu'elle voulait impressionner.

Décor qu'elle changeait selon les événements et fêtes occasionnelles, n'hésitant pas à changer le ton et les couleurs. Si elle offrait des univers personnalisés à chacun dans les pièces dites personnelles, l'esprit se réservait ses couloirs pour elle. Il n'était donc parfois pas étonnant de voir de temps en temps ses décorations murales bouger et changer de place de temps en temps.

Pour les Ernelzyens, voir donc voler parfois un tableau ou des fresques se modifier sous leurs yeux était quelque chose de très banal, auquel ils ne faisaient plus attention tant c'était quelque chose de normal.

En arrivant là, une statue qui était là s'inclina élégamment sur son socle pour les saluer, bien que restant silencieuse, tandis qu'ils pénétraient dans le rez-de chaussée plein de gens et de brouhaha vu tous les passages qu'il y avait, entre les élèves qui allaient à leurs différents cours, ou allaient simplement prendre leurs pauses, de même que pour les différents membres du personnel qui passaient.

Ici, 4 portes, autour de l'escalier principal. D'un côté, les cuisines et la Salle des 5, de l'autre, la porte menant aux sous-sols et la Grande Salle.

Wanaël se tourna vers Elensar, souriante, lui envoyant :


- Bienvenue à Ernelzya !

Bon, la prochaine fois, elle le ferait passer par la grande porte principale, qui était en face des escaliers. Mais elle avait voulu lui montrer le concept plus bas, comment est-ce qu'ils avaient transformé leurs sous-sols. Sous-sols qui contenaient les réserves, que ça soit de la nourriture, du matériel de tout type, comme des fournitures, armes, vêtements, trésorerie et bien d'autres, bien triés par catégorie, et ce qui aurait pu normalement être des cachots dans un château digne de ce nom, qui étaient en fait le lieu où ils accueillaient animaux et créatures en tout genre. Aucun barreaux, aucun lien, rien, juste quelques murs et des pièces ouvertes aménagées.

Mais bon, pour Elensar, quelques pièces ne seraient pas les plus intéressantes à voir, pour ça qu'elle n'était pas allée aux différentes Réserves, dont les accès étaient limitées à certaines personnes. Les seuls étudiants qui pouvaient bénéficier d'accès étaient les préfets, en gros, les représentants des élèves, et encore, ils n'avaient l'accès qu'aux fournitures en général, le reste, c'était plutôt réservé à tout ce qui était administratif et la gestion de toute cette immense investiture.

Si Ernelzya semblait immense et un peu déjantée parfois, l'esprit était tout de même assez organisée. Tout ce qui était fournitures de toute nature, elle leur avait donc réservé une pièce chacune dans ses sous-sols, dont elle avait laissé la seconde partie pour la faune.
Chacun de ses étages avait aussi une fonctionnalité, et elle créait des salles à volonté selon ce qu'il fallait, mais chaque chose était à sa place. Et le reste, au rez-de-chaussée. Même ses tours de surveillance étaient bien faites. Une à chaque point cardinal et une centrale. Avec dedans, des univers créés spécialement pour permettre aux Gardiens de s'entraîner comme en vraie situation.

Même le coup de son nombre de marche effrayant sur certains paliers était calculé à vrai dire. Ernelzya était née il y a 500 ans après tout, donc quand cette guerre destructrice se terminait à peine. Elle avait donc réservé deux étages pour ses habitants quotidiens, et les avait mis le plus haut possible, au sixième et au septième, avec un nombre d'escaliers conséquent exprès pour décourager d'éventuels envahisseurs. Même si après, rien ne l'empêchait de faire soudainement disparaître ces escaliers ou les rallonger à l'infini, mais bon, parfois, rien que la vue suffisait pour dissuader.

Les cours devant être accessibles, elle avait réservé ses salles de cours, en n'importe quelle matière théorique, au premier. Le reste, elle avait organisé. Par exemple, pour tout contrôle ou examen, on avait besoin de silence, aussi, elle avait affecté cette fonction au 5ième étage, toujours plus tranquille, où tout le monde pouvait se concentrer.
Le quatrième était pour les entraînements, en combat ou en magie, tout ce qui était cours pratiques en fait.
Le deuxième et troisième, elle les avait laissé plus accessibles, car l'un se composant des bureaux, l'autre de tout ce qui était "autre", comme l'infirmerie, l'orphelinat, la bibliothèque et bien d'autres encore...

Bref, Ernelzya avait ce petit côté organisé derrière son côté joueur et caractériel.


- C'est l'heure du repas...viens, il faut vraiment que je te montre ça !

Elle ne pouvait pas ne pas lui montrer la Grande Salle. Ici, au rez-de-chaussée, c'était ce qui selon elle était le plus intéressant à montrer à des étrangers n'y connaissant rien à rien à cette vie qui leur paraissait étrange. Fallait pas croire, l'inverse était forcément vrai pour les Ernelzyens sur Mythra ou ailleurs, forcément !

Comme Wanaël l'avait si bien dit à Elensar, et si justement : "En venant chez vous, j'ai l'impression d'avoir traversé un miroir". Expérience enrichissante, oui, mais surprenante aussi. Parce que c'était un autre univers, où les valeurs de la vie n'étaient pas tout à fait pareilles, ni la manière de voir les choses, et encore moins la manière de les appréhender.

Elle emmena donc Elensar vers une grande double-porte, plus petite que celle de l'entrée principale toutefois.

Et là...non, pas une salle de réception comme on pouvait en voir sur Mythra.

Ils tombèrent plutôt...sur un extérieur. Un grand parc, verdoyant, s'étendant à perte de vue, très fleuri, avec un vrai ciel bleu, des arbres, des oiseaux, lucioles, papillons...une vision de rêve.
Bien que cet endroit était un peu chaotique aussi. Dans le sens où à certains endroits, des éléments ne semblaient pas appartenir à ce décor de rêve : en effet, de temps en temps, il y avait un sol de bois, avec un abris, avec une table et des chaises dessus, ciel ouvert, au milieu de cette plaine.

En fait, tout dépendait simplement des gens. Certains aimaient bien manger en "intérieur", alors ils demandaient un lieu "intérieur". Mais comme ici, c'était une salle commune, alors Ernelzya faisait en fonction de tout le monde. Du dehors pour les uns, des intérieurs pour les autres. Certains sobres en bois, d'autres richement décorés, tout dépendait de la demande.

Elensar pouvait d'ailleurs en voir apparaître et disparaître, selon ce que les gens demandaient sur le moment.

Wanaël n'était évidemment pas surprise, habituée, cela faisait partie de son quotidien. Voir donc même un lac ou une piscine apparaître comme par enchantement, voir une plage lointaine par là-bas, ça ne la choquait même pas.

Elle guetta la réaction d'Elensar, et surtout son expression. Chaque Mythran était perdu en voyant ce genre de chose, pourtant parfaitement banal ici. Et si, si, ils étaient en intérieur. Mais il était impossible d'y retrouver les murs, puisqu'ils disparaissaient. On pouvait faire des kilomètres et des kilomètres, on ne trouverait jamais la limite de la pièce. C'était vraiment un univers dans un autre. On savait qu'il y avait des limites, mais ces limites n'étaient pas palpables.

Quand il fallait faire des discours, notamment lors de la Rentrée, tout le monde se rassemblait au même point, évidemment, où Ernelzya faisait apparaître une estrade afin que tout le monde puisse voir. Estrade qui avait disparu depuis, évidemment. Enfin, sauf pour ceux qui avaient le délire de vouloir manger dessus. Ce n'était pas quelque chose de réservé hein !

Mais Wanaël avait encore d'autres surprises à faire voir à Elensar. Elle comptait bien le surprendre, malgré la surprise que pouvait lui procurer cette pièce sans en être une. Alors elle guetta attentivement sa réaction, ses expressions. Quelque part, elle était contente de lui montrer son univers à elle, tout comme lui, il lui avait montré le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 14:31

Ils allèrent enfin à l'intérieur du Château.... Bondé d'élèves. Bon, jusque là, rien d'anormal, et même le décors restait parfaitement cohérent. Pour le coup, car habitué des Châteaux quand même, Elensar était plus occupé à saluer les étudiants plutôt que regarder les meubles. L’architecture de ce genre d'endroit, c'était vite vu quand on connaissait !
Surtout que bon, elle l'entraîna autre part, informant que c'était l'heure de manger
Du coup, ils... Ressortirent ?
Bon, pourquoi pas après tout mais... Ça ne correspondait pas au parc vu quelques instant plus tôt. Et surtout, le jeune était persuadé qu'il y avait des murs à cet endroit précis.

Toute fois, il comprit bien vite la notion de "maison vivante", surtout que Wanaël lui en avait un peu parlé. Et il était du genre à retenir tous les détails. Ce qui lui mit la puce à l'oreille fut de voir des apparitions ici et là dont les étudiants semblaient s’accommoder avec habitude.


"Fichtre ! C'est pratique la magie chez vous !"

Fit-il aussi enjoué qu'un gosse. Elensar était en vérité assez difficile à surprendre. Il avait le don naturel de s'adapter et de comprendre très vite. Surtout que bon, ma magie, il connaissait très bien, vu qu'il en était un peu le fruit avec sa renaissance. Et le lien à ce niveau était déjà fait depuis que l'Esprit du Château était venu le saluer en personne.
Donc surprit... Pas plus que ça. Par contre, émerveillé par le concept, ça, oui !
Parce que bon, on parlait de maisons vivantes, mais le fait étant que dans le principe, cela restait un acte magique de très haut niveau. Et limite, ce qui le surprenait le plus, c'était les ressources magiques de l'île... Beaucoup plus importantes qu'à Mythra. Même à son époque, ou le niveau été plus élevé, il avait toujours été moindre que ce qu'il pouvait ressentir ici.

Pas surprenant du coup qu'Ange se soit posée à cette endroit. Il était bien placé pour savoir que moins il y avait de magie, et moins elle tenait le choc. Là... Même sa magie à lui devait être décuplée ! Et les mages devaient sûrement être redoutables...
Dans tous les cas, il fut comme un gamin... Qui prit aussitôt ses marques !
Il repéra un endroit libre dans toutes cette nature illusoire, et y emmena la jeune femme, demandant du coup à faire apparaitre une jolie table et des canapés confortable, s'inspirant de ce qu'il voyait un peu autours de lui.
... Bah quoi ?
Elle lui avait dit que c'était l'heure du repas, alors autant manger, et tester les lieux au passage ! Par contre... Il séchait sur un truc... Et vu que là aussi, Wanaël lui en avait un peu parlé...


"Et comment on se fait servir à manger ici ? Parce que voit bien qu'il n'y a ni cartes de menu, ni serveurs..."

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 14:43

Elle voulait avoir le plaisir de le surprendre, mais il ne lui fit pas ce plaisir. Toutefois, elle se consola sur le fait qu'il semblait toutefois apprécier. Disons que le fait de ne pas réussir à le surprendre la décevait dans le sens où elle se sentait stupide du coup, comme si elle le lassait de choses qu'il avait déjà pu voir.

Enfin, au pire, elle préférait ça que du faux-semblant. Même si bon...c'était quand même agréable de faire découvrir des choses à quelqu'un, surprendre, dire "moi aussi, je connais des choses que tu ne sais pas !".

Elle n'en fit rien, le laissant simplement faire, et découvrir, enfin, s'il découvrait vraiment.

Toutefois...vu qu'elle avait quand même l'impression d'échouer deux fois de suite, à la fois dans le parc et là...oui, elle devait admettre qu'elle se sentait un peu cassée, tout de même !

Alors en s'asseyant, quand il posa sa question, elle tenta de le faire mariner un peu.


- Oh, il n'y a pas de serveurs ici, regarde, nos cuisiniers sont là-bas, et j'en vois même un là-bas avec des élèves. C'est plus sympa qu'ils puissent en profiter en même temps que tout le monde, non ?

Bon, après, elle devait admettre que, même si pour elle, ça lui semblait banal, elle espérait qu'il ne devinerait vraiment pas le fonctionnement, qu'elle parvienne enfin à le surprendre réellement, ne serait-ce qu'un peu. Elle voulait savoir si du coup, sa prochaine tentative réussirait. Si soit elle aurait droit de nouveau à "ouais, bon, pas plus quoi" ou "je ne m'y attendais pas, c'est bizarre !", sentiment qu'elle avait eue elle-même sur Mythra. Pourquoi s'embêter à tenter de surprendre si au final, la personne devinait directement ?

Elle cherchait donc à savoir, en répondant exprès à côté, sans rien de plus pour l'instant. Parce que non, tout de même, ça ne ressemblait en RIEN à Mythra à ce niveau, pour elle, ce n'était pas comparable ! C'était deux mondes totalement différents, et elle avait limite l'impression que pour Elensar, c'était la même chose...et elle trouvait ça dommage quelque part, le tout avec ce sentiment de ne rien lui apporter de nouveau, et qui quelque part, la frustrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 15:27

Il pouvait la sentir un peu... Déçue. Sûrement parce que ce qu'elle lui montrait n'avait peut-être pas l'effet de surprise qu'elle espérait mais... Il avait toujours été comme ça. Perspicace. Et honnête aussi. Il n'allait pas feindre quelque chose qu'il ne ressentait pas. Après tout, fallait pas oublier qu'il avait un passé conséquent, beaucoup de connaissances, et une facilité déconcertante de relier les choses entre elles. C'était comme ça qu'il avait pu la percer au grand jour en un rien de temps (et la séduire au passage !). Et ben là, c'était un peu pareil. Pour lui, c'était tout simplement magique, pratique, amusant, mais pas si surprenant. Et puis il avait aussi été Roi à une période difficile. Ça lui avait demandé un sang froid exceptionnel, et des capacités d'analyse rapides. A son époque, se montrer impressionné pouvait être parfois dangereux, car on admettait un manque de savoir, et donc une faiblesse. Il avait dû apprendre à vite trouver les sources des différences, et s'en acclimater. Toutes ses habitudes, ils ne les avait pas perdues... Donc oui, il était de ceux qui avaient une longueur d'avance. Mais ça ne voulait pas dire qu'il n'était pas capable d'apprécier les chose. Juste qu'il trouvait encore plus impoli de jouer l'acteur. Sa franchise avait touchée la jeune femme non ? alors pourquoi lui mentirait-t-il ? Pour lui faire plaisir ? Prendre le risque qu'elle découvre qu'il jouait la comédie ? Douter sur le reste ? Bref, il y avait plus de risque à la jouer acteur que vrai.

"Je vois ça. En même temps, pour nourrir tout ce beau monde, ils doivent travailler d'arrache pied !"

Toutefois, elle ne lui répondit pas. Elle attendait qu'il devine ? Si c'était le cas, il n'avait qu'à tourner la tête, regarder comment faisaient les autres, et imiter... Ça aussi, ça faisait parti de ses habitudes d'ancien Roi. L'observation, pour toujours avoir un temps d'avance et voir les mauvaises choses arriver. Du coup...

"Écoute Wana... Je sens bien que tu es déçue, car je ne suis pas aussi surpris que tu ne l'espérais. Je n'aime pas jouer la comédie. Et si tu me mets au défi de deviner, sache que je sais déjà comment m'y prendre pour avoir ma petite idée. Mais je pense que cela te décevrai encore plus. Alors je préfère te demander, que tu me le montre de toi-même, plutôt que je prenne la liberté de le voir par les autres. Hum... Comment dire.... Je ne tiens pas à humilier qui que ce soit. Ange pourra même te le confirmer, vu que vous êtes amies. Et toi même, tu devrais comprendre. Nous avons tous eu un passé difficile. Qui impliquait un sens de l'observation, et surtout d'adaptation, le tout très rapidement, pour nous en sortir. Toi, tu devais faire face à un peuple barbare, et donc avoir des portes de secours en avance pour leur échapper. Ange et moi dirigions un Royaume en guerre. Notre vie, et celle du peuple Mythran, étaient sans cesse menacées, et nous devions avoir l’œil partout sur l'ennemi pour garder une avance et prendre les meilleurs décisions. Même si Ernelzya n'est pas une ennemie... J'ai gardé cette habitude de tout observer. Alors... Je ne tiens pas à te rendre triste. Il est vrai qu'il est assez difficile ce me surprendre avec ce genre de chose. Toutefois, ça ne m'empêche ni d'apprécier, ni d'en profiter. Je veux voir toutes ces choses qui font le charme de ton mode de vie. On en a un peu parlé, je sais donc à quoi m'attendre. Mais je veux le voir de mes propres yeux, et si possible, par ton biai, et non celui des autres."

Autant être franc, comme d'habitude. On le lâchait tout seul là-dedans, il s'en sortirai sûrement en un rien de temps, comparé aux élèves Mythrans, facilement repérables dans le lot, qui semblaient perdus au possible ! Même ça, il suffisait d'un regard à l'Elfe pour le voir, à cause de son expérience... Il ne faisait pas exprès. Il était juste formé à ce genre de chose, et en connaissait un rayon sur la magie. Et il était certain, par exemple, que le nouveau compagnon d'Ange était aussi de ce genre à ne pas se laisser surprendre très facilement... Même si lui, ce mode de vie semblait mieux lui coller de part son sérieux. Vrai qu'Elensar était plus ouvert, plus expressif, et ça pouvait se comprendre qu'on attende de lui certaines réactions. Et pourtant... Il était bien plus sérieux qu'il pouvait ne le paraître !

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 15:49

Il eut tout bon. Et quelque part, sans vouloir non-plus gâcher le moment, elle cherchait tout de même à faire en sorte qu'il s'en rende compte. Sauf qu'à ses paroles, qu'elle comprenait bien sûr, il ne comprit pas réellement le principal soucis. Alors elle se mit simplement à le lui préciser :

- Elensar, je comprends tout ceci, mais...mets-toi à ma place pendant quelques instants, tu veux. Imagine que tu aies pris du temps pour me choisir un cadeau. Tu prends de ton temps, tu lui en donnes, tu le prépares, tu fais tout pour tenter de me surprendre, parce que tu aimes faire plaisir, c'est un sentiment agréable de voir la personne sourire pour ce que tu donnes, il faut l'admettre. Ce jour arrive, tu m'offres le présent. Eh bien c'est comme si je l'appréciais, oui, mais que je te disais "Au fait, ce n'était pas la peine de l'emballer, parce que je savais déjà ce qu'il y avait" ou "C'est très gentil, mais je l'avais déjà". Alors que toi tu voulais surprendre, faire découvrir. Tu ne trouves pas ça un peu frustrant ?

Elle ne le disait pas méchamment, loin de là, mais tout à fait normalement. Elle ne savait pas si son exemple était le mieux, mais elle n'avait rien trouvé d'autre pour lui expliquer ce qu'elle ressentait un peu, là. Disons qu'une fois, ça passe, mais plusieurs fois de suite...

- Surtout qu'en plus, tu dis vouloir découvrir des choses différentes. Si tout ce que j'essaie de t'offrir ressemble à tout ce que tu as vécu...à quoi bon ? Tout ce que je vois, c'est que, même si toutes ces choses sont anodines, tu finiras simplement par t'en lasser, parce que tu en auras toujours vu beaucoup d'autres similaires auparavant. Quand tu m'as fait découvrir le Royaume Céleste...j'étais émerveillée. Parce que oui, c'est vraiment différent de tout ce que j'ai pu voir. Admet que ça te plaisait, ces réactions, non ? J'ai donc juste souhaité te rendre la pareille...mais là, je dois t'avouer que je doute de continuer, d'aller jusqu'au bout de ce que j'ai plus ou moins prévu de te montrer. Parce qu'au final, je ne te fais même pas voyager, ni voir autre chose que ce que tu connais déjà, que je vais donc au final t'ennuyer. Pour moi, quand un début démarre mal, la suite finira mal aussi. Voilà pourquoi j'en viens un peu à réfléchir si ça vaut la peine de te montrer le reste...

Et pas que l'école. Elle avait prévu de lui faire voir d'autres horizons. Mais là, du coup, elle hésitait un peu, oui...

- Comme toi, je préfère être honnête. Même si j'ai peur d'être honnête avec toi, parce que je crains de te blesser, alors que je voudrais seulement mettre les choses au point. C'est ce que je ressens, là, en plus du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 16:06

Il l'écouta attentivement, mais pour le coup, il voyait le problème... Autrement. Ce sont il lui fit tout de suite part.

"Oh, je comprends oui. Toutefois... Quelle est la raison de ma présence ici ? Simplement découvrir des choses ? Ou passer de bons moments avec toi ?"

Le tout avec ce sourire et ce regard assez perçant, qui poussait plutôt à la réflexion. Ce qu'il tentait de lui faire comprendre encore une fois, c'était que les réactions n'étaient pas les plus importantes. Il faisait parti de ces gens perspicaces qui ne s'étonnaient pas facilement. C'était comme ça. Ça n'avait pas toujours été le cas oui, mais bon, il avait un passé, des habitudes, et ça ne changerai pas. Il ne voulait pas non plus jouer les acteurs. Après tout, il avait connu Ange dans ce genre là, qui n'était pas du genre à se laisser facilement surprendre. Et parce qu'elle avait une condition spéciale, il comprenait parfaitement. Aussi, il n'avait jamais vraiment chercher à lui faire de surprise. Juste se créer de bons souvenirs avec elle à l'époque.

Là... Pareil. Ce qui l'intéressait, c'était certes satisfaire sa curiosité mais... En sa compagnie. Et ce qu'il voyait lui, c'était elle, avant tout. Pouvoir la lier à ces nouvelles choses, qu'elles soient surprenantes ou pas.
Peu importait si elle était étonnée ou indifférente. Rien n'empêchait de profiter des choses et de les partager.
D'ailleurs, à ce niveau, il lui prit les mains avant de continuer. Il l'aurait bien prise dans ses bras, mais dans cet endroit bondé d'élèves, il faisait office d'un peu plus de tenue.


"Ce je veux te dire, c'est que mon bonheur à moi, c'est d'être là, avec toi. Voir ces choses avec toi. Te voir toi avant toutes ces choses également. Pour moi, elles ne sont qu'un outil pour embellir mes souvenirs. Ce n'est pas ce Château et sa magie que je retiendrai en premier dans tout cela. Mais bien toi en premier plan, et cet environnement autour."

Il espérait qu'elle comprendrait la nuance.
Elle semblait accorder trop d'importance aux réactions, alors que lui misait tout sur leur présence mutuelle, leurs retrouvailles. Il était heureux qu'elle se donne ce mal, mais si c'était pour se sentir déçue, à quoi bon au final ?
Il lui avait déjà dit. De la vie, il avait vu beaucoup de choses. Et il ne pouvait pas revenir en arrière pour changer ça. Mais de leur amour, il n'en avait découvert qu'une infime partie. Voilà donc ce qui l'intéressait avant tout. Eux. Et le reste venait en bonus.

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 16:26

- Eh bien justement. Pour passer ces bons moments, on prévoit plus ou moins de choses, de surprises, et bien d'autres. Mais c'est comme si tu avais déjà tout vu.

tint-elle à se défendre toutefois quand il lui fit ce regard...particulier. Elle ne voulait pas qu'il retourne ses propos contre elle, ce n'était pas quelque chose qu'elle aimait beaucoup. Du coup, elle affronta son regard, histoire de bien dire qu'il ne l'aurait pas à ce genre de jeu.

Même si elle n'était pas idiote. Ces choses-là étaient évidentes pour elle. Mais bon, pourquoi serait-il le seul à être honnête ?


- Tu es avec moi, très bien. Je ne prévois rien. Nous restons là, sans rien faire de la journée. Essaie d'imaginer que nous nous en tenions qu'à ça. Au début, c'est bien, oui, parce que c'est une étreinte agréable. Mais au bout de plusieurs heures non-stop...ça finit par devenir lassant, tu ne crois pas ? Il faut bien changer un peu à un moment donnée, bouger, faire autre chose...ce que nous faisons en prévoyant plusieurs choses.

Là-dessus, ils se rejoignaient, oui, forcément, mais bon, elle tenait à ce qu'il comprenne réellement, au lieu de lui donner cette impression de retourner les choses contre elle. Là, non, elle n'accepterait pas. Elle ne voulait pas être la seule à prendre sur elle, comme elle le faisait un peu depuis tout à l'heure, afin de ne pas s'énerver trop vite et ainsi tout foutre en l'air.

Du coup, fallait que ça sorte d'une autre manière.

Après tout, elle était toute excitée à son arrivée, forcément, et donc d'un seul coup motivée à tout lui montrer, découvrir, passer de bons moments en même temps, avoir le plaisir de lui faire la surprise. Cette sensation d'avoir été "cassée", de tomber un peu de haut, était un sentiment désagréable. Elle ne savait du coup pas comment rattraper, mais quelque part, elle voulait le lui faire comprendre, pour pouvoir éviter la prochaine fois ce genre de "blessure", même infime, car le temps le lui ferait passer au-dessus, évidemment. Mais n'empêche que sur le moment, ce n'était vraiment pas très agréable à ressentir...alors qu'elle aurait plutôt voulu garder cette motivation, cette énergie pour lui faire découvrir tout le reste.

Déjà, elle prenait sur elle pour ne pas aller trop loin dans sa déception, et ainsi lui faire la tête. Essayant de rester calme, normale, au moins à ce stade. Par contre, à lui de lui redonner cette motivation qu'il lui avait brisé. C'était ce qu'elle cherchait un peu à lui faire comprendre en soutenant son regard.

Parce que décidément pas du genre à vouloir se laisser marcher dessus ! Partager, oui, mais tout prendre pour elle, non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 17:21

Elle avait quand même une certaine fierté qui donnait du coup un caractère parfois difficile à cerner ! Pour la peine, il ne sut pas trop comment réagir. S'il comprenait où elle voulait en venir, il n'était pas certains que ça soit le cas de son côté. Il le lui avait dit Il n'allait pas faire semblant. Il comprenait aussi que son honnêteté pouvait décevoir mais.. Ce qu'il ne comprenait en revanche pas...

"Je n'ai jamais dis qu'il ne fallait rien faire. Pourquoi accordes-tu une telle importance à mes réactions, alors que tout ce je demande, c'est passer du temps avec toi et découvrir ton monde en ta compagnie ? Je ne veux pas te blesser en jouant l'acteur. J'estime que cela ferai de moi un parfait goujat. Mais je n'ai jamais dis que nous devions simplement rester là et ne rien faire. J'ai dis vouloir découvrir tout ce que tu avais à me montrer, et pouvoir en profiter pleinement."

Bref, il ne comprenait pas où elle avait été chercher cet argument de "ne rien faire", et était un peu perdu quant à l'attitude à adopter... Être honnête semblait la blesser, et faire semblant pour lui faire plaisir aussi, si elle l'apprenait... Enfin, c'était ce qu'il en pensait. Pour sa part, il ne voyait pas comment elle pourrait continuer de lui faire confiance si elle apprenait qu'il jouait parfois le comédien. Disons qu'il comprendrai par la suite qu'elle pourrait croire qu'il s'était joué d'elle tout le long. C'est pourquoi il mettait un point d'honneur à toujours agir avec franchise. Après, cela plaisait ou non, comme beaucoup de choses !
Enfin, là, pour la peine, il était un peu perdu. Elle lui reprochait une chose qu'il ne pouvait pas vraiment changer... Alors était-il fait pour aller avec elle, qui cherchait temps à le surprendre ? Pas sûr, parce que son expérience faisait qu'il y avait de forte chance qu'il ne puisse plus avoir ce genre de surprise. Cela fait aussi un peu parti des choses qu'il déplorait, mais avec lesquelles il devait vivre...


"Et quand je t'ai demandé comme l'on commandait à manger ici, c'était pour continuer cette découverte, j'attendais que tu me montre... Et je suis heureux de voir tout ça, vraiment !"

Quoi lui dire à présent pour relancer les choses, il l'ignorait... Elle semblait attendre ça de sa part mais... Non, il ne savait plus. Il pouvait remarquer pleins de choses, il n'était pas chez lui ici. Comment pouvait-il l'entraîner dans ce monde sans la blesser à nouveau ? Surtout que bon, avoir une sorte de querelle de couple en public n'aidait pas vraiment, avec tous les yeux prêts à se braquer sur eux... Bref, c'était dommage qu'elle prenne autant ces choses là à cœur, à se mettre la pression, pour des choses qu'il ne lui demandait pas forcément.

Alors en désespoir de cause, il lança un regard à... Baynar.

Bah quoi ? Lui, il la connaissait bien, alors peut-être que...
Ce fut donc sans hésiter qu'il lâcha les mains de l'Elfe, s'accroupissant en face du tigre, avant de lui parler, à voix haute, espérant quelque part faire réellement comprendre à Wanaël ce qu'il ressentait en étant ici.


"Bon, alors dis moi mon grand. Ton amie de cœur, je l'aime moi. Mais chui bien embêté vois-tu, parce que chui vraiment content d'être là, et de découvrir tout ça avec elle. Cet endroit est magique, et me tarde d'y partager plein de trucs en sa compagnie. Même un simple repas comme ça dans ce décors de rêve me rempli de joie. Mais voilà... J'crois qu'elle est un peu trop exigeante avec elle même, et pense que j'en attends plus que ça. Alors que non. C't'idiot hein ? Mais bon, t'vois, moi, j'veux pas la blesser cette nana, elle est tout à mes yeux. Et là, j'crois que j'ai déjà foiré mon coup. Mais j'veux pas passer pour un pov' type non plus. Alors bon, j'la connais pas tant que ça non plus, contrairement à toi. donc ben, voilà, t'en pense quoi toi ?"

Si la forme était limite dérisoire, le fond y était vraiment, en tout cas. Et si le tigre ne lui répondrait de toute façon pas, il pourrait, en principe, bel et bien confirmer que les mots dits étaient sincères.
Au moins, là, il espérait que le message passe...

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 18:26

- Je t'ai dit ça parce qu'avec ta réflexion, c'était un peu me prendre pour plus bête que ce que je suis, Elensar. Quand c'était l'inverse, que j'étais là, et que tu m'emmenais, pourquoi tu penses que je revenais au Royaume Céleste, d'après toi ? Oui, tu as compris, c'est exactement la question que tu m'as posée. La réponse est évidente. Pour toi. Ce qui a rendu ces souvenirs aussi merveilleux, c'était parce que tu étais là, en plus de ce voyage de rêve. C'est quand même évident. Tu n'avais donc pas à me regarder comme ça avec ce genre de question idiote...

Elle avait cherché à lui faire la même chose, lui procurer le même effet, mais elle se disait que décidément, elle n'était pas douée, et ça la minait quelque part. Elle se disait qu'elle n'était vraiment pas faite pour être avec quelqu'un, et ça l'attristait. Bien qu'elle se gardait ça pour elle.

Mais Elensar eut ensuite une réaction...où elle ne sut comment réagir. Quelque part, c'était un peu vexant, là, de parler comme ça d'elle alors qu'elle était...juste à côté. Seulement, oui, elle ne voulait pas trop attirer l'attention, du coup, elle préférait éviter de se mettre à lui balancer un "je t'entends, tu sais ?", surtout qu'en plus, elle était sûre que du coup, il le faisait exprès. Il ne pouvait pas admettre ses tords ?! ça lui ferait trop de mal, peut-être ?

Baynar, lui, voyait évidemment les choses autrement, comme toujours. Lui était d'une nature calme et posée, contrairement à Wanaël qui était impulsive et directe. Il l'avait vue évoluer, avait fait sa propre expérience, avait appris à la connaître par coeur, tout comme elle le connaissait par coeur.

Lui aussi avait ses défauts et ses qualités. Toutefois, étant un animal, il avait une vision des choses autrement. Il avait beau paraître apprivoisé et tout, il était loin d'être un idiot, et avait depuis longtemps dépassé la vision primaire des choses comme la majorité des animaux et créatures magiques sauvages. Il n'était évidemment pas doué de la parole, toutefois, passer son temps ici avait développé sa réflexion, et peu à peu, ses pensées s'étaient développées, il avait même appris le langage de tous ces êtres parlants, qui se compliquaient beaucoup la vie d'après lui, et qui étaient ignorants en pas mal de choses au final. Disons qu'ils en apprenaient tellement qu'ils avaient tous tendance à en oublier l'essentiel des choses, d'où cette impression de pensée "primaire" qu'ils disaient des animaux.

Baynar avait donc appris peu à peu à mettre des mots sur les images qu'il avait en tête depuis toujours, comprenant peu à peu. En même temps, en devenant Familier, qui lui faisait du coup bénéficier de la même longévité que Wanaël...après tout, on disait bien qu'un Familier ne survivait pas si son maître mourrait. Bref, il avait appris à travers elle, et à ses nombreuses observations. ça faisait plus de 100 ans qu'ils s'étaient rencontrés, donc il avait eu largement le temps de développer son intelligence de ce côté-là.

Alors il se faisait certes souvent discret aux côtés de Wanaël, ne formant presque qu'un avec elle. Mais ça ne voulait pas dire qu'il restait un simple animal. Au fond de lui, il restait un prédateur, un fauve, un chasseur, qui prenait plaisir à laisser son instinct sauvage le prendre quand il chassait pour se nourrir, éprouvant ainsi sa force et sa puissance, confirmant ainsi qu'il avait beau vivre au milieu d'une certaine civilisation, il était toujours aussi fort et dangereux. Disons que ça dépendait avec qui, avec le temps, il avait forcément appris à différencier les alliés, des ennemis, des proies.

Elensar avait, comme tous ceux de ce château, la chance d'être dans la catégorie "alliés". Voir même plus, vu ce qu'il représentait pour son âme jumelle. Une place plutôt privilégiée à ses yeux !

Donc bon, quand il jouait au "gros chat", c'était vraiment parce qu'il le voulait, et pas qu'il l'était devenu, nuance ! Parce qu'il passait très facilement du mode "gros chat" au mode "prédateur dangereux je suis capable de vous arracher les membres d'un coup de griffe".

L'avantage des elfes, c'était que, familiers ou pas, ces êtres entendaient les pensées de la nature et des animaux. Alors Baynar, même s'il n'était pas doué de la parole, savait qu'il lui suffisait de penser pour que ses pensées soient "entendues" par le concerné.

Alors il pensa, regardant tantôt Elensar dans les yeux, tantôt Wanaël. Un regard qui brillait décidément d'intelligence :

Il rappela que Wanaël était du genre à se donner à fond pour les personnes qu'elle appréciait, dont elle se sentait vraiment proche. De ce fait, quand Elensar disait qu'elle était trop exigeante avec elle-même, il avait raison, mais la concernée ne s'en rendait pas réellement compte, tant c'était dans sa nature, sa façon d'être. Que même, avec lui, elle s'ouvrait peu à peu, même si elle restait encore assez réservée. Que du coup, il était vrai que parfois, elle attendait de lui certaines réactions qu'il ne pouvait quand même pas deviner, le pauvre ! Genre "lis dans ma tête, parce que j'ai trop honte de le dire ouvertement", attitude typique des gens réservés, et qui était en général très difficile d'éradiquer complètement.

Toutefois, cette partie-là, il ne l'adressa qu'à Elensar, prenant soin d'avoir d'autres pensées pour Wanaël.


***Tu ne vas peut-être pas le croire, mais c'est une fille plus sensible que ce qu'elle fait paraître. Mais depuis qu'elle a commis son premier et unique meurtre, elle s'est jurée de ne plus jamais pleurer, car elle s'est mise en tête que c'était un signe de faiblesse. Elle préfère alors se mettre en colère et se montrer désagréable et froide plutôt que de se montrer ainsi. Surtout devant un homme. Et surtout devant toi. Jamais elle ne t'avouera qu'elle a de la peine. Et se refermera aussitôt si tu lui en parles ouvertement. C'est un sujet à éviter. Mais si ce n'était pas toi, là, en face, elle ne prendrait pas autant sur elle pour s'empêcher d'exploser et d'exprimer sa déception. Et ça, elle ne l'a jamais fait à quiconque d'autre. Parce qu'elle a peur de te perdre en réagissant ainsi. Tu l'as rendue heureuse comme jamais au Royaume Céleste, je l'ai senti, elle s'est confiée à moi. Elle veut te rendre la pareille. Elle veut t'impressionner autant que tu l'as impressionnée. Pour toi, elle cherche à être cette femme qu'elle n'a jamais été. C'est sa façon de te dire qu'elle t'aime. C'est exactement comme un petit à qui on apprend à chasser et survivre. A cause de l'admiration éprouvée pour l'aîné, le petit cherchera à impressionner, en ramenant la proie à nos pieds. Tout ce qu'il espère en échange, c'est un "Bravo, tu as réussi, je suis fier de toi". Cet exemple peut te paraître primaire, mais au final, c'est exactement la même chose qu'il se passe entre vous deux. Toi, tu ne te contentes de peu. Être là suffit. Elle ne comprend pas ça. Tout comme toi, tu ne comprends pas cette obsession à vouloir t'impressionner, toujours t'en donner plus. Parce que vous avez été élevés différemment. J'ignore comment toi tu l'as été, j'ai juste quelques suppositions quant à ton attitude générale. Mais elle, elle a été élevée dans cet esprit-là, un jour, elle m'a raconté qu'avant de connaître la vérité sur son peuple et son père, la seule chose qui la rendait heureuse tous les jours, c'était quand son père lui disait qu'il était fier d'elle et qu'elle était jolie. Elle ignorait le sens véritable de ces paroles à cette époque, et ce n'était pas le fait d'être jolie qui l'intéressait, mais que son père lui dise simplement ces mots. Jusqu'au jour où elle a su, et tu connais la suite. Je cherche simplement à t'expliquer qu'elle a gardé malgré-elle cette façon d'être sans même s'en rendre compte.***

En gros, deux visions s'opposaient. Elle cherchait à l'impressionner, à lui rendre la pareille de tout ce qu'il lui avait offert, fait découvrir. D'où sa déception, sa frustration, car, effectivement, sans même s'en rendre compte, elle s'attendait à cette attitude de surprise sincère, pour pouvoir comprendre un "Tu as bien fait, je suis content". Ce "Tu as bien fait, je suis content", elle ne l'avait du coup pas réellement "entendu" de la part d'Elensar, qui lui, avait pourtant agi dans ce sens-là.

C'était un peu l'analyse que Baynar avait faite d'eux deux. Elensar était intelligent, après, alors son instinct lui disait qu'il saurait quoi en faire, pour rassurer.
Il s'arrêta là, car plus ils étaient entre eux comme ça, de cette manière qu'Elensar avait provoqué, et plus il ressentait de l'énervement de l'autre côté. Dont la voix éclata, du coup, assez froide :


- Vous avez fini ? Si j'vous dérange, faut le dire, je ne suis pas sourde !

Baynar resta parfaitement calme et maître de lui-même. Fallait dire qu'il avait un peu l'habitude. Et puis, s'énerver à son tour ne servirait à rien. Il fallait plutôt calmer ce feu qui couvait, plutôt que de l'attiser. Alors discrètement, il essaya de transférer son calme chez son amie, afin qu'elle n'éclate pas, et pour permettre aussi à Elensar de pouvoir parler sans s'en prendre plein la figure par cette méprise. Il trouverait ça dommage !

Alors il tourna simplement la tête vers elle, pour indiquer aussi à Elensar d'y aller, de se lancer. Tout en partageant quelques pensées avec Wanaël pour tenter encore de calmer le jeu, de lui dire sa pensée, transmettre cette vérité, ce que cherchait Elensar, ce qu'il pensait lui, ce qu'il ressentait, en essayant évidemment de ne pas la culpabiliser, tout comme il n'avait pas souhaité culpabiliser Elensar.
Disons qu'il aidait, à sa manière, histoire de laisser une chance au pauvre homme. Parce que connaissant l'autre caractérielle, là...il se disait que plusieurs précautions valaient mieux qu'une !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 19:18

Bon, il avait cet avantage de pouvoir comprendre un minimum l'esprit de Baynar. Et s'il avait pu percer une partie de Wanaël à jour, bien sûr, il n'irait pas jusqu'à prétendre la connaitre par cœur Il pouvait comprendre certaines de ses peurs à cause de son passé, mais il ne pouvait pas comprendre tout ce qu'elle attendait de lui, ou projetait de faire. Lui il faisait parti de ces personnes au passé certes difficile, mais plutôt heureux et équilibré. Ce qui expliquait sa façon de ne jamais se prendre la tête, et de vivre avec l'essentiel. Mais pour le coup, Wanaël avait été "formatée" dans son enfance, et même aujourd'hui, cherchait une reconnaissance masculine qu'elle n'avait jamais pu avoir. Elle lui avait dit avoir trouvé une mère en Ernelzya, mais au final, elle n'a jamais pu retrouver de père. Oui mais voilà, Elensar ne devait pas jouer ce rôle de père, mais plutôt de compagnon, et ce n'était pas la même chose à ses yeux. Mais au final, il sentait que l'Elfe était encore un peu perdue, ce qui lui permit de mieux cerner cette réaction. Alors quand elle s'énerva un peu...

"Wana... Je ne suis pas ton père. Je n'attends rien de toi dans le sens où tu dois absolument répondre à mes attentes. Non, je suis ton compagnon. Celui qui attend de toi que tu sois heureuse et épanouie. Rien d'autre. Je ne suis pas ce genre de type qui te quittera parce que tu n'es pas à la hauteur de quelque chose. Je serai celui qui t'encouragera pour réussir cette chose. Je ne suis pas cette personne qui te dira d'être belle pour satisfaire le besoin d'autrui. Je suis celui qui te le dira parce ce que je pense à travers mon regard. Et surtout, je suis la personne qui t'apportera soutien et chaleur quand tu en auras besoin, et non celle qui ignorera ta peine soi disant parce que tu dois être forte. Je ne serai pas fier de toi parce que tu auras accompli quelque chose pour moi, au point de t'en rendre malade. Pourquoi je serai fier d'une personne qui se torture l'esprit pour moi ? Je passerai plutôt pour un bourreau... Non. Je suis fier de toi pour le chemin que tu as parcouru, et pour le bonheur que tu es capable d'avoir aujourd'hui."

Le tout avec grand sérieux. Alors, peut-être qu'encore une fois, ces mots seraient peut-être un peu durs à entendre. Mais d'après les "dires" de Baynar, cette comparaison semblait plus que nécessaire.
Alors là, elle pouvait exploser, lui tirer la gueule, le laisser en plan... Il s'en fichait. Parce que grâce au tigre, il avait sûrement mit le doigt sur le principal soucis. Et avec la fierté de Wanaël, cette vérité ne lui ferai peut-être pas du bien tout de suite. Et il anticipait le fait qu'elle s'éloigne pour y réfléchir, le temps de comprendre les nuances employées. C'était seulement après ça qu'ils pourraient à nouveau avancer tous les deux. Lui, il serait là, patient, à l'attendre. Et prêt à reprendre comme si de rien n'était. Parce qu'une fois une chose résolue, inutile de revenir dessus.


"Je suis heureux de savoir que tu te donne autant de mal pour moi par amour, mais ce n'est pas ce que je te demande. Car si ce mal doit te détruire et te rendre confuse, alors le bonheur ne durera pas. On a peut-être été exigeants avec toi dans le passé. Mais je ne suis pas ton passé. Je suis ton présent. Et ce présent se veut bénéfique pour toi."

Et puis quelque part, il se disait que ce n'était pas lui rendre service que de lui faire croire qu'elle le rendait heureux de cette manière... Non, c'était vraiment au delà de ses principes ! Honnêteté avant tout.
Parce qu'au final, s'il jouait ce jeu qu'elle attendait, ça la plongerai encore plus dans cette spirale infernale, alors que non. Ce n'était ni ce qu'il voulait, ni ce qu'il demandait.
Vraiment, ça seule "exigence", si on pouvait appeler ça ainsi c'était de la voir heureuse et épanouie. S'il arrivait à la combler sans se prendre la tête, c'était parce qu'il n'attendait rien d'elle en retour. Juste... Des moments partagés. Le plaisir de donner, mais aussi le plaisir de faire plaisir. Et dans son cas, visiblement... Elle n'y prenait pas vraiment de plaisir, se mettant la pression avant tout, oubliant de partager réellement ces moments avec lui, s'attardant sur des réactions qu'il ne pouvait pas jouer, par respect pour elle...

Alors s'il fallait de nouveau avoir des paroles plus marquantes pour la sortir de là, quitte à la faire sortir de ses gonds pour évacuer... Il le ferai sans aucun problèmes.

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 20:52

Elle entendit un "arrête" de la part de Baynar, bien que doux malgré-tout. Elle entendit aussi ce que Baynar avait observé, disant qu'Elensar n'était pas habitué à obtenir autant, et qu'il ne demandait rien de tout ça.

Et le concerné se mît à parler...et elle fut décontenancée. Qu'est-ce que ça venait faire là-là-dedans ?!


- Non, mais tu n'es pas bien ou quoi ? Qu'est-ce qu'il te prend de faire ce genre de comparaison stupide ?

Parce que bon, pour elle, il y avait quand même une différence majeure. Il était son compagnon, son ami, son allié, jamais elle ne l'aurait approché de cette manière s'il avait été...

- Et ne me parle plus jamais de cet homme-là. Il n'existe pas. Il n'a jamais existé. Je n'ai jamais été liée à lui. C'est un visage que je veux oublier, à jamais. Je n'ai jamais été aussi heureuse que le jour où j'ai sali son nom, le nom de Gwanël parmi les siens et à jamais sa maudite réputation.

Ce qui était faux, évidemment. Bien sûr qu'elle avait haï cet homme. Bien sûr qu'elle avait voulu s'en arracher, surtout pour sauver sa peau, car sachant qu'il aurait fait parti de tous ces autres à regarder avec fierté son gendre la poignarder devant tout le monde une fois qu'elle aurait donné la vie si cet imbécile était parvenu à lui infliger cette humiliation sous ses yeux émus. Un environnement malsain duquel elle ne regrettait absolument pas d'avoir abandonné et laissé à la voie de l'extinction.
Elle avait "sali" à jamais pour lui sa réputation quand elle était allée au summum des interdits de son clan : tuer celui qui aurait dû l'épouser.
Elle n'avait pas voulu le faire. Elle avait même été terrifiée ce jour-là, refusant de retomber dans cet enfer. Mais elle avait eu peur de ce regard démentiel et envieux, qui ne laissait aucun doute sur ses intentions. La peur l'avait donc emporté sur la raison, et elle l'avait tué.
Elle s'en était sentie mal, dégoûtée d'elle-même. Pour ensuite ramener son corps à son ancien clan,à fin de rompre définitivement avec eux, car pour eux, il n'y avait que ça pour être clair. Une femme qui tuait un homme était inconcevable.

Pendant tout ce temps, elle avait cherché à oublier tout ça, se transformant peu à peu.

Puis Elensar était arrivé. Et pour lui, elle cherchait un peu à lui être parfaite, sans défauts, tout en gardant tout de même sa véritable personnalité, celle qu'elle avait toujours terré au fond d'elle pour se protéger. Et enfind evenirc tête femme qu'elle avait toujours rêvé d'être, bien au-delà d'avoir de simples cheveux longs et deux-trois bijoux, qui pour elle symbolisaient la féminité chez une femme.
Elle avait toujours voulu aller plus loin que ça, et lui, il lui avait donné cette motivation à faire cet effort, pour lui, juste pour lui.

Elle avait toujours voulu l'être, mais être une femme forte. Pas qui se laissait marcher dessus malgré-tout. Parce que bon, jusque-là, elle avait beau faire, elle était toujours garçon manqué sur les bords. Les "trucs des fille", ça ne l'interessait pas trop en général.
Mais elle voulait quand même lui plaire. À lui. Parce que lui, il l'aimait. Et il lui avait même confirmé un jour au royaume céleste que ça lui faisait plaisir quand elle faisait ce genre d'effort pour lui. Elle s'en souvenait, elle le lui avait demandé.

Pourquoi avait-il fallu qu'il aille jusque-là ? Elle voulait simplement lui offrir une belle visite, partager de bons moments, pourquoi ne semblait-il pas apprécier autant que ce qu'elle, elle avait apprécié son séjour chez lui ? Pourquoi ne parvenait-elle pas à lui rendre la pareille ? À lui offrir quelque chose qui soit à la même hauteur ?

Elle se sentait décidément nulle. Elle avait manqué de l'empoisonner en voulant faire quelque chose de bon, et maintenant, ça, cette comparaison qu'elle trouvait horrible, surtout dans un endroit publique où elle ne pouvait rien dire sans se faire remarquer, et elle lui en voulait un peu pour ça, n'appréciant vraiment pas. Oui, elle faisait attention à ses réactions, mais elle voulait le rendre heureux, tout comme il l'avait rendue heureuse elle.

Elle se retira du coup de lui, répliquant du coup, blessée :


- Je te déteste. Pourquoi tu serais le seul à offrir, tu peux me le dire ? Je voulais t'offrir de bons moments. Non-seulement tu ne les apprécies même pas, mais en plus, tu transformes ça en mauvais souvenir. Merci, vraiment.

Bien sûr, tout allait plus vite que ses propres pensées. Elle employait toujours des mots durs quand elle se sentait blessée. Baynar l'appelait parfois, juste pour l'embêter mais aussi pour lui faire se rendre compte, "Cactus". Doux et fragile à l'intérieur, mais redoutablement piquant à l'extérieur. Et qui ne faisait que confirmer ce dont il avait informé Elensar, qui avait du toutefois déjà le deviner depuis longtemps : Wanaël préférait se montrer mauvaise, froide, piquante, plutôt que de montrer qu'elle avait mal honnêtement.

Baynar gronda un peu, se rapprochant d'elle surtout pour lui entraver le passage en fait, comme pour la dissuader. Avec cet air de dire qu'il n'hésiterait pas à l'affronter pour ce faire. Il l'avait déjà fait, ça ne lui faisait pas peur. Profitant du fait qu'ils étaient dans un lieu remplis de monde, et que donc, si elle ne voulait pas attirer l'attention, valait mieux qu'elle n'aille pas plus loin.

Bien qu'elle lui riposta par un regard rancunier, car souhaitant de lui tout de même un soutien, mais le tigre ne s'en formalisa pas. Ça lui arrivait parfois de se disputer avec elle, et il avait appris à la connaître. Elle était impulsive, elle réagissait toujours sur le coup, et prenait du recul après. Suffisait d'être patient. Ce n'était donc qu'une formalité pour lui. Et il était prêt encore à encaisser ces coups toutes les fois où ça serait nécessaire, ce qui ne serait peut-être pas le cas d'Elensar, il n'es avait pas trop, mais comme il lui avait bien dit qu'il ne la connaissait pas encore réellement très bien au final...il avait donc encore cette part de doute.

Il pensait sincèrement qu'Elensar était celui qu'il fallait, tout comme lui-même était ce qu'il fallait. Et il s'accomodait très bien de ce rôle. Quand il avait vu cette gamine autrefois désespérée au point de se donner à une mort prématurée, et qu'il l'en avait empêchée...en la regardant de plus près, dès que leurs sentiments étaient liés grâce à leur lien qui s'était construit à ce moment-là...il s'était juré d'être toujours là pour elle, quoi qu'il puisse arriver. Même si la vérité n'était parfois pas agréable à entendre. À cette rencontre, Baynar avait déjà une mentalité adulte, car il était déjà adulte, justement, alors qu'elle, elle avait tout juste 15 ans...une enfant pour lui. Une gamine perdue, qu'il devait éloigner du mauvais chemin, la guider quand elle ne savait plus où se diriger. Son Ange gardien.

Mais il y avait des choses qu'il ne pourrait jamais lui donner...et ces choses-là, c'était Elensar qui les avait. Il trouverait donc idiot que toute cette histoire cesse à cause d'une stupide méprise.


***Il a apprécié. Mais il est très connaisseur, c'est tout. Puis c'est une personne civile, Wanaël. Les gens de cette catégorie ne demandent en général pas grand chose. Ils savent apprécier les choses à leur juste valeur. Toi, tu es une enfant sauvage. Tu es née dans ces milieux, comme encore beaucoup de gens aujourd'hui. Et les gens comme toi ont tendance à tout offrir, trop en faire pour l'être aimé, parce que c'est comme ça que ça marche chez vous en général. Vous cherchez toujours de la reconnaissance, par tous les moyens. Ce sont deux façons différentes d'aimer, un peu difficile à comprendre pour l'un et pour l'autre. Et c'est encore plus vrai pour toi, vu tes réactions. Il vous manque juste cette compréhension pour apprécier cette journée.***

Il avait aussi regardé Elensar, signe qu'il voulait qu'il l'entende aussi. Espérant vraiment remettre les choses au clair, même si Elensar avait raison aussi sur toute la ligne, mais Wanaël ne s'en rendait décidément pas compte, ou alors elle ne le souhaitait pas.

Il voulait éclaircir cette méprise, afin que celle-ci puisse s'effacer. Mais c'était décidément difficile : après tout, comment se rendre compte d'une chose tellement évidente, ancrée dans ses valeurs propres de la vie ? Il espérait vivement qu'ils comprendraient, et que chacun y mettrait du sien.

Wanaël, elle, demeura silencieuse, préférant se détourner, se mordant discrètement l'intérieur de ses joues, les bras croisés. Elle ne savait quoi répondre, en plus de toujours ressentir cet horrible sentiment de stupidité de ne pas réussir à impressionner Elensar, à lui donner, mais en échouant lamentablement à chaque fois.
Elle se disait que décidément, elle n'etait sûrement pas faite pour être une femme, ou pire, de vivre en couple. Et cela l'attristait. Beaucoup. Ne pouvait-elle pas avoir droit au bonheur, elle aussi ? Combien de fois elle avait envié toutes ces femmes autour d'elle ? Et même de vivre un peu comme ces héroïnes de conte pour enfant qu'elle avait lu à cette période pour se détendre ?

Elensar avait été capable de reproduire ce genre de rêve pour elle. Mais pas elle envers lui. Elle s'en sentait vraiment déçue, et ça lui faisait du mal. Mais elle refusait de le montrer, de se montrer ainsi, de le révéler. Pas devant lui. Elle voulait qu'il l'admire tout comme elle l'admirait, et non qu'il la trouve faible. Elle n'y arrivait décidément pas.

Finalement, elle se rendait compte qu'elle était le problème. Comme toujours. Pourquoi, quand elle voulait bien faire, ça n'allait pas comme elle le voulait ? Et puis, ils n'auraient pas pu parler de ça plus tard, au lieu d'aujourdhui où elle aurait souhaité que tout soit parfait ? Ces hommes n'y comprenaient décidément rien...

Enfin, de son point de vue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 21:59

Elle éclata, comme il l'avait un peu prédis. Bon, pour le coup, elle ne semblait pas avoir comprit le message qu'il avait voulu lui faire passer, et Baynar dû s'interposer. Elensar retint dans un coin de sa tête qu'il devait peut-être se montrer plus expressif envers elle à l'avenir, mais sans jamais lui mentir. Disons la rassurer d'avantage, l'encourager d'avantage ? Il ne savait pas encore. Mais ce qui était clair, c'est que ça serait difficile tant qu'elle ne tairait pas un peu ses exigences envers elle-même. Il n'était pas contre qu'elle lui donne des choses. Mais pas dans ce cadre là. Il trouvait ça presque malsain, ce besoin excessif de reconnaissance. Tout simplement parce qu'elle attendait de lui ce qu'il n'était pas forcément...

Il ne répliqua rien, ne tenant pas à envenimer les choses. Elle avait besoin de réfléchir et de prendre un peu de recul. La visite pouvait attendre. Il préférait ça, que la passer dans ce genre de condition. Parce que s'ils avaient continués comme ça sans rien dire, elle aurait sûrement continuée à être mal, en attenant des réactions qui ne viendraient pas... Pour ne pas voir les autres, au final, qui traduisait pourtant le plaisir du jeune homme d'être là.
Un peu comme si elle était aveugle. A force d'attendre ce qu'elle voulait voir, elle ne voyait pas la vraie réalité, et les bonnes choses qui en découlaient aussi. Si Elensar ne s'était pas montré surpris, en revanche, il avait été très enjoué par l'ambiance des lieux. Mais au final, elle ne l'avait pas vu...


"Tu peux m'offrir tout ce que tu veux Wanaël, je l'accepterai avec grand plaisir... Tant que tu ne te fais pas de mal à toi-même. Et ne me dis pas que ce n'est pas le cas. Car ta réaction le montre."

Parce que la voir dans un tel état pour rien... Ce n'était pas normal. Et par rapport à sa propre personnalité, ça ne pouvait pas continuer ainsi.
Bon, comme ils étaient en public, il ne pouvait pas tenter d'autres approches, et il n'était pas sûr de pouvoir l'attirer dehors pour mettre les choses au clair plus facilement...


"Je peux te laisser seule un petit moment si tu veux. Et si tu juge nécessaire qu'il soit préférable que je reparte, alors je repartirai. Mais sache que je ne lâcherai pas l'affaire."

Disons que c'était pour lui laisser le loisir de prendre un peu de recul.
Et il avait dit tout ça très calmement, preuve que quelque part, il savait un peu ce qu'il faisait pour la peine. Disons qu'après ce que lui avait faire comprendre Baynar... Ouai, il valait mieux ça. Que cette explication arrive là, maintenant, que plus tard. Ça ne pouvait que solidifier les bases.

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 22:55

Pour Baynar, cette histoire ne commençait qu'à peine. Les deux se connaissaient finalement moins que ce qu'ils prétendaient et croyaient, et selon lui, ils avaient besoin de quelques temps pour s'accorder l'un à l'autre.

Exactement pour bien d'autres couples qu'il avait vu se former. Pour Ange et Tsukimeru, ça avait été pareil. Au début, un peu difficile, se disputant encore souvent, puis ils avaient fini par s'accorder...eux, et bien d'autres encore.

Donc pour lui, peu importait les passés, c'était toujours la même chose au final.

Il concluait aussi qu'il s'accordait plutôt bien avec la mentalité d'Elensar. Disons que la sienne lui plaisait bien, sûrement parce qu'il y retrouvait ses opinions et ses valeurs. Respectueux, mais qui avait aussi suffisamment de caractère pour savoir affronter sa soeur d'âme, qui avait, il le confirmait, un sale caractère. S'il l'adorait, il reconnaissait aussi ses défauts.

Et il préférait qu'Elensar ait cette place, plutôt que la sienne. Genre un démon ou un ange, lié par un pacte. ça, Baynar ne l'aurait jamais accepté, tout simplement parce qu'il se considérait lui-même comme le protecteur, l'ange gardien d'une certaine façon, et avait sa petite fierté : il ne tolérerait aucune personne avec un rôle similaire, surtout débarqué à l'improviste alors que lui connaissait cette elfe depuis plus de 100 ans. Disons que la seule et unique chose qui le retiendrait de tuer cette personne, car oui, Baynar n'aurait que cette envie (il restait un animal sauvage à la base, envers et contre tout !), ça serait le lien du pacte, parce qu'il savait que cela ne serait pas sans conséquences sur le "Maître". Et sa dernière envie était de faire du mal à Wanaël, la blesser à mort. ça serait la seule chose qui le retiendrait. Parce que le rôle du protecteur ange-gardien, c'était sa place, et pas à qui que ce soit d'autre. C'était son domaine, son territoire, rien de plus, qu'il protégeait farouchement et qu'il n'avait pas envie de partager.

Elensar avait du coup BEAUCOUP de chance d'être un elfe ! Au moins était-il du bon côté de la balance à ses yeux...en plus d'être quelqu'un de correct. Sinon, il n'aurait pas fait long feu non-plus. Parce que quand il ne voulait pas qu'on approche sa protégée...eh bien on n'approchait pas, c'était garanti ! Un puissant coup de griffe, ça partait très vite après tout...

Elensar qui ne demandait qu'à être rassuré, quelque part, aussi. Et que ce mutisme dans lequel s'enfermait Wanaël n'aidait vraiment pas à ses yeux. Oui, il fallait vraiment que ces deux-là apprennent à s'accorder l'un et l'autre. Parce que le coup du "je n'ose pas te dire ce que je voudrais, là, maintenant, tout de suite, parce que je serais ridicule", ça n'aidait pas. Elensar n'était quand même pas devin, malgré sa perspicacité !
Baynar savait, lui, forcément, vu qu'il était un Familier, et que sentiments et pensées résonnaient chez l'une comme chez l'autre. Son amie devrait vraiment reprendre confiance en elle et arrêter de se renfermer complètement sur elle-même comme une huître quand elle allait mal, serrant les lèvres, n'attendant qu'un geste, qu'un mot. Mais Elensar aussi avait besoin d'être cherché selon lui.

La proposition d'Elensar la blessait. Elle avait envie que le temps puisse s'arrêter, là, ainsi, personne ne la verrait pendant quelques instants, et elle pourrait verses ses larmes seule sans que personne ne la voit.

Baynar posa une patte sur l'une de ses jambes, essayant d'encourager. "Qu'est-ce que tu attends, vas-y, dis-lui que non !" mais elle ne cessait de riposter mentalement qu'elle ne pouvait pas. Et lui insistait en lui disant qu'elle avait au pire juste à dire "non", juste ça, pour que tout s'arrange, mais elle se bloquait complètement, continuant toujours cette même réponse : "Je ne peux pas".

Elle se sentait nulle, et très mal. S'il partait, là, elle était persuadée que ça serait la fin. Qu'elle ne le reverrait plus jamais, ou alors dans les bras d'une autre, bien meilleure qu'elle-même. C'était ce qu'elle voyait, là. Pourquoi avait-il fallu que ça en arrive là ? Pourquoi lui avait-elle dit qu'elle le détestait, alors que c'était tout le contraire ?

Rester là était une torture. Pourquoi maintenant ? Pourquoi en pleine activité ? Pourquoi ils lui faisaient ça ? Elle avait envie de disparaître. Elle sentit des griffes appuyer légèrement sur sa chair en réponse à cette pensée, ainsi qu'un léger grondement. Ce qui signifiait que Baynar n'était pas d'accord, lui soufflant que c'était une très mauvaise idée. Que ça serait pire que tout.

Il allait la quitter. Dès qu'il passerait la double-porte, elle ne le reverrait plus. Cette pensée la blessa, et préféra se détourner encore plus, elle ne voulait pas qu'il lui voit cette expression. Rester froide, toujours, sinon, elle passerait pour la faible, comme elle se sentait actuellement, déchirée par la douleur, en se traitant de tous les noms qui la blessaient encore plus. Mais elle n'y parvenait pas. Si elle parlait, elle savait ce qui allait sortir : pas ce fameux non, mais des paroles glaciales, lui disant de s'en aller s'il en avait envie, qu'elle ne le retenait pas. Elle ne voulait surtout pas dire ça. Parce qu'elle ne le voulait pas, tout simplement.

Baynar n'aimait décidément pas la voir comme ça. Ces derniers mots avaient été les mauvais, mais il ne pouvait pas blâmer Elensar. C'était plutôt Wanaël qui était décidément habituée à se terrer au plus profond d'elle-même quand elle était blessée, imposant une barrière glaciale et blessante pour se protéger, et qu'on ne puisse pas voir ce qu'elle ressentait réellement. Habitude à toujours se montrer forte. Ces larmes, cette douleur lui faisaient honte. Elensar ne pouvait pas toujours tout deviner de ses pensées. Forcément, les erreurs seraient là.

Mais il restait confiant. Avec le temps, il savait que ce défaut s'arrangerait. Sauf que là, il se disait que vu que ni l'un ni l'autre n'osait avancer, il décida d'imposer ces gestes. Il voulait se montrer le plus "discret" possible, le plus objectif possible, mais là...non, si Elensar passait cette porte, là oui, Wanaël en serait malade de douleur. Et il savait à quoi cette douleur pouvait mener, car c'était bien ce qui l'avait aussi détruite par le passé : elle se réfugierait dans la haine, qui paraissait tellement douce à côté de la douleur, une haine qui faisait mal, mais moins que le désespoir. Et ça, c'était dangereux. Pas qu'elle lui ferait du mal physiquement, là-dessus, Elensar n'avait rien à craindre. Mais ça ne ferait qu'empirer peu à peu. Chaque fois qu'il reviendrait, elle le blesserait par les mots, se montrerait d'une froideur sans nom, voir même d'une méchanceté mal placée.
Et dans cette attitude, comme tout le monde, ce qui était logique d'ailleurs, Elensar ne verrait pas cet appel à l'aide dissimulé. Il la quitterait définitivement, et ce pour un stupide malentendu et une différence de culture ! Car il aurait bien des difficultés à la convaincre de nouveau, tel que Baynar connaissait son amie qui était plus sensible que ce qu'elle faisait croire, finalement...

Et il trouverait ça sincèrement dommage.

Alors il le fit exprès. Il monta sur le canapé, du côté de Wanaël, cherchant exprès le rebord, là où la place était déjà prise par l'elfe du coup, au lieu de prendre la place de libre. Mais il le fit exprès, et assez rapidement afin que ni Wanaël ni Elensar n'aient le temps de riposter, de réagir.
Ce fut donc vivement qu'il bouscula sans ménagement Wanaël pour la dégager de sa place, et ainsi la pousser contre Elensar, un peu brusquement exprès, tout en se couchant carrément en prenant bieeennn la moitié du canapé tout entier pour qu'ils puissent rester collés ensemble sur la place restante. Comme quoi, avoir une grande taille, c'était bien pratique !
Le tout finissant par se mettre en boule, comme si de rien était, genre que c'était de toute façon plus confortable que le sol, et qu'il avait envie d'emmerder le monde en s'imposant.

C'était si compliqué de se prendre dans les bras l'un l'autre, nom d'un chat ?!

Wanaël, surprise, se sentit mal, gênée, car ne sachant décidément pas, et chercha du coup à se lever. Mais l'autre la connaissait décidément très bien. Pour ça que quand il s'était couché en boule, il avait pris soin de placer sa tête vers Wanaël. Sur qui il posa une grosse patte sur ses genoux et sa grosse tête sur sa patte préalablement placée, pour l'entraver, et la bloquer de tout son poids, car en profitant bien pour appuyer ses griffes sur sa cuisse pour la dissuader de bouger.

Et il l'avait déjà griffée ainsi le pire. Wanaël savait donc parfaitement que cette sensation désagréable de ses griffes sur sa peau, qui semblait anodine, ne l'était pas. Baynar était déjà venu aux extrêmes avec elle une ou deux fois, pour se faire entendre, et...pour son bien, surtout. Elle savait du coup forcément qu'il était très sérieux. Et que derrière cette énorme peluche qui jouait au chat se cachait un animal prêt à tout pour elle, et qui avait même le courage de se retourner contre elle si jamais elle empruntait une mauvaise voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Dim 27 Oct - 23:31

La vérité dans toutes cette histoire, c'était qu'Elensar n'était pas si dupe que ça. Et que s'il cherchait un éventuel moyen de l'attirer dehors, ce n'était pas pour rien non plus. Il avait bien comprit qu'elle attendant un geste de sa part, un contact. Oui mais voilà. En même temps, ils étaient en public, et mine de rien, il ne pouvait pas prévoir sa réaction dans ce sens là. Est-ce qu'elle n'allait pas se sentir encore plus gênée et en rajouter s'il faisait ça ? Disons que sa position était un peu compliquée... Il voyait ce qu'elle attendait, mais n'était pas sûr de pouvoir le faire sans risquer une autre crise, et empirer le tout. Cette fille n'était clairement pas évidente, mais bon sang, il était fou d'elle. Et ne comptait pas la lâcher, peu importait la fin de cette situation gênante.

Aussi, quand il vit le tigre bouger et revenir vers le canapé... Il se mit à sourire intérieurement. Pas idiot, il comprit vite que l'animal allait lui offrir l'occasion, et surtout un bon prétexte pour cette approche qui le démangeait.
Au moins, peut importe les commentaires des élèves, ce qu'ils verraient ici serait un tigre farceur, et pas une tentative de réconciliation pour un couple. Disons que pour la peine, ça ferait un peu plus "passe partout", et donc inaperçu. Et Wanaël ne pourrait pas lui en vouloir d'avantage, ce qui n'était pas plus mal, car c'était sa crainte principale.
Alors quand Baynar l'envoya bouler vers lui, il l’accueillit dans ses bras l'air de rien, feignant un peu la surprise, pendant que le tigre plaçait sa patte judicieusement.

Par dessus l'épaule de l'Elfe, il croisa rapidement le regard de l'animal, en profitant pour lui envoyer un petit message discret du style "Merci mon Grand !", avant de se concentrer à nouveau sur Wanaël. Qui ne semblait dans son assiette du tout.
La serrant contre lui, il posa son menton au dessus de son crâne, avant de reprendre doucement, pour que personne n'entende.


"Hey... Je te l'ai dis non ? Si tu te sens mal, tu peux pleurer. Si tu as besoin de parler, je suis là. Je vois à travers tes grands airs, mais des fois, je ne sais pas comment réagir pour ne pas te mettre plus mal à l'aise. Je n'aime pas quand tu te fais autant de mal comme ça... Ça n'en vaut pas la peine... Et puis, je ne vais pas te laisser tomber pour ça tu sais. Je suis là, ce n'est pas pour te quitter... Alors désolé si je ne réagis pas comme tu l'attends mais... Je ne veux pas faire semblant. Et puis surtout, je suis bien ici, avec toi. J'ai envie de profiter, de m'amuser avec tout ce qu'Ernelzya a à nous offrir... Alors ne te mets pas dans tous tes états. Je ne te demande pas d'être parfaite et de me surprendre. Juste d'être toi même, et de pouvoir passer tout un tas de bons moments avec toi. C'est tout ce qui m'importe."

Il espérait vraiment qu'elle comprenne. Il appréciait qu'elle cherche à en faire autant pour lui, et prendrait tout avec plaisir, si seulement elle ne se mettait pas une telle pression...

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 0:23

Elle se raidit un peu au début, sa première idée étant de se dégager, car pensant d'un coup qu'il se forçait ou autre, mais les grosses griffes qui cherchèrent à pénétrer dans sa chair comme si de rien n'était la dissuadèrent. Baynar était VRAIMENT sérieux, là, en fait. Pas qu'elle le craignait, mais bon, avoir une blessure, même superficielle, de griffe devant tout le monde, ça ne le ferait pas trop et suffirait à inquiéter les gens autour d'elle ! Bon, les adultes, non, mais les gosses, oui...surtout les primaires, qui adoraient caresser Baynar, car sachant qu'il n'était pas dangereux. Enfin...pour eux. Quand ils l'embêtaient un peu trop de la mauvaise manière, par contre, Baynar se contentait seulement de les effrayer en leur rugissant dessus et montrant les crocs. Mais réellement rien de plus.

Que ces gosses lui montent sur le dos, le caressent ou tentent de jouer avec lui...ça ne le gênait pas. Par contre, qu'on lui souffle dans les oreilles, qu'on lui titille ses moustaches et qu'on ne passait pas sa main dans le sens du poil, ça, ça lui plaisait beaucoup moins ! Et il n'hésitait pas à le faire savoir ! Combien de fois il avait fait le coup par exemple à un certain petit Eynar Yasashi...qui lui en avait fait d'autres ! Parce que les bonbons explosifs dans sa nourriture, le tigre n'avait pas trop apprécié non-plus...et avait poursuivi l'élève dans tous les couloirs de l'école. Qui battit tous les records de vitesse ce jour-là. Fallait dire qu'avec un tigre trois fois plus gros que lui à ses trousses...ça aidait ! Oh, bien sûr, Baynar n'avait pas l'intention de lui faire du mal. Mais juste lui faire vraiment comprendre qu'il n'appréciait pas du tout ce genre de blague. En se délectant toutefois de ses "AAAAAH AU SECOURS IL VA ME MANGEEEEER !!!!!". Oui, bon, c'était méchant, mais c'était bien mérité !

Elensar réagit comme il le faut, et il croisa son regard. Ne pouvant tout de même pas parler, n'ayant pas non-plus les mêmes expressions que tous ces êtres sur deux pattes, il ronronna un peu en guise de réponse, feignant de continuer son rôle de "grosse boule de poil emmerdeuse", bien que, dans la situation actuelle, cela répondait encore à ce "jeu" entre eux, dissimulant un "Y'a pas de mal !", plutôt content que son coup ait fonctionné. En même temps, quand on avait une grande taille, des griffes et des crocs dissuasifs, ça aidait pas mal ! Parce que bon, il aurait été réellement un chat, ça aurait fait doucement rigoler...du coup, une fois certain que les choses se passeraient au mieux, il rentra ses griffes, se tenant toutefois prêt à les ressortir s'il le fallait !

Wanaël demeura silencieuse les premiers instants. Elle préféra juste se cacher le visage contre lui du coup. Elle se sentait très mal avec cette crainte qu'elle avait qu'il ne la quitte. Pourtant, elle essayait vraiment de faire des efforts pour lui ! D'être moins distante, moins intimidée, plus ouverte...mais elle se rendait compte que ce n'était apparemment pas encore gagné...

Elle le laissa parler. Peu à peu, elle se mit à le croire, car elle voulait le croire. Enfin une vérité douce. Il ne la quitterait pas, il ne l'abandonnerait pas. Elle voulait y croire, elle s mit à y croire peu à peu, elle voulait prendre le loisir de se dire que cette vérité était bel et bien vraie. Qu'il y avait vraiment quelqu'un dans ce monde qui avait réussi à lui témoigner un amour véritable, et qu'elle comptait bien rendre. Quelqu'un qui la voulait pour sa personne, et pas pour ce qu'elle représentait. Quelqu'un de différent, qui saurait la comprendre...elle l'aimait, cet homme-là ! Cet homme qu'elle avait tout de suite senti différent de tous les autres, cet homme qu'elle avait encore cru inaccessible pour quelqu'un comme elle il y a de ça même pas quelques jours encore, mais non, il était bel et bien là, elle était dans ses bras, contre lui, dans cette chaleur qu'elle adorait, qui lui donnait ce sentiment de devenir intouchable. Cette présence la réconfortait. Elle lui aurait manquée.

Si elle resta silencieuse, c'était parce qu'elle cherchait à se calmer, s'imposant cette douce vérité. Il était là. Il restait. Il ne la quittait pas.

Elle ne savait pas trop ce qu'elle devait lui dire. Elle hésitait encore un peu, surtout après cette comparaison qu'il lui avait faite, qu'elle avait trouvé horrible. Et s'il repensait la même chose ? Surtout que bon, tous ces gestes, notamment certains, elle ne les avait octroyées qu'à lui...qu'elle ne considérait pas dans ce genre de rôle, mais bel et bien dans celui qu'il avait décrit. Mais ça la refroidissait un peu pour la peine, car ne sachant pas trop comment il la voyait pour la peine, ce qu'il s'imaginait sur elle.
Cette sensation sécuritaire dans sa présence, non, elle n'avait connu ça qu'avec lui. Ainsi que tout ce qu'ils avaient partagé.

Elle se demandait s'il ne s'était pas imaginé quelques autres horreurs qu'elle aurait pu, pourquoi pas, vivre, mais qu'elle n'avait heureusement pas vécu. Son père n'avait pas été fou à ce point-là, non...au moins ça de pris !

Alors elle se référa aux actes. Elle se dégagea légèrement de lui, de toute façon, pas trop le choix vu toute la place que prenait Baynar exprès en s'étant étalé un peu, avant de lui prendre ses mains, et les placer devant lui, les guidant, les positionnant de manière comme s'ils tenaient une carte.

Carte qui apparut d'ailleurs, proposant un choix varié de plats, dont évidemment plus de la moitié aux noms inventés, mais sans description histoire de faire la surprise, chaque chose était juste trié par entrées, plats et desserts. Le reste...aux gens de découvrir ! Les cuisiniers adorant jouer les créatifs et inventer toujours de nouveaux trucs, ou en ressortant d'autres inventions, au grand plaisir des gosses et étudiants, surtout ! Mais c'était toujours sympa pour tout âge !


- Il suffit simplement de toucher la ligne que tu souhaites. Ernelzya se charge du reste.

fit-elle alors doucement, comme pour dire un peu "C'est bon, moi aussi, j'oublie l'incident", tout en étant en même temps une manière bien à elle de s'excuser. C'était un peu la seule façon qu'elle avait trouvée pour le moment qui ne la bloquait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 0:50

Elle ne rajouta rien, semblant se calmer un peu. Il ne savait pas trop si elle avait comprit le message... Il avait un peu cette impression qu'elle entendait ce qu'elle voulait ou croyait entendre, alors que le mots qu'il disait étaient tout autre... Bref il la sentait un peu perdue, apeurée sûrement. Et le mieux qu'il pouvait faire pour le moment, c'était tout simplement se montrer présent, et ne pas la laisser tant que ce n'était pas nécessaire, à savoir, obligation type professionnelle.
Elle finit par se défaire un peu de lui. Il la sentait encore timide, mais elle tenta un geste... Qu'il ne comprit pas tout de suite. Et il ne manqua pas se sursauter légèrement quand une carte apparut dans ses mains.


"Waw ! Pratique ça tiens !"

Bon bah, il avait la réponse... Un peu tardive et inattendue pour la peine, parce bon, il n'était pas certain de la suite des évènements, mais au moins, il avait une sorte de menu sous le nez.
Oui oui. Une sorte. Parce qu'il ne connaissait pas les trois quart des noms inscrits sur la carte ! Et le choix était... Vraiment conséquent.


"Oulà... C'est que... Euh... Je n'y connais rien à rien... Y'a tellement de choses... Tu me conseillerai quoi ? Y'a pas une sorte de plat découverte qui regroupe un peu de tout ?"

Parce que bon, s'il venait là tous les jours, limite, il aurait pu tester les trucs un par un ! Mais là, il repartait le lendemain, et ne savait pas quand il reviendrait, alors forcément... Compliqué ! Et puis curieux de nature comme il était...
C'était un véritable dilemme !


"Ou alors un plat spécial couple ? Pourrait être sympa ça !"

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 1:11

Elle eut un timide sourire à sa réaction. Elle espérait que ça continuerait ainsi. Elle ne savait décidément pas trop changer d'attitude en instantané, toutefois, elle s'appliquait à y faire des efforts, d'où sa réaction, d'où le fait qu'elle avait préféré lui montrer directement.

Voilà qui faisait plaisir quelque part, bien que du coup, elle se serait bien passée de l'instant juste avant...mais elle tentait d'oublier, en passant à autre chose.

Elle lui répondit du coup, honnête le pire, mais...d'une manière parfaitement banale :


- Je ne connais rien de tout ça non-plus. C'est à nous de deviner. Etrangement, cette façon de faire a peu à peu diminué le nombre de difficiles, adultes comme enfants.

...Forcément ! Ce n'était donc pas qu'un simple jeu des créateurs, bien qu'ils s'éclataient en créant même des choses originales, très bonnes, mais parfois même avec une forme originale. Disons que parfois, surtout les desserts, ne ressemblaient en rien physiquement aux plats normaux, pourtant, avec parfois les mêmes goûts. Enfin, ça ne faisait pas de mal, ça éclatait même leurs cuisiniers ! Qui se recevaient toujours des remerciements du coup, pour leur boulot et surtout leur imagination débordante qui impressionnait décidément tout le monde ! Disons que c'était gratifiant, et ça motivait. L'esprit général était toujours un peu comme ça, ici.

Pas que personne ne savait être sérieux à un moment donné, au contraire, mais ce genre d'instant était en général fait pour le partage, alors une grande partie des présents mettaient leur sérieux de côté.

Du coup, elle toucha un peu au hasard trois plats et trois desserts de la même façon, tandis que sur la carte, tout le menu disparut pour afficher un "Merci, votre commande arrive tout de suite !"

Et le temps que cette phrase s'affiche, et que la carte disparaisse...effectivement, les plats apparurent devant eux sur un plateau, qui leur souhaita "Bon appétit !" par écrit, les lettres s'effaçant ensuite au fur et à mesure. Chose plutôt banale pour Wanaël, qui avait l'habitude de tout ceci. Comme ses collègues, ça lui avait paru beaucoup moins vivant "de l'autre côté" comme elle le disait !

Le repas étant arrivé, et les deux enfin réconciliés, du moins, Baynar l'espérait vivement, il se retira, redescendant sur le sol, afin que ça soit plus pratique pour tout le monde, attendant simplement que chacun choisisse avant de se prendre le reste ! Non, non, même lui n'était pas difficile...même si ça ne l'empêchait pas d'aller chasser de temps en temps tout en se faisant donner une bonne pièce de viande fraîche par ceux qui géraient la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 10:38

Ah ouai... Carrément... Ben il était clair qu'on ne devait pas du tout s'ennuyer ici ! Heureusement qu'il n'était pas réputé pour être difficile ! Parce qu'il imaginait bien certains élèves râler pour la peine !
Pour le coup, elle passa la commande au hasard, hasard qui semblait être le mot principal des repas ! Et lui, il s'attendait à devoir attendre un peu, normal, mais... Non, les plats apparurent juste après, avec cette magie qui leur souhaitait bon appétit.


"Pratique ET rapide chez vous !"

Non, décidément, il était séduit par le concept ! Bon, au Royaume Céleste, avec la serviabilité légendaire des Anges et leur organisation, l'attente n'était jamais trop longue non plus, vu que le mot d'ordre principal était la satisfaction des clients. Mais quand même, rivaliser contre ça...
Il regarda donc les plats avec une curiosité non dissimulée, tente de repérer ce qui lui conviendrait le plus dans le lot, d'un point de vue découverte... Et puis au pire, ils pourraient toujours échanger si l'un de convenait pas !
Alors il jeta son dévolu sur le plat le plus bizarre de tous, qui au final, avait un goût très familier... C'était juste... Présenté autrement.


"Et ben, vos cuisiniers sont vraiment doués... Faudrait qu'ils apprennent deux trois trucs aux notres, ça ferait sensation chez nous !"

Et tiens, pourquoi ne pas ouvrir un restaurant "vivant" type Ernelzyen au Royaume Céleste ? Ce lieu était hautement magique, ça devrait pourvoir tenir. Et au contraire, ouvrir un restaurant Mythran, juste pour confronter tout le monde à la culture des autres... Ce choc pourrait être une bonne chose !
Bah, il se garda son idée dans un coin de la tête.
Le reste du repas se déroula donc normalement, non sans satisfaction. L'endroit était dépaysant, et c'était amusant de voir le décors changer au bon vouloir des gens !


"Bien, et que me conseilles-tu pour la suite de la visite ?"

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 13:52

Disons que c'était une question d'habitude. A force de vivre ici, Wanaël avait appris comme tout le monde à supposer correctement plus ou moins de quoi étaient composés les plats. Et elle étant plutôt végétarienne comme tout elfe qui se respectait...
Bon, pour Baynar, elle avait pris ce qui lui ferait le plus plaisir, et elle se prit le reste.

Elle ne connaissait pas encore vraiment les goûts d'Elensar, alors elle avait essayé de choisir des choses qui étaient plus "communes".

Il fit ensuite une réflexion loin d'être inintéressante. Après tout, s'ils s'étaient liés à Mythra, c'était pour échanger, tenter d'augmenter le niveau de vie général. ça ouvrait des portes pour toute la population. Donc si certains voulaient travailler là-bas...tout comme l'inverse était vrai aussi ! Les Mythrans pourraient aussi bien trouver du travail ici.

Ils n'avaient pas pour précepte de dire "oui on vous engage, non on ne vous engage pas, cherchez ailleurs". Si jamais quelqu'un ne correspondait pas à un poste souhaité initialement, ils lui en proposaient des plus adaptés, bien que sans jamais forcer la main. Parce qu'il n'était quand même pas question d'engager n'importe qui si on n'avait pas un minimum les capacités requises ! L structure finirait pas crouler, à force...
Alors chacun se voyait proposer un poste le plus adapté possible selon le profil. Bien sûr, il était facile de changer, suffisait de demander, et bien sûr avoir les compétences pour ! Certains l'avaient déjà fait, et Luya aussi, même si elle, c'était par la force des choses : à la base, elle était enseignante de magie, et elle adorait ce métier. Elle avait bâti sans le vouloir son petit succès auprès des élèves, car derrière ses petits airs délurés, elle en avait pas mal dans la tête ! Aidant aussi ceux qui étaient en difficulté, et parvenant même à les mettre au même niveau de ceux qui étaient plus avancés !
Par la suite, elle était devenue Directrice par la force des choses, mais voilà, elle avait changé. Comme d'autres membres du personnel d'ailleurs.

La Direction était toujours très ouverte à toute proposition, toujours dans ce but d'aider. Ici, même pour eux, il leur était parfaitement naturel de se faire appeler par leur prénom tout en se faisant tutoyer. Le respect était toujours là, et il y avait toujours cette culture ernelzyenne basé sur ce pied d'égalité, les rôles de chacun servant seulement lorsque les situations les demandaient.

Et comme il y avait aussi beaucoup de jeunes...ils leur laissaient aussi la porte ouverte pour se faire de l'expérience, devenant apprentis auprès d'un membre du personnel le plus adapté. A ce niveau, ils laissaient le choix, rien n'empêchaient ces jeunes actifs d'aller voir ailleurs, mais certains, qui avaient plus de mal, savaient qu'ils pourraient aussi réussir grâce à Ernelzya, qui était décidément le tremplin pour beaucoup de chose, et comme l'avait expliqué Wanaël à Elensar, avait permis à la population de se développer petit à petit. Le bourg s'était construit ainsi, mine de rien ! Grâce à tous ces gens qui avaient appris. Qui s'étaient perfectionnés. Et s'étaient débrouillés seuls, mais 90% des corps de métiers avaient démarré grâce à Ernelzya à la base.

Bien pour ça que ça ne faisait pas tout, forcément. Développer une île après tant d'années de guerre qui l'avait ravagée était très difficile à relever. Pour ça qu'ils avaient besoin de Mythra, plus civilisée, plus puissante qu'eux. C'était malgré-tout un allié de poids. Si Mythra avait été une patrie ennemie, et que les dirigeants avaient décidé de les envahir...non, la population Ernelzyenne n'aurait pas fait long feu. DU TOUT. Exactement comme lorsque le village d'Eynar avait été mis à sang par des bandits. Il y avait beau avoir deux-trois qui savaient se battre, ça ne suffisait pas du tout.
Là, ça serait pareil. Personne ne rencontrerait de résistance très conséquente. Ils se feraient très facilement écraser, et ce malgré l'excellent niveau de leurs Gardiens qui assuraient la sécurité de l'école. Quelque part, ils avaient beaucoup de chance que le Pandémonium n'ait pas misé sur eux...S'il y avait des attaques, elles étaient très isolées, Lyra en était le parfait exemple.

Mythra était indéniablement plus puissante qu'eux. Les avoir en allié serait plus que bénéfique, et ce malgré ce qu'il y manquait, et qu'eux pouvaient apporter. S'ils étaient avancés sur certaines choses, sur pas mal de point malgré-tout, Mythra était en avance sur beaucoup de chose.

Ils finirent, elle tendit simplement son assiette devant elle, et celle-ci disparut, comme si une main invisible l'avait prise. ça, l'esprit du château s'en occupait elle-même, comme beaucoup d'autres choses. Mais son entretien, ouais, elle y tenait ! Bon, à niveau "elfique, humain, angélique, démoniaque et hybride", ça s'apparentait simplement à l'hygiène. Alors rien de plus naturel pour une maison de se faire le ménage et sa vaisselle.

La seule chose qui différenciait les esprits des maisons que des peuples, en réalité, c'était le fait d'être capables de faire plusieurs choses en même temps. Genre là, Ernelzya pouvait parfaitement faire disparaître des assiettes, tout en répondant à la requête de quelqu'un quelque part en elle simultanément, et ainsi de suite.

Wanaël invita donc Elensar à faire de même, tout simplement.


- Nous leur fournissons toute la nourriture dont ils ont besoin, ils sont aussi libres de gérer comme ils le souhaitent leur boulot. Ils doivent juste être dans les temps. Mais ils sont très organisés, nous en avons une petite "armée" à ce niveau, c'est plutôt impressionnant. Nous avons toutefois quelqu'un qui les administre, qui gère ce côté-là, parce qu'il faut bien suivre les stocks et faire ce qu'il faut...

expliqua-t-elle simplement. Diriger à 5 ne suffisait évidemment pas pour une structure pareille qui touchait à tout ! Ils avaient donc forcément quelques délégués dans le personnel, avec des fonctions bien précises. Des sortes de "chef de secteur", qui avaient pour tâche de gérer tel ou tel secteur. Les Directeurs touchaient forcément un peu à tout, mais chacun allait aussi principalement dans un domaine, celui où il avait le plus de compétence.

Wanaël se voyait très mal dans l'administration générale, par exemple, contrairement à Luya ! L'elfe était plutôt du côté de l'enseignement, les enseignants se référaient à elle, quelle que soit la matière, c'était elle qui savait précisément combien il y avait d'enseignants dans tel ou tel domaine, et ce dont ils avaient besoin de recruter principalement ou non, tout en devant s'assurer que ceux-ci aient toujours toutes les fournitures dont ils avaient besoin pour leurs cours, enfin, tout ce qui était lié à ce domaine, quoi.

Par la suite, elle se releva, simplement, le conduisant vers la sortie de la Grande Salle, suivis toujours de Baynar, fidèle et dévoué. Il se séparait rarement de Wanaël de toute façon. Et vu ce qu'il s'était passé un peu avant, il se disait que s'il les laissait, c'était un peu trop risqué...s'il n'avait pas été là, qui sait comment ça aurait pu se finir ! Alors il veillait.

Wanaël demeura silencieuse, mais il y avait toujours quelque chose qui la dérangeait un peu. Un sujet qui pour elle n'avait rien à faire là. Du coup, en chemin, elle fit à Elensar :


- Je t'avais demandé de ne pas remettre mon passé entre nous. Qu'est-ce qu'il t'a pris de le faire de nouveau ? Ce que tu as pu imaginer, si toutefois tu l'as fait, n'est jamais arrivé, si ça peut te rassurer.

Disons que ça portait à confusion pour elle. Parce que si ses gestes envers lui étaient pris ainsi...non, elle ne pourrait pas supporter ça très longtemps ! ça l'avait choquée quelque part. Mais voilà. Elle n'avait pas très envie d'une autre mauvaise surprise de ce genre comme ces deux-là lui avaient fait, et qu'elle aurait bien voulu remettre à plus tard. Quelque part, elle était encore un peu en colère contre eux pour ça. Alors autant devancer les éventuels sujets là-dessus aussi...tout en essayant de calmer sa colère peu à peu.
Pas qu'elle leur en voulait à fond, mais quand même un peu, convaincue qu'ils auraient pu laisser cette journée passer, lui laisser ce plaisir d'aller jusqu'au bout des choses pour faire plaisir à Elensar, et Baynar et lui l'avaient un peu cassée dans cet élan. Et ce n'était pas le genre de chose qu'elle appréciait forcément, en se disant que s'il y avait eu un soucis à régler, une mise au point désagréable à avoir, qu'ils auraient pu attendre, tout de même !
Genre le soir, quand tout ceci aurait été terminé...oui, elle en était convaincue désormais : les hommes manquaient décidément tous de tact ! Pas qu'elle était mieux, loin de là, mais il y aurait eu un truc de ce genre, ça aurait été ainsi qu'elle aurait procédé...elle aurait respecté le moment présent, les objectifs de la personne. Les reproches, elle les aurait fait après, en privé déjà, et certainement pas en public, et une fois que toute l'activité était terminée.

Mais bon, ça, ça faisait parti de ses défauts. Il lui fallait toujours un peu de temps avant de digérer ce genre de chose, même avec des efforts. Que ça soit en bien ou en mal, elle était du genre à oublier difficilement ce qu'on lui apportait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 16:05

Elle détailla deux trois choses dans leur organisation, puis il quittèrent la salle. C'était donc naturellement qu'il s'était attendu à ce qu'elle fasse à nouveau le guide, mais elle sembla revenir sur ce sujet un peu pointu.
Et visiblement... Elle n'avait pas comprit le but de la comparaison. Toutefois, elle semblait avoir bien comprit que Baynar avait un peu provoqué ce genre de paroles. Alors calmement, il s'expliqua.


"Ton familier m'a fait comprendre que tu as été éduquée dans ce sens. Tout donner pour rendre fière ton entourage, et cette personne, il y a fort longtemps. Reconnaissance que tu n'a jamais eu, et que tu tente toujours de provoquer malgré toi. Chose que je n'avais pas comprise jusque là. Ce que j'ai voulu dire, c'est que tu as grandi sans parents. Tu as dit avoir trouver une mère en Ernelzya mais... Au final, tu n'as jamais pu retrouver un père. Et... J'ai un peu cette crainte que tu m'identifie malgré toi à ce rôle, avec cette volonté d'être toujours parfaite. Hors, je ne suis pas une personne qui attend de toi ce genre de chose. J'ai mes défauts, tu as les tiens, et c'est comme ça. Aimer, c'est les accepter. Par contre, je ne peux pas accepter que tu te mettes dans de tels états pour moi... Ce n'est pas bon, quelque part. Ce n'est pas une reconnaissance qu'il faut chercher, mais un partage. Baynar m'a fait comprendre que c'était ta façon d'être, je le comprend, et ça ne me dérange pas... Tant que tu ne te déçois pas toi même."

Parce qu'il avait comprit ça aussi. Qu'elle s'entourait de cette froideur et de cette fierté par peur d'être jugée, ne se croyant pas capable de réaliser des choses alors que si. Elle y parvenait. Sauf que les résultats étaient différents de ceux qu'elle s'imaginait, d'où la sensation d'échec. Il voulait vraiment qu'elle comprenne tout ça... Que se compliquer la vie pour une personne ne servait à rien, bien au contraire.
Et ce coup là, fut qu'ils étaient tout seuls dans le couloir, les élèves étant moins nombreux et plus occupés à faire autre chose que se balader, il la "bloqua" doucement contre le mur, posant une main sur sa joue, toujours avec cette expression qu'il avait, qui faisait un peu sa manière de "séduire".


"Je suis bien avec toi Wana. Et je ne partirai pas comme ça, juste parce que tu ne sais pas faire quelque chose. C'est idiot ! Je t'aime telle que tu es, et j'aime passer des moments avec toi, peu importe lesquels ! Être surprit des choses ou non ne m'empêche ni de les apprécier, de m'amuser, ou de les admirer. Mon passé m'en a peut-être fait voir énormément, mais il m'a aussi à en profiter au maximum. Et quand je tiens à quelque, je ne le lâche pas si facilement. C'est surtout valable pour toi."

La dernière phrase avait été dite dans un souffle au creux de son oreille. Là, si elle ne comprenait pas ce qu'il ressentait vraiment, il ne savait plus quoi faire !
Il l'avait dit plus tôt. Il était son compagnon, pas un juge qui lui demandait telle ou telle chose. Non, il voulait l'accompagner, tout simplement.

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 17:56

Elle se sentit gênée à la réponse. Elle ne tenait franchement pas à mettre tout ceci à jour ! Pourquoi Baynar la mettait à jour comme ça devant Elensar ? Ce n'était pas ce qu'elle voulait lui faire voir, au contraire ! Elle se mit à lui en vouloir un peu, mais le concerné demeura impassible, sourd à cette rancune. Parce qu'il savait que de toute façon, elle finirait toujours par revenir vers lui, quoiqu'il arrive.

Ils avaient partagé beaucoup de choses tous les deux. Elle était certes impulsive, mais elle était loin d'être idiote. Il fallait juste être patient. Une fois que la colère se retirait, la raison revenait, et le recul était fait. Ainsi, tout le mauvais était effacé de nouveau.

Si aujourd'hui, depuis longtemps, elle savait parfaitement se défendre, Baynar avait toutefois gardé cette habitude de la protéger depuis qu'il l'avait rencontrée quand elle avait 15 ans, à cette époque où elle était encore très fragile malgré-tout, et anéantie par les siens. Au début, il s'en souvenait, ça avait fait des conflits, car son père ne voulait évidemment pas la lâcher. Pendant tout ce temps, Baynar se souvenait encore qu'elle n'osait même plus mettre un pied dehors, même les paroles rassurantes de Luya n'étaient pas parvenus à lui faire entendre raison. Baynar était resté auprès d'elle, il ne l'avait plus quittée d'une semelle, il l'avait laissée se réfugier contre lui une fois seuls, lui qui lui rappelait sa promesse, sans cesse : qu'il lui avait juré de la protéger, à jamais, même contre elle-même. Pendant ces premières années passées ensemble, Wanaël avait été incapable de se détacher de lui, sa présence lui avait toujours été rassurante.
Et effectivement, quand elle était bien obligée de participer à ces débats, devant faire face à son père, bien que de loin, car restant du côté de la Direction d'Ernelzya, Baynar était resté avec elle aussi. Quiconque de ce peuple avait tenté de l'avoir de force l'avait regretté. Le tigre avait toujours fait barrière.

Evidemment, les choses avaient changées depuis longtemps. Une fois enfin libérée, et surtout, devenue adulte, Wanaël avait forcément mûri, alors de temps en temps, oui, ils se séparaient, très facilement, ça faisait bien longtemps que l'elfe ne craignait plus d'être seule ou de sortir dehors. Au contraire, quand on la cherchait, c'était plutôt elle qu'on craignait quand elle répondait !

Ce lien qui les unissait était particulièrement fort, et plus de cent ans de vie commune ne faisait que renforcer ce genre de lien, auquel Baynar y était très attaché. La présence d'Elensar ne le gênait pas. Disons que chacun avait un rôle bien précis selon lui, et chacun respectait ce qu'il fallait. Elensar le fait que Baynar serait toujours présent au quotidien, car rien ne pourrait le séparer de Wanaël, et il ne voulait certainement pas que ça se fasse. Et lui, de son côté, respectait sans soucis ces moments où ils avaient besoin d'être "seul à seule", en toute intimité.

Alors il ne se formalisa pas de ces reproches, qui étaient pour lui parfaitement anodines. Il ignora, il laissa courir. Il ne regrettait pas ce qu'il avait fait, il se disait au contraire qu'il avait bien fait. Et parfois, pour le bien d'autrui, il fallait passer par des choses pas forcément très agréables. Choses qu'il n'avait jamais eu peur de faire. Pas qu'il aimait, juste que ça ne l'effrayait pas d'aller jusque-là, nuance !
Après, tout dépendait, bien sûr. Parce que pour qu'il aille jusqu'à la griffer réellement comme c'était déjà arrivé une ou deux fois, il fallait vraiment que ça aille très très loin !
Et rien que ça, ça ne faisait pas vraiment rien...les griffes d'un fauve comme lui ne faisaient pas du tout le même effet que les griffes d'un félin plus petit ! Mais bon, c'était arrivé il y a de ça très longtemps...et dans des circonstances exceptionnelles.


- Je n'ai jamais souhaité quoi que ce soit de lui.

répondit tout d'abord Wanaël, se voulant glaciale, sur le coup. Mais elle ne pouvait que l'admettre, Elensar avait juste.
Si elle était si sensible aux élans d'affection qu'Elensar lui donnait, c'était tout simplement parce qu'elle n'en avait jamais eue auparavant d'une personne proche. Elle se souvenait de ses longues journées, seule, dans la forêt, livrée à elle-même. Elle n'en était pas spécialement triste, car habituée, ayant toujours grandi comme ça : elle, seule, et les seuls moments où son père s'occupait d'elle était pour les besoins vitaux, comme manger. Mais ça se limitait à ça.
Marcher ? Elle avait appris seule. Un peu tardivement du coup, mais quand même seule. Parler aussi. Puis apprendre le reste d'elle-même. Elle était juste contente quand elle avait une compagnie juste pour elle-même. Mais sans plus. Si elle avait peur, si elle se faisait mal, tant pis pour elle. On la laissait pleurer, quand elle apprenait à connaître la crainte comme n'importe quel enfant très jeune. Peur ? Rien à faire. Pas de bras rassurants, elle devait se débrouiller seule pour surmonter ça. Personne pour lui expliquer, rien.
La première fois, elle était forcément venue vers son père, elle était tout petite, elle l'avait tiré par la manche, elle lui avait avoué. Il l'avait regardée sévèrement en disant que c'était une honte pour une fille de chef de trembler. Qu'il avait honte d'elle, alors qu'elle cherchait juste un peu de réconfort, une explication, pour ne plus avoir peur.

Elle n'avait rien dit, elle avait juste encaissé le coup sans broncher. Mais depuis, elle s'était refroidie, fermée à tout, devenant assez glaciale malgré-elle envers les personnes extérieures. A l'école, les autres enfants avaient peur d'elle. Elle était seule, et ne pouvait compter sur personne. A cette époque, elle n'avait jamais rencontré Luya, n'avait jamais été dans la même classe qu'elle, elle ne l'avait rencontrée qu'à 11 ans, où elles avaient été mises ensemble. Et là, les choses s'étaient améliorées un peu.
Parce qu'elle avait une amie, de son âge, qui ne la craignait pas, et dont elle avait été frappée par la complicité qui existait entre Luya et son père. Père incroyablement gentil, même avec elle.
Wanaël avait toujours eu énormément de respect pour le Fondateur Ange, le seul des 5 qu'elle avait connu d'ailleurs, les autres étant morts de vieillesse depuis plusieurs années. Lui, il était gentil, il encourageait, il ne lui disait jamais qu'elle devait avoir honte, il lui disait que c'était comme ça qu'on apprenait, en allant vers l'inconnu, en découvrant de nouvelles choses, et que c'était normal que l'inconnu effraie au début. Que c'était toujours comme ça. Qu'il y avait d'abord l'appréhension, de la méfiance tant qu'on ne connaissait pas cet inconnu auquel on se confrontait, mais une fois connu, ça allait mieux, et on en ressortait grandi, car avec un peu plus d'expérience sur la vie.

Et quand elle avait été forcée d'assister à cette naissance d'une autre femme...ça avait tout basculé. Elle avait compris. Celui qui prétendait être son père n'était qu'un barbare sanguinaire, qui la destinait à la même chose, qui avait lui aussi poignardé sa mère le jour de sa naissance, en guise d'hommage, comme c'était considéré chez elle. Elle en avait été choquée. Par ces hurlements, de tout son clan, de cette femme, et tout ce sang. Elle avait fermé les yeux, fermement maintenue par son père pour ne pas qu'elle ne s'échappe, et quand elle avait voulu rouvrir les yeux, elle avait vu cette lame s'enfoncer dans le coeur de cette mère souffrante, suivi de ces cris d'acclamations horribles.

Elle s'était débattue. Elle avait compris. Elle s'était enfuie, et elle s'était sentie profondément seule. Son père la destinait à la même chose. Elle n'était qu'un objet pour lui. Ce n'était pas son parent.


- Et encore jamais souhaité le satisfaire. Mon seul plaisir était de le mettre en rogne, de l'énerver, de cracher sur ses traditions et de les bafouer.

fit-elle, toujours froide, et...malheureusement honnête aussi. Elle s'était rebellée depuis. Elle lui avait adressé la parole le moins possible, et les seules fois où ça se faisait, c'était soi de violentes disputes, ou de paroles glaciales ou moqueuses. Elle l'avait détesté, haï. Elle s'était rebellée sur tout, avait chaque fois tout fait pour le décevoir encore plus, tout en ne cessant jamais de le renier, et de se renier elle, en déclarant qu'elle n'était pas sa fille, et qu'elle était, au contraire, un homme. Elle était une enfant encore quand cette horrible vérité avait éclaté, elle n'avait donc pas des pensées très adultes. Du jour au lendemain, il lui était devenu un parfait étranger, un tortionnaire. Et si elle subissait forcément les conséquences de ses actes, elle savourait au moins le plaisir de ne pas s'être soumise. Son corps l'était, certes, mais son esprit restait hors de sa portée.

Elle s'était effectivement pas mal "élevée" seule, en s'enfermant dans un cocon à la fois glacé et piquant, sauf pour Luya et son père.

Puis elle détourna le regard. Elle détestait vraiment ce genre de situation, et se sentait monstrueuse.


- Tous les gestes que j'ai eu à ton égard, je ne les ai données à personne d'autre. La dernière personne a avoir tenté de les obtenir de force, je l'ai massacrée. Et depuis, tu es le seul "étranger mâle" que j'ai autorisé à m'approcher. Et ça, ce n'est pas comparable avec une quelconque autre relation, Elensar. J'espère juste que c'est clair, cette fois. Si je cherche à faire tout ça, c'est uniquement pour toi, parce que tu m'as rendue heureuse, tu m'as fait ressentir des choses que je ne connaissais pas. Alors oui, je cherche à t'amener la même chose. Parce que pour toi, j'ai envie de faire des efforts, j'ai envie de t'offrir une vie que tu mériterais. Moi aussi je voudrais réussir à te faire sourire comme moi, tu m'as faite sourire. Te donner la même chose. Et quelque part, devenir cette personne que j'ai toujours voulu devenir, mais que je ne suis pas encore aujourd'hui. Une personne qui sait faire autre chose que se battre comme un homme.

Peu à peu, son ton glacial était tombé, pour revenir à un ton plus normal. Toutefois, elle se fit honnête :

- Il n'empêche que je vous en veux, à tous les deux. Parce que j'y tenais vraiment, à cette journée. Vous auriez pu me la laisser. Et attendre pour les problèmes. Il y a des moments où c'est sacrilège de tuer un bon moment qu'on veut offrir. Parce que c'est une première fois, et que les premières fois sont toujours plus marquantes. Alors j'en voulais un bon souvenir, un de mes meilleurs. Maintenant, on aura beau se réconcilier, ce sera indélébile : se souvenir est à moitié noirci par votre scène. Et ce souvenir restera ainsi, malheureusement, cette phase sombre ne s'effacera pas, parce que c'était une première fois, et donc un moment marquant, que j'aurai souhaité parfait, le plus possible. Dès que ce genre d'instant est terminé, là, on peut discuter des problèmes. Parce que ça ne gâchera pas la magie de cette première fois, et n'entachera pas ce souvenir. Je suis désolée pour vous deux, mais là-dessus, vous vous êtes conduits comme des idiots. Et je ne céderai pas : c'est votre tord. Que vous détournez, et que ça ne vous arrange pas d'admettre. Par contre, ça ne vous a pas beaucoup gêné de me mettre au coin du mur pour me forcer à admettre ce qui n'allait pas chez moi. Navrée de le dire, mais ça ne fonctionne pas comme ça avec moi. Je n'oublie pas facilement. N'espérez donc même pas vous en sortir comme ça sans rien.

Parce que bon, n'empêche qu'elle avait l'impression de se faire rouler, et un peu emballer...même si les mots d'Elensar étaient sûrement véridiques. Et puisque les deux semblaient incapables de comprendre ça...autant le leur dire, ou sinon, ça recommencerait. Pour ça qu'elle ne voulait pas laisser passer. Qu'elle ne se sentirait prête à pardonner seulement à partir du moment où ils s'en repentiraient, s'excuseraient, peu importait la manière. Elle ne voulait pas être la seule à faire des efforts.

Baynar grogna un peu, mais elle ne se laissa pas attendrir. Ni par ça, ni par les mots, qui pourtant, oui, elle y croyait, lui faisait du bien. Mais si elle continuait à laisser passer, à ne plus s'affirmer, voilà où ça mènerait encore lors de prochaines fois. Du coup, ne sachant plus trop quoi faire pour vraiment dire que, même si elle employait un ton normal, elle était très sérieuse, elle se déroba, les devançant tous les deux d'un pas ou deux.


- Je vous demande juste de faire l'effort de comprendre ça. Ce que vous m'avez fait ressentir sans vous en rendre compte. C'est tout. Pas plus. C'est tout ce que je vous demande pour pouvoir être capable de vous pardonner, et ne plus accorder d'importance à tout ceci.

Elle ne pouvait décidément pas empêcher ce côté "je ne veux pas me laisser marcher dessus", de se faire complètement dominer. En fait...quand elle le "souhaitait", seulement. Disons qu'elle voulait qu'ils comprennent qu'il y avait vraiment des moments adaptés à certaines choses, d'autres, non.

Et s'ils comprenaient réellement, ou du moins s'en donnaient au moins la peine...oui, là, elle se dirait prête à faire un effort pour ne pas leur faire la tête pendant plusieurs jours. Parce qu'elle se connaissait, c'était assez bien parti pour ça ! Elle savait que c'était mauvais, mais s'ils voulaient qu'elle oublie, qu'ils se rendent compte alors de leur erreur. Pas sur le fond. Mais sur la forme. C'était ce qu'elle voulait leur faire se rendre compte. Elle était prête à prendre sur elle-même pour laisser tomber sa froideur et sa distance en échange de cette remise en question.

Baynar soupira intérieurement. Là-dessus, il était comme elle, il détestait se faire acculer de la sorte, et surtout, d'avoir tord. Il avait sa petite fierté aussi, après tout !
Mais il la sentait vraiment blessée par ce fait, justement. Comme il en avait informé Elensar, cette froideur était juste une habitude prise pour ne pas mettre au grand jour la blessure qu'elle ressentait et qui la rendait si mal actuellement.
Il tenta toutefois pour tester, surtout pour déterminer à quel point ça allait. Il s'approcha d'elle, en se frottant contre une jambe, mais elle demeura...insensible et glaciale quant à cet élan d'affection, sans même lui adresser un regard, ni même une pensée, à part un "Non, cette fois, je ne céderai pas". Pour lui, s'était un sentiment désagréable, toutefois, cela lui permit de voir clairement à quel point elle s'était sentie blessée. Plus elle se montrait froide, plus elle était mal, il la connaissait suffisamment pour ça.

Alors il s'assit devant elle et lui fit face, attirant son attention exprès en posant une patte sur l'un de ses pieds. Non, il ne la regardait pas avec cet air qu'elle avait redouté, à savoir un enjôleur, qui essayait d'attendrir. Non. Il lui fut honnête et ne joua pas à ça, lui offrant un regard tout à fait sérieux, perçant comme c'en était de sa nature, mais au moins, elle saurait qu'il ne cherchait pas à l'embobiner.
Il lui fit part qu'il avait compris où elle avait voulu en venir. Et qu'il ferait attention à ce genre de chose la prochaine fois, si prochaine fois il y avait.

Elle ne répondit pas de suite. Elle attendait la réaction d'Elensar. Quelque part, elle n'aimait pas non-plus ce qu'elle faisait, car elle savait qu'elle les blessait tous les deux, mais elle voulait qu'ils comprennent que ce sentiment qu'elle essayait de leur faire comprendre, c'était ce qu'ils lui avaient fait ressentir à elle-même sans le vouloir, malgré-eux. Que ce qu'ils pouvaient ressentir là, actuellement, c'était ce qu'ils lui avaient infligée sans s'en rendre compte sur le coup.
Au bout d'un moment, si elle cédait tout le temps, ce genre de chose recommencerait, et elle n'y tenait pas. Elle souhaitait juste repartir sur de bonnes bases, et au bout d'un moment, pour construire ces bases, il fallait arrêter de céder pour tout...même si c'était douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 18:59

Elle se mit à déblatérer tout ce qu'elle ressentait. Dans un sens, il comprenait très bien le soucis, mais dans l'autre... Ça lui confirmait le problème : cette quête de la perfection. Elle voulait que tout soit "comme ça" pour lui, semblant oublier les autres alternatives... Résultat, il se demandait justement si ça n'aurai pas été pire de faire "comme ci", et de continuer sur cette voie de "journée parfaite", sachant qu'il ne réagirait visiblement pas comme elle l'attendait... Et puis au départ, il avait juste tenté de la rassurer... Et elle était partie, blessée, croyant avoir échoué. Qu'elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, certes. Mais là, il la voyait s'imposer quelque part sur une mauvaise chose... Et justement, à cause de ça il avec cette crainte que tout ne recommence une prochaine fois, si elle ne revoyait pas ses exigences à la baisse. Mais il était face à un autre problème... S'il le lui répétait une nouvelle fois là, maintenant, elle risquait de se fermer d'avantage...

Bref, pas évident. Mais c'était pourtant nécessaire à son sens :


"Wanaël. Il faut régler les problèmes dès qu'ils arrivent. Après, c'est trop tard."

Pas de chance pour elle non plus, elle était quand même tombée sur un type qui avait une expérience non négligeable de la vie, et qui surtout, avait su régner sur Mythra d'une main de maître. Alors ce genre de menace, il n'était au final pas si sensible que ça.
Car les mots qu'il venait de dire montraient bien qu'il n'était pas d'accord avec elle.
Mais pour autant, ce qu'il avait dit avant l'était aussi. Il l'aimait, et ne la lâcherait pas comme ça. Même si cela voulait dire la blesser... Dans son amour propre. Et rien d'autre. Parce qu'il savait qu'on en ressortait grandit de ce genre de choses.
Elle ne semblait pas comprendre, ou plutôt, mal interpréter ce qu'il tentait de lui dire. Il sentait aussi le tigre un peu de cet avis, même si pour sa part, il sembla se faire plus doux... Mais Elensar n'était décidément pas du genre à perdre pied.
Alors finalement, il décida de la confronter encore une fois directement au problème. Parce qu'il estimait qu'enterrer les choses ne feraient que les ressortir plus tard. En clair : ce n'était pas rendre service.


"Si cela doit gâcher une pseudo journée parfaite, alors tant pis. Il y en aura d'autres. La perfection n'existe pas. La désirer, c'est foncer droit dans un mur. Quoiqu'il serait arrivé aujourd'hui, tu en attendais tellement que tu aurais terminée déçue. Je comprends très bien ce que je t'ai fais ressentir, et c'était parfaitement le but. Je t'ai blessée ? Oui, j'en suis conscient. Pourquoi ? Parce que c'est nécessaire parfois de le faire pour aider une personne que tu aimes. Toujours la brosser dans le sens du poil ne lui rendra pas service. Tu me trouve idiot, imbécile, voire même le dernier des cons ? Soit, je l'accepte. Je l'accepte si ça nous permet par la suite d'avoir un meilleur avenir. Enfin, que toi, surtout, tu puisse être pleinement heureuse. Actuellement, et ça va te faire mal, tu ne l'es pas. Tu ne l'es pas car tu cherches l’inaccessible. Et tant que tu voudras atteindre cette perfection, tu ne seras jamais contente de toi même, et donc de ces moments que nous passerons ensembles. Je t'ai gâché celui là ? Oui. Est ce que je le regrette ? Non. Car si ça peut empêcher de gâcher tous les autres à venir, alors c'est la meilleure chose que je puisse faire. J'en rajoute ? Parfaitement. Tu estime que j'enfonce le couteau dans la plaie ? Ce n'est là que ta propre interprétation. Car oublier une problème ne le fera que revenir. Alors je préfère de loin tout poser sur table ici et maintenant, que de voir cette histoire se répéter encore et encore. Pourquoi ces mots à nouveau ? Parce que tes réponses me laisse croire que tu n'as pas tout à fait comprit le fond du soucis. Je me trompe ? Prouve-le moi, et je ne rajouterai plus rien là dessus. Si vraiment tu as compris, alors ça ne se reproduira plus jamais, je peux te l'assurer. Et tu les auras, tes bons souvenirs. Tu m'en veux, et veux tout arrêter ? C'est ta décision. En ce qui concerne la mienne, tu la connais, et je ne reviendrai pas dessus. Je ne te lâcherai pas, car je t'aime. Et tant que tu ne m'auras pas clairement fait comprendre qu'entre nous, c'est terminé, alors je serais toujours là, prêt à tout te donner, et prendre ce que tu auras à m'offrir. Aussi bien les bons moments, que les plus difficiles. Car c'est ainsi que l'amour fonctionne."

Il savait que ces mots étaient durs à entendre, mais pourtant, la vérité était là. Elle avait peur qu'il ne la quitte non ? Pourtant, son intention était très clairement de rester. Peut importe ce qu'il pouvait dire ou faire, il l'aimait, et chaque chose qu'il entreprenait c'était pour son bonheur futur, même si là, comme ça, ça n'en donnait pas l'impression.
Le tigre ne semblait pas oser aller plus loin. Lui si. Disons que ce genre de chose ne lui faisait plus peur.
Et surtout... Il pouvait passer d'un état à l'autre en un rien de temps. Il n'était pas dupe, il savait qu'elle avait besoin sans cesse d'être rassurée, tellement elle tenait à lui. Et malgré les apparences où ce qu'elle pouvait croire, il ne cherchait pas à l'enfoncer, mais bien à lui donner des pistes pour ne plus se rendre malheureuse comme ça avait été le cas.
Il était parfaitement conscient qu'elle s'était découverte autrement en sa compagnie, et qu'elle avait peur d'avoir été embobinée, de s'être trompée... Il comprenait ce désir qu'elle avait pour ne rien gâcher en sa présence. Justement car elle associait, à tord, échec avec la fin de leur histoire.
Alors si pour le coup, il s'était fait impitoyable sur les mots... Il en fit de même avec les gestes.

Sans laisser le temps à la jeune femme de réagir d'avantage, ou de laisser exploser sa colère ou autre, ou même de se renfermer un peu plus (parce que bon, il tenait à elle quand même ! Et puis il l'avait dit, il ne la lâcherai pas. Alors quitte à se montrer un peu dur, autant coupler ça avec le maximum d'actes pour la retenir de le quitter malgré tout !), il repéra une porte qui ne menait il ne savait où sur le côté.
Et vif comme l'éclair, histoire de ne pas les exposer aux éventuels passants, élèves, personnel ou autre, il lui saisit un poignet, l'entraînant alors seule à seul dans cette petite pièce, une sorte de bureau de concierge, laissant toutefois le pauvre Baynar à la porte (il ne pouvait pas embarquer un félin de minimum 200kg d'une main non plus !).
Une fois là, il se mit à la serrer fort contre lui d'un bras, son autre main lui caressant alors doucement le haut du crâne, reprenant, beaucoup plus doux.


"Si tu veux pleurer, pleure. Personne ne te verras. Si tu veux hurler, hurle. Si tu veux me frapper, essaie déjà de te dégager, et on verra après. Mais avant tout, laisse-moi te dire que je vois et comprend très bien ta peine et ta frustration. Je ne voulais pas en arriver là non plus, mais je ne voulais pas non plus que ça se reproduise. Je sais que tu veux tout faire au mieux pour moi, et je t'en remercie. Alors oui, c'était idiot d'en arriver là mais... Si un bon souvenir peut virer au mauvais, l'inverse est vrai aussi. Je ne veux plus que tu ais cette peur qui te ronge... Celle que je parte. Je ne partirai pas. Tu m'as déjà tant donné de toi... Alors qu'au final, on se connaissait à peine. Je suis parfaitement conscient de tout ça, et peut-être du fait que tu dois te demander si tu as bien fait de te donner à moi. La moindre chose que je puisse faire en retour, c'est t'assurer ma présence dès que tu en auras besoin. Parce que vois-tu... Quand une femme se donne à un homme de son propre choix, avec tout ce que ça implique... Je crois que c'est le plus beau cadeau qu'elle puisse lui faire. Et ce cadeau, tu me l'as fais. Tu m'as accordé ta confiance, tu m'as ouvert ton cœur et donné ton être. Vraiment... Merci pour tout ça. Et il en est de mon devoir d'en rester digne."

¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 22:52

Elle s'appliqua à soutenir son regard. Non, cette fois, elle en avait assez de toujours s'en prendre plein la figure, de se faire retourner les choses contre elle-même. Elle n'avait pas dit qu'elle n'aurait jamais accepté la discussion. Parce qu'il l'aurait bien fallu l'avoir. Pour ça qu'elle avait pris sur elle tout le long afin de ne rien gâcher, et s'il n'en avait pas fait la remarque, les choses auraient continué, comme il le fallait, sans soucis. Après tout, chaque argument aurait mieux été écouté, non ?
Pourquoi est-ce qu'il refusait de comprendre ça ? Elle avait toujours cette impression d'être la faible, celle qui se laissait écraser, qui était trop idiote pour avoir un minimum de réflexion correcte. Et ça, elle détestait.

Elle ne demandait pas grand chose. Pourquoi en rajouter ? Il s'en serait tenu à ça, et oui, effectivement, elle se serait radoucie pour mieux continuer, histoire de faire un effort sur elle-même aussi. Donnant-donnant. Et puis voilà !

Puis soudainement, un geste vif, qui la surprit, où elle tenta forcément par réflexe de se dégager vivement, mais presque aussitôt après, elle se retrouva vivement plaquée contre lui, complètement prisonnière.

Oh, bien sûr, des plus forts qu'elle, elle en avait déjà dominé, sinon, elle n'en serait pas là aujourd'hui, mais lui, il était décidément différent. Ce n'était disons pas une personne à qui elle avait envie de faire mal en dépit de tout. Que ça soit physique ou autrement. Si elle avait des coups à donner, c'était uniquement sur ses ennemis, ou ceux qui la cherchaient un peu trop de la mauvaise manière.

Du coup, son corps se raidit. Réflexe là aussi, qu'elle avait toujours pris pour se protéger des autres, en demeurant glaciale, insensible, pour toujours repousser cet extérieur, pour les empêcher de l'atteindre. ça avait toujours été sa protection la plus efficace. Tout ceci pour protéger une âme finalement fragile, car se blessant plutôt facilement. Car lorsqu'elle s'ouvrait à quelqu'un, qu'elle cessait de se montrer glaciale et distante...on découvrait une toute autre personne. Qui était tout le contraire, une personne qui ne demandait qu'à ce qu'on la laisse être chaleureuse, partager, donner, aider et tendre la main.

Elle se détestait, elle se disait encore qu'elle n'était au final pas faite pour tout ça. Mais toujours d'être cette machine sans sentiments, née dans le sang. Une voie qu'elle avait toujours refusée. Elle avait toujours plutôt envié toutes ces jeunes filles autour d'elle, à rêver de leurs petites choses si anodines, mais qu'elle n'avait jamais pu se permettre autrefois.

Même si là-dessus, Luya avait toujours voulu la convaincre du contraire. A cette époque, Wanaël se prenait encore pour un garçon, et pour elle, le fait de s'être coupé les cheveux quelques années auparavant avait signifié pour elle rompre définitivement avec sa nature de fille. ça, en plus de vêtements de garçon, informes, sans couleurs. Et un de ces jours, Luya l'avait forcée à mettre une robe pour une fête organisée par l'école. Wanaël avait d'abord refusée, mais l'ange s'était faite insistante, et si la manoeuvre avait parue puérile, derrière, Luya avait un objectif qui était loin d'être puéril : car elle avait bien cerné l'elfe et ce côté qu'elle s'était donnée, et ce qu'elle croyait. Luya avait voulu la forcer à admettre que non, ça ne l'avait pas rompue de cette nature. Qu'elle était une fille. Même sans cheveux longs. Elle l'avait obligée à se voir ainsi, pour un temps soi peu apprécier un minimum ses nouvelles courbures féminines qui commençaient à se dessiner, comme toute adolescente qui se respecte, même si à cette époque-là, il n'y avait rien de bien défini et de trop développé de ce côté-là.

Wanaël avait été surprise, elle s'était sentie tomber de haut quand elle s'était vue ainsi. Elle paraissait plus grande, plus longue, et surtout plus douce, malgré son regard trop adulte pour son âge, et encore éteint à cette période de sa vie.

Et quand cette fête s'était terminée, et qu'elle avait repris conscience que le soir, elle devait rentrer chez elle...ça lui avait fait un drôle d'effet. Comme si elle se réveillait d'un magnifique rêve, un rêve dont elle n'aurait jamais voulu se réveiller. Et encore plus quand elle avait tout enlevé, pour redevenir ce pseudo-garçon pour se protéger des siens. Elle avait fait ça à regret. Elle s'en était sentie mal. Elle détestait sa réalité, ce réveil. Mais elle refusait d'afficher ces formes qui cherchaient à la transformer. Pas chez les siens en tout cas. Elle avait bien vu leurs regards dégoûtants l'examiner en biais, voir sa transformation de petite fille en adulte, pour voir si elle était prête pour les rituels adultes, qu'elle avait de quoi offrir à ces...hommes qui la convoitaient, juste parce qu'elle était "fille de chef de clan".
Ce fait de cacher toutes ces courbes, pour elle, avait été un moyen de retarder au maximum, de décevoir tous ces regards, pour espérer qu'on la laisse enfin tranquille. Elle avait donc toujours pris soin de prendre des vêtements de garçon toujours de deux tailles de plus qu'elle, et surtout, délavés, afin de ne surtout pas se mettre en valeur, en aplatissant le plus possible sa poitrine qui commençait à se former avec des bandages cachés sous ses vêtements, en prenant soin de se raccourcir encore les cheveux comme elle l'avait pu.

Elle aurait espéré que ça dure toujours comme ça, histoire de ne jamais être "potable" pour eux.

Le cauchemar avait commencé plus tard. Wanaël avait toujours pris l'habitude de s'isoler en forêt, pour souffler un peu, tout en faisant chaque fois attention à ce que personne ne la suive. A force, elle s'était trouvé un petit sanctuaire, magnifique, où elle avait toujours aimé aller, pour souffler, décompresser. Un lieu calme, magique, avec une douce cascade d'eau claire et pure. Comme chaque soir, elle y était allée, pour essayer de se retrouver, s'apaiser. Elle s'y était même souvent lavée là, loin de tous les autres, elle appréciait cette solitude, la fraîcheur de l'eau sur sa peau directe, une fois ses vêtements placés de côté. Elle avait toujours réussi à se faire discrète là-dessus, à ne jamais être embêtée. Mais tout avait une fin...
Cet homme, qu'elle avait toujours maudit, qui était devenu son fiancé de force plus tard, l'avait surprise, elle avait hurlé, se dissimulant, se défendant. Mais il l'avait immobilisée, il avait osé la toucher. Elle l'avait frappé avec violence d'un violent coup de coude dans les côtes, pour ensuite le faire trébucher en lui fauchant les jambes, profitant pour lui prendre les cheveux jusqu'à la racine, ses poignets derrière son dos et l'assommer contre la roche sans aucun ménagement, elle était parvenue à lui infliger une légère fracture au crâne, juste de quoi l'assommer, avant de le laisser tomber dans l'inconscience dans l'eau, espérant qu'il s'y noierait, avant de récupérer ses affaires, se les remettre en hâte et s'enfuir.

C'était le lendemain où son père lui avait annoncé qu'elle était prête à se marier. Et que le cauchemar avait reprit, terrible. Car l'autre idiot avait survécu, ayant été secouru. Il avait donc forcément révélé ce qu'il avait vu, bien qu'il avait glissé à l'oreille de la jeune fille qu'il était gentil, qu'il allait éviter de dire aussi ce qu'elle lui avait infligé, mais que toutefois, il gagnerait ce tournoi, ça serait lui qui alignerait les têtes de ses adversaires devant elle, et que, dès qu'il serait vainqueur, et donc déclaré comme officiellement son fiance et que de ce fait, elle lui appartiendrait, il lui ferait payer cette blessure qu'elle lui avait infligée.

Elle, elle lui avait craché au visage en ne lui répondant qu'un seul mot : "Crève".

Elensar était décidément bien différent de tout ceci. Elle avait de suite senti qu'il était différent de tous ces hommes qu'elle avait pu rencontrer et dont elle s'en méfiait farouchement, même encore aujourd'hui, se montrant froide et sans pitié envers eux, n'hésitant jamais à les envoyer au tapis, allant même jusqu'à les humilier selon le tord qu'ils lui avaient causé.

Mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander si elle était faite pour lui, ou même pour quelqu'un tout court. Avec ce qu'elle avait vécu, elle avait beau faire, elle accumulait erreur sur erreur, du moins, c'était son impression, et cette idée de ne pas être faite pour vivre ce genre d'histoire avec quelqu'un la blessait.
Et pourtant, non, il insistait. Il ne faisait que revenir vers elle, toujours. Elle aurait beau feindre la froideur, elle n'était pas du tout insensible à ça.

Quand elle lui avait dit qu'elle le détestait, c'était plus que faux. Des paroles sans aucune conviction. Exactement comme ces "lâche-moi" qu'elle était tentée de sortir pour se défendre, encore et toujours ce réflexe de se montrer glaciale pour ne surtout pas montrer sa peine et ses blessures. Des pensées qui n'avaient aucune conviction non-plus. Parce que dans le fond, elle n'avait pas envie qu'il parte, qu'il la quitte pour une autre sûrement meilleure qu'elle.
Elle l'aimait, profondément. Au point de l'avoir autorisé à la toucher, au point d'effectivement s'être donnée à lui comme il était en train de le lui rappeler. Elle avait laissé ses caresses et ses baisers l'atteindre, la parcourir, elle lui avait permis de la découvrir telle qu'elle était, elle lui avait même montré ce côté doux et attachant qu'elle terrait au fond de son coeur actuellement.

Il y avait quelqu'un dans ce monde qui s'était décidé à l'aimer, à la prendre, malgré ses manières rudes digne d'un homme parfois, chose qu'elle essayait peu à peu de corriger pour lui.
Parce que lui, il l'aimait, il lui avait sourit sincèrement. Il ne l'avait pas regardée avec ces regards qu'elle avant tant repoussé. Elle n'était pas un objet de luxe à ses yeux, mais Wanaël Gwanël, une elfe, une personne qui ne demandait qu'à exister pour quelqu'un. Il ne lui disait pas qu'il lui ferait payer ses affronts, ni qu'il ferait couler le sang juste pour l'atteindre et la posséder comme un trophée. Elle ne se recevrait pas de coups non-plus, comme elle en avait reçu avec cet elfe violent.

Si son père ne s'était contenté que de gifles, l'autre, cet homme qu'elle avait espéré qu'il se noie ce jour-là, c'était autre chose. Wanaël s'était toujours défendue contre lui, mais s'en était toujours reçue tout autant. Elle se rappelait avec amertume qu'elle avait presque cherché à se les recevoir, pas seulement pour le désir de ne jamais se soumettre, mais aussi parce qu'elle se disait que plus il la défigurait, et moins elle ressemblait à une fille-objet. Pas qu'elle soit à fond sur la beauté, loin de là, mais elle savait que c'était un trait important pour les siens. Et plus elle serait laide, et plus elle espérait qu'il l'abandonne, qu'il la renie, qu'il refuse de l'épouser tant elle serait repoussante. Elle s'était dit qu'elle était tombée bien bas pour désespérer à ce point-là.
Il n'en avait été rien, malheureusement. Alors ce fut dans cet état lamentable qu'elle avait demandé de l'aide à Ernelzya en leur racontant tout lors de la reprise des cours.

Avec Elensar, c'était bien différent. Rien n'était basé sur la violence, au contraire. Quand il l'avait touchée ces fois-là, quand elle avait senti ses mains et ses lèvres la parcourir, ça avait été intensément agréable, infiniment doux. Rien à voir avec cette fois à cette cascade où les doigts de l'autre l'empoignaient d'une façon virulente sur ses attributs féminins, ainsi que ses lèvres et sa langue répugnantes sur sa nuque. Une sensation hautement désagréable, contre laquelle elle s'était empressée de se défendre, de se retirer, avant que ça n'aille plus loin.

Elensar était doux et respectueux, lui. Et effectivement bien le seul qu'elle autorisait à la toucher. Avec lui, elle voulait bien s'ouvrir, et même chercher à lui plaire, le plus possible. Même si pour ça, elle devait porter des vêtements qu'elle ne portait pas d'habitude. ça et bien d'autres choses, qu'elle avait essayé, mais raté, comme la cuisine...bon, au moins un domaine où elle avait réussi, c'était à lui apporter du réconfort lors de son accident. Elle s'était vraiment sentie heureuse, là, de pouvoir lui apporter ce genre de chose, apaiser sa douleur au mieux, le réconforter.

Non, elle ne voulait pas pleurer. Elle serrait les dents, se crispait. Jamais. Plus jamais elle ne pleurerait. Elle resterait forte. Elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle était faible. Elle sentait avec rage certains de ses membres trembler légèrement à cause de ce foutu noeud dans sa gorge.

Ses paroles la touchaient, bien plus que ce qu'elle voulait laisser paraître. Ses mots lui rappelaient vaguement cette fois où il l'avait de nouveau confrontée à elle-même au Royaume Céleste, où elle s'était sentie un peu pareillement que là. Hésitante, ne sachant pas ce qu'elle devait faire, comment réagir. Elle se souvenait qu'elle avait plutôt baissé la tête, et de ses doigts à lui qui lui soulevaient doucement le visage, avant de poser ses lèvres sur les siennes. Un geste qui l'avait surprise, paralysée, ne réalisant pas. Puis il avait insisté, il était revenu à la charge, et elle avait répondu à ce baiser, comme si elle avait voulu croire en cette histoire, que cette fois, ce n'était pas un doux rêve qui se terminerait douloureusement plus tard à cause d'une réalité trop sombre.

Qu'est-ce qu'elle était censée dire, là ? Comment était-elle censée réagir ? Elle ne savait pas, et le déplorait. Elle demeura pendant un long moment silencieuse, elle sentait son visage humide, elle ne voulait pas qu'il la voit comme ça, en se maudissant d'être ainsi. Elle voulait garder cette image de force, de personne infaillible.
Elle resta ainsi jusqu'à être sûre de ne plus avoir de larmes silencieuses. Au moins ça, pour ensuite tenter de reprendre un minimum de contenance.


- C'est moi qui ne suis pas digne de toi, qui ne te mérite pas.

constata-t-elle alors plutôt, toujours contre lui, n'ayant pas trop le choix de toute façon, là.

- Je ne suis peut-être pas faite pour la vie à deux...pour ce genre d'histoire...dont j'ai pourtant souvent rêvé.

Dès qu'elle avait appris à lire, Wanaël s'était rendue compte que ça la détendait, petite fille. Elle s'était effectivement réellement imaginée à la place de toutes des héroïnes de conte de fées, elles s'était même parfois comparée à elles : après tout, dans ce genre de conte, le début commençait toujours mal, avec une certaine cruauté, mais la fin se finissait toujours bien et heureuse. Elle s'était presque identifiée à certains de ces personnages, et avait espéré que ça lui arrive un jour.

Finalement, c'était le même rêve que bien d'autres petites filles immatures et naïves, mais dans le cas de Wanaël, ça avait été différent : parce qu'elle, comme ces héroïnes, elle ne vivait pas dans un univers ouaté, dans un cocon doré. Elle vivait dans la violence et le sang, tous les jours. Ces contes avaient été pour elle comme des histoires vraies, et qui l'avait faite espérer qu'un jour, réellement, elle sortirait de ce monde sanglant dans lequel elle baignait sans cesse.

Le "prince charmant", l'homme parfait, elle l'avait rencontré. C'était Elensar, enfin, de son point de vue. Mais elle se demandait si oui, elle était vraiment faite pour lui, si elle le rendrait réellement heureux dans le futur. Elle détestait ces altercations avec lui, elle ne les supportait pas. Elle ne voulait surtout pas que ça finisse mal. Et y croire, vraiment, que cette fois, oui, elle vivait ce dont elle avait tant envié aux autres filles autour d'elle dans la réalité. A toutes ces filles qui avaient le droit de l'être, qui pouvaient se le permettre, et elle, non, vivant dans un monde composé uniquement de meurtre, de violence, de barbarie et de sang. Elle qui avait toujours voulu échapper à cet horrible destin que les siens lui réservaient, qui finirait comme toutes ces autres femmes du clan dès qu'elles accouchaient au milieu de tous : avec un poignard dans le coeur.
Toutes ces filles qui étaient nées dans de bonnes conditions, et par amour véritable. Elle non. Elle avait été engendrée comme chaque individu du clan par un viol publique au milieu d'eux, pour ensuite naître dans le sang de sa mère, et se faire porter par les mains ensanglantées de son père, la marquant ainsi de ce même sang dont elle avait déjà baigné.
Des idées qui la dégoûtaient. Si elle n'en avait aucun souvenir, elle pouvait aisément se l'imaginer, pour avoir été forcée d'assister elle aussi à ces rituels, qu'elle n'avait jamais approuvé.

Un environnement décidément bien malsain, dont elle était bien soulagée de s'en être sortie, même si ça lui avait coûté toute son enfance.

Elensar lui apportait la version belle de la chose. La version douce, la version agréable, si bien qu'elle en voulait toujours encore et encore. Elle ne se laissait décidément pas de la chaleur de son étreinte, rien que ça. Rien que ça lui suffisait pour l'apaiser. Une étreinte où elle se sentait intouchable, inatteignable, complètement protégée. C'était vraiment une sensation agréable, qu'elle apprécierait toujours.

Elle avait certes eu un peu la même chose avec Baynar à leurs débuts, mais le sentiment n'était pas vraiment le même. Tout simplement à cause de ceci : lui, c'était son meilleur ami, son frère d'âme, un être qu'elle comprenait parfaitement et qui la comprenait elle parfaitement, qu'elle aimait profondément aussi, et que jamais elle ne lâcherait.
Elensar était celui dont elle était tombée amoureuse. La chaleur de son étreinte à lui n'était donc pas la même.

Ils étaient les deux présences les plus importantes dans sa vie, dont elle avait un besoin réel. Elle se sentirait perdue sans eux, elle ne se voyait pas vivre sans eux désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elensar Elektre
Inactif
 Inactif
Elensar Elektre

Type : Aucun

Masculin Balance Serpent
Messages : 453
Messages RP : 458
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ranch Céleste
Métier du Personnage : Eleveur de Griffon
Élément Magique : Foudre
Arme : Épée

En couple avec En couple avec : Personne
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 24 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Lun 28 Oct - 23:23

Il ne relâcha son étreinte que quand il la sentit plus calme. Il n'était pas dupe. Elle était en train de se dissimuler pour pleurer en silence. Bon, elle n'avait apparemment toujours pas comprit qu'il n'allait pas mal la juger pour ça, mais bon... Il ne rajouta rien, restant toujours aussi patient, continuant de la caresser doucement du crâne jusqu'à son dos, tentant de l'apaiser. Il lui avait encore fait vivre un mauvais moment, mais il était certain que ça leur serait bénéfique à tous les deux. Vu comment elle avait réagit cette fois-là... Oui, ça aurait sûrement recommencé s'il n'avait pas posé les points sur les i directement. Et puis il n'avait encore rien vu de cet endroit... Le "bon souvenir" de cette visite était donc seulement en train de naître.
Elle finit par parler... Pour répéter encore la même chose. Bon sang... Il devait faire quoi pour la rassurer ?


"Tu as le droit de vivre ton rêve Wanaël. Surtout après tout le mal que tu te donne."

Fit-il simplement. Et puis...

"D'autant que tu fais aussi parti du mien..."

Sans elle, c'était certain que sa nouvelle vie n'aurait plus la même saveur !
Alors pour le lui prouver encore une fois, il lui prit les mains, l'emprisonnant à nouveau contre le mur derrière elle, plaquant leurs doigts entremêlés de chaque côté de sa tête. Puis il l'embrassa passionnément, se fichant totalement que son visage soit humidifié par des larmes. Ce n'était pas ce qui comptait pour lui.
S'il la "dominait" de la sorte, quelque part, c'était surtout pour la mettre face à une vérité qu'elle ne semblait pas voir. Qu'il était là, à l'aimer, qu'il la désirait tout autant qu'elle, qu'il ne comptait pas partir, et qu'elle avait tout autant le droit que lui à cet amour, sans avoir à accomplir tout un tas de chose en retour.

Il venait de lui dire. Le plus beau cadeau qu'elle pouvait lui faire, c'était s'offrir à lui. Leur permettre de s'unir de la façon la plus forte qui soit, et qui laissait s'exprimer leurs sentiments au delà de tout.
Il n'y avait rien de plus puissant dans une relation née d'un amour véritable et sincère. Même le plus beau des cadeaux matériel à côté était fade face au plaisir partagé de la chair.
Alors non, il n'était pas un de ces types qui ne pensaient qu'à ça. Mais... Il ne pouvait pas nier que ça restait une des meilleure choses en ce monde, et que pouvoir la faire d'un accord commun... Oui, cela signifiait beaucoup pour lui sur le plan sentimental.
Et vu le passé qu'elle avait... Il avait été heureux qu'elle lui réponde positivement en quelques jours à peine. Et ça, il voulait s'en montrer digne. Lui prouver que ce choix qu'elle avait prit à ce moment là n'était pas une erreur. Tout simplement en restant présent. Il ne cherchait pas absolument à la combler. Il le faisait certes parce qu'il savait si prendre avec son expérience passée. Mais il voulait surtout être là pour elle, et il ne lui en demandait pas plus en retour.

Il lâcha ses lèvres, les plongeant ensuite dans son cou, puis un peu plus bas, allant jusqu'à aller l'embrasser au dessus de sa poitrine, ce qui n'était pas bien dur avec son décolleté... Mais il n'alla pas pour autant plus loin, revenant plutôt souffler au creux de son oreille.


"Tu me rends complètement fou... Et je serai le premier des imbéciles si je te laissais tomber pour des broutilles..."

Il la laisserait toutefois partir si vraiment c'était son choix, et que plus rien n'allait entre eux. Mais la laisser en plan à cause d'un soucis de caractère... Jamais !
Après quoi, il la libéra simplement.


"Et puis... Il reste encore ce magnifique endroit à visiter, je n'ai presque rien vu. Alors... Puis-je compter sur toi pour en faire un bon souvenir à présent ?"

Autant tendre à nouveau la perche... Rien n'était loupé, puisque rien n'avait vraiment commencé.


¤____________________________________________¤

Personnage créé par moi même.
Avatar : SUKIBLOG - Signature : Kogane
NE PAS UTILISER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanaël Gwanël
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Fille du Sang ~ Directrice Elfe (Fondatrice)
Wanaël Gwanël

Féminin Taureau Serpent
Messages : 552
Messages RP : 502
Date d'inscription : 20/05/2013
Age : 29
Localisation du Personnage : Ernelzya
Métier du Personnage : Directrice d'Ernelzya
Élément Magique : Ténèbres
Arme : Double Lame

En couple avec En couple avec : Elensar <3
Forme un Pacte avec Forme un Pacte avec : Personne

Alignement du Personnage : Bon

Votre Personnage
Âge du Personnage: 135 ans
Brève Description:

MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   Mar 29 Oct - 0:13

Elle avait compris depuis un moment, oui, mais c'était décidément plus fort qu'elle pour le moment, comme un véritable réflexe. Par le passé, elle avait tout fait pour déplaire, faire enrager, décevoir, s'étant juste contentée de ce qu'on lui donnait auparavant sans rien demander.

Mais maintenant...il était là, et oui, elle était toujours animée par cette envie de le combler, de lui faire plaisir, de lui plaire, de lui offrir tout ce qu'elle pouvait. Cette fameuse personne qu'elle avait toujours voulu être autrefois, mais qu'elle avait tant déploré de ne pas pouvoir se le permettre, cette fois, elle le pouvait. Juste pour lui.
C'était effectivement dans la nature des gens nés dans la vie sauvage comme il y en avait beaucoup à Ernelzya, à toujours vouloir beaucoup donner. Et elle doublement comme si elle cherchait aussi à garder son attention sur elle, qu'il n'aille pas regarder ailleurs, qu'il la voit, et ce juste à cause du seul fait qu'il s'était intéressé à elle, qu'il ne s'était pas laissé impressionner par son masque glacial et distant, contrairement à tous ces autres hommes qu'elle avait pu rencontrer et défier dans sa vie pour se protéger d'eux...

Lui, il était allé au-delà. Il avait franchi ses barrières glacées d'une façon éhontée, il était carrément venu la chercher, il était parti la découvrir, la rencontrer, sans se laisser impressionner, mais tout en restant correct aussi. Sans même qu'elle n'en soit consciente, c'était un peu comme si elle l'avait toujours attendu. Quelqu'un qui vienne, lui tende la main, pour la lui tenir et lui dire "Viens avec moi, je vais te montrer l'autre face de ce que tu as vécu". Et donc la version douce et agréable, passant d'un extrême à l'autre, découvrant la version "bonheur" qu'"enfer".

Elle était tout de même surprise que quelqu'un insiste autant, revienne autant à la charge, alors que d'autres auraient déjà fui, comme tous ces autres qui avaient déjà fui dès la première approche, ce qu'elle avait toujours aussi cherché à faire pour s'en protéger. Après tout, qui avait envie d'une personne froide et distante ? ça avait été son meilleur bouclier. Qu'Elensar avait détourné. Il l'avait conquise.

Et elle s'était ainsi découverte cette fameuse nature qu'elle n'avait pas soupçonné d'elle. Sûrement cette fameuse personne qu'elle avait toujours désiré être, et qu'elle ne s'était jamais permise, même si elle n'avait pas vraiment d'idée trop précise pour savoir ce qu'elle voulait être réellement. Elle le savait juste dans les grandes ligne.
Mais ce sentiment d'amour sincère et véritable lui plaisait beaucoup. Elle se complaisait dans ce sentiment, c'était bien plus agréable que la solitude et cette souffrance de ne jamais parvenir à devenir cette femme qu'elle avait souvent désiré être. C'était comme si, à force de s'être comportée comme un garçon pendant 20 ans pour se protéger lui avait totalement fait oublier sa véritable nature de fille qu'elle avait refoulé pendant si longtemps, qu'elle ne savait limite plus ce que c'était.

Même encore aujourd'hui, elle avait parfois des manières de garçon manqué, ce qui contrastait beaucoup avec son apparence et surprenait.

Elle recherchait juste son équilibre, et devenir en toute confiance cette fameuse personne qu'elle avait cherché à être, et qu'elle voulait offrir à Elensar. Parce qu'elle le voulait, parce qu'elle l'aimait, parce qu'il était exceptionnel à ses yeux, unique, différent des autres. Elle était même surprise qu'il l'ait choisie elle plutôt qu'une autre. Après tout, qu'est-ce qu'elle était à côté de lui ? Rien. Lui avait été un grand roi d'après ce qu'elle avait compris, et elle, elle n'était qu'une pauvre fille rebelle envers et contre tout et finalement, qui semblait se chercher encore, contrairement à ce qu'elle aurait cru.

Pour elle, il n'avait que des qualités, et elle était pleine de défauts. Elle ne valait rien à côté de lui. Et pourtant, c'était elle qu'il avait choisie.

Elle sursauta un peu par la suite. Elle eut envie de se retirer, mais n'y parvint pas. Et se sentit frémir quand il l'embrassa d'une manière si...insistante, désireuse. Elle ressentait ça presque comme une sorte d'appel, qui disait "s'il te plait, aime-moi autant que je le fais, abaisse ta barrière de glace". C'était...toujours assez troublant, surtout dans ce genre de situation.
ça ne la laissait pas indifférente du tout, même si elle peinait pour le montrer. ça ne faisait qu'en rajouter à ce fait dont elle était parfaitement convaincue depuis qu'elle était avec lui : c'était une personne merveilleuse. Pour elle, il excellait décidément en tout.

Puis un autre frémissement, plus fort, qu'elle sentit lui parcourir tout le corps, détournant la tête quand ses lèvres frôlèrent son cou, tandis qu'il poursuivait, elle demandant :


- Pas ici...ni maintenant.

Au cas où...

Et lui se mit plutôt à lui dire autre chose. Encore ces mots qui lui était étrange à entendre, auxquels elle ne savait jamais trop quoi répondre, se sentant un peu gênée de ça, car craignant toujours un peu qu'il se méprenne.

Il la libéra, pour ensuite relancer comme elle aurait voulu faire en réalité, après leur avoir fait reconnaître leur erreur.

Le truc, c'est qu'elle craignait un peu que le reste lui semble "fade" à côté du reste. Et comme il était difficilement surpris...elle ne savait plus trop comment s'y prendre pour rendre les choses sympathiques, et non banales pour lui. La Grande Salle en mettait plein la vue à elle toute seule, du coup...elle avait peur que ça devienne répétitif pour lui. Sauf s'il pensait naturellement que le reste, les pièces n'étaient pas ainsi. Là, elle aurait peut-être une chance.

Elle réfléchit un peu, assez rapidement, tout de même, ne voulant pas être trop longue, ni trop expéditive, cherchant les choses qui l'intéresseraient peut-être mieux, mais elle ne savait pas trop quoi.

Elle lui demanda du coup :


- Aimes-tu les livres autant que les animaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre dans mon univers, découvre-moi...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre dans mon univers, découvre-moi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Batista & John Cena vs Orton & Ryback
» Le capitalisme entre dans sa phase sénile ,,comment va la bourse de rosseau ????
» Personnes importantes dans l'univers
» CONAN HYBORIAN QUESTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes d'Ernelzya :: . :: Choisissez votre Destination... :: Ernelzya :: Ecole d'Ernelzya :: Le Château :: Rez-de-Chaussée :: La Grande Salle-